La Semaine de Jupiter : Sous-marins, Magistrature, Passe Sanitaire

Tous les lundis, on tente de débriefer avec humour la semaine passée du Président, au fil de quelques actualités. Parce qu'il vaut mieux en rire... Cette semaine, on demande un plombier pour réparer la fuite dans le sanitaire Présidentiel.

Crise des sous-marins

La semaine de Jupiter © Image par WikiImages de Pixabay La semaine de Jupiter © Image par WikiImages de Pixabay

Cette semaine, la presse a continué de ressasser l’annulation du contrat de vente des sous-marins français, rompu par l’Australie au profit des Américains. La crise des sous-marins, c’est plus la crise des sous que celle des marins.

Merde, c’est con, à un « R » près, on est passé à deux doigts de la crise des sous-mains, ça aurait été autrement plus drôle !

La presse a vite renommé cette affaire la « crise diplomatique la plus grave depuis le non à la guerre en Irak ». Comment ça, la plus grave ??? c’est oublier un peu vite l’épisode des Ch’tis à Hollywood dans lequel Adixia se fait piquer son mec par Paris Hilton ! (Non j’déconne, faut quand même pas pousser.)

Toute la presse s’en est donc donnée à cœur joie depuis une semaine et a fait des jeux de mots à base de « Torpillage » de ce méga contrat. Non mais ho, qu’est-ce qu’on avait dit ? les blagues, c’est vous ou c’est moi ?

Étonnant que personne n’ait tenté un « cette vente, ils peuvent se la foutre AUKUS » ?

Et puis franchement, de quoi se plaint on ? dans une France qui s’apprête à faire la grande plongée sous Marine en 2022, c’est peut-être pas plus mal d’avoir gardé des sous-marins pour nous.

Il paraît que Macron était colère. Perso, ça m’étonnerait pas, j’ai déjà connu des mecs hyper agressifs pour des ventes à 30 balles annulées sur le Bon Coin, alors pour un contrat à 56 milliards…

56 milliards ! Soit près de 4,7 milliards le sous-marin. À ce tarif-là, j’espère au moins que la roue de secours, le siège conducteur en billes de bois et la sentorette en forme de sapin était offerts par la maison !

J’ai pas trop compris pourquoi la vente ne s’est pas faite : c’est soit parce que le paiement en 4 fois sans frais n’était pas possible, soit parce que les Américains veulent rester les maîtres incontestés de la géopolitique mondiale…

Jean-Yves le Drian, Ministre des ventes d’armes à l’international, a lui aussi fait une grosse colère. La preuve sur France 2 : « Il y a eu mensonge, il y a eu duplicité, il y a eu mépris et rupture majeure de confiance. Donc ça ne va pas entre nous, ça ne va pas du tout, ça veut dire qu'il y a crise. ». Le Drian quand il s’énerve, tu sais pas s’il parle des relations avec nos alliés ou s’il en dévoile un peu trop sur sa thérapie de couple …

Bon, heureusement, Biden et Macron se sont entretenus par téléphone mercredi dernier. Ils ont promis de restaurer la confiance après la crise. Restaurer la confiance, c’est comme quand tu te fais griller par ta femme en train de la tromper : tu lui fais deux-trois belles promesses pour l’apaiser, et puis tout recommence comme si de rien n’était.

Dans un communiqué rédigé ensemble, Macron a souhaité « l’engagement d’un processus solide défini dans le temps et de haut niveau qui permette de créer les conditions d’un rétablissement de la confiance dans les actes et par des mesures concrètes et pas seulement des mots ». C’est beau mais un peu abscons, mon commandant. Dans un autre communiqué, Zantrop a souhaité « l’engagement d’un processus d’élaboration de phrases un peu plus claires pour les prochaines Semaine de Jupiter ». Merci pour lui.

Selon l’État Français, la crise aurait pu être évitée par « des consultations ouvertes entre alliés sur les questions stratégiques ». Ah oui mais bon, si on est obligés de s’entendre entre alliés et de respecter les traités maintenant... Et puis c’est normal qu’on se fasse avoir, nous la trahison en France on connait pas : une fois qu’on s’est topé dans la main et qu’on a pris le café-goutte ensemble, c’est bon c’est plié. « La parole fait l’homme » comme on dit par chez nous.

A-t-on seulement vérifié que les Australiens avaient bien récité le « croix de bois croix de fer si je m’en je vais en enfer » au moment de la signature ??? j'en suis quasiment sûr, l'un d’eux avait dû croiser les doigts au moment d’accepter la vente !

Il devrait normalement y avoir un dédommagement pour rupture de contrat. Les contrats d’armement c’est comme les assurances : faut toujours lire les petites lignes en bas de la feuille avant de signer.

En plus de ce dédommagement, un renforcement du soutien américain aux opérations françaises au Sahel a déjà annoncé. C’est beau, on appelle ça la diplomatie de cour de récré :

- Je prends pas tes sous-marins, mais par contre je t’offre un soutien de guerre

- Tu m’échanges ta carte Dracaufeu contre un sachet plein de billes ?

- Boris il a dit que les Australiens ils étaient plus ton copain et que maintenant et bah ils sont le copain de Joe !

- Sans oublier le fameux « Tu me laisses passer je te re-laisse passer après » dans la queue à la cantine...

Tu noteras qu’on parle officiellement d’ « opérations françaises au Sahel », comme on disait « les Événements » pour la Guerre d’Algérie. Peut-on écrire « la belle brochette de sous-doués » pour dire « les membres du Gouvernement » ?

La crise intervient dans un contexte de tensions dans l’Indopacifique, secteur de voies commerciales essentielles à l’enrichissement des ricains.

Mais comme le dit la ministre des Armées Florence Parly, « Nous sommes une nation de l'Indopacifique. Avec plusieurs territoires comme Mayotte, La Réunion, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française, la France compte 1,65 million d'habitants dans la région. C'est d'ailleurs le seul pays d'Europe dans ce cas. ». C’est bien vrai ça ! ON EST CHEZ NOUS ! ON EST CHEZ NOUS ! Tout ça, c’est grâce à nos ancêtres les gaulois !!!

Quand on y pense, c’est quand même dommage, cette annulation. T’imagines un peu tout ce qu’on aurait pu faire en France avec cet argent :

- rehausser le SMIC

- augmenter le salaire des personnels soignants, des instits, des femmes de ménage…

- revaloriser les petites retraites

- et surtout, développer des masques anti-covid qui ne te font pas sentir ta propre haleine toute la journée, parce que ça serait quand même vachement plus agréable au quotidien. 

 

Avis du Conseil Supérieur de la Magistrature

Vendredi a eu lieu la très officielle remise de l'avis du Conseil supérieur de la Magistrature sur la responsabilité des magistrats, par Mme Chantal Arens, première présidente de la Cour de Cassation.

Il existe tellement peu de traces dans la presse de cet évènement mystérieux que ça en devient presque suspect. Je ne suis donc pas en mesure de vous en parler, mais, me connaissant, ça m'étonnerait que ça m'empêche de le faire quand même.

On sait que des propositions ont été remises par le Conseil Supérieur de la Magistrature, à qui on avait demandé le 17 février son avis au sujet de la responsabilité des magistrats et de leur protection.

Ils ont ainsi rendu trente propositions pour « renforcer les préoccupations déontologiques tout au long de la carrière des magistrats, améliorer la détection des manquements disciplinaires et mieux en assurer la sanction. »

30 propales en 7 mois, ça va, ils se sont pas trop foulés non plus… Comme quoi, la lenteur du système judiciaire français, c’est pas qu'un mythe finalement. Et tout ça avec vos impôts, messieurs-dames. C'est toujours comme ça avec ces feignasses du service public. Je peux te dire que si on confiait la justice au privé, y a longtemps que le problème serait réglé.

Enfin non : si on confiait la justice au privé, y a longtemps que des multinationales se seraient gavées de profits sans aucun souci de rendre la justice.

Pour rappel, le CSM est chargé de veiller à l’indépendance judiciaire du Pays. Autant essayer de vendre des sous-marins a des australiens, tiens !

Le Président souhaitait « un débat apaisé sur ce sujet délicat ». Tellement apaisé et discret qu’on en a même pas entendu parler !

D’après Le Monde, seul journal à évoquer ce sujet, « le CSM propose notamment d’intégrer les notions d’indépendance, d’impartialité et d’attention à autrui dans le serment prononcé par tout magistrat avant de prendre son premier poste ». Ah bon ! parce qu'apparemment c'était pas automatique et obligatoire ???

Mais Jupiter souhaiterait aller encore plus loin. Selon une mystérieuse source au Monde, il aurait « interrogé au cours de cette réunion les membres du CSM, composé de magistrats et de non-magistrats, sur la possibilité d’élargir la définition du manquement disciplinaire en s’approchant de la ligne rouge d’une remise en cause de la décision du juge, s’il "viole de façon grave et délibérée" une règle de fond ». Tiens ! ça alors, comme c’est intéressant ! Il aurait pas ajouté, avec un petit rire gêné, « mais non mais non c’est pas pour moi, je demande juste ça pour un pote, hein »  par hasard ???

OBJECTION, VOTRE HONNEUR !!  (bon ça n'a rien à faire là mais comme ils le disent tout le temps dans les séries américaines je me suis dit que c'était le moment où jamais)

C’est vrai que ce serait quand même beaucoup plus pratique : un petit coup de baguette magique, et hop ! le méchant juge qui m'embête disparait ! Mais ça, Jupiter, c’est pas au Conseil Supérieur de la Magistrature qu'il fallait le demander, c’est au Conseil Supérieur de la Magie !

On voit nettement les deux visions de la justice qui s’affrontent. Doit-on autoriser la remise en cause d'un magistrat qui prend visiblement des décisions contraires au droit de façon répétée, ou est-ce une tentative masquée de faire pression sur la justice et de porter atteinte à « l’indépendance de l’acte juridictionnel garantie par la Constitution » ? Franchement j’en sais foutre rien : tu crois bien que si j’avais la réponse, je passerais pas mes week-ends à écrire des chroniques satiriques. 

Moi d'abord, la seule cour dont je suis les avis, c'est celle du Tribunal des Flagrants Délires.

Fuite du passe sanitaire de Macron

Cette semaine toujours, le passe sanitaire de Jupiter s’est retrouvé sur les réseaux sociaux.

Sale semaine : le projet de sous-marins a pris l’eau, et Jupiter a eu des fuites !

Visible par tous sur les réseaux sociaux, je ne vois vraiment pas où est le problème : le passe, on est pas censés devoir le montrer à n’importe qui, n’importe où et n’importe quand ? N’importe quoi !

L’Assurance Maladie aurait identifié des professionnels de santé responsable de « négligence ou de malveillance ». Malveillance, tout de suite les grands mots ! quel ressentiment envers Jupiter pourrait-il y avoir chez des gens qui ont d’abord été des « héros » en première ligne, qui ont été chaleureusement applaudis tous les soirs, et qu’on oblige désormais à se faire vacciner sous peine de perdre leur travail, alors que les flics peuvent continuer à tabasser tout le monde en toute légalité sans avoir à présenter leur passe ???

Si ça se trouve, son QR code, c’est Jupiter lui-même qui l’a fait fuiter. Je suis presque sûr qu’il l’a juste envoyé à 2-3 potos pour rigoler après une soirée un peu trop arrosée à l’Élysée. C’est pourtant une règle élémentaire quand t’es bourré : il ne faut jamais renvoyer de messages ou de photos à ton ex.

Selon l’Elysée, « des dispositions ont été prises ». C’est marrant, on serait dans un film et pas dans la réalité, ce serait typiquement le genre de phrases que t’entendrais dans la bouche des hommes de main du grand méchant, juste avant qu’on retrouve le corps d'un type noyé avec 2 balles dans la tête.  

Le Gouvernement assure qu’il s’agit d’une « faute de déontologie » En France la déontologie, c’est le contraire des frites McCain : c’est ceux qui en parlent le plus qui y touchent le moins.

(Ça c’est typiquement ce que dirait un mec qui n’a aucune déontologie).

Mais avec eux, c’est pas de la déontologie, c’est de la dé-honte-ologie : il n’ont plus honte de rien !

Pour sanctionner les fautifs, le Conseil national de l’Ordre des Médecins a été saisi. Puis il a été retourné à mi-cuisson. Ajouter sel, poivre, un peu de laurier, du thym, couvrir et laisse mijoter à feu doux pendant 15 minutes (4,7/5 sur Marmiton). 

Ils risquent des sanctions plus ou moins graves : avertissement, suspension, radiation. Et également être poursuivis sur le plan judiciaire, pour « révélation d’une information secrète par une personne qui en est dépositaire par sa profession » puni par un an d’emprisonnement et 15000 euros d’amende.

15000 euros ? J’ai calculé, si on arrive à condamner 3,73 millions de personnes, on récupère les 56 milliards perdus dans le contrat des sous-marins !!! Vite, qu’est-ce qu’on attend M. MACRON ???

Pour tous ceux qui auraient envie de jouer à Jupiter, sachez qu’en cas d’utilisation frauduleuse de son QR code, le risque est une amende de 750 €, forfaitisée à 135 euros si elle est payée rapidement (ou 75 euros en liquide et une bouteille de Ricard de la main à la main et on en parle plus).

Heureusement que la situation sanitaire s’améliore. Macron le dit lui-même, « Si on peut demain arrêter le pass sanitaire, je suis le plus heureux des hommes ». Le pauvre, visiblement il va pas être heureux de sitôt, quand on voit que le gouvernement se « réserve » le droit de prolonger le passe au-delà de la date initialement annoncée (15 Novembre). Quand les mesures liberticides prises en état d’urgence deviennent progressivement la norme, on appelle pas ça une dictature, on appelle ça la Vème République.

Allez, à la semaine prochaine.

 Zantrop.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.