La semaine de Jupiter : élections, Samaritaine, économie

Tous les lundis, on tente de débriefer avec humour la semaine passée du Président, au fil de quelques actualités. Parce qu'il vaut mieux en rire... Comme les élections n'ont pas super marché, Jupiter se console en allant inaugurer un hypermarché du luxe.

Élections régionales et abstention

La semaine de Jupiter © Image par WikiImages de Pixabay La semaine de Jupiter © Image par WikiImages de Pixabay

Allez, on évacue le sujet tout de suite, comme ça on arrêtera d'en parler après : LREM s’est pris une méchante veste aux régionales. Deux claques en deux semaines, ça commence à faire beaucoup pour Jupiter.

Cela dit, il nous le rend bien, il se venge en envoyant ses CRS charger les gens qui dansent dans la rue pendant la fête de la musique.

Un Président qui envoie ses flics castagner les teufeurs, et qui se prend lui-même des torgnoles : Si ça continue, on va finir par l’appeler Baston Labaffe.

La vraie gagnante de ces élections, ce serait l’abstention record. Selon un proche de Macron, elle « s’explique sans doute par le contexte sanitaire et par les compétences mal connue des régions ». Oui oui, tout à fait, c’est exactement ça, ils ont tout compris. Elle ne s’explique pas du tout mais alors pas du tout par le fait que les élus successifs sont des guignols incompétents et corrompus qui ont sali la fonction et auxquels les gens ne veulent plus jamais être associés. 

François de Rugy parle carrément d’un « problème d’éducation » et de « j’men foutisme ». Miroir miroir, tout ce que tu dis revient sur toi !

Pour remettre les choses en ordre, Richard Ferrand a promis des initiatives : vote par correspondance, vote anticipé, vote électronique… Tiens, mais oui, bonne idée, si on filait l’organisation des élections à Facebook, Amazon ou Netflix, je suis sûr qu’elles susciteraient beaucoup plus d’intérêt… pour les GAFAM.

D’ailleurs, moi j’avais déjà proposé qu’on puisse voter directement pour Macron dans YouTube sous la vidéo de McFly et Carlito, mais comme d’habitude, on m’écoute jamais !!!

Sinon, il y a aussi la solution de faire des cadeaux à ceux qui votent. Ah mais non je suis con, en fait c’est déjà comme ça que marche le vote depuis le début.

Jupiter a immédiatement réagi en parlant « d’alerte démocratique » à laquelle il faut répondre. Attention, la maison brûle, et on demande au pompier pyromane d’éteindre l’incendie !

On rappelle qu’il est lui-même élu Président avec seulement 8.6 millions de voix en première intention en 2017. Soit moins de 20 % des inscrits… Effectivement, il y a une sacrée alerte démocratique, mais bon ça fait quelques décennies que ça dure.  

8.6 : on aurait pourtant dû s’en douter, Macron il est comme la fameuse bière, d’abord il te saoule, ensuite il te fait vomir.

Il va donc falloir « renouveler la vie politique et réconcilier les français avec leurs dirigeants ». Bingo ! Bravo pour le constat, merci, quelle puissance intellectuelle ! Monsieur a fait des études ! c’est ça l’élite de l’administration, la crème de la crème des têtes pensantes françaises !

Le constat est bien rédigé, mais n’est pas suivi d’effets : Macron c’est une police d’assurance qui refuse de prendre en charge les réparations après un accident de voiture. 

Pourtant, dès le départ, Jupiter avait basé son mandat sur le renouvellement de la vie politique. C’est d’ailleurs pour ça qu’il avait fait le Grand Débat national et la Convention Citoyenne pour le Climat qui ont débouché sur                          et aussi sur                                          .

(Désolé, les débouchés ont aussi choisi de s'abstenir apparemment).

Attends attends, c’est pas tout, il a aussi fait une vidéo avec McFly et Carlito, reçu Justin Bieber à l’Élysée et inauguré un supermarché du luxe (voir plus bas) ! ça c’est de la nouvelle politique.

Ah mais merci, ça va mieux, maintenant je suis réconcilié avec mes dirigeants.

Si ça se trouve, c’est tellement nouveau que ça nous fait encore trop peur ? Macron en politique, c’est l’Arrivée d’un train en gare de la Ciotat projeté par les frères Lumière à des spectateurs qui se sont enfuis car ils ont cru que le train leur fonçait dessus.

C’est plus des professions de foi qu’il faudrait distribuer, mais des professions de foies !

On a aussi eu le droit au clash Darmanin contre Dupont-Moretti suite au résultat des élections, mais il paraît qu’ils se sont déjà réconciliés. Merde c’est con, j’ai même pas eu le temps d’aller chercher le pop-corn et de compter les points que c’était déjà fini ! 

Pour ces élections, cinq ministres avaient été parachutés dans les Hauts de France contre Xavier Bertrand, et cinq autres en Ile-de-France face à Valérie Pécresse. Comme quoi, ça a beau être la saison du barbecue, personne n’en a voulu, de leurs brochettes de ministres.

 

Macron à la Samaritaine

C’est bien connu, à la Samaritaine on trouve tout, même un Président claqué qui vient s’offrir une standing ovation de consolation après une grosse défaite électorale.

16 ans de fermeture, 750 millions d’euros de travaux pendant 5 ans, avant de pouvoir procéder à la réouverture : on ne parle pas du sourire de Didier Deschamps mais bien de la Samaritaine.

Chouette, on va enfin pouvoir s’acheter plein de trucs dont on n’a pas besoin avec de l’argent que l’on n’a pas pour enrichir ceux qui le sont déjà beaucoup trop !

Jupiter, c’est le seul Président au monde qui se déplace pour inaugurer un supermarché.  

T’imagines De Gaulle qui crie « Je vous ai compris ! » devant les employés du Monoprix ? Mitterrand qui n’aurait pas le « monopole du beurre » au Vivéco ? ou encore Sarkozy qui irait flamber tout son pognon au Géant Casino ?

Ce sont donc pas moins de 800 employés en marinière et blazer bleu marine qui ont applaudi le président depuis le grand escalier de la Samaritaine. Des gens au garde-à-vous, en uniforme, qui applaudissent leur leader : c’était une inauguration ou un début de révolution ?

En fait si ça se trouve, Macron c’est notre Lider Price Maximo à nous.

Vive Jupiter, le supermarChé Guevara français !

Dans ce magasin où l’on trouvera quelques 600 marques de luxe, Macron a souligné « un art de vivre à la française » et la renaissance d’un « formidable trésor patrimonial français ». Chez Tati t’as tout, chez Casto y a tout ce qui faut, mais y a que chez Jupitermarché qu’on trouve autant de foutage de gueule. 

« Quand il y a des volontés bien chevillées, et le meilleur de ce qu’est la France – c’est-à-dire le sens des traditions, de l’ancrage dans l’histoire, et la créativité - le temps ne nous arrête pas ». C’est sûr, c’est la volonté seule qui est derrière ce projet pharaonique. Ainsi qu’un multimilliardaire, de l’optimisation fiscale, des employés mis sur le carreau, des salariés exploités… 

Pour Jupiter, le meilleur de ce qu’est la France c’est donc : les traditions, l’ancrage dans l’histoire, et la créativité. C’est pas du tout le meilleur de la France ça, c’est juste la description d’un album de Michel Sardou ! 

« Le temps ne nous arrête pas ». Spoiler alert : si si, t’inquiète pas, ça va venir, le temps va t’arrêter un jour, Jupiter ou pas Jupiter.

Bernard Arnault veut en faire un lieu « incontournable pour les touristes » et vise 5 millions de visiteurs par an à terme. 5 millions !!! il est fou, il ne se rend pas compte de ce que ça représente, 5 millions : Ça doit lui paraître tellement petit, comme chiffre !

Le Président-mousquetaire-de-la-distribution-de-cadeaux-fiscaux a également loué « l’excellence du groupe LVMH qui défend le savoir-faire français » et « crée de l’emploi partout sur nos territoires ». Attends, bouge pas, je t’envoie le DVD de Merci Patron ! et on en reparle juste après.

Il faut voir que pour lui, la Samaritaine, c’est un peu le symbole de la réouverture du pays après la crise. Nous on rêve juste d’aller prendre une mousse en terrasse, lui il lui faut le plus grand magasin de luxe français, des copains milliardaires et 800 employés qui lui baisent les pieds. Mais qui a dit qu’il y avait un problème de déconnexion des élites ???

 

Rapport sur les Grands Défis Économiques et plan de Relance

Cette semaine, Macron a aussi assisté à la remise du rapport de la commission d’experts sur « les Grands Défis Économiques ». Un pensum de 500 pages. Génial. Allez vas-y, fais-nous rire avec ça !

Le rapport a été rédigé par Jean Tirole (Prix Nobel) et Olivier Blanchard (économiste FMI), deux « pointures » de l’économie mondiale. Bah vu comme on s’y sent à l’étroit dans ce rapport, à mon avis ils ont dû se tromper de pointures…

Pas étonnant que ce soit si étroit d’esprit : les auteurs du rapport relèvent tous de l’école de pensée économique dite « orthodoxe ». C’est-à-dire qu’avec eux il n’y a qu’une seule voie possible, et toujours la même : y a qu’à se laisser porter par la pensée Tirolienne et ça ira tout seul…

Le rapport recommande notamment l’intelligence artificielle pour développer le contrôle fiscal, la qualité de l’emploi et la productivité. Mais enfin : des intelligences artificielles, on n’a que ça au gouvernement depuis des années, si c’était efficace ça se saurait depuis le temps !

Le but des auteurs est de mettre fin à la « procrastination politique » et de proposer au Président une boîte à outils pour relever les grands défis économiques de l’avenir. Et surtout, de fournir à Jupiter un programme économique clé en mai pour l’élection Présidentielle de 2022.  « PARCE QUE C’EST NOTRE NOUVEAU PROOOOJJJJEEEEEEET ! »

Le rapport met l’accent sur 3 défis structurels majeurs, et propose des solutions très très surprenantes :

(Non j’déconne. Un rapport de Jean Tirole c’est comme un repas dans un resto routier : t’es jamais surpris, c’est toujours les mêmes vieilles recettes traditionnelles qui te sont proposées)

- Le défi climatique : le rapport indique que la taxe carbone est la solution miracle. C'est sûr qu'en traitant la planète et l’environnement comme un immense marché économique, ça rendra les pollueurs beaucoup plus vertueux. Ou comment continuer à se faire un max de blé au détriment de l’environnement tout en faisant croire qu’on est écolo grâce à la vaste fumisterie de la "croissance verte".Du cercle vertueux au cercle vert-tueur, il n'y a qu'un pas.

- Le défi des inégalités : il faudrait miser sur l’éducation et inciter les entreprises à créer plus d’emplois. Ah bah ça c’est facile aussi, les entreprises il suffit de leur signer des chèques sans contrepartie comme avec le CICE et elles vont créer de l’emploi. C’est prouvé !

- Le défi de la démographie : les auteurs préconisent la réforme du système des retraites actuel par un système de retraites par points. Oh bah ça alors, ça tombe rudement bien : qui c’est déjà qui a proposé un système de retraites à points ?

(Tiens c’est marrant, on parle de retraites « à point », alors qu’on sait très bien qu’au final ça va plutôt être « saignant »).

Conclusion : de manière extrêmement astucieuse, le rapport propose donc de régler le problème causé par la succession des réformes néolibérales par de nouvelles réformes néolibérales. Et après ils s’étonnent que plus personne n’aille voter pour eux.

En parallèle, le plan de relance de la France à hauteur de 100 milliards d’euros a reçu la validation de l’Union Européenne. Pas de quoi s’en réjouir : quand tes projets sont encouragés par les plus hautes institutions néolibérales, tu peux être sûr que ça va vraiment pas dans le bon sens. 

Comme quoi, c’était pas si compliqué finalement : Varoufakis, si tu nous regardes, on t’embrasse !

L’UE va donc signer un chèque de 40 milliards sur les 100 milliards prévus par la France. Mais à part ça il n’y a pas d’argent magique. L’Union Européenne voit dans ce plan de relance « des emplois créés, des entreprises soutenues, des transformations vertes engagées. ». Mais bien sûr !

L’UE c’est comme ta grand-mère atteinte d'Alzheimer, c’est sûr qu’elle a plus toute sa tête et qu’elle a quelques hallucinations, mais bon elle te donne quand même des étrennes alors tu continues à aller la voir de temps en temps.

Mais à quoi vont servir ces 40 milliards ? à rénover le système public hospitalier ? à augmenter le SMIC ? à garantir l’égalité de salaires hommes/femmes ? à financer le passage à la semaine de 32 heures ?  à simplifier la procédure de résiliation d’abonnement chez ORANGE ?

Que nenni ! Le plan de relance vise à atteindre une économie française plus verte et numérique, mais aussi plus robuste et compétitive. Traduction : on va mettre toute la moula dans le numérique et les algorithmes pour bien se gaver, tout en faisant croire que c’est écolo et que ça ne supprime pas d’emplois.

Sur Twitter, Macron écrit que « Retrouver une vie normale, cela ne doit pas signifier retrouver la vie d’avant. Car elle nous a conduit aux crises que nous traversons. La pandémie, les inégalités de destin, les conséquences de nos actions sur le climat et la biodiversité. C’est à nous d’écrire le jour d’après ».

C’est très juste, alors pourquoi tu t’obstines à appliquer tes vieilles recettes néolibérales du monde d’avant ? Constat 20/20, imagination 0/20. Redoublement en 2022 refusé, l’élève Macron doit penser fortement à se réorienter vers une autre voie.

Avec Macron, c’est la Présidence Dalida : Paroles, Paroles, Paroles. Encore des mots, toujours des mots, toujours les mêmes mots…

On appelle ça la politique du mistral : il souffle le chaud et le froid sur le pays, mais au final, c’est rien que du vent.

à lundi prochain.

Zantrop.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.