Sam.
29
Aoû

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Planètes en solde...

Aujourd'hui, il nous faudrait un peu plus d'une planète et demi pour subvenir à nos besoins bipédiques sur cette planète. Or, ainsi qu'Archihamed l'a démontré il y a longtemps déjà, notre planète - prénommée Terre - même si, vue de la lune, elle a à peu près la forme d'un ballon, vous pouvez toujours lui souffler dans le cul d'un volcan, vous ne parviendrez jamais à en augmenter le diamètre, la taille, le volume, ni la superficie.

Ca va pas la tête !

Il paraît qu'aujourd'hui l'on parvient à synthétiser des nanotubes de carbone sur un substrat d'alumine, ce qui leur donne la forme de nanoarabesques. Mais je ne vous conseille pas de tenter l'expérience dans votre poêle en alu de synthèse, plutôt que de vous transformer en nanodanseuse (ou nanodanseur), vous risquez de vous transformer en robocop

 

Conférence climatique en vue...

En cas de grosse ou de petite déprime, il arrive parfois que vous ne savez plus que dire. Tiens, je parlais l'autre jour de la mille et deux ou troisième nuit de Shéhérazade, mais qu'aurait-elle pu raconter encore à la fin de la mille quatrième, juste avant que le sultan lassé de son verbiage ne lui tranche la gorge.

 


Mille et une...

J'aime beaucoup Les mille et une nuits, surtout du fait qu'à ma connaissance aucune version n'est parvenue jusqu'au dénouement de la mille et unième dont on ne connaît donc la fin que par extrapolations. C'est ainsi que l'on admet généralement qu'après avoir totalement charmé le sultan par ses contes, Shéhérazade put passer mille et une autres nuits entre ses bras, ce qui est fort reposant lorsqu'il vous a fallu causer les mille et une nuits précédentes.

Canicule, vous avez dit...

Une souris fait irruption dans une mosquée au Maroc, panique générale, et hop, 81 blessés. Mais lorsque nos capitalistes décident de saigner le peuple grec pour se renflouer du pognon qu'ils ont versé à ses banques - qui sont d'ailleurs aussi les leurs, mais bien moins au peuple qu'aux capitalistes - et évidemment avec intérêts au plus fort, on ne compte pas les morts chez les grecs. On s'en fiche d'ailleurs, les grecs n'ont qu'à faire comme chez nous lorsqu'il y a canicule, se mettre la tête dans le frigo - en espérant qu'on ne leur coupe pas l'électricité.

 

Qui veut la peau de…

Non, pas la peau d'un pauvre lapin surèxité par une blondasse de dessin animé (sans jeu de mot, quoi que), mais juste la peau d'un autre, parce que cet autre a pris la peau d'un autre qui n'était autre que le frère du cousin de cet autre qui veut prendre la peau de l'autre parce qu'il a pris…

A propos d'angalères...

Si vous n'êtes pas un fervent amateur des igloos, du froid et des engelures (que vous pouvez parfois appeler angelures), il vous faut être un sacré corniaud pour vous déplacer de votre villégiature relativement tempérée vers le pôle nord. Or, il est notoire que le bourdon n'étant pas un amateur d'angalères, ni un corniaud, préfère bourdonner dans nos vertes campagnes plutôt que d'aller se les briser dans les glaces.

Mes nuits sont...

Et bien non, mes nuits ne sont pas plus belles que vos jours. La nuit n'est rien d'autre qu'un petit enfer en lequel se déroulent au grand jour toutes les choses que l'on a dû voiler, taire, réprimer, ingurgiter, régurgiter… tout le jour durant. Une sorte de dépotoir de nos jours, en somme. Et tant mieux pour ceux qui peuvent affirmer le contraire, ou simplement que leurs nuits sont un baume.

Du lard, ou...

Si vous donnez une tranche de jambon ou du saucisson à bouffer à un porc, il le mangera sans se soucier de savoir qu'il s'empiffre des restes de l'un de ses congénères. Va-t-on dire pour autant que le porc est cannibale ? Non, on dit simplement qu'il est omnivore parce qu'il se nourrit comme l'homme qui, opportuniste comme il se doit de l'être, si vous lui donniez à bouffer de l'humain transformé en saucisse sans lui dire d'où provient la saucisse, la dévorerait avec un rot de délectation.

Newsletter