Mar.
26
Mai

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Parti socialiste : confirmation de la révolution néolibérale-conservatrice

Les adhérents socialistes ont conforté les partisans de la révolution néolibérale-conservatrice mise en œuvre par François Hollande depuis 2012. Ils ont donné une large majorité (60%) à la motion A emmenée par Jean-Christophe Cambadélis, le secrétaire national sortant, et signée par Manuel Valls et Martine Aubry.

Élections au Royaume-Uni : la débâcle des travaillistes

Comme en 1992. Lorsque le résultat du sondage sorti des urnes est apparu sur la BBC jeudi soir, les commentateurs ont évoqué une autre élection perdue contre toute attente par les travaillistes : celle de 1992. Cette comparaison historique est en fait peu pertinente. La défaite de Neil Kinnock était alors moins cuisante que la débâcle subie aujourd'hui par Ed Miliband.

Grande-Bretagne : le duopole Labour-Tories sérieusement menacé

Quel que soit le vainqueur le 7 mai, la politique à Westminster va changer après cette élection législative. Les politiques d’austérité du gouvernement libéral-conservateur ont échoué à sortir le pays de la crise profonde provoquée par le système bancaire. Elles sont responsables d’une régression sociale d’une ampleur inégalée depuis le thatchérisme.

«L’universalisme républicain» face au racisme décomplexé

La Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) vient de publier son rapport annuel [1]. Ce document détaillé dresse l’état des lieux du rapport des Français au racisme, à l’antisémitisme et à la xénophobie.

Manuel Valls, une stratégie couronnée de succès

Comme le titre le quotidien Libération en première page de son édition du 30 mars 2015, Manuel Valls était battu, mais content le soir du deuxième tour des élections départementales qui ont vu le PS et l’ensemble de la gauche subir l’une des plus cuisantes défaites électorales de leur histoire.

Karl Marx à Highgate

«Le 14 mars, à trois heures moins le quart de l’après-midi, le plus grand des penseurs vivants a cessé de penser. Laissé seul deux minutes à peine, nous l’avons retrouvé, en entrant, paisiblement endormi dans son fauteuil, mais pour toujours.» Ainsi s’exprimait Friedrich Engels, le 17 mars 1883, devant la tombe de Karl Marx dans le cimetière de Highgate.

Clémentine Autain : les luttes par en bas

A quoi servent les partis politiques ? La parole du personnel politique est-elle écoutée ou comprise du public ? À quels segments de la population la gauche doit-elle s’adresser en priorité ? Est-il inéluctable que nous soyons représentés par des professionnels de la politique qui n’ont qu’une vague idée de nos attentes et de nos conditions de vie ?

« Les dynamiques unitaires mobilisent et radicalisent le peuple de gauche »

Co-fondateur des Socialistes affligés, Philippe Marlière explique les raisons de son adhésion à Ensemble-Front de gauche et défend un rassemblement pragmatique, une dynamique unitaire et pluraliste pour construire une nouvelle majorité de gauche.

Martin Luther King, l'insoumis

Martin Luther King à Selma (1965).Martin Luther King à Selma (1965).

La jeune cinéaste Ava DuVernay vient, avec Selma (2015), de réaliser un très grand film consacré à un épisode crucial de la lutte des Noirs pour l’égalité civique aux États-Unis. Cette œuvre rompt avec la représentation aseptisée de Martin Luther King, l’orateur œcuménique de I Have A Dream, et redonne au combat de King sa dimension révolutionnaire et pleinement spirituelle.

Le peuple, oui, mais quel peuple ?

La crise de la gauche française – politique, idéologique, de leadership – crée une situation de grande confusion. Celle-ci est propre aux « interrègnes » que mentionnait Antonio Gramsci, pendant lesquels on « observe les phénomènes morbides les plus variés »[1].

Newsletter