Georges-André
Psychologue en retraite - Photographe et Journaliste-citoyen - Militant associatif - Animateur atelier d'écriture ....
Abonné·e de Mediapart

189 Billets

3 Éditions

Portfolio 13 mars 2022

En images, la manifestation clermontoise pour le climat et la Justice sociale

Dire en photos la magie de cette manifestation : le nombre, la force, l'enthousiasme, la chaleur humaine et l'énergie collective qui s'en est dégagée. Le climat et la bio-diversité vont mieux ces quelques heures. La justice sociale est dans la rue. Entrez dans la danse...

Georges-André
Psychologue en retraite - Photographe et Journaliste-citoyen - Militant associatif - Animateur atelier d'écriture ....
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. Georges-André Photos

    Pour cette manifestation en vidéo, textes et initiatives, lire : A Clermont ce 12 mars, Justice sociale et climat en plein dans le mille

    Malgré le froid, malgré le temps à la pluie, un bon millier de personnes mobilisées, convaincues et enthousiastes ont défilé à Clermont-Ferrand pour le climat, la bio-diversité et la Justice fiscale sans céder à cette écrasante actualité dominée par la guerre en Ukraine. Sur la photo : peu à peu, les manifestant·es arrivent sur la place de Jaude.

  2. Georges-André Photos

    Ce "contre tout" est bien tout ce qui menace nos existences sur cette terre et en tous lieux par la force et l'appât du gain jamais satisfait d'amasser.

  3. Georges-André Photos

    La colombe et la mairie sont demandés par ces pancartes portées par ces enfants en regardant les Rosies danser. L'un pour faire et l'autre pour apaiser.

  4. Georges-André Photos

    C'est parti, direction la préfecture, juste passer devant.

  5. Georges-André Photos

    La montée se poursuit Boulevard Desaix avec drapeaux, pancartes et slogans mais sans les gouttes d'eau sur le paletot.

  6. Georges-André Photos

    Au croisement mais elle monte toujours sans ralentir le cortège.

  7. Georges-André Photos

    Beaucoup de syndicalistes, d'associatifs, de militants écolos et féministes mais aussi les politiques en fin de manifestation. Ici les partisans de Jadot affiche leur choix pour la présidentielle.

  8. Georges-André Photos

    Les casques bien visibles plus que les vélos à moitié cachés rappellent qu'il s'agit d'une marche et d'une vélorution ou dit plus simplement un accompagnement à vélo.

  9. Georges-André Photos

    Gros plan sur une partie du cortège où l'on peut voir les visages souriants, finalement heureux d'être là en solidarité et au coude-à-coude fraternel.

  10. Georges-André Photos

    Le syndicat "Solidaires" dans le cortège avec ses drapeaux verts

  11. Georges-André Photos

    L'Union Populaire de Jean-Luc Mélenchon. On reconnaîtra Alparsian Coskun et Marianne Maximi, tous deux conseillers municipaux à Clermont-Ferrand.

  12. Georges-André Photos

    Nous approchons de la place de la Victoire avant de descendre par les vieilles rues étroites. La flèche de la cathédrale en point de mire au fond de la place.

  13. Georges-André Photos

    Nous y sommes place de la Victoire. Le cortège peu à peu l'envahitpour des déclarations bien indispensables pour dire ou rappeler pourquoi cette lutte est si vitale, pour nous, nos enfants, nos petits-enfants et après eux les suivants. Pour quel monde ! ?

  14. Georges-André Photos

    Vu d'en haut une partie de l'assistance, accroupis ou debouts

  15. Georges-André Photos

    Sur la place, une minute de silence pour la paix en Ukraine et le malheur qui frappe nos voisins européens.

  16. Georges-André Photos

    C'est reparti de plus belle vers la gare SNCF. A l'évidence, la tête du cortège a pris un nouvel élan à en juger par cris et bonds.

  17. Georges-André Photos

    Devant, la jeunesse étudiante frappe des mains en bondissant. Quelle pêche !

  18. Georges-André Photos

    Surprise : les éclaireurs et éclaireuses de France sont de la partie.

  19. Georges-André Photos

    Devant la gare SNCF, avec sa voix posée qui facilite écoute et compréhension, Etienne lit une déclaration que nous reproduisons sur le billet.

  20. Georges-André Photos

    C'est fou ce que peuvent dire deux cartons sans mille fioritures bien visibles sur le vélo.

  21. Georges-André Photos

    Avenue de l'Union Soviétique la mal nommée (pourquoi pas la baptiser "de l'Ukraine")  tout prêt de l'ARS pour l'heure ignorée, la tête du cortège attend le regroupement des suivants.

  22. Georges-André Photos

    L'enthousiasme est à son comble, sauts, danses et slogans criés ou chantés tandis que notre chilienne favorite donne du tambour.

  23. Georges-André Photos

    Les cyclistes sont aussi de la partie, regroupé·es comme ici ou dispersé·es dans le cortège.

  24. Georges-André Photos

    Là c'est pas l'sourire mais çà pousse la banderole.

  25. Georges-André Photos

    Tambour battant, tambourin sonnant, sourire éclatant. Que du bonheur  (et c'est pas volé ) !

  26. Georges-André Photos

    Pas deux soeurs mais militantes infatigables en Rosie et porte-drapeaux et blousons jaunes. Qui a dit que les années émoussaient ? La colère avec le sentiment d'urgence et d'injustice tiennent les tripes et le reste.

  27. Georges-André Photos

    Nous voici - enfin ! - place du Premier Mai un jour de mars. "Remarquable" aurait dit Desproges s'il eut été parmi nous.

  28. Georges-André Photos

    "Halt o STOP" est ce portail attaché au véhicule lancé par Loan Momboisse sur Billom pour faciliter et sécuriser le stop, dit-il.

    Sur sa carte, on peut lire : "Mobilier urbain organisant l'auto-partage, Oeuvrons pour la transition écologique et donnons une mobilité gratuite pour tous ". Au dos, le mode d'emploi : "L'utilisateur tourne les plaques, jusuq'à afficer sa commune où il veut se rendre. Ensuite, il la pointe pour indiquer aux automobilistes"

    Pour s'informer et mieux comprendre : haltostop.fr

  29. Georges-André Photos

    La masse est sans rapport avec la documentation. Le grand costaud m'a assuré que c'était contre le vent. Ouf !

  30. Georges-André Photos

    Un tout prochain rendez-vous déjà largement chroniqué pour la répartition de l'eau de et à Volvic

  31. Georges-André Photos

    Beaucoup de monde se presse sur le stand pour la documentation Alternatiba, Greenpeace etc.

  32. Georges-André Photos

    L'heure avançant, la fraîcheur humide s'est installée. C'est bien agréable ce chocolat chaud qui nous fait chaud dans le gosier avec, peut-être, une pâtisserie-maison pour l'accompagner.

  33. Georges-André Photos

    Elles et eux récupèrent des invendus ou peu vendables pour les accommoder et préparer soupes et compotes lors d'événements divers dont celui-ci. C'est de la cuisine solidaire avec "la brigade de la fringale". Une bonne queue d'attente et un fumet du tonnerre de la marmire sur le réchaud ! On a opté pour le chocolat.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Diplomatie
Macron passe la diplomatie française à la sauce « libérale »
Sous prétexte d’accroître la « mobilité interne » au ministère des affaires étrangères, la réforme prévue par Emmanuel Macron permettra d’offrir des postes d’ambassadeur à des amis politiques ou des cadres du monde des affaires qui ont rendu des services. Tout en réglant son compte à un corps diplomatique que l’Élysée déteste.
par René Backmann
Journal — France
Fausse rétractation de Takieddine : sur la piste d’un « cabinet noir » au service de Sarkozy
L’enquête sur l’interview arrangée de Ziad Takieddine révèle les liens de plusieurs mis en cause avec le clan Sarkozy et leur volonté de « sauver » l’ancien président, mais aussi ses anciens collaborateurs, Brice Hortefeux et Thierry Gaubert, également mis en examen dans l’affaire libyenne.
par Karl Laske et Fabrice Arfi
Journal — Terrorisme
Les confidences du commissaire des services secrets en charge des attentats du 13-Novembre
Le commissaire divisionnaire SI 562 – le nom de code le désignant – a dirigé la section chargée des enquêtes judiciaires liées au terrorisme islamique à la DGSI, entre 2013 et 2020. Il offre à Mediapart une plongée inédite dans les arcanes du service de renseignement.
par Matthieu Suc
Journal — Justice
À Marseille, des juges font reculer l’incarcération à la barre
L’aménagement de peine, par exemple le bracelet électronique, prononcé dès le jugement, est une possibilité qui n’avait jamais décollé avant 2020. Mais à Marseille, la nouvelle réforme de la justice et la volonté d’une poignée de magistrats ont inversé la tendance. Reportage.
par Feriel Alouti

La sélection du Club

Billet de blog
Un poète palestinien : Tawfik Zayyad
Cette poésie simple, émouvante, populaire et tragique a circulé d'abord sous les tentes des camps de réfugiés, dans les prisons avant d'être lue, apprise et chantée dans toute la Palestine et dans tout le monde arabe.
par mohamed belaali
Billet de blog
La clique de « Kliniken » vue par Julie Duclos
Quinze ans après Jean-Louis Martinelli, Julie Duclos met en scène « Kliniken » du dramaturge suédois Lars Noren. Entre temps l’auteur est décédé (en 2021), entre temps les guerres en Europe ont continué en changeant de pays. Immuable, la salle commune de l’hôpital psychiatrique où se déroule la pièce semble jouer avec le temps. Troublant.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
La chanson sociale, comme levier d’empowerment Bernard Lavilliers en concert
Dans la veine de la chanson sociale française, l’artiste Bernard Lavilliers transmet depuis plusieurs décennies la mémoire longue des dominés, leurs souffrances, leurs richesses, la diversité des appartenances et propose dans ses narrations festives et musicales. Balzac disait que «Le cabaret est le Parlement du peuple ». En quoi la chanson sociale est-elle un levier de conscience politique ?
par Béatrice Mabilon-Bonfils
Billet de blog
La comédie des catastrophes
Au Théâtre de la Bastille, le collectif l'Avantage du doute dresse un hilarant portrait de la société contemporaine pour mieux en révéler ses maux. De l’anthropocène au patriarcat, de la collapsologie aux comédiennes mères ou non, du besoin de tendresse des hommes, « Encore plus, partout, tout le temps » interroge les logiques de puissance et de rentabilité par le biais de l’intime.
par guillaume lasserre