Soirée Solidarité avec Mohamed Kadamy

L'opposant au régime de Djibouti, Mohamed Kadamy, réfugié en France depuis plus de vingt ans, court le risque d'une extradition suivant sa mise en examen en France, à la demande des autorités judiciaires Djiboutiennes. Une sorte de “donnant-donnant” avec une surprenante intervention du juge Tournaire et au moment de la visite de Macron à Djibouti.
  • Date Le 22 mars 2018
  • Lieu théâtre de l’Échangeur * [59 avenue du Général de Gaulle – Bagnolet * Métro Galliéni, ligne 3] à partir de 19h30 ce vendredi.

Halte à l’acharnement contre Mohamed Kadamy

Mohamed Kadamy habite Bagnolet depuis 20 ans. Il est président du FRUD (front pour la restauration de l’unité et de la démocratie à Djibouti), réfugié politique en France depuis 1999 en raison des persécutions du régime. Djibouti n’est pas un État de droit, le bilan en matière des droits Humains est catastrophique, même le rapport 2017 du secrétariat d’État des États-Unis le reconnaît.

Les autorités judiciaires de ce pays qui ont recours aux arrestations arbitraires, à la torture, au déni de procès public équitable ont émis une commission rogatoire internationale à laquelle un juge français, Serge Tournaire (chargé d'affaires autrement d'actualité...)  a décidé de donner suite par la mise en examen de Mohamed Kadamy.

Cette décision constitue une remise en cause du statut de réfugié politique, une menace pour tous ceux qui en bénéficie et qui constitue une grave régression en matière de droits humains et de liberté.

* * http:// www.ardhd.org/comité-de-soutien-a-mohamed-kadamy/

* * *  France-Djibouti: “vaut bien la peau” d'un réfugié!

Résultat de recherche d'images pour "macron à djibouti images"

Début du périple de Macron en Afrique, le 12 mars. M Le Drianqu'on voit dans la photo, interpellé par le député, Jean-Paul Lecoq, avait seulement précisé qu’ « il ne lui était pas possible de se prononcer puisque l’affaire est dans les mains de la justice »...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.