Bernard Lamizet

Ancien professeur à l'Institut d'Études Politiques de Lyon

Marseille

Sa biographie
Né en 1951, je travaille dans le domaine de la sémiotique, de l'analyse des identités politiques et de la médiation, lien entre le singulier et le collectif.
Son blog
16 abonnés Le blog de Bernard Lamizet
Voir tous
  • L’EUROPE D’AUJOURD’HUI

    Par
    Les événements qui se sont déroulés en Biélorussie et l’incapacité de l’Union européenne à y jouer un rôle, mais aussi l’approche des élections européennes, et les situations de crise dans lesquelles se trouvent plusieurs pays de l’Union comme la Grèce, nous incitent à engager une réflexion approfondie sur le sens de l’Union européenne aujourd’hui.
  • SIGNIFICATIONS POLITIQUES DE LA BIODIVERSITÉ

    Par
    C’était annoncé dans Le Monde du 4 septembre : un congrès réunira, à Marseille, début janvier, les membres de l’Union internationale pour la conservation de la nature, venus du monde entier pour engager une réflexion sur la protection des écosystèmes. C’est, pour nous, l’occasion de réfléchir à la signification de la biodiversité.
  • UNE RÉVOLUTION COPERNICIENNE DE LA POLITIQUE

    Par
    La pandémie du coronavirus bouscule les logiques classiques des engagements politiques, mais, au-delà de ce qui se produit dans le cadre des politiques de santé publique liées au coronavirus, sans doute est-il temps d’engager une véritable révolution copernicienne de la politique, pour reprendre la figure proposée, au dix-huitième siècle, par Kant.
  • LE RETOUR DE LA POLITIQUE

    Par
    Si nous avons eu l’occasion d’évoquer ce fait que, grâce en particulier aux élections municipales, la ville redevient un espace politique, sans doute importe-t-il de réfléchir aujourd’hui à ce que l’on peut appeler le retour de la politique dans l’espace public après cette forme de suspension qui aura été imposée par la pandémie du Covid-19.
  • UN COMMUNISME MÉDITERRANÉEN

    Par
    Le communisme semble connaître à la fois une crise et un renouveau. Peut-être est-ce l'occasion pour lui de se donner de nouveaux projets, de se parler dans de nouveaux discours, de s’inscrire dans des expressions renouvelées. C’est un peu pourquoi nous parlerons aujourd’hui de la culture communiste en l’inscrivant dans un espace, en l’articulant à l’espace de la Méditerranée.