Vous le voyez comment le 21 septembre?

Ce week-end, il n’y aura que l’embarras du choix ! Le Sénat, la Mairie de Paris, Le ministère de l’Économie, l’Assemblée nationale, et pourquoi pas, soyons fous, l’Élysée ! Les journées du patrimoine se barricadent !

La nuit des barricades, Paris © Claude Dityvon La nuit des barricades, Paris © Claude Dityvon

Ce n’est pas pour faire monter la tension, voire l’angoisse des Parisiens, mais des hordes de Gilets jaunes sans gilet risquent de déferler sur la capitale dès vendredi. Je vous préviens, ils en ont marre de défiler tous les samedis depuis plus de neuf mois, alors ils sont bien remontés. Faudrait que ça se termine, disent-ils, faut que ça pète !
Sans compter Paris et sa banlieue, les premiers gueux sont déjà en route depuis leurs contrées éloignées. Au baromètre des intentions, l’Occitanie est en tête, mais la Bretagne et le Grand-Est tiennent leur rang, juste devant la Nouvelle Aquitaine et les Hauts-de-France. En queue de peloton, les Pays-de-Loire et le Centre devraient tout de même envoyer quelques délégations.

La convergence entre les écologistes et plusieurs centaines de collectifs sera de la partie. Tous ouvriront le bal le vendredi 20 avec une grève pour le climat, des blocages d’établissements scolaires, des actions de désobéissance civile, une marche depuis la Nation, un rassemblement à Bercy avec des ateliers et des conférences, avant une soirée festive à partir de 18 heures,  pour accueillir les camarades de province. Le samedi matin, il y en aura pour tous les goûts. Une grande manifestation de convergence des luttes sociales, fiscales et climatiques démarrera de la Madeleine à 9h, à deux pas des Champs-Elysées où le gros des troupes sera déjà en place. À la même heure, un petit déjeuner sera organisé place des Fêtes avant un départ collectif vers le centre.

Tout au long de la matinée, vous risquez de croiser des groupes d’individus qui, mine de rien, se dirigeront en direction de l’ouest de Paris depuis Versailles, Nanterre, Mantes-la-Jolie, Saint-Denis et autres zones à proximité. On annonce également un rassemblement « Justice sociale et climat » à Saint-Michel à 13 heures, suivi d’une marche, et là encore, un nombre conséquent de collectifs associés. Les syndicats CGT, FIDL, FSU, MNL, Solidaires, UNEF, UNL ne seront pas en reste et se mobiliseront toute la semaine jusqu’au 27, mais FO sera toute seule à 13h30 pour dire stop à la réforme des retraites, de Duroc à Denfert-Rochereau.

Le nombre de pas contents qui viennent exprès embêter les Parisiens le week-end depuis 45 samedis dépendra des arrestations préventives, car on me signale à l’instant un renforcement de la « sécurité » avec plus de 5000 militaires en renfort et le contrôle des véhicules à partir de 150 km de Paris dès le jeudi 19 au soir. Quant à Météo France, elle prévoit un temps plutôt ensoleillé avec des températures de 13° à 27°, ce qui rend inutile le parapluie, tandis qu’une ombrelle ou un éventail feront parfaitement l’affaire. Pour le soir, il conviendra de se couvrir quelque peu en prévision de la Nuit des barricades, signalée depuis peu, en référence à la nuit du 10 mai 1968, d’où partit la plus grande grève générale en France.

Vous, je ne sais pas, mais moi, je le sens bien ce week-end !

Plan de Paris
Agenda

 Dernière minute (19/09) :
On me signale dans l'oreillette que plusieurs ministères ont peur !
En effet ceux de l'Education nationale et de l'Agriculture ne participeront pas aux journées du patrimoine, tout comme la Préfecture de police de Paris, les loges maçonniques et la mairie du 8e arrondissement par crainte de se voir assiégés par des manifestants prêts au pire des exactions !
D'autres lieux emblématiques (les ministères de l'Intérieur, de la Culture, des Armées, l'Assemblée nationale et l'Elysée) ne recevront les visiteurs que sur carton de réservation (ne vous fatiguez pas, c'est clôt pour le palais).
Pour ceux qui choisiront de rester en province, ils peuvent se rendre directement à la case Baumettes, sans passer par la manif ! La célèbre prison, fermée en 2018, les accueillera volontiers, avant sa démolition en 2020.

Arrêté préfectoral Paris

Enjoy !

lesfemmescommelespaves

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.