zazaz
Abonné·e de Mediapart

149 Billets

2 Éditions

Billet de blog 30 oct. 2021

zazaz
Abonné·e de Mediapart

Ce monde de dingues

Chaque jour nous amène son lot d’histoires incroyables. Il y a partout des maltraitances, des abus de pouvoir, de la pauvreté, des injustices, et l’on nous sert de la haine à outrance pour assaisonner cet insupportable compost puant qu’est devenue notre société. Subir encore ou s’unir enfin ?

zazaz
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je me demande combien de temps vont encore durer toutes ces petites polémiques dont se gargarisent les professionnels médiatiques, que l’on nommait autrefois journalistes ou éditorialistes. Ceux-là ont vieilli et s’occupent désormais comme ils peuvent en intervenant à la télévision comme « expert », en écrivant des bouquins ou plus simplement, en balançant des petites phrases assassines sur leurs réseaux préférés.

C’est un mystère pour moi. Comment ce glissement a-t-il eu lieu ? Quand ? L’avènement des réseaux sociaux est-il un déclencheur, après le passage plus ou moins bien négocié à l’ère d’Internet ? Une frustration ? Un besoin de se lâcher à l’instar d’une nouvelle génération sans complexe ? L’invective, l’insulte, le mépris, le harcèlement, sont désormais de mise, mais je ne m’y fais pas et je n’ai de cesse de me demander pourquoi les médias, dans leur grande majorité, ne font plus que le show ? D’où vient cette propension à buzzer plutôt qu’à élever le niveau ?

Faire état des discriminations, relater des conditions de travail des plus à plaindre, relayer les luttes de-ci de-là, dévoiler des scandales politiques et économiques… C’est bien tout cela, mais à un moment, faudrait arrêter de cracher dans la soupe de ceux qui tentent une autre approche politique, car ce monde de dingues ne peut pas durer et il ne suffit pas de le dire, il faut faire en sorte que les choses changent. Pour de vrai.

Quand un mouvement politique propose une refonte générale de nos institutions pour une meilleure représentativité, une nouvelle répartition du bénéfice des richesses produites, une réelle égalité salariale et de responsabilités entre les femmes et les hommes, un revenu pour les jeunes afin de poursuivre des études, la réduction du temps de travail pour un partage mieux équilibré, une planification écologique des secteurs structurels : énergies, construction, transports, agriculture… Quand un mouvement met tout cela sur le tapis, il y a lieu de s’y intéresser, plutôt que de le mépriser, il me semble.

Outre tous les scandales politico-financiers qu’on se trimballe en ce moment, il existe mille raisons de ne pas se laisser aller à jouer les petites phrases contre un projet pour une autre société. Il n’est plus ce temps où un enfant sur cinq se faisait violer dans un silence assourdissant, avec la complicité de toute l’Institution. Il n’est plus ce temps où d’avoir toléré cela si longtemps, les femmes se faisaient humilier, battre et tuer. Il n’est plus ce temps où les soumissions des enfants, des femmes et des hommes les poursuivaient au travail, dans la rue, au quotidien, comme une fatalité. Il est temps de changer de temps.

Redescendez sur Terre, Mesdames et Messieurs, les diffuseurs de paroles à buzzer, y’a du boulot ici-bas pour qu’on ne rempile pas pour cinq ans. Arrêtez votre cirque ! Please.

Acrobates au cirque - 1918 © Fernand Léger

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Lula se présente en apaiseur des années Bolsonaro
Dimanche 2 octobre, les Brésiliens choisissent entre Jair Bolsonaro et Lula da Silva. Après un mandat marqué par les violences et une politique favorable aux plus riches, l'ancien chef d’état affirme vouloir réconcilier le pays. Avec l’espoir de l’emporter dès le premier tour.
par François Bougon
Journal — Santé
En ville, à la mer et à la montagne : là où se trouvent les oasis médicaux
Cause sans cesse perdue, la lutte contre les déserts médicaux masque une autre réalité : les médecins libéraux s’installent toujours plus nombreux comme spécialistes dans quelques zones privilégiées. Ils sont aussi toujours plus nombreux à pratiquer des dépassements d’honoraires.
par Caroline Coq-Chodorge et Donatien Huet
Journal — France
Télémédecine : derrière « Sauv Life », le business contestable d’un médecin de l’AP-HP
Pour désengorger les urgences, le ministre de la santé pousse les « unités mobiles de télémédecine », officiellement opérées par une association, Sauv Life, qui envoie, via le 15, des infirmiers dotés de mallettes de télémédecine au chevet des patients. En coulisses, cette expérimentation soulève des questions sur le niveau du service rendu, le coût et les procédures de commande publique. Contre-enquête sur un chouchou des médias.
par Stéphanie Fontaine
Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol