Dim.
23
Nov

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Rencontres d'Arles : l'or des images d'une édition moribonde

Chema MadozChema Madoz

Aux rencontres d’Arles cette année, il faut muer en chercheur d’or tant les pépites sont rares et les gestes répétitifs. Seul le mistral, plus dru que d'accoutumée, était semble-t-il en mesure de créer la surprise.

Cartier-Bresson, le multiple et le géant


Sartre à Cartier-Bresson : « Des photos qui donnent des idées »

 

Rue de Vaugirard, 1968Rue de Vaugirard, 1968

Disons-le sans ambages, l’exposition Henri Cartier-Bresson présentée du 12 février au 9 juin au Centre Georges Pompidou fera date.

L’exception culturelle : une mobilisation exemplaire. Entretien avec Costa-Gavras


"Barroso est un très bon vendeur de voitures d'occasion"


Dans le salon du réalisateur ©DUTENTDans le salon du réalisateur ©DUTENT

Costa-Gavras nous recevait récemment dans son logement parisien. Dans son salon baigné de lumière où tout témoigne de son appétit pour l'art et le cosmopolitisme, le réalisateur nous accordait un riche entretien. L'occasion de faire le point sur l'avenir de l'exception culturelle et de la construction européenne. 

Arles 2013: retour en grâce du noir et blanc

 

Sud du Chili, 1957. Sergio Larrain/Magnum PhotosSud du Chili, 1957. Sergio Larrain/Magnum Photos
L'édition 2013 des rencontres photographiques d'Arles a été un bon cru. Cette année, le noir et blanc était à l'honneur. Voilà qui détonne quand on sait que depuis les années 1990, cette technique a progressivement perdu du terrain. Laissant place à une exploitation continue des possibilités offertes par la couleur, effervescence liée à l'essor du numérique et la démocratisation de le pratique photographique.

Robespierre, itinéraire philosophique (par Georges Labica*)

 

Je ne crois pas que la Révolution soit finie ! RobespierreJe ne crois pas que la Révolution soit finie ! Robespierre

Robespierre fut un politique, un homme de décision, attentif à l’événement, le décryptant, mesurant ses conséquences, sachant apprécier le rapport des forces et affirmant ses convictions avec la plus grande fermeté et, souvent, avec une exceptionnelle clairvoyance.

Aragon, l’Homme communiste

 Louis Aragon lors d'une soirée poétique organisée à la maison de la radio © Galmiche, Georges / INA Louis Aragon lors d'une soirée poétique organisée à la maison de la radio © Galmiche, Georges / INA


L'Une et l'Autre: récits d'une dignité retrouvée

 

 Photo prise par Sahondra Raveloarisoa, résidente de l’Olivier Photo prise par Sahondra Raveloarisoa, résidente de l’Olivier

La galerie Fait et cause, spécialisée dans la photographie à caractère social, présente le travail de quinze femmes qui ont participé à des ateliers animés par l’artiste Sarah Moon, le réalisateur José Chidlovsky et des membres du collectif « Tendance Floue » comme Flore-Ael-Surun.

Avec Aragon, comment « défendre l’infini » (par Roland Gori*)

De nos jours, le premier service que l’industrie apporte au client est de tout schématiser pour lui. À partir de ce moment-là une nouvelle colonisation des esprits, par l’extension du langage de la technique et de l’économie à l’humain menace son humanité même.

Antonio Gramsci: vers une nouvelle culture socialiste (par Razmig Keucheyan*)

" Le pessimisme de la connaissance n'empêche pas l'optimisme de la volonté"

Paolo Pasolini sur la tombe d'Antonio Gramsci, Rome, 1961.Paolo Pasolini sur la tombe d'Antonio Gramsci, Rome, 1961.
Le plus prometteur des penseurs critiques contemporains est mort dans une prison fasciste en 1937. Il s’agit d’Antonio Gramsci, communiste italien, auteur de célèbres Cahiers de prison dans lesquels il élève le marxisme vers des sommets.

Les éditions du "Temps des Cerises" en danger

Chers amis,

2013 est l’année des vingt ans du Temps des Cerises.

Sa création fut le fait d’une trentaine d’auteurs (dont Jorge Amado, Eugène Guillevic, Pierre Gamarra, Pierre Bourgeade, Gilles Perrault…).

Newsletter