Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

122 Billets

3 Éditions

Billet de blog 18 juil. 2022

Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

Barrageux Comedy Club - épisode 12 : gonades présidentielles

Bienvenue au Barrageux Comedy Club : l'endroit où chaque semaine on libère le trop-plein de rage contenue par quelques vannes, pour éviter la rupture. Épisode n°12 : le point sur la bourse, en direct de l’Élysée.

Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Zantrop

Barrageuses, Barrageux : aujourd’hui le temps est aux rageux !

Cette semaine, grosse actualité pour notre président : Face au scandale des « Uber Files » révélé par le Consortium International des Journalistes d’Investigation, Macron persiste et signe en disant qu’il assume jusqu’au bout.

Enfin, pas vraiment jusqu’au bout, anatomiquement parlant : empruntant une réplique attribuée à Jacques Chirac, il a déclaré, je cite : « ça m’en touche une sans faire bouger l’autre ».

Oui oui, c’est bien ça l’actualité de la semaine, en France : un Président qui te sort des répliques de gros beauf et qui place l’arrogance à une altitude stratosphérique. C’est pas « les Tuche dans l’Espace », c’est juste le règne de Macron II.

En fait je viens de comprendre, disruptif ça veut dire ringard, vulgaire, grossier !

Amis de la poésie, de la classe et de la modestie, passez votre chemin : décidément chaque fois que Macron l’ouvre, une bibliothèque brûle dans le monde.

Mais le gars il est tellement dans le futur, il a uberisé la fonction présidentielle !

Giscard avait dit à Mitterrand qu’il n’avait pas le monopole du cœur, Macron lui au moins on ne pourra pas lui reprocher de ne pas avoir le monopole d’Uber.

Donc, après s’être pris pour De Gaulle, VGE, Sarkozy, Hollande, Napoléon, Jupiter, Captain Igloo, Prince de Lu et la Reine d’Angleterre, voilà qu’il s’identifie maintenant au buveur-de-Corona-mangeur-de-tête-de-veau-amant-de-Claudia-Cardinale-fan-de-Sumo le plus célèbre de France. Et puis à Vulcain aussi, apparemment. Avec autant de personnalités, j’espère pour lui qu’il n’a pas prévu de visiter un hôpital psychiatrique dans les prochains jours, parce qu’ils vont jamais le laisser ressortir !

Macron c’est tellement un psychopathe, si ça se trouve il met le Nutella au frigo !!! N’importe quoi !!!

La phrase est seulement « attribuée » à Chirac, car lui ne l’aurait apparemment jamais dite en public. Bon, c’est le problème avec les contrefaçons, c’est toujours moins bien branlé que l’original. Enfin, branlé … le mot est peut-être mal choisi ?

En tout cas merci, on est content d’apprendre ça au sujet de notre Président ! Les américains préparent le retour de l’Homme sur la Lune, les coréens sont leaders dans le développement des smartphones, les russes mettent au point des technologies militaires révolutionnaires, et nous on a des ingénieurs qui travaillent à améliorer le slip du président pour que ses deux gonades ne soient pas impactées en même temps par les polémiques (vous avez vu comme je suis poli, moi ?) ! Si c’est pas la meilleure pub pour le sommet « Choose France », je sais pas ce qu’il vous faut !

Bienvenue dans l’Hexagone, le pays où la stabilité des cojones du Président est plus importante que son intégrité, son honnêteté, sa transparence, son impartialité, son engagement pour l’intérêt général, etc.etc.... Pourtant, un Président ne devrait-il pas être au-dessus des parties ?

Avant pour désigner l’élite on parlait des « têtes pensantes » du pays, suite à Macron je propose d’employer désormais le terme de « scrotum disruptant » de la nation. Qui vote pour ? 

Bon, on peut dire ce qu’on veut, on peut critiquer la manière, mais au moins lui, il traite les sujets sur le fond. Bon c’est juste dommage que ce soit le fond de son boxer Freegun, hein. 

Ah mais attends, je viens de comprendre : c’est ça que ça veut dire, quand on dit que l’entreprise Uber va être introduite en bourse ???

On peut remarquer au passage qu’il a dit « une ». Il ne veut donc pas dire « testicule », qui, comme chacun le sait, est masculin.  Qu’est-ce qui se cache donc derrière cette usage du féminin selon vous :

- Une couille ?

- Une roupette ?

- Une roubignole ?

- Une orpheline ?

- Une valseuse ?

- Une baballe ?

- Une bouliche ?

- Une castagnette ?

- Une burne ?

- Autre : ………………………..

- Sans opinion ?

- Ne se prononce pas ?

La réponse se trouvera en exclusivité dans la prochaine enquête à charge de Mediapart, intitulée « mécanique oscillatoire différentielle des glandes génitales présidentielles de 1995 à 2022 : les dessous de l’État Français ». Tout un programme...

Voilà qui devrait arrêter les-mots-rage-ie pour l’instant. Jusqu’à la semaine prochaine.

Zantrop.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Corruption
Qatar-Sarkozy : les nouvelles liaisons dangereuses
Un rapport de la police anticorruption montre que Nicolas Sarkozy aurait fait financer a posteriori par le Qatar, en 2011, des prestations de communication réalisées par le publicitaire François de La Brosse pour sa campagne électorale de 2007, puis pour l’Élysée. Aucune d’entre elles n’avait été facturée.
par Fabrice Arfi et Yann Philippin
Journal — Justice
Ce double condamné que Macron envoie représenter la France
À la demande d’Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy a représenté la France, mardi 27 septembre, aux obsèques de l’ancien premier ministre japonais. Le fait que Nicolas Sarkozy ait été condamné deux fois par la justice, notamment pour « corruption », et soit lourdement mis en examen dans l’affaire libyenne, notamment pour « association de malfaiteurs », ne change rien pour l’Élysée.
par Fabrice Arfi et Ilyes Ramdani
Journal
Crise de l’énergie : sans « compensation » de l’État, le scolaire et l’université en surchauffe
Pour affronter la flambée des prix de l’énergie dans tout le bâti scolaire et les établissements d’enseignement supérieur, collectivités et présidents d’université s’arrachent les cheveux. Le projet de loi de finances 2023 est cependant bien peu disert sur de possibles compensations de l’État et écarte l’hypothèse d’un bouclier tarifaire. En réponse, économies, bricolage ou carrément fermeture des établissements d’éducation.
par Mathilde Goanec
Journal
« Il faut aider les Russes qui fuient, qui s’opposent »
Alors que Vladimir Poutine a lancé la Russie dans une fuite en avant en annonçant la mobilisation partielle des réservistes, et des référendums dans les régions ukrainiennes occupées, quelle réaction de la société civile, en Russie ou en exil ? La chercheuse Anna Colin Lebedev et trois exilées qui ont quitté le pays depuis l’invasion de l’Ukraine sont sur notre plateau.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda