Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

76 Billets

3 Éditions

Billet de blog 22 nov. 2021

La semaine de Jupiter : Xavier Bertrand, maires, hydrogène vert

Tous les lundis, on tente de débriefer avec humour la semaine passée du Président, au fil de quelques actualités. Parce qu'il vaut mieux en rire... Cette semaine c'est poker menteur et Jupiter bonimenteur...

Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Joute verbale avec Xavier Bertrand

La semaine de Jupiter © Image par WikiImages de Pixabay

Avertissement : Cette partie du billet est classée -18. Les propos explicites, la violence verbale crue et les scènes d'une rare sauvagerie qui sont rapportées peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes. Merci de votre compréhension. 

Vendredi, en déplacement dans le Nord, Jupiter nous a offert une splendide passe d’armes avec son rival Xavier Bertrand, en mode concours de teubs.

Sous une tension palpable, Manu et Xav’ ont échangé une poignée de mains virile, longue, et musclée de mâles alphas, le tout devant les caméras. C’est pas le début d’un porno crypto-gay, c’est une rencontre sur le terrain organisée spécialement pour les émissions de TV entre deux futurs candidats à la présidentielle.

Sur une musique d’Ennio Morricone, nos deux pistoléros nerveux de la gâchette se sont donc affrontés dans un duel sans merci.

Les deux coqs se sont frittés au sujet de l’aciérie ASCOVAL, sauvée de justesse d’une fermeture et de la délocalisation en Allemagne par le bon gouvernement jupitérien.

Selon Xavier Bertrand, même si l’usine est momentanément sauvée, « la solution retenue n’est pas satisfaisante » et « c’est le tarif de l’électricité le problème ». N’hésitant pas à couper plusieurs fois la parole au Président car sa mère lui avait mis des BN goût « confiance en soi » dans son cartable pour son quatre-heures, il ajoutait même que « tant qu’on aura la concurrence des Allemands avec le charbon, ils ne seront pas compétitifs » en réclamant qu’on accorde un tarif préférentiel à ASCOVAL.

Waouh ! Entre ici Xavier Bertrand, pourfendeur de Jupiter, héraut du protectionnisme, Robin des Bois du tarif de l’électricité, sauveur de l’ouvrier et chantre du made in France ! Attends, il vient de quel parti d’extrême gauche lui déjà ??? C’est quoi son parcours ? ah oui, ministre du travail sous Sarkozy, c’est sûr que ça te pose un homme en matière de luttes sociales…  

Notre Jupiter, piqué au vif et excédé par l’outrecuidance de ce vassal qui prenait décidément trop de libertés sur ses terres, le renvoya dans ses 6 mètres en sortant sa meilleure carte, le joker « vous savez peut-être mieux que tous les autres ». 

Ouuuuuuuufffff ! Et pan sur le bec du Monsieur-je-sais-tout ! Ah, ça te calme directe, une répartie de ce calibre ! et bim, une bastos dans le buffet, et paf, un pruneau dans le caisson ! Alors, on fait moins le malin maintenant ? 

Il ajoute : « Avec moi, vous avez un président de la République qui se bat pour l’industrie sur le terrain ». Se battre comme ça, chapeau ! des fois faudrait mieux ne rien faire et rester chez soi que de lutter comme Jupiter. 

Mais qu’est-ce qui se passe, ça tire à balles réelles là !!! C’est Audiard qui a écrit leurs répliques ou quoi ???

(Quoi j’en fais trop ? Mais non pourquoi, ma réaction est juste à la hauteur du jeu de ces deux immenses acteurs, monstres sacrés du cinéma …)

Et bien, je dois dire que je comprends mieux pourquoi le département s’appelle les Hauts-de-scène maintenant !

La prochaine fois, pas la peine d’aller si loin, vous vous faites un octogone sur Paris et on en parle plus…

Avant on disait tendu comme un string, une arbalète ou un arc, maintenant on dira tendu comme une rencontre Bertrand-Macron.

Remarque, dans un couple, après une engueulade comme ça, tu peux être sûre que les réconciliations sous la couette vont être à la hauteur…

Congrès des maires de France

Jeudi après-midi, le Président s’est exprimé en clôture du 103ème Congrès des Maires de France.

Bientôt une nouvelle émission de téléréalité en exclusivité à la télé française : opération séduction à la porte de Versailles – Un édile, une idylle. Emmanuel a cinq mois pour tenter de reconquérir près 36 000 élus. Il part avec un gros désavantage puisqu’il y a eu peu de maires LREM lors des élections de mars 2020 (oui oui, celles qu’il avait maintenu en pleine pandémie et juste avant l’annonce du premier confinement par calcul électoral. Raté)

Paradant tel un paon lors de la saison des amours, le Président a donc fait ce qu’il fait à chaque déplacement depuis des semaines : il a défendu un bilan parfaitement indéfendable. Fin de l’histoire.

Si Jupiter a tant besoin de se réconcilier avec les maires avant la Présidentielle, c’est parce que le quinquennat avait commencé sur de mauvaises bases, par de la méfiance : Macron avait d’abord annoncé la suppression de la taxe d’habitation. Réduire les dotations des communes, erreur de débutant !

Et puis surtout, deuxième erreur : il n’était pas maire avant d’être Président !!!

Et alors là, comment veux-tu qu’un énarque fraîchement sorti des écoles vienne apprendre à Roger Boulin, 83 ans et au conseil municipal depuis 44 ans, dont 35 en tant que maire, comment gérer un conflit de voisinage ? comment désherber le cimetière communal sans pesticides ? ou pire encore : combien de litres de rouquin il faut commander pour le repas des anciens ???  on n’apprend pas ça dans leurs foutues écoles de parisiens !

Ah tiens, c’est marrant qu’il soit pas maire, j’aurais pourtant juré que devant eux, Il avait l’air maire de ?

Si Macron n’est pas passé par la case « maire » avant d’être élu Président, la presse souligne que c’est un fait assez rare sous la 5ème. Encore un point commun avec De Gaulle. Ce que Jupiter, drapé dans sa modestie légendaire, s’est empressé de faire remarquer à l’assemblée…

M’enfin ! De Gaulle ! faut pas pousser : avec Jupiter, c’est plutôt comme si la France avait commandé un Général De Gaulle sur Ali Express, et qu’elle avait reçu un Generla Ed Gualle deux jours après par la poste…

Le Président a commencé par flatter les élus, en les remerciant pour leur rôle pendant la pandémie. C’est facile, ça ne mange pas de pain et ça peut rapporter gros.  

Puis Macron leur a promis d’être « intraitable » face à la violence qui les vise au quotidien. « La réaction doit être immédiate et la sanction décisive ». Ça dans les écoles de politique, c’est ce qu’on appelle la méthode du ‘pompier pyromane’ : On allume soi-même des feux chez les élus en prenant des décisions complètement déraisonnables, et puis on leur fait croire ensuite qu’on vient à leur rescousse. Ça marche aussi avec les flics ou les hôpitaux…

Sifflé, le Chef de l’État s’est agacé : « Il faut qu’on ait collectivement une forme d’esprit de cohérence. Si on appelle au civisme en toutes choses, à la loyauté et au respect, il faut aller jusqu’au bout ». Cohérence, civisme, loyauté, respect : visiblement ça ne s’applique pas au Chef de l’État.

Hydrogène vert

« APPROCHEZ APPROCHEZ, MESSIEURS-DAMES !

Et venez découvrir le nouveau produit phare mis au point par notre génial bienfaiteur du capitalocène, le grand professeur Jupiter !

Et maintenant, sous vos yeux ébahis : l’hydrogène vert !

Votre industrie est moribonde ? polluante ? dépendante des énergies fossiles ? Alors, n’attendez plus une seule seconde, l’hydrogène vert est fait pour vous !

L’hydrogène vert, c’est le remède miracle pour continuer à consommer et à produire comme avant sans remettre en question son comportement ! Greenwashez vous au su et à la vue de tous grâce à sa toute nouvelle formule hypoallergénique ! 

L’hydrogène vert du docteur Macron est tellement efficace qu’il soigne tous les bobos, guérit le moindre mal, fait revenir l’être aimé, permet de ravoir les tâches mêmes les plus récalcitrantes, et offre la possibilité de se déguiser en écolo pour être réélu dès 2022 !

C’est simple, pour lutter contre les cata, les cata, les catastrophes climatiques, une seule solution : les cata, les cata, les catalyseurs chimiques !

Là normalement, vous me dîtes : les cata quoi ? Les catalyseurs, messieurs-dames, qui seront fabriqués chez nous, à l’usine GENVIA de Béziers, et qui travailleront à la séparation des atomes, oui madame oui monsieur !

En France on a peut-être pas de pétrole, on a pas d’idées non plus, mais on a la chance d’avoir ? d’avoir ? Alors messieurs-dames ? non, pas les 32 heures hebdomadaires… non, pas le revenu universel et sans conditions non plus …  Une autre proposition peut-être ? Oui, c’est bien ça, un point pour madame à gauche qui reviendra en deuxième semaine : En France, on a de l’eau ! Que d’eau, que d’eau, d’ailleurs c’est pas moi qui le dis, c’est Patrice de Mac Mahon, Président de la IIIème République !

Car la molécule d’eau, oh, oh, oh, eau H2O, contient effectivement de l’hydrogène en quantités quasi-faramineuses : pour chaque molécule d’eau, vous recevrez non pas un, non pas trois, non pas dix, mais bien DEUX atomes d’hydrogène ! Combien ??? j’ai dit deux ou j’ai pas dit deux ? J’ai bien dit DEUX !

Et l’oxygène, me direz-vous ? On en fait quoi ? Ah ça ! on s’en sépare, on le libère, on le ventile, on le disperse façon puzzle, il retourne à l’air libre, car, vous le savez aussi bien que moi : Chez Jupiter et Compagnie, d’air, on ne manque pas !

Mais pourquoi donc qu’il est-y vert, mon hydrogène ??? parce que, tenez-vous bien, il est produit avec de l’énergie re-nou-ve-lab-le ! (Et oui, car pour produire de l’énergie sous forme d’hydrogène, ça nécessite de l’énergie, beaucoup d’énergie, alors on utilise des éoliennes off-shore ! De l’énergie qui sert à produire de l’énergie : c’est super !)

Mais nous irons encore plus loin :  À terme, la production d’hydrogène vert servira uniquement à alimenter la filière de production d’hydrogène vert, qui sera utilisé pour produire de l’hydrogène vert afin de produire de l’hydrogène vert pour alimenter la production d’hydrogène vert ! oui messieurs-dames !

Et allez, parce que vous m’êtes sympathiques, c’est pour moi c’est cadeau, je vous rajoute une rallonge de 1,9 milliards pour le développement de la filière en France, en plus des 7,2 milliards déjà prévus, hop je vous fais ça de la main à la main on en parle plus, y a pas de reçu c’est normal : c’est cadeau de la maison, c’est cadeau du Patron !

Et puis aussi, parce que c’est votre jour de chance, je vous fais 40 000 emplois à l’horizon 2030 pour la région Occitanie ! Et oui, emballez c’est pesé !

Alors, on arrête tout ce qu’on fait et on en profite vite ! Surtout que, aujourd’hui et seulement aujourd’hui, pour l’achat d’un électrolyseur, vous recevrez en cadeau un sous-marin offert par Jean-Yves le Drian ! On fonce !

Et pour toute commande d’un électrolyseur à hydrogène vert avant le 24 décembre 2021, j’ajoute un mini-réacteur nucléaire portatif !

100 % garanti ou remboursé *!

Alors, il est pas beau, mon hydrogène vert ?

L’hydrogène, c’est merveilleux et c’est vert-meilleux ! »

Alors, j’ai éteint mon poste. Le télé-achat de Jupiter sur BFM TV, c’était trop pour moi.

Allez, à la semaine prochaine.

Zantrop.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
Une peine de prison aménageable est requise contre François Fillon
Cinq ans de prison dont quatre avec sursis, la partie ferme étant « aménagée sous le régime de la détention à domicile », ainsi que 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité ont été requis lundi 29 novembre contre François Fillon à la cour d’appel de Paris.
par Michel Deléan
Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général du parti Les Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné
Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c