Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

104 Billets

3 Éditions

Billet de blog 17 janv. 2022

La Semaine de Jupiter : Sécurité, Education, Frangipane

Tous les lundis, on tente de débriefer avec humour la semaine passée du Président, au fil de quelques actualités. Parce qu'il vaut mieux en rire...

Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bilan sécuritaire de Jupiter

La semaine de Jupiter © Image par WikiImages de Pixabay

Lundi 10 janvier, le Président était en déplacement à Nice pour faire son bilan en matière de sécurité et décliner son nouveau programme sécuritaire.

Ce déplacement intervient dans un contexte où, « selon les sondages », la sécurité serait l’un des thèmes centraux de la campagne électorale des Présidentielles. Non ??? Encore ??? quelle surprise, c’est pas possible !!!

Quel est le point commun entre la sécurité et Taubira ? c’est facile, depuis vingt ans à chaque élection présidentielle ils nous la ressortent pour être sûr que la gauche ne sera pas au second tour …

Comme le Président a vu que ses concurrents avaient sorti l’artillerie lourde, il a décidé de ne pas se laisser faire.

En effet d’après Ciotti, « Emmanuel Macron a laissé la société s’ensauvager et va laisser aux Français une France Orange mécanique ». C’est pas faux, quand tu vois qu’on nous fait croire que la société d’aujourd’hui c’est Ciotti / Estrosi / Pécresse / Zemmour / Le Pen / Darmanin / Benalla … etc... La scène politique française, c'est une rencontre entre le FC Sauvageons Politiciens et le Sporting Club Racailles de l’ENA. Match NUL.

Quant à Pécresse, elle a déclaré vouloir « ressortir le Kärcher de la cave », en hommage à son mentor Sarkozy. C’est dire le niveau intellectuel chez LR : Ils sont restés bloqués en 2005, et leur guide spirituel est condamné à un an de prison ferme… si c’est pas une secte, ça y ressemble quand même vachement.

Hé Valérie, si ton projet consiste uniquement à laver la banlieue au nettoyeur haute pression, c’est pas aux Présidentielles qu’il faut te présenter, c’est à un entretien d’embauche chez une entreprise de ravalement, hein.  

C’est connu, Kärcher est une antonomase : un nom propre devenu un nom commun pour désigner un nettoyeur haute pression dans le langage courant. Avec un peu de chance bientôt on dira « j’ai dit une Pécresse » pour parler d’une grosse connerie…

Macron s’est donc senti obligé de sortir les gros muscles pour montrer que lui aussi c’était un VRAI BONHOMME plein de VIRILITÉ dégoulinant de TESTOSTERONE. Robert Pirès c’était muscle ton jeu, Macron c’est gonfle ton budget sécurité. Sauf que là c’est pas Aimé Jacquet qui lui parle dans le creux de l’oreille, c’est Gérald Darmanin.

Il a donc commencé par la promesse d’accroître le budget sécurité de 15 milliards sur 5 ans.

C’est marrant, cette faculté qu’ont les Présidents en campagne de te sortir des milliards de leur chapeau ! À destination des seules populations qui votent encore pour eux, évidemment. Faut pas déconner non plus !

Il va également doubler les policiers sur le terrain d’ici à 2030. 

Macron c’est un vrai prestidigitateur, il multiplie les milliards et les effectifs pour la police en un claquement de doigts. Bon, il y a forcément un truc, tout le monde (sauf Agnès Pannier-Runacher) sait que la magie n’existe pas.

Jupiter a annoncé la création de 200 brigades de gendarmerie en milieu rural afin de « remettre de la tranquillité dans les quartiers les plus ruraux ».

Ça c’est bien, c’est une mesure qui va rassurer toutes ces personnes âgées au fin fond de leur campagne, qui n’ont jamais vu un étranger de leurs vies et qui sont retraitées, mais qui trouvent « que les noirs et les bougnoules, quand même… ». 

« Les expérimentations conduites dans plusieurs départements ont prouvé l’efficacité du système, qui rapproche les forces de l’ordre de la population dans des territoires où l’empreinte des services publics est faible », a-t-il ajouté. La conception du service public selon Macron c’est fermer les postes, les écoles et les hôpitaux dans les villes et villages, et les remplacer par des gendarmeries.

Le tout en plaine pandémie, faut le faire.

Ah ouais c’est marrant sauf qu’on rigolera moins le jour où un gendarme devra te retirer des amygdales ou qu’un flic t’opérera à cœur ouvert …

Bon je charrie parce qu’en vrai ils savent déjà très bien t’enfoncer des tonfas dans le rectum, ce qui est un bon début pour percer dans le monde du soin. Il leur reste juste à prendre en compte le bien-être du patient.

À un homme plaqué au sol, en clé d’étranglement, avec 4 CRS sur le dos : « Monsieur, sur une échelle de 1 à 10, comment qualifieriez-vous votre douleur ? », et voilà, c’est pas si compliqué d’être empathique.  

À son arrivée à Nice, Jupiter a été accueilli par le maire Estrosi, transfuge de LR. Il lui a remis les clés du futur « hôtel des polices », devant réunir les polices nationale et municipale. La presse ne précise pas si ce sera le même genre d’hôtel que celui dans lequel Estrosi descend quand il vient à Paris (avec des nuitées jusqu’à 360 € au frais de la collectivité lors de ses séjours parisiens en 2016), mais j’ai ma petite idée.

Dans son discours-bilan, Jupiter s’est défendu : « On ne peut pas dire tout part à vau-l'eau, tout augmente, tout explose. Les chiffres ne disent pas ça. On a, sur les cambriolages de logement, une baisse de 15%. On a sur les vols de véhicules ou les vols avec arme, une baisse respectivement de 22 et 29%, et sur les vols violents sans armes une baisse de 27%. ». Non mais des baisses comme ça, il a cru que c’était les soldes ou quoi ??? Tu sais bien ce qu’on dit : ils ne peuvent pas vendre à perte. S’ils arrivent à faire des rabais aussi importants pendant les soldes, c’est parce que le reste de l’année, ils nous enfument !!! 

Le Président a tout de même concédé que « les actes, moins nombreux, étaient plus violents ». Hé, Jupiter, c’est pas la quantité qui compte, c’est la qualité.

Comme pour les annonces en campagnes visiblement.

Grève dans l’éducation nationale

Ils ont fait grève, et Taubira s’est déclarée candidate : ça y est c’est sûr, Macron vient de perdre le vote enseignant.

Faut les comprendre aussi, face aux variations quotidiennes du protocole sanitaire à l’école, l’exaspération est maximale.

Déjà, la publication du protocole dans la presse payante la veille de la rentrée avait mis le feu aux poudres. Et pour couronner le tout, Jean-Michel Blanquer n’a rien trouvé de mieux que de déclarer qu’« on ne fait pas grève contre un virus »…

C’est quoi, c’est un concours de la pire petite phrase à la con avec son chef ???

Mépris, condescendance et culot sont sur un bateau. Blanquer arrive et leur botte le cul pour les foutre à la flotte et prendre leur place à la barre, au banc de nage et au gouvernail en même temps, parce qu’à lui tout seul il est bien plus efficace !!!

Blanquer : l’homme qui changeait plus souvent de protocoles sanitaires que de slip. 

Euh svp, on pourrait avoir Jean-Michel Bien Clair, de préférence, la prochaine fois ???

Franchement, ils voudraient foutre la merde … pardon … semer la pagaille (j’ai oublié que je parlais des enseignants, un peu de respect), ils s’y prendraient pas autrement. 

Tout ça pour pouvoir annoncer, tous fiers, le soir même lors d’une rencontre avec les syndicats enseignants, la distribution de 5 millions de masques FFP2 dans les écoles et le recrutement de 3300 contractuels supplémentaires. Youhou, alléluia !

Ça mon petit pote, en politique, ça s’appelle la technique du « ni-vu-ni-connu-j’t’embrouille-en-deux-deux » : on laisse envenimer le truc, voire on pousse à une grosse grève, tout ça pour faire semblant de céder ensuite en lâchant deux-trois pauvres mesurettes toutes pétées, et tout le monde croit s’en sortir gagnant. Sauf que les enseignants ne sont pas dupes, ça fait cinq ans qu’ils subissent les fourberies de Blanquer et son école de la 3ème république, donc ils commencent à avoir l’habitude des entourloupes…

La ligne de défense du gouvernement est de préciser à chacune de ses interventions que la France l’un des pays qui a le moins fermé les écoles au monde. « Deux fois moins qu’en Allemagne, trois fois moins qu’en Italie, quatre fois moins qu’aux États-Unis ». C’est bien de rester ouvert, mais dans quelles conditions pour les personnels de l’Éducation Nationale ? et à quel prix pour les élèves ?

Parce que visiblement en ce moment, les manifs sont plus suivies que les cours…

Bon, de leur point de vue, j’imagine que c’est ce qu’ils cherchent : il vaut mieux éviter d’éduquer les enfants correctement, si on veut qu’ils continuent à voter pour des politiques comme celles de Macron.

Ce qui est confirmé par la nouvelle bombe lâchée par Jupiter sur les universités : « On ne pourra pas rester durablement dans un système où l’enseignement supérieur n’a aucun prix pour la quasi-totalité des étudiants ».

Autrement dit : les pauvres n’ont rien à foutre à l’université. Belle mentalité les gars, bravo. 

Galette de l’Épiphanie à l’Élysée

Mercredi 12 janvier avait lieu la traditionnelle dégustation de la galette des rois de l’Élysée.

Une galette géante, quarante fois plus grosse qu'une galette classique. Mais toujours aussi dégueulasse, par contre.

Forcément Jupiter n’a pas pu s’empêcher de l’ouvrir et de saluer « la France humble, silencieuse, au travail, cette France silencieuse qu'on entend si peu car elle se lève tôt pour travailler ». Sous-entendu : la valeur travail c’est super, les fainéants de grévistes et les assistés de chômeurs blah-blah-blah… etc…

Mépris, condescendance et culot sont sur un bateau. Blanquer arrive et leur botte le cul pour les foutre à la flotte et prendre leur place à la barre, au banc de nage et au gouvernail en même temps parce qu’à lui tout seul il est bien plus efficace, quand soudain Macron aux commandes du Yacht de Bolloré leur fonce dessus pour les couler sans pitié !!!

Comment ça se passe, la galette de l’Élysée : est-ce qu’on fait comme à la maison, on triche parce que c’est forcément les enfants qui doivent avoir la fève ?

Ou plutôt comme avec les collègues de bureaux, qui font des remarques sexistes sur la collègue la plus jeune qui est sous la table, avec des rires bien gras et des allusions graveleuses ?

Tu crois que c’est Macron qui a eu la fève ??? AH NON ! car selon la communication officielle « il ne peut pas y avoir de fève dans la galette de l’Elysée. Depuis la Révolution, il ne peut plus y avoir de roi dans le palais qui abrite le Chef. » …  Mort de rire ! Putain les cons, ils espèrent faire avaler ça à qui ?!

Et puis franchement, on peut se mettre d’accord et admettre une bonne fois pour toutes que la galette des rois, c’est vraiment dégueulasse ?

« Ah non, mais une bonne frangipane c’est super bon tu sais ». Bah non, la frangipane ça a jamais été et ne sera jamais bon, point barre. Et des phrases comme ça tu peux te les carrer où je pense, avec toutes les autres :

- Dis-donc, c’est pas très covid, tout ça !

- Bonne Année ! ah si, ah si : jusqu’au 31 janvier on a le droit de le dire

- Mais si, je t’assure : Taubira elle est de gauche !

- Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder…

Putain mais le gars qui a inventé la frangipane je suis sûr qu’il devait être de la famille politique de Macron tellement il a fait de mal à l'humanité. 

Non mais c’est parce qu’il faut la réchauffer un peu au four…

Il faut la prendre à la pomme c’est meilleur…

T’as qu’à rajouter du miel….

Quitte à prendre un truc chaud, avec de la pomme, et sucré, je préfère boire un bon grog au calvados, merci. 

Et puis honnêtement : 18 boules la galette ??? 18 boules ?  tu m’as pris pour un américain ou quoi ?

Y a quoi dans ta galette : un lingot d’or ? du homard ? du Sans Plomb 98 ???

Si vraiment tu tiens à faire un truc dégueulasse ou t’as une chance sur 8 d’avoir la fève, fais directement une roulette russe, c’est moins écœurant.

Allez les autres venez, on arrête la tradition de la galette et on se fait une raclette des rois, un cassoulet des rois ou des tripes des rois. 

……………………………….

Et voilà ! C’est tout pour la Semaine de l’Épiphanie, le billet satirique dans lequel la frangipane en prend pour son grade tous les lundis

……………………………….

Bon à part ça dans l’actualité, le passe vaccinal a été adopté par le Parlement sans restrictions de temps, et on se tape tout un chapitre sur la galette…

Allez, à la semaine prochaine.

Zantrop.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
À LREM, des carences systématiques
Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Total persiste et signe pour le chaos climatique
Dans une salle presque vide à la suite du blocage de son accès par des activistes climatiques, l’assemblée générale de Total a massivement voté ce 25 mai pour un pseudo-plan « climat » qui poursuit les projets d’expansion pétro-gazière de la multinationale.
par Mickaël Correia
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelque mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet
Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflètent, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
[Rediffusion] Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours