Macron prend des kilos

En fait Macron c’est simple, politiquement il est passé directement de l’Ancien Régime au nouveau régime. Tu vas voir que bientôt il va nous annoncer qu’il est contre l’annulation de la diète Covid. Plus Macron grossit et plus ses prises de positions m’aigrissent. En réaction à la brève de Challenges du 18 février 2021.

"Macron prend des kilos" - 18/02/21 © Challenges "Macron prend des kilos" - 18/02/21 © Challenges

Les étudiants font la queue pour la distribution alimentaire, les restaurateurs mettent la clé sous la porte les uns après les autres, les français se serrent la ceinture et maigrissent à vue d’œil (d’ailleurs le seul qui leur reste suite aux bavures policières – pardon je voulais dire suite à la redoutable méprise d’un agent de police dans l’exercice de ses fonctions en position de légitime défense merci de flouter cet extrait immédiatement) et le mec il a le culot de venir faire sa pub dans les journaux parce qu’il remplit à nouveau ses tee-shirts XS « Poudre de Perlimpinpin » à 55 boules sur la boutique de l’Élysée ! Franchement la pilule est dure à avaler. Manque pas grand-chose pour qu’on rentre en (plat de) résistance. 

En fait Macron c’est simple, politiquement il est passé directement de l’Ancien Régime au nouveau régime. Tu vas voir que bientôt il va nous annoncer qu’il est contre l’annulation de la diète Covid. Plus Macron grossit et plus ses prises de positions m’aigrissent.

On voit déjà venir les prochaines consignes lors du point presse hebdomadaire de Véran : Pour les français, maintien du couvre-feu général. A l’Élysée, couvrir et laisser mijoter à feu doux.

En tout cas, on peut dire qu’il fait honneur aux belles valeurs de sa France traditionnelle : Travail, famille, pâte, riz. C’est ça, la cuisine républicaine chère à Darmanin. Vive les recettes de Catherine de Mets d’ici.

On n’attend plus que la mise en application imminente de la taxe carbonara.

Macron, le seul moment dans sa vie de Président où il a une pensée pour les africains qui n’ont rien à manger, c’est quand Brigitte lui dit qu’il doit finir son assiette.

- Allez Allez, on termine tout son De Rugy et sa Pompili !

- Mais enfin Brijou, tu sais bien que j’aime pas les légumes verts ! 

Remarque c’est pas étonnant qu’il ait pris du poids, en dinant tous les soirs avec Brigitte. C'est toujours comme ça avec les personnes du 3ème âge : Moi chaque fois que je vais chez ma mémé elle me dit que je suis maigrichon, alors elle me force à reprendre deux fois du bœuf bourguignon.

Et puis franchement, de la « densité et de la maturité ». Quelle belle façon de le dire ! Imagine si on parlait tous comme ça dans la vie :

- Chérie, tu trouves pas que je devrais perdre un peu de densité ?

- Non non, je trouve que ça te va très bien toute cette maturité. 

Ou encore :

- T’es vraiment qu’un gamin ! Grandis un peu ! 

- Tu sais bien que si je manque de maturité c’est parce que je suis trop maigre. 

La source de cette information sensationnelle serait « un proche du Président ». Surveillez bien les promotions à l’Elysée dans les semaines à venir. À mon avis y en a un qui va prendre du galon, à lui servir la soupe comme ça. Si on le retrouve, on pourra l’utiliser dans le four à Macron-ondes, en guise de lèche-frite.

En plus, honnêtement, l’article, on dirait les transmissions quand tu vas chercher ton bébé le soir à la crèche :

- Alors il a super bien mangé, il a fini toute son assiette et il a adoré découvrir le kiwi.

- Nickel !

- Il a fait un gros dodo de 2h30 en début d’après-midi avec la suce et son doudou.

- Ah, c’est bien, il va être en forme.

- Il a eu une selle un peu molle, alors comme il a des rougeurs aux parties on lui a mis plein de Mitosyl sur ses petites fesses de Président.

- C’est vrai qu’en ce moment le siège de monsieur est trèèèèèèèèèès fragile !

 

N’empêche, un mec qui a fêté son accession au second tour de la Présidentielle à la Rotonde, on aurait quand même dû se douter qu’il rigolait pas avec la bouffe. 

Prenez les anciens Présidents, c’étaient tous des gros mangeurs. Ça doit faire partie de la fonction, c'est quand même plus crédible pour gouverner les français : Comment voulez-vous prétendre diriger un pays sans se démener comme un mort de faim ? (C’est ça ou acteur porno : c’est plus crédible quand on veut nous la mettre bien profond dans toutes les positions et simuler le plaisir).

On a tous en mémoire la potée auvergnate de Pompidou, les ortolans de Mitterrand, Chirac et sa tête de veau (le plat), le bon coup de fourchette d’Hollande… Quant à Sarkozy… bon, ok, Sarkozy c'est un contre-exemple, mais il faut dire aussi que la coke, ça coupe la faim.

De Gaulle lui-même avait pris le temps de faire un bon gueuleton avant le débarquement. Dans ses mémoires, Yvonne de Gaulle raconte qu’elle l’a gavé de choucroute à la bière pendant des jours et des jours pour le mettre en condition avant d’aller bouffer du boche.

Macron lui c’est pareil, pour se préparer au Covid il a mangé chinois pendant des semaines. Et rien qu’à voir les articles de journaux, on sent bien qu’il apprécie les canards laquais.

Et puis comme tous les occidentaux, il aime bien donner des leçons de démocratie aux chinois, mais bon des fois après 2-3 verres de saké il sait plus trop si « droit de l’Homme » ça prend un nem ou deux.

Alors De Gaulle-Macron, même combat ? Non mon Général, à chaque génération ses problèmes à gérer :

De Gaulle : Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 246 variétés de fromage ?

Macron : Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 246 variants de covid ?

 

Alors Manu, s’il te plait, rentre chez toi, ta mère t’a fait des gaufres. Il te manque encore un peu de densité et de maturité pour exister. 

(PS : Je sais bien que ce n’est pas forcément à la mère de faire les gaufres ; je ne vis pas dans le monde de Petit Ours Brun).

 

Zantrop

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.