La Semaine de Jupiter : Edouard Philippe, French Tech, La Fontaine

Tous les lundis, on tente de débriefer avec humour la semaine passée du Président, au fil de quelques actualités. Parce qu'il vaut mieux en rire...

Macron a décoré Édouard Philippe

La semaine de Jupiter © Image par WikiImages de Pixabay La semaine de Jupiter © Image par WikiImages de Pixabay
Mardi, Macron a décoré Édouard Philippe.  Avec un cadre de Yann-Arthus Bertrand, du papier-peint à fleurs, des lampes tendances et une table basse Ikea avec des poufs. Jupiter, il lui manque que la bonne humeur et une salopette pour devenir la Valérie Damidot de l’Elysée.

Non, en vrai, il lui a juste remis la médaille de Grand Officier de la légion d’honneur. Qu’est-ce qu’il avait fait pour la mériter ? Oh rien, il a juste été Premier Ministre pendant plus de deux ans.

(Les Premiers Ministres de Macron, c’est comme les costumes de Fillon : quitte à en changer souvent, autant laisser les oligarques les choisir pour eux.)

Une breloque qui vient donc récompenser tout chef de gouvernement à la barre pendant au moins deux ans.

À la barre hein, pas à la barbe.

D’ailleurs, Macron a rappelé qu’Édouard Philippe était le « visage de la crise pour les français », plaisantant même sur le fait que sa barbe soit devenue « le thermomètre de la crise sanitaire ». 

Hé ho, faudrait pas inverser les responsabilités, le vrai visage de la crise c’est bien celui de Jupiter.

Quant au thermomètre, faut-il rappeler que c’est Macron lui-même qui fait un tour de France pour prendre le pouls des Français ?

Prendre le pouls, tenir le thermomètre : pour Macron, partir en campagne, c’est jouer une partie de Docteur Maboul géante.  Va-t-il réussir à nous faire avaler la pilule d’un second mandat ?

Certains partis politiques font dans le blanchiment d’argent, d’autres œuvrent au blanchiment de la population, Jupiter lui sa spécialité c’est le blanchiment de barbes. Autrefois c’était le symbole de la sagesse, aujourd’hui c’est plutôt le reflet de la folie du système.

Un système politique qui déraille : c’est pas pour rien que vitiligo, ça sonne comme une offre SNCF. 

Étaient présents à la cérémonie : Alain Juppé, Richard Ferrand, Gérard Larcher, Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu, Olivier Véran, Sibeth Ndiaye, Christophe Castaner… On ne sait plus si c’est une Légion d’Honneur ou une ligue de super-vilains qui se réunissent pour préparer un mauvais coup.

Macron a déclaré au sujet de son ancien Premier Ministre : « Nous avons formé un attelage harmonieux, complémentaire, empreint d’amitié, qui a été utile aux français ». L’histoire ne précise pas qui faisait la bête de trait, et qui se faisait tirer sans efforts en distribuant les coups de fouet ... 

Dans son discours, il a rappelé que Philippe était l’« homme politique le plus populaire de France ». Juste avant de lui accrocher la médaille. Directement dans le torse. En appuyant très fort pour bien le faire saigner.

Il a même loué une « fidélité permanente, une vision et une volonté commune ». Traduction : t’as pas intérêt à jouer contre moi aux prochaines élections, mon coco !

Selon Juppé, mentor d’Édouard Philippe, Macron aurait également dit : « En mai 2017 nous ne nous connaissions pas mais j’ai pu apprécier votre constante vigilance et une souple rigueur ». Une souple rigueur : on ne sait pas s’il faut s’épuiser à chercher un sens à cet oxymore, ou si la phrase a été prononcée après le champagne et les petits fours.

Une souple rigueur : rien d’anormal pour celui qui se définit comme le Président du « en même temps ».

 

Le Salon VivaTech

Puis, le soir même, Jupiter s’est rendu du salon de l’Élysée au salon VivaTech, premier grand salon professionnel qui rouvre ses portes depuis la crise.

Mitterrand a sa bibliothèque, Castaner sa discothèque, Macron lui son truc c’est la french tech. Chacun son style. 

Il a pris la parole devant une centaine de représentants de scale-up. Les scale-up, c’est une recette que le Président de la start-up nation maîtrise depuis longtemps : Les scale-up aux champignons, les scale-up de veau, les scale-up à la milanaise…

(Non non, en fait les scale-up c’est juste des start-up devenues grandes, mais ça serait beaucoup moins sérieux dit comme ça : on comprendrait le sens.)

Jupiter s’est battu bec et ongles contre les idées reçues : selon lui, contre toute attente, la tech c’est plus d’emplois, plus d’industrie, plus de souveraineté pour la France. C’est bien, on aimerait le voir aussi combattif et engagé pour défendre l’Allocation aux Adultes Handicapés, l’accueil des réfugiés, ou le rétablissement de l’ISF …

Il a affirmé haut et fort son souhait de « voir 25 licornes françaises émerger d’ici 2025 ». Il voit des licornes, maintenant ? ça y est, il a encore abusé de la poudre de Perlimpinpin, le carabistouilleur en chef.

Selon lui, la France est leader au niveau européen. « Il faut être fier, le fierté conduit à l’ambition, et l’ambition au résultat ». Merci pour vos enseignements, Maître Yoda !

Il a précisé sa pensée : « Je ne céderai jamais au défaitisme ambiant » et « Il y aurait d’un côté la France des gilets jaunes, et de l’autre celle de la tech. C’est faux ! » Des humains sur les giratoires, contre des machines électroniques : à ton avis, lesquels selon lui sont plein de puces ?

« La réponse aux inégalités ne passe pas par une politique qui freinerait la tech et l’innovation, c’est faux ». M’enfin, si le but du gouvernement était de répondre aux inégalités, ça se saurait quand même ! Ils ne sont quand même pas élus pour ça. Si ?

D’ailleurs le problème n’est pas d’y répondre, mais de les résoudre !

Mais si, mais si, je suis désolé, il se bat comme un beau diable pour résorber les inégalités. Entre les très riches et les ultra-riches.

Jupiter a trouvé la solution idéale : « En période de crise, la tech peut aider à sortir du chômage de masse, et répondre au sujet du progrès social ». Mais en fait la tech c’est génial, c’est le remède miracle :

 - La tech redonne la vue aux aveugles

 - La tech guérit les paralysés

 - La tech soigne le vitiligo d’Edouard Philippe

 - La tech tient mes bonnes résolutions du nouvel an

 

En plus, développer l'industrie de la Tech, ça parait pas très écolo comme mesure. Mais moi j'ai une proposition à lui faire pour "greenwasher" tout ça : après le Pass’sports, le passe sanitaire, le pass culture, vu comment Macron aime gouverner avec des pass, étonnant qu’il n’ait pas encore pensé à développer la culture des pass tech !

Pour promouvoir la tech au niveau de l'UE, Macron a présenté un manifeste destiné aux chefs d’États et à la commission européenne comprenant 21 propositions, parmi lesquelles on trouve notamment la proposition de « Faciliter les visas et permis de séjour ». Ben voyons. Quand c’est pour des êtres humains qui crèvent en arrivant sur les plages c’est niet, par contre pour des logiciels et des machines là ça pose pas de soucis.

En France rien ne va plus : on met un pognon de dingues dans des minimas sociaux, et un dingue du pognon dans des salons virtuels.

 

Visite dans les Hauts-de-France

Jeudi, Macron s’est rendu dans les Hauts-de-France pour la 3ème étape de son tour de France. 

Certains lui reprochent de faire une campagne électorale « déguisée ». Pas du tout : c’est par pur amour de la culture qu’il est allé célébrer les 400 ans de la naissance de Jean de La Fontaine avec trois semaines d’avance, juste avant un week-end électoral, et dans le fief de son rival Xavier Bertrand !

Franchement c’est clair comme l’eau de La Fontaine : Jupiter a ôté son déguisement plus vite qu’un libertin enlève son slip dans une soirée échangiste à thème.  

Macron avait emmené Fabrice Luchini dans ses bagages. Toi en voyage tu emmènes un guide touristique, une carte de la région, une gourde et un caleçon de rechange. Jupiter lui, il apporte son jukebox à citations littéraires, qui démarre au quart de tour et qui fait le spectacle bêtement pour détourner l’attention des médias en extase.

Macron s’est donc rendu dans une école, accompagné de son Luchini de poche, pour défendre la langue française. Les élèves ont demandé à leur maîtresse ce qu’ils avaient fait pour être punis comme ça. C’est sûr que les clowns à l'école, ça leur fait toujours peur aux enfants.

Selon Ouest France, « les deux hommes se sont appelés par leurs prénoms et se sont tutoyés ». Encore une belle histoire d’amour qui commence devant les caméras : Après Hélène et les Garçons sur TF1, Un Gars une Fille sur France 2, votre nouvelle sitcom Manu et Fab débarque sur toutes les chaines d’info en continu.

C’est peu dire que Luchini a exaspéré tout le monde. Des difficultés à l’endormissement, des troubles du sommeil, voire des insomnies ? Encore plus efficace que l’Imovane ou le Stilnox, Fabrice Luchini qui déclame des fables de La Fontaine.

Fabrice Luchini c’est comme la pluie, la guerre contre le virus ou mes histoires d’amour : tu sais quand ça commence, par contre tu peux jamais prédire quand ça va s’arrêter.

Jupiter nous a fait part de sa Fable préférée, « les animaux malades de la peste » (n’y vois aucune allusion au coronavirus hein), dont la fameuse morale est « Selon que vous serez puissant ou misérable / les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ». Tiens tiens, Macron reconnaitrait-il officiellement que la justice est contrôlée par les puissants ?

Vous rendront blanc ou noir ? il parle encore de la barbe d’Édouard Philippe là, décidément ça tourne à l’obsession cette histoire !

Tout à son honneur, Jupiter a eu la décence de ne pas choisir l’une des fables dont il est le co-auteur, parmi lesquelles :

- La théorie du ruissellement 

- Le Monarque et le Pangolin

- La fable du Monde d’Après

- La belle aventure du capitalisme

 - Make our planet great again

C’est vrai que ce sont de très belles fables, par contre pour la morale, on cherche encore…

Certaines associations ont trouvé dommage que Macron ne condamne pas le célèbre auteur pour sa misogynie ou son sexisme. C’est l’éternel débat de la remise en contexte d'une œuvre dans son époque. C’est comme Macron, il faudra distinguer le bilan de l’homme.  Y en a un des deux qui est catastrophique, et l’autre qui est épouvantable !

À ce sujet, Jupiter a répondu que « Ce qui est intéressant, c’est d’abord de se frotter au génie, de se frotter la cervelle et de comprendre comment aussi ce cheminement est né, parce qu’ils avaient eux-mêmes leur esprit du temps avec la bêtise du temps ». Pour ce qui est de se frotter la cervelle, nous avons reçu les premiers résultats du dépouillement des boîtes crâniennes gouvernementales, la cervelle est annoncée abstentionniste à 70%.

Puis il a annoncé que la lecture sera la grande cause nationale à compter de l’été 2021 pour un an. C’est super, Macron veut se battre contre l’illettrisme, on se réjouit pour Gérald Darmanin.

Hourra, les policiers vont enfin pouvoir sermonner sans fautes de frappe et verbaliser sans bavures !

Honnêtement, c’est un peu facile de taper tout le temps sur la police. En plus je te rappelle que c’est interdit, c’est l’État qui a le monopole de la violence normalement. 

Surtout que les policiers ne sont pas du tout illettrés, la plupart sont mêmes carrément bilingues : Lallement LV1 et maîtrise de l’arabe récalcitrant.

Manque de pot, quand Steve est tombé à l’eau à Nantes lors d’une intervention policière, cette fois y a pas eu de nasse pour le sauver.

À lundi prochain. 

 Zantrop

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.