Mer.
23
Avr

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Zèle "républicain" contre les pauvres nés ailleurs

Encore un chapelet de brutalités contre des migrants, exercées par des autorités administratives renforcées dans leur sentiment de légitimité par des instructions fermes et précises de leur hiérarchie.

Immigration: bilan d'une politique de com'

Depuis mai 2012, sous l'expression démobilisante d'une politique de l'immigration "apaisée", les brutalités contre les étrangers n'ont cessé de s'aggraver. Aujourd'hui on nous dit, droit dans les yeux, que la situation des régularisations s'est améliorée. Regardons-y de plus près.

Bienvenue au ministre en charge des migrants

Derrière un voile d'améliorations en trompe-l'œil et de mesurettes promises mais toujours pas adoptées, la politique du pont-levis et de la meurtrière à l'égard des migrants laisse le nouveau ministre face à des situations désastreuses.

La chasse clandestine aux demandeurs d'asile

Les demandeurs d'asile déboutés, dont on ne veut plus entendre parler, comment s'en débarrasser? C'est à quoi s'attache une note ministérielle qui avait vocation à rester secrète, mais qui a fuité. Que nous dit cet épisode?

Ne laissons plus les pouvoirs écraser les étrangers!

Le divorce entre la loi sur les étrangers et la réalité concrète de leur place dans notre société conduit à des sommets d'absurdité et de cruauté. Il n'est plus question de rigueur de la loi, mais bien de méchanceté déterminée, dont les effets sont intolérables.

Rejet de l'étranger: Pourquoi?

On nous parle d'enjeu politique, de contrer le Front National tout en appliquant ses rengaines, de respect de la vie des familles que l'on démantèle par l'expulsion, de "vocation à..." partir au diable. Paroles que tout cela. Au fond, tout au fond, de quoi s'agit-il vraiment?

Violence ordinaire de l'expulsion du territoire

J'expulse qui veut vivre en France en dépit de toutes les embûches, je refoule qui je peux empêcher d'y entrer. On appelle cela une politique de l'immigration. Au quotidien, ce peut être très violent.

Etranger, si tu es malade, va te faire soigner ailleurs!

Le titre de séjour pour "étranger malade" est une planche de salut dont bénéficient à peine quelques milliers de personnes par an. Mais c'est encore trop pour un pouvoir qui cherche à réduire la voilure, fût-ce aux dépens des plus fragiles.

L'étranger, un habitant pas comme les autres

La loi édicte les droits et devoirs que chaque personne vivant en France est tenue de respecter. Mais pour les étrangers, il y a une loi spéciale, comme s'ils n'étaient pas des habitants comme les autres. Qu'est-ce que cette loi, au juste?

La vie des étrangers au crible de l'administration

Un document préfectoral "interne en diffusion restreinte", destiné à guider les employés du service des étrangers, a fuité. On y apprend à quoi doit ressembler la vie d'un étranger s'il veut mériter un titre de séjour.

Newsletter