Portfolio

Le Chili, depuis ses murs... [2]

« La presse vise, la police tire »... Les premiers jours de manifestation j’ai commencé par prendre une vieille petite caméra qui était bien pratique par sa taille... A part ça, mon banal sac à dos noir avec une bouteille d’eau pour boire, une d’eau avec de l’ammoniac, un foulard et des mouchoirs de papier. Essayer de rester le plus discret possible.
  1. « Des yeux aveugles. Peuple en lutte »
    « La police torture »
    « Seule la mort nous fera taire »
    « Feu à la flicaille »
    « Stop »
    « Violences sexuelles politiques »
    « Flic chien »
    « Non aux AFP »

    Salvador Allende président du Chili du 3 novembre 1970 au 11 septembre 1973.

    « Ojos que no ven, Pueblo que lucha » « La policía tortura » « Solo la muerte nos calla » « Fuego a la Yuta » « Pare » « Violencia política sexual » « Paco perro » « No + AFP »

  2. « La presse vise, la police tire »
    « Ⓐ »
    « ACAB »

    « La Prensa apunta La Policía dispara » « Ⓐ » « ACAB »

  3. Santiago du Chili.

    Durant les premiers jours, je suis sorti manifester, d’abord dans le centre, puis dans les environs de la place Baquedano. J’ai commencé par prendre une vieille petite caméra que j’avais et qui était bien pratique par sa taille... A part ça, mon banal sac à dos noir avec une bouteille d’eau pour boire, une d’eau avec de l’ammoniac, un foulard et des mouchoirs de papier.

    Essayer de rester le plus discret possible...

    Santiago du Chili. Durante los primeros días salí a la calle, primero en el centro, luego los alrededores de la plaza Baquedano. Primero decidí salir con una pequeña cámara de video antigua que tenía y que se presta mucho por el tamaño... Aparte de eso mi banal mochila negra con una botella de agua para tomar, una botella de agua con amoníaco, un pañuelo y pañuelos de papel. Trato de pasar lo más desapercibido.

  4. « Le Peuple qui oublie son histoire est condamné à la répéter »
    « Contre le terrorisme d'État »
    « Le peuple vaincra »
    « Révolution »

    « El pueblo que olvida su historia está condenado a repetirla » « Contra el terrorismo de Estado » « El pueblo vencerá » « Revolución »

  5. « Insister,
    Persister,
    Résister,
    Et ne jamais se désister »

    « Insistir, Persistir, Resistir, Y nunca desistir »

  6. « Le Chili, octobre 2019 »
    « Piñera en forme de piranha tournant le dos au peuple »
    « Piñera seul, regardant incendies et saccages dans les supermarchés »
    « Martien »
    « Lacrymos en excès »
    « Matapaco »
    « Concert de casseroles »
    « Incendie des stations de Métro »
    « Plombs et coups de feu brutaux »
    « 30 pesos, 30 ans »
    « Flic se transformant en animal »
    « Tourniquets, évasion »

    « Chile octubre 2019 » « Piñera en forma de piraña da la espalda al pueblo » « Piñera sólo mira incendios y saqueos en supermercados » « Marciano » « Lacrimógenas en exceso » « Matapaco » « Cacerolazos » « Ojos heridos » « Quema de estaciones de Metro » « Perdigones y balazos brutales » « 30 pesos 30 años » « Paco transformándose en animal » « Torniquetes, evasión »

  7. « Le Chili n’existe pas »
    « Nous sommes les enfants de l’ouvrier que tu n’as pas tué ! »
    « Militaire assassin ! »
    « Lâchez le fric »
    « ACAB »
    « Assemblée Constituante ou rien »
    « Prends les armes »
    « Qu’ils s’en aillent tous »
    « Chadwick est excité par la douleur du peuple »
    « La presse ment »
    « Dysphorie »
    « Il n’y a pas de paix »

    « Chile no existe » « ¡Somos los hijos del obrero que no mataste ! » « « ¡Milico asesino ! » « Suelten la plata » « ACAB » « Asamblea constituyente o nada » « Ⓐrmate » « Renuncien todos » « A Chadwick le excita el dolor del pueblo » « La prensa miente » « Disforia » « No hay paz »

  8. « Quand on lit peu, on tire beaucoup »
    « N'abandonne pas ! »

    « Cuando se lee poco, se dispara mucho » « ¡No te rindas ! »

  9. « Pour ma grand-mère et sa retraite indigne.
    Pour ma maman qui attend dans le dispensaire.
    Pour mon camarade qui paie le CAE.
    Pour mon papa qui n’a pas pu étudier.
    Pour tous, jusqu’à ce que la vie vaille la peine d’être vécue »

    « Por mi abuela y su pensión indigna. Por mi mamá que espera en el consultorio. Por mi compañero que paga el CAE. Por mi papá que no pudo estudiar. Por todos hasta que valga la pena la vida »

  10. « Mauvais pour l’économie. Bon pour la santé »

    « Malo para la economía. Bueno para la salud »

  11. « ACAB »
    « Prend soin de toi et résiste »
    « Que ça brûle »
    « Vivant avec le VIH »
    « Sans leaders ni partis »
    « - de flics, + de Matapacos »
    « Mon amour encagoulé »
    « Nous sommes le fleuve retournant dans son lit »
    « Foule bien-aimée »
    « Sauver les yeux »
    « Aucun œil en moins »
    « It’s a Match ! »
    « Courage, frères »

    « ACAB » « Cuídate y resiste » « Que arda » « Vivo con VIH » « Sin líderes ni partidos » « - Pacos, + Matapacos » « Mi amor es capucha » « Somos el río recuperando su cauce » « Amada turba » « Salva Ojitos » « Ningún ojito menos » « It’s a Match ! » « Fuerza Hermanos »

  12. « Très Sainte Dignité »
    « Avortement légal »
    « L’État oppresseur est un mâle violeur »
    « Que le travail ne serve pas qu’à survivre et enrichir quelques-uns. »

    « Santísima Dignidad » « Aborto legal » « El estado opresor es un macho violador » « Que trabajar no solo sea para sobrevivir y enriquecer a otros »

  13. « Ta fête a été emportée par le vent »
    « Avorte et évade »
    « Toujours pédé, jamais lâche »
    « Résiste »
    « Piñera assassin »
    « + Condor, Huemul »
    « La coke c’est dégueulasse »
    « Nous sommes rockers sudamerican »
    « Flics òwó »

    Gabriela Mistral, poétesse chilienne, prix Nobel de littérature (1945)

    « Tu fiesta se la llevó el viento » « Aborta y evade » « Siempre marika, nunca cobarde » « Resiste » « Piñera asesino » « + Cóndor, Huemul » « La coca es asquerosa » « Nous sommes rockers sudamerican » « Pacos òwó »

  14. « Œil X œil »
    (fragment )

    « Ojo X ojo » (fragmento )

     

    ...........................................................................

    [ suite... ]

    Le Chili, depuis ses murs... [ 1 ]

     

    .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.