OBIANG INTERDIT L'AIDE INTERNATIONALE DES ONG POUR DISSIMULER LE NOMBRE DE MORTS

OBIANG PERE ET FILS RESPONSABLES CRIMINELS DE LA CATASTROPHE DE BATA VEULENT CACHER LE NOMBRE DE MORTS (250) À LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE QU'ILS ONT APPELÉ À L'AIDE MAIS AVEC INTERDICTION À LA CROIX ROUGE ET AUX ONG DE PENETRER SUR LES LIEUX DU DRAME

Une fois de plus le dictateur criminel assassin OBIANG NGUEME MBASOGO 310 essaye de dissimuler ses crimes ainsi que ceux de son fils en empêchant la vérité de se manifester pour avoir acheté des armes et munitions non pas pour assurer la défense du pays, mais qui en fait ont permis de tuer ou blesser dans la capitale économique du pays les personnes qu'elles étaient censées protéger et qui ont été décimées... et les bâtiments rasés.

explosion-bataa-23-25-54

Pour éviter une enquête inutile à ses yeux, on a tout de suite trouvé et identifié les coupables, bien entendu c'est l'opposition en exil... accusée comme d'habitude et comme par hasard pour cacher l'incompétence criminelle de OBIANG père et fils incapables de gouverner le pays autrement qu'en faisant croire aux coups d'états permanents.

Et puis dans des explications de plus en plus confuses de la part des criminels au pouvoir, ce furent tout d'abord des paysans, puis des femmes - rappelons que le jour de l'explosion, c'était la journée internationale des femmes, belle façon de leur rendre hommage par une gouvernance en déroute avec les mains pleines du sang et des larmes de nos compatriotes, alors qu'en réalité ce sont 2 militaires à la tête du pays, l'un à la Présidence de la république, l'autre en tant que général et ministre de la soi disant sécurité de l'État qui sont responsables de ce massacre pour l'éternité et l'histoire de notre pays, on croit rêver par cette abondance de titres d'incompétences dont se sont parés les OBIANG pour arriver à un résultat aussi monstrueux !

On se pose même pas la question de savoir comment a-t'on pu identifier les coupables qui sont morts et dont les corps ont été réduits en miettes par l'explosion ? Tout ce qui sort de la bouche des OBIANG ce sont des mensonges et des contre-vérités qu'on lira dans l'article publié dans MEDIAPART photos à l'appui.

OBIANG se déshonore une fois de plus en disant n'importe quoi, par contre la CORED a constaté et examiné la situation qui a abouti au désastre qui a fait plusieurs centaines de morts et blessés en Guinée équatoriale, par le stockage incompréhensible de munitions, de bombes, d'explosifs en pleine ville, à BATA qui est la plus grande ville et est la capitale économique du Pays, est la conséquence d'achats massifs d'explosifs en tous genres achetés par le Président OBIANG NGUEMA MBASOGO et son fils TEODORO NGUEMA OBIANG MANGUE.

signature-de-contrats-darmes-et-bombes

Considérant que ces achats d'armes et munitions de guerre ont été effectués par le Président et son fils sans l'autorisation préalable du Conseil des ministres, de l'Assemblée Nationale et du Sénat et que leur stockage en pleine ville relève d'un manque de discernement criminel dont le bilan en nombre de morts et blessés est catastrophique.

La COALITION CORED demande au Premier ministre du régime :

1 - de montrer à la télévision les 2600 prisonniers qui étaient enfermés dans la prison de NKUA NTOMA située dans le casernement sinistré dont nombre d'entre eux devaient bénéficier du décret d'amnistie n°108/2018 signé le 4 juillet 2018 il y a plus de deux ans

2 -de mettre en place de toute urgence une commission d'enquête publique qui devra publier le résultat de ses investigations dans un rapport circonstancié consultable par l'opinion nationale et internationale et auquel l'opposition en exil devra avoir accès pour clarifier ce qui a motivé les réelles négligences stratégiques sur la mise en place d'un dépôt de munition au sein de la capitale.

Compte tenu du préjudice subi par la population, à titre de réparation immédiate, le président OBIANG NGUEMA MBASOGO dont la famille est milliardaires en dollars et considérant que le Président a osé réunir les ambassadeurs en poste en guinée équatoriale pour solliciter sans qu'il sorte un sou de sa poche l'aide internationale, a oublié de leur dire qu'il y a quelques jours il les traitait de voleurs et de bandits en mettant en avant l'aide qu'il avait de la Chine et de la Russie pour soutenir son régime autrement dit sa dictature familiale dont on voit aujourd'hui le résultat criminel.

Le moment est venu pour OBIANG, sa famille et son clan d'aller déterrer l'argent qu'il ont caché en Suisse, au Brésil, à Malte et même au Vatican où ils bénéficient de complicités, pour faire ramener dans l'urgence au pays les 600 millions de dollars qui ont été non pas gagnés, mais détournés et qui doivent être rendus en ces moments particulièrement difficiles au Peuple équato-guinéen.

Devant un tel drame, la CORED demande de relever de leurs fonctions les personnes en charge de responsabilités dans le domaine de la défense et dont les moyens et armes qui leur sont confiées ne doivent pas être destinées à tuer ou blesser la population qu'ils sont censés protéger, raisons pour lesquelles, face à ce désordre, et pour défendre l'honneur et la dignité nationale et assurer la protection de la population, ceux qui sont en charge de cette responsabilité doivent être écartés en raison du fait qu'ils ont failli à la mission qui leur était confiée.

Par conséquent, le président OBIANG NGUEMA MBASOGO et son fils TEODORO NGUEMA OBIANG MANGUE, général de division des forces armées terrestres (2018) et vice-président chargé de la défense et de la sécurité de l'État (2012) ont installé au mépris de toutes les règles de sécurité, des bombes et des explosifs qui ont été stockés en plein milieu de la ville, à BATA, capitale de la région continentale, raison pour laquelle. la Coalition pour la restauration d'un État démocratique (CORED), exige la DÉMISSION immédiate:

capture-d-e-cran-2021-03-11-a-23-48-33

1 - du chef des Armées et Général, Major Commandant en Chef des Armées de la Guinée équatoriale, Président de la république de Guinée équatoriale, président fondateur du parti démocratique de guinée équatoriale OBIANG NGUEMA MBASOGO

2 - du  Général d'armée, Vice-président, chargé de la défense et de la sécurité nationale, TEODORO NGUEMA OBIANG MANGUE.

Pour que vive enfin la République de Guinée équatoriale.

 

LA COALITION CORED qui représente 20 partis politiques et associations en exil : CANDIDATURA INDEPENDIENTE DE GUINEA ECUATORIAL (CIGE) - UNIÓN PARA LA DEMOCRACIA Y EL DESARROLLO SOCIAL (UDDS) - COMITÉ DEL MANDO REVOLUCIONARIO (CMR) - LAS BARRENDERAS DE GUINEA ECUATORIAL (LBGE)-MOVIMIENTO PARA LA AUTODETERMINACIÓN DE LA ISLA DE BIOKO (MAIB) - PARTIDO POLITICO UNIÓN POPULAR (UP) - CONGRESO NACIONAL DE LOS PUEBLOS DE GUINEA ECUATORIAL (CNPGE) - ACCIÓN POPULAR DE GUINEA ECUATORIAL (APGE) - ACTIVISTA SOCIEDD CIVIL DHERIDA (ASCA) - ASOCIACIÓN PARA LA TRANSPARENCIA EN GUINEA ECUATORIAL (ASOGET) - RADIO MACUTO (LA VOZ DE LOS SIN VOZ) - PARTIDO CONSERVADOR DE GUINEA ECUATORIAL (PCGE) - ACTIVISTA POR LOS DERECHOS CIVILES (ADV) - COMITÉ DE RESISTENCIA POPULAR (CRP) - ACTIVISTA POR LAS LIBERTADES SOCIALES (ALS) - ACTIVISTA CULTURAL (AC)-ACTIVISTA CÍVICO PARA LIBERTADES, DEMOCRACIA Y EL ESTADO DE DERCHO (ACLDED)-ACTIVISTA CONSEJERO ESTRATEGICO DE LA OPOSICIÓN (ACEO) - ACTIVISTA ACCIÓN SOCIAL, POLITICO Y ECOLOGICO (ASPE) - EL PARTIDO DE LA VANGUARDIA (ANRD)-NUEVA ALIANZA DE LAS MUJERES DE GUINEA ECUATORIAL (NAMGE)- 
FORO SOLIDARIO DE GUINEA ECUATORIAL -FSGE
ACTIVISTA Y PERSONA ADHERICA A LA COALICIÓN CORED.
La CORED

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.