Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

122 Billets

3 Éditions

Billet de blog 18 oct. 2021

Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

La semaine de Jupiter : théorie du ruissellement, Marseille en grand, match de foot

Tous les lundis, on tente de débriefer avec humour la semaine passée du Président, au fil de quelques actualités. Parce qu'il vaut mieux en rire... Cette semaine, c'est la charité qui se moque de l'hôpital.

Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Théorie du ruissellement

La semaine de Jupiter © Image par WikiImages de Pixabay

Cette semaine, plusieurs études sont venues annoncer dans la presse que la théorie du ruissellement chère à notre président ne profitait qu’aux riches. 

OH BAH ÇA ALORS !!! C’EST PAS POSSIBLE ??? LES BRAS M’EN TOMBENT !!! ON NOUS AURAIT MENTI ??? C’EST SCANDALEUX !!! MAIS QUE FAIT LA POLICE ???

(Quoi ? c’est moi qui en fait trop ? Et Macron alors ?)

Attends attends : hé, la presse française, y a une porte ouverte juste à côté, tu veux pas venir l’enfoncer steuplé ?

C’est quoi la une de demain :

- l’eau, ça mouille ?

- le feu, ça brûle ?

- les policiers abusent de leur pouvoir ?

- Nos gouvernants sont incompétents ? 

 En France, pays de la gastronomie, c’est officiel : on nous prend vraiment pour des jambons.

« Un rapport de France Stratégie estime que la suppression de l’ISF et l’instauration d’un prélèvement forfaire unique sur les revenus du capital n’ont pas eu les effets escomptés. À savoir : booster l’investissement dans l’économie française. »

Conclusion : le ruissellement c’est du flan. Après le Président Flamby, le président flan bis !

Bon, on va pas faire les innocents, en fait on le savait depuis le début que c’était l’arnaque ce truc.

Et Macron savait qu’on savait.

Et nous, on savait qu’il savait qu’on savait.

Et Macron savait que Etc…Etc…

La politique de Macron, c’est une gigantesque partie de poker menteur, mais bizarrement c’est toujours lui qui a les meilleures mains. (Surtout celles des manifestants…)

La vraie question c’est : Est-ce qu’il bluffait depuis le début ?

Non je déconne, la vraie question c’est : quand est-ce qu’on va arrêter de subir ces politiques incompétentes qui nous prennent pour des imbéciles ?

C’est officiel, la théorie du ruissellement rejoint donc la longue liste des mensonges du gouvernement Macron :

- Il n’y a pas d’argent magique

- Il suffit de traverser la rue pour trouver du boulot

- on met un pognon de dingue dans les minimas sociaux

- Le passe sanitaire ne sera jamais obligatoire

- Macron est le meilleur candidat pour 2022

Macron, allongé sur le divan du psy :

« Et c’est là que j’ai introduit la notion de théorie du ruissellement »

« Très bien, oui… Et, cette "théorie du ruissellement", elle est dans la pièce avec nous en ce moment ? »

Lu dans la presse : « Le comité d’évaluation des réformes de la fiscalité du capital a publié le 14 octobre un avis plus que circonspect sur les effets de la réforme de l’ISF et de la ‘flat tax’. Selon cette étude, aucun élément ne permet à ce stade de démontrer l’impact de ces mesures sur l’économie réelle ».

"À ce stade" : oh non, ça veut dire qu’il va encore faire un match de foot ???

« Si enrichissement il y a eu, la redistribution attendra encore. Cette réforme a provoqué une augmentation sensible des dividendes, mais sans effet observable à ce stade pour l’économie, souligne le comité. »

Il faut savoir décrypter : une augmentation "sensible", ça veut dire que les mecs se sont goinfrés comme des porcs. C’est comme quand un agent immobilier te parle de « beaux volumes », de « potentiel » ou d’une « belle hauteur sous plafond », tu sens bien que ça cache quelque chose de pas net.

Les dividendes c’est génial, on vient récompenser les actionnaires qui branlent rien plutôt que d’augmenter les salaires, d’investir dans du matériel, d’embaucher du personnel ou de réduire le temps de travail. Tout le contraire de ce qu’il faudrait faire.

Bizarrement, les riches qui ont eu des cadeaux fiscaux ont préféré partager le gâteau entre richards et n’ont pas réinjecté leur argent dans l’économie. Étonnant, non ? Qui s’en serait douté, chez des gens qui ont une morale aussi droite et un sens de l’intérêt général aussi fort ?

Tu crois que Macron va s’excuser publiquement et demander aux riches de rembourser ? 

Bon, il serait peut-être temps de passer de la théorie à la pratique du ruissellement...

Ou alors, encore mieux, de venir pomper directement à la source ?

 Déplacement à Marseille

Vendredi soir, Macron était de retour à Marseille pour « relever les copies » six semaines après son premier déplacement. Puis il reviendra constater l’avancement en février. C’est bien, c’est très bien, on regrette seulement qu’il ne soit pas aussi assidu et exigeant avec lui-même.

Le maire de Marseille attend maintenant les gros sous pour pouvoir engager les réformes annoncées. Il paraît que Macron voudrait conditionner le montant des aides distribuées à l’organisation d’un match de foot par le Variétés club, parce qu’il a trouvé que c’était une idée géniale pour subventionner les hôpitaux…

Macron s’est d’abord rendu au « Cloître des faiseurs d’avenirs », un pôle d’innovation et d’entrepreneuriat du 13ème arrondissement de Marseille. Drôle de nom quand même pour un lieu censé innover et faire l’avenir. On y croit pas tellement.

Selon la presse, Macron a noté « douze idées qu’il faut mettre en œuvre dans le mois qui vient » : Les idées de Macron c’est comme les œufs, ça vient toujours par douzaines, calibre gros, parce qu'avec lui plus c’est gros, plus ça passe.

Bon par contre on a beau chercher, on a aucune trace de ces fameuses idées dans la presse. 

« Les difficultés ici sont si exceptionnelles et les potentialités tellement grandes qu'il y a quelque chose à inventer. […] Il y a une concentration de la pauvreté dans certains endroits, et il y a une jeunesse qui, si on n’arrive pas à coordonner notre action, part du mauvais côté ».

En fait Marseille pour Macron, c’est le Viêt Nam pour les américains.

À les écouter, c’est plus Marseille, c’est Bagdad, Sarajevo, Bogota, et le Chicago des années 30 réunies en une seule cité. 

Les chrétiens quand ils sont pas sages, il paraît qu’ils ne se retrouvent pas en enfer, ils vont directement à Marseille.

Marseille c’est simple, c’est le mal absolu :

- La Seconde Guerre mondiale a été déclenchée à Marseille.

- Les attentats du 11 septembre ont été fomentés à Marseille.

- Le covid a été fabriqué dans un laboratoire à Marseille.

- Et le pire : c’est Marseille qui a inventé la torture de l’épluchage de pomme de terre chaude pendant la raclette…

Avant de partir, Jupiter a assisté à la clôture du 127ème Congrès National des Sapeurs-Pompiers de France. Finir dans un style pompier, c’est tout à fait lui ça.

Tu crois qu’il leur a demandé de sortir la lance à incendie pour asperger les manifestants et illustrer la théorie du ruissellement ?

Match du Variétés club de France

Jeudi, Emmanuel Macron a participé à une rencontre de foot entre le Variétés Club de France et une sélection de soignants de l’hôpital de Poissy.

Le ‘Variétés Club de France’, c’est juste un nom un peu prestigieux pour rassembler une équipe de has been, de ringards et d’ex-gloires du football. Et donc Macron a joué AVEC eux, CONTRE le personnel hospitalier. Tu vois ce que je veux dire ? C’est quand même dommage quand tu veux te la jouer Président jeune, moderne, dynamique, et qui casse les codes…

Les deux équipes se sont rencontrées pour un match caritatif au profit de la fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France. Non mais quelle audace :  Jupiter c’est le Président qui ferme des lits, qui réduit les budgets des hôpitaux, qui les vide de leurs effectifs, bref, qui tacle sans arrêt le système hospitalier, et juste après, le mec a le culot de venir te faire les poches pour l’hôpital !

Avant on disait que c’était l’hôpital qui se moque de la charité, avec Jupiter, c’est vraiment la charité qui se fout de l’hôpital.

Décidément, après l’épisode avec McFly&Carlito, l’inauguration de la Samaritaine, ou encore son pèlerinage à Lourdes, il sait vraiment tout faire cet homme-là. Jupiter il est tellement multifonctions, c’est plus un Président, c’est un couteau suisse.

Ce soir-là, Macron en maillot bleu ciel s’est donné de bon cœur contre les hospitaliers en jaune. Par contre bizarrement, il a déclaré forfait dans l’autre match de la semaine, qui l’opposait samedi aux gilets jaunes...

Jupiter jouait au poste de milieu récupérateur. Pour un Président qui se dit centriste, et qui récupère tout ce qui bouge, c’est plutôt cohérent.

Selon la légende, Zinédine Macron aurait marqué 12 buts, réalisé 43 passes décisives puis serait parti planquer son pognon de footballeur dans des banques en Suisse. 

Bon, en vrai, il a surtout marqué un but, sur pénalty. Ah c’est sûr que ça, les pénalités il connait. Enfin sauf quand c’est pour ses copains qui ne payent pas leurs impôts en France, là il s’en fout.

Macron a été intouchable tout au long du match. Pas parce qu’il joue comme Maradona, non non, mais plutôt parce qu'il était un peu comme ce gosse qui apportait son ballon sur le terrain vague quand on était gamins : On pouvait rien lui refuser, parce que sinon il repartait avec son ballon et le match était foutu.

Là c’est pareil, on aurait bien aimé qu’un des soignants ose lui mettre un petit tacle par derrière. (Juste avant d’aller passer un sale quart d’heure avec ses 27 gardes du corps…)

Macron, en football comme en politique, c’est avant tout un style bien à lui :

- Un Président qui joue à droite, à droite, toujours plus à droite

- Un joueur qui refuse de tirer les coups francs : Pas tellement son style, la franchise. 

- Un homme qui veut jouer les prolongations en 2022

- Et un fervent défenseur du « but en or », parce que les buts c’est comme les dents, les investissements ou les parachutes, quand c’est en or c’est toujours plus intéressant

Finalement, il a été remplacé avant la fin du match. À la surprise générale, il a pas été remplacé par Zemmour… pour cette fois seulement…

Jupiter a célébré cette belle victoire par une 3ème mi-temps à l’Elysée avec d’anciens joueurs. Il a même été filmé en train de chanter I Will Survive.  Mais bien sûr : On se demande qui va vraiment survivre à tout ça, entre ceux qui n’arrivent pas à boucler leurs fins de mois, ceux qui n’en peuvent plus de Jupiter, ou même la pauvre Gloria Gaynor qui n’avait rien demandé.

I Will Survive, franchement ?  Le gars est resté bloqué en 98, c’est pas possible. Et puis quoi encore : il s’est entretenu avec Footix pour parler du mythe de la France Black-Blanc-Beur ? Il a interrogé Aimé Jacquet pour savoir comment muscler son jeu et avoir des réducs au Casino Cafétéria ? Il a demandé à Thierry Henry de lui faire l’anaconda dans les vestiaires ? 

La dernière fois qu’on a vu une tentative aussi grossière de politiser un match de foot, c’était dans le führer en folie de Philippe Clair, et c’était beaucoup plus drôle.

On retiendra surtout l’image d’un Président hilare et ruisselant de sueur. Finalement, c’est peut-être ça la théorie du ruissellement : un Président des riches qui va jouer un match pour récolter l’argent des pauvres. 

 Allez, à la semaine prochaine.

Zantrop

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Qatar : le Mondial de la honte

À la Une de Mediapart

Journal
Un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec
Journal — Social
Anthony Smith, inspecteur du travail devenu symbole, sort renforcé du tribunal
Devant le tribunal administratif de Nancy ce mercredi, la rapporteure publique a demandé l’annulation des sanctions visant l’agent de contrôle, accusé par le ministère du travail d’avoir outrepassé ses fonctions en demandant que des aides à domicile bénéficient de masques en avril 2020.
par Dan Israel
Journal — Extrême droite
Extrême droite : les larmes (de crocodile) des élites libérales
Les succès électoraux de l’extrême droite, comme en Suède ou en Italie, font souvent l’objet d’une couverture sensationnaliste et de dénonciations superficielles. Celles-ci passent à côté de la normalisation de l’agenda nativiste, dont la responsabilité est très largement partagée.
par Fabien Escalona

La sélection du Club

Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige