Alain Nouvel

Ecrivain

Buis-les-Baronnies - France

Sa biographie
Bio bibliographie de Monsieur Alain Nouvel Né le 20 octobre 1954, Alain Nouvel a d’abord eu du mal à sortir du ventre de sa mère. Il a vécu une enfance chimérique et, à première vue sans histoire, sans autre histoire qu’un secret qui pesait sur la conscience de sa génitrice. Mais, de cela, il ne savait encore rien, même s’il en sentait le poids. Avec ses premiers émois, vers 14 ans, lui vint un goût immodéré pour la musique et l’écriture. Non pas la musique de son époque, non, il négligea les Beattles ou les Pink Floyds, il écoutait en boucle et à tue-tête, sans se lasser, les symphonies de Beethoven, celles de Brahms, ou de Bruckner… Vivant dans un appartement étroit au centre de Marseille, ayant des parents eux-mêmes assez imperméables à la musique, il doit rendre cette grâce à sa mère qu’elle ait fait ce sacrifice de lui offrir un piano. A quinze ans, aucun professeur de conservatoire ne voulut du jeune homme, sauf une professeure d’orgue et de clavecin. Il ne cessait de noircir des pages et des pages de poésies exaltées et médiocres, tout en écoutant ses compositeurs préférés. Il eut des projets d’opéras, tous sans lendemain. Vers 20 ans, sa mère, après beaucoup d’hésitations tourmentées, lui révéla ce secret de famille qui allait bouleverser sa vie d’homme. Il lui faudra encore plus de vingt ans pour en mesurer tous les effets et en tirer toutes les conséquences. Il part d’abord en Guadeloupe de 1977 à 1981 où il enseigne la langue française et dirige une chorale tout en servant de maître de chapelle en l’église du Carmel, à Basse-Terre, puis en Chine, à Pékin puis Nankin où il enseigne la langue et la littérature française à l'Institut des Relations internationales de Pékin, puis à l'Université de Nankin, au temps des « Quatre modernisations », de 1981 à 1985. C’est là qu’il se met abondamment à écrire. De retour en France, de 1985 à 2014, il continuera son travail d’enseignant, au lycée et, de 2003 à 2014, à l’Université d’Aix-Marseille, auprès d’étudiants américains. En 1998, un éditeur de Rouen, Christian Nicaise, fondateur des éditions « L’instant perpétuel », remarque les poèmes d’Alain Nouvel et lui propose d’éditer son recueil : Trois noms hermaphrodites, puis deux nouvelles : Octave Lamiel, dépuceleur suivi de Edouard et Alfred au val de l’eau. En 1999, suivent Histoires d’ISLES, Contre-Voix, Mots animés et, en 2000, Maux animaux. En 2001, il décide de s’auto-éditer et il publie aux éditions « La Chimère » qu’il crée pour l’occasion, D’Etrangère en 2001, Dames des trois douleurs en 2004, Variations sur une femme donnée, et reprise en 2005, Contre-voies en 2008 et Nouvelles d’Eurasie en 2009. Il avait moins besoin de diffusion que de voir ses œuvres finalisées. A partir de 2009, sur Facebook, Alain Nouvel publie de nombreux poèmes et cela suffit désormais à sa joie. En 2014, changeant de région et de vie, il se consacre au piano et à l’écriture à plein temps, il écrit et compose avec sa compagne des chansons qu’ils interprètent tous les deux et projette l’écriture de sept nouvelles sur les Baronnies. Maud Leroy, l’éditrice des « Editions des Lisières », décide de les publier. Elles deviendront Au nom du Nord, du Sud, de l’Est et de l’Ouest. Alain Nouvel a désormais de nombreux projets de publications, une suite de ces sept nouvelles est en voie d’achèvement et aura pour titre La forêt et l’échiquier ou Les dits d’Anton. Il projette en outre de recueillir les meilleurs de ses poèmes FB sous le titre Chansons de toile. Il a toujours préféré rester loin de Paris et de la vie culturelle parisienne, même s’il aime les confrontations d’idées et de style, et les échanges très horizontaux des réseaux sociaux lui conviennent parfaitement.
Son blog
2 abonnés Le blog de Alain Nouvel
  • 17 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 1 favori
  • 0 contact
Voir tous