maorell
Abonné·e de Mediapart

18 Billets

0 Édition

Portfolio 8 mars 2020

Le Chili, depuis ses murs... [2]

« La presse vise, la police tire »... Les premiers jours de manifestation j’ai commencé par prendre une vieille petite caméra qui était bien pratique par sa taille... A part ça, mon banal sac à dos noir avec une bouteille d’eau pour boire, une d’eau avec de l’ammoniac, un foulard et des mouchoirs de papier. Essayer de rester le plus discret possible.

maorell
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. Photographie René Dávila

    « Des yeux aveugles. Peuple en lutte »
    « La police torture »
    « Seule la mort nous fera taire »
    « Feu à la flicaille »
    « Stop »
    « Violences sexuelles politiques »
    « Flic chien »
    « Non aux AFP »

    Salvador Allende président du Chili du 3 novembre 1970 au 11 septembre 1973.

    « Ojos que no ven, Pueblo que lucha » « La policía tortura » « Solo la muerte nos calla » « Fuego a la Yuta » « Pare » « Violencia política sexual » « Paco perro » « No + AFP »

  2. Photographie René Dávila

    « La presse vise, la police tire »
    « Ⓐ »
    « ACAB »

    « La Prensa apunta La Policía dispara » « Ⓐ » « ACAB »

  3. Photographie René Dávila

    Santiago du Chili.

    Durant les premiers jours, je suis sorti manifester, d’abord dans le centre, puis dans les environs de la place Baquedano. J’ai commencé par prendre une vieille petite caméra que j’avais et qui était bien pratique par sa taille... A part ça, mon banal sac à dos noir avec une bouteille d’eau pour boire, une d’eau avec de l’ammoniac, un foulard et des mouchoirs de papier.

    Essayer de rester le plus discret possible...

    Santiago du Chili. Durante los primeros días salí a la calle, primero en el centro, luego los alrededores de la plaza Baquedano. Primero decidí salir con una pequeña cámara de video antigua que tenía y que se presta mucho por el tamaño... Aparte de eso mi banal mochila negra con una botella de agua para tomar, una botella de agua con amoníaco, un pañuelo y pañuelos de papel. Trato de pasar lo más desapercibido.

  4. Photographie René Dávila

    « Le Peuple qui oublie son histoire est condamné à la répéter »
    « Contre le terrorisme d'État »
    « Le peuple vaincra »
    « Révolution »

    « El pueblo que olvida su historia está condenado a repetirla » « Contra el terrorismo de Estado » « El pueblo vencerá » « Revolución »

  5. Photographie René Dávila

    « Insister,
    Persister,
    Résister,
    Et ne jamais se désister »

    « Insistir, Persistir, Resistir, Y nunca desistir »

  6. Photographie René Dávila

    « Le Chili, octobre 2019 »
    « Piñera en forme de piranha tournant le dos au peuple »
    « Piñera seul, regardant incendies et saccages dans les supermarchés »
    « Martien »
    « Lacrymos en excès »
    « Matapaco »
    « Concert de casseroles »
    « Incendie des stations de Métro »
    « Plombs et coups de feu brutaux »
    « 30 pesos, 30 ans »
    « Flic se transformant en animal »
    « Tourniquets, évasion »

    « Chile octubre 2019 » « Piñera en forma de piraña da la espalda al pueblo » « Piñera sólo mira incendios y saqueos en supermercados » « Marciano » « Lacrimógenas en exceso » « Matapaco » « Cacerolazos » « Ojos heridos » « Quema de estaciones de Metro » « Perdigones y balazos brutales » « 30 pesos 30 años » « Paco transformándose en animal » « Torniquetes, evasión »

  7. Photographie René Dávila

    « Le Chili n’existe pas »
    « Nous sommes les enfants de l’ouvrier que tu n’as pas tué ! »
    « Militaire assassin ! »
    « Lâchez le fric »
    « ACAB »
    « Assemblée Constituante ou rien »
    « Prends les armes »
    « Qu’ils s’en aillent tous »
    « Chadwick est excité par la douleur du peuple »
    « La presse ment »
    « Dysphorie »
    « Il n’y a pas de paix »

    « Chile no existe » « ¡Somos los hijos del obrero que no mataste ! » « « ¡Milico asesino ! » « Suelten la plata » « ACAB » « Asamblea constituyente o nada » « Ⓐrmate » « Renuncien todos » « A Chadwick le excita el dolor del pueblo » « La prensa miente » « Disforia » « No hay paz »

  8. Photographie René Dávila

    « Quand on lit peu, on tire beaucoup »
    « N'abandonne pas ! »

    « Cuando se lee poco, se dispara mucho » « ¡No te rindas ! »

  9. Photographie René Dávila

    « Pour ma grand-mère et sa retraite indigne.
    Pour ma maman qui attend dans le dispensaire.
    Pour mon camarade qui paie le CAE.
    Pour mon papa qui n’a pas pu étudier.
    Pour tous, jusqu’à ce que la vie vaille la peine d’être vécue »

    « Por mi abuela y su pensión indigna. Por mi mamá que espera en el consultorio. Por mi compañero que paga el CAE. Por mi papá que no pudo estudiar. Por todos hasta que valga la pena la vida »

  10. Photographie René Dávila

    « Mauvais pour l’économie. Bon pour la santé »

    « Malo para la economía. Bueno para la salud »

  11. Photographie René Dávila

    « ACAB »
    « Prend soin de toi et résiste »
    « Que ça brûle »
    « Vivant avec le VIH »
    « Sans leaders ni partis »
    « - de flics, + de Matapacos »
    « Mon amour encagoulé »
    « Nous sommes le fleuve retournant dans son lit »
    « Foule bien-aimée »
    « Sauver les yeux »
    « Aucun œil en moins »
    « It’s a Match ! »
    « Courage, frères »

    « ACAB » « Cuídate y resiste » « Que arda » « Vivo con VIH » « Sin líderes ni partidos » « - Pacos, + Matapacos » « Mi amor es capucha » « Somos el río recuperando su cauce » « Amada turba » « Salva Ojitos » « Ningún ojito menos » « It’s a Match ! » « Fuerza Hermanos »

  12. Photographie René Dávila

    « Très Sainte Dignité »
    « Avortement légal »
    « L’État oppresseur est un mâle violeur »
    « Que le travail ne serve pas qu’à survivre et enrichir quelques-uns. »

    « Santísima Dignidad » « Aborto legal » « El estado opresor es un macho violador » « Que trabajar no solo sea para sobrevivir y enriquecer a otros »

  13. Photographie René Dávila

    « Ta fête a été emportée par le vent »
    « Avorte et évade »
    « Toujours pédé, jamais lâche »
    « Résiste »
    « Piñera assassin »
    « + Condor, Huemul »
    « La coke c’est dégueulasse »
    « Nous sommes rockers sudamerican »
    « Flics òwó »

    Gabriela Mistral, poétesse chilienne, prix Nobel de littérature (1945)

    « Tu fiesta se la llevó el viento » « Aborta y evade » « Siempre marika, nunca cobarde » « Resiste » « Piñera asesino » « + Cóndor, Huemul » « La coca es asquerosa » « Nous sommes rockers sudamerican » « Pacos òwó »

  14. Photographie René Dávila

    « Œil X œil »
    (fragment )

    « Ojo X ojo » (fragmento )

     

    ...........................................................................

    [ suite... ]

    Le Chili, depuis ses murs... [ 1 ]

     

    .

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — États-Unis
Dans le Missouri, l’avortement a déjà presque disparu
En juin prochain, la Cour suprême des États-Unis abrogera probablement l’arrêt « Roe v. Wade », qui a fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Mais dans le Missouri, État conservateur du Midwest, cela fait des années que les interruptions volontaires de grossesse se réduisent à peau de chagrin.
par Alexis Buisson
Journal — Violences conjugales
Johnny Depp/Amber Heard : un risque que les procès en diffamation sapent #MeToo
Le procès en diffamation qui oppose depuis plusieurs semaines Johnny Depp à son ex-épouse, l’actrice Amber Heard, ne cesse de susciter le malaise. Outre le côté spectacle, la diffamation apparaît ici détournée de son objectif premier. Au risque de bâillonner de potentielles victimes dans d’autres affaires. 
par Patricia Neves
Journal — International
« Sauver l’Amérique », huit ans dans les pas de ceux qui prêchent l’intolérance
Qui sont ces prédicateurs qui tentent d’imposer leur radicalisation religieuse aux États-Unis ? Qui parviennent, alors qu’une majorité d’Américains soutiennent l’IVG, à guider le bras de la Cour suprême dans un projet de décision très défavorable au droit constitutionnel à l’avortement ? Thomas Haley a suivi l’un d’entre eux, filmant ses prêches, ses actions, sa vie de famille. Glaçant.
par Thomas Haley

La sélection du Club

Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey
Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine