La rentrée des femmes

En quelques décennies, le féminisme était presque devenu un gros mot, et la libération de la femme semblait une histoire ancienne. On assistait encore à des défilés à l’occasion d’un fait divers, d’une loi ou d’une commémoration, mais la flamme scintillait faiblement.

Ces dernières années, les féministes subissaient même une risée générale, aussi de la part des femmes, car les temps avaient, paraît-il, tellement changé. Je me suis moi-même laissé emporter par cette vague consistant à croire que « ça va, on n’est plus au 19e, faut pas charrier ». Je trouvais les féministes fatigantes avec leurs revendications sur l’égalité. L’égalité m’emmerde. Nous sommes toutes et tous des êtres différents et inégaux, me disais-je. Je pensais aussi que dans cette lutte entre les hommes et les femmes, les responsabilités, les erreurs sont parfois partagées.

Je ne compte plus les femmes dont la principale préoccupation est de servir leur compagnon. Elles font tout. Le ménage, les courses, le linge, les courses, la bouffe. En plus, il y a les mômes, le boulot, et si possible rester belle, désirable pour l’autre. Ne plus exister pour soi, mais pour l’autre. Combien ai-je vu de femmes qui malgré cela (ou à cause) se faisaient taper sur la gueule, humilier, insulter ? Je ne les compte plus, car quand on commence à échanger sur le sujet avec les femmes, on tombe de haut. Et quand on en a fait partie, on tente de se relever, plutôt que d’en mourir.

À toutes celles qui sont mortes (bientôt 100 depuis le début de l’année), nous devons un hommage, à défaut de nos excuses de n’avoir pas vu, pas entendu, pas osé réagir.
À toutes celles qui sont encore en vie, l’appel est lancé pour une mobilisation générale contre toutes les violences faites aux femmes. Mais il ne s’agit pas que de manifester ou de lancer un « Grenelle », nous devons toutes et tous prendre conscience de l’étendue des dégâts de cette culture ancestrale. Au quotidien, dans la rue, au travail… pour que les paroles et les actes de la domination masculine sortent de nos mœurs, de nos vies. Le féminisme ne devrait plus avoir de raison d'être depuis longtemps.

En attendant que tout cela fasse son chemin, les femmes s’unissent à l’occasion de l’ouverture du « Grenelle des violences conjugales » le 3 septembre. Ce jour-là, elles se réuniront devant les CAF et/ou commissariats de France pour informer des conséquences des dernières lois votées sur leur quotidien, leur indépendance et leurs droits. Rejoignez-les !
Le 8 septembre, un rassemblement aura lieu à Paris à l’appel de nombreuses organisations pour demander la démission de la « secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations »,  au vu de son bilan catastrophique en matière de droits pour toutes les femmes. Rejoignez-nous !

 

Marche des femmes sur Versailles le 5 octobre 1789 © BNF Marche des femmes sur Versailles le 5 octobre 1789 © BNF

 

APPEL NATIONAL – LES FEMMES EN PREMIÈRE LIGNE

 APPEL À TOUTES LES FEMMES GILETS JAUNES,
À TOUTES LES FEMMES PRÉCARISÉES,
À TOUTES LES ASSOCIATIONS DE TERRAIN,
ET À TOUTES CELLES QUI LES SOUTIENNENT

LE 3 SEPTEMBRE aura lieu un «GRENELLE» organisé par Schiappablabla.
Nous serons là aussi, avec des ACTIONS dans toutes les régions de France, devant les CAF et les commissariats.
LE DIMANCHE 8 SEPTEMBRE, nous manifesterons toutes ensembles À PARIS pour demander la démission de la «Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations».

***************

NOUS VOULONS DES ACTES, DES MOYENS, ET DES BUDGETS, PAS DU BLABLA

Le bilan est lourd pour ce gouvernement et pour Mme Schiappa.
Ce que nous dénonçons, condamnons et réclamons :


VIOLENCES MASCULINES ENVERS LES FEMMES

➡ 94 (au 22/08) femmes sont décédées sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint.
➡ Concernant les commissariats, comment pourrions-nous aller porter plainte contre des violences quand on sait que cette même police gaze frappe mutile et tue ?
➡ Nous condamnons le silence de Mme Schiappa quant à la mort de Zineb Redouane, tuée par la police, ainsi que les nombreuses blessures de guerre subies par les femmes gilets jaunes et/ou précarisées, à Paris, dans les banlieues, et partout dans le pays depuis plus de 9 mois.
➡ Nous dénonçons les humiliations et les palpations abusives multiples dont nombreuses d’entre-nous ont été victimes lors des fouilles des femmes gilets jaunes.
➡ Contre la pédophilie, nous demandons l'imprescriptibilité des crimes sexuels.

LOGEMENTS

➡ Des femmes et des enfants dorment dehors. Les femmes subissent des viols dans la rue. Réquisition urgente des logements vides pour elles et leurs enfants : application de la loi de réquisition, le texte existe, il doit être appliqué !
➡ Des places d’hébergement ont été fermées, des centaines, qui étaient dédiées exclusivement aux femmes victimes de violences, par exemple au Palais de la Femme - Armée du Salut, à Paris.

TRAVAIL, CHÔMAGE, PRÉCARITÉ

➡ Un nouveau mode de prise en compte des revenus du conjoint a été annoncé pour le calcul de l'AAH (Allocation Adulte Handicapé). C'est un scandale qui condamne les femmes handicapées à être dépendantes financièrement de leur conjoint. Nous ne pouvons l’accepter.
➡ Nous demandons encore et toujours la suppression de la TVA pour les produits de première nécessité.
➡ Des conditions de travail et des salaires qui permettent de vivre dignement (se loger, manger, s'habiller, se soigner, éduquer, se cultiver, partir en vacances, etc.)
➡ La revalorisation des métiers encore très féminisés, infirmières, aides-soignantes, services d'aide à domicile, à la personne, etc.
➡ Les mères célibataires ont toujours autant de difficultés et votre mesure concernant la CAF existait déjà. Arrêtez les coups de com’ et faites votre travail, faites appliquer les lois qui existent déjà.
➡ Les femmes retraitées sont de plus en plus précaires, il est insoutenable de voir nos anciennes faire les poubelles pour se nourrir.
➡ Et les chômeuses ? Elles perdront leurs droits aux Assedic et se retrouveront au RSA. C'est ça l'indépendance financière des femmes selon Mme Schiappa ?

SANTÉ

➡ Liberté égalité proximité : des maternités ont été fermées, comme la Maternité de Bernay, la maternité du Blanc et d’autres.
➡ La PMA était prévue pour janvier, ça suffit de reporter vos promesses. Nous allons veiller à ce que cette mesure de justice sociale soit bien mise en place pour toutes les femmes, sans discriminations sociales et/ou raciales.
➡ Les budgets dédiés au planning familial ont baissé. Cette association fait pourtant ses preuves chaque jour pour aider les femmes.

***************

Nous sommes très présentes depuis le début du mouvement, sur les ronds-points, les blocages, aux assemblées et aux rassemblements. Et quand les Femmes se mobilisent pour leur dignité, ce sont des lionnes, elles n'abandonnent jamais sachez-le ..... (!!!) Nous voulons pouvoir accéder à nos droits et en obtenir davantage. Nous sommes en première ligne de la précarisation et nous ne laisserons pas le gouvernement Macron laminer nos corps, nos droits et nos mouvements sociaux.

***************

« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la Femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée.» Louise Michel

« Les féministes, celles qui se battent pour leurs droits, et qui éprouvent la lutte dans leurs chairs, c’est nous, pas Schiappa » Femmes Gilets Jaunes

« Tant que les femmes ne s’en mêlent pas, il n’y a pas de véritable révolution » Honoré de Mirabeau

***************

Premières signataires et coorganisatrices de cet Appel :
Femmes Gilets Jaunes / Syndicat Sud CT Mairie de Saint-Denis/ Collectif Femmes Gilets Jaunes 38 - Féministes et Gilets Jaunes/ Vieilles et pas sages / Le Tour des femmes / Le Comité de Soutien des Femmes du Palais / Collectif Gilets Jaunes du Cannet des Maures / Kurdistan au Féminin / Le Collectif Féministes Antifascistes / Féminicides par compagnons ou ex./ Des militantes de : la Maison des femmes de Paris, de SOS Maman, de l'association Femmes Sourdes Citoyennes et Solidaires.

***************

LIENS UTILES
Pour participer et suivre l’évènement
https://www.facebook.com/events/606525669839769/
Pour proposer ou demander un covoiturage
https://www.facebook.com/groups/628168607592223/?source_id=387969212007560
Pour proposer ou demander un hébergement à Paris et Ile-de-France
https://www.facebook.com/groups/435747600619174/?source_id=387969212007560

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.