Une dynamique épidémique COVID-19 identique partout même en Suède

La dynamique épidémique est très proche dans tous les pays du Monde. La diminution du taux d'augmentation hebdomadaire est la même entre la Suède, la France et l'Allemagne sur une période de 5 semaines. Deux questions se posent : est-ce que le confinement en France aurait pu être moins strict comme en Allemagne ? Et comment expliquer le cas de la Suède qui n'a pas imposé de confinement du tout ?

"Plus de la moitié de l'Humanité est confinée". C'est ainsi qu'Edouard Philippe a souvent commencé ses conférences de presse face à une presse baillonée. Est-ce que les pays européens ont été tous confinés comme la France ? La plupart non, et la Suède pas du tout.

Un site israélien (lien vers le site The Times Of Israel) a publié un graphique intéressant pour comprendre la dynamique de l'épidémie COVID-19 :

screen-shot-2020-04-19-at-20-59-14-e1587319212444

Le résultat est étonnant sur l'évolution du taux de nouvelles infections par semaine par rapport au total d'infections cumulées (en %) :

  1. L'évolution de ce taux est pratiquement la même entre la France et l'Allemagne sur les 5 premières semaines de l'épidémie
  2. Le taux initial (environ 35%) et le taux final après 5 semaines (5%) sont les mêmes entre la France et la Suède

Comme indiqué dans un billet précédent de ce blog (ici), le confinement en Allemagne ne fut pas du tout aussi strict qu'en France et concernant la Suède, il n'y a pas eu de confinement du tout là-bas.

En effet, comme dans la série Viking, les Suédois ont préféré croire à leur destinée plutôt de croire les prédictions du modélisateur épidémiologiste britannique Neil Ferguson. Les résultats ne leur donnent pas tort si on compare leur dynamique épidémique à celle des autres pays dans cette image.

Deux questions se posent clairement : est-ce que le confinement en France devait être aussi strict vu ce qui s'est passé en Allemagne ? Et comment expliquer le cas de la Suède qui n'a pas imposé de confinement du tout ?

A méditer pour les futures épidémies en France.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.