L'INVISIBLE GEÔLE: Récit de Armand de Franceville

                          AUJOURD'HUI 11.10.2012:

                                   PRESENTATION:

 C'est en l'année 2 012 que la crise de La Dette et les discussions destinées à inscrire une "règle d'or" dans la constitution de manière à masquer avec de la poudre aux yeux la mauvaise gestion des deniers de Notre Pays, La France, que je me suis décidé à écrire, inspiré que j'étais par ce que j'avais découvert et vécu" dans le civil" au sujet de la gestion des finances publiques, ainsi qu'à écrire et décrire ma vie de manière telle que tout soit contrôlable dans les domaines de la gestion des hommes et des finances publiques pour être crédible. 

 Tout est donc vérifiable, le pseudo *Armand de Franceville* que j'ai emprunté comme "Plume" représente un pseudo "de France" tout comme le nom des villes, Aggloville* et Urbaville* peuvent représenter des Villes "bien de chez nous".

 "Tous ceux qui m'ont connu me reconnaitront sans coup férir". Les pièces incluses dans le récit en lieu et place qui leur reviennent, c'est à dire en place d'honneur, leur donnent en outre, s'il en fallait, toute leur valeur. De plus, mon nom patronyme est consultable sur mes lettres ouvertes et sur mon Blog Médiapart.

                           ----------------------

 Après avoir décrit les villages qui ont marqué son enfance (Longèves, en Vendée et Fumay, dans les Ardennes), Armand* souscrit un engagement de 3 ans dans les Troupes De Marine, Subdivision d'arme Parachutistes. Après avoir été breveté Parachutiste prémilitaire à Bondues (Nord), Armand est affecté à Bayonne en vue de suivre une  formation militaire et se faire breveter Parachutiste avant de partir, comme nombre d'Appelés et d'engagés, en Algérie, alors Département français.

   Par la suite, après une carrière militaire de 25 ans de services qui l'ont  mené sous bien d'autres cieux, Armand prend sa retraite militaire et effectue une carrière civile comme Cadre supérieur dans les Transports en Commun.

                               Suivons le.

                   ---------------------------

        Avant de vous parler des Transports en Commun (dans le civil), le mieux, pour Armand, est de vous parler d'autres moyens de transports auxquels il a eu à goûter auparavant dans l'Armée ainsi que de ses différentes affectations en France et en Afrique.

         Nous sommes, début 1956, à la 1ère Demi Brigade Coloniale de Commandos Parachutistes (1ère 1/2  B.C.C.P.) à Bayonne. Le Commando auquel il a été affecté (appelés et engagés, tous volontaires) commence sa formation.

         "Nous allons vous apprendre à ne pas vous faire tuer" retient il de sa première séance d'initiation à l'école commando.

         Et, le 4 novembre de la même année en fin d'après midi, à Chypre, en provenance d'Algérie quelques jours auparavant:

                               "Voici votre objectif."

         "Cette maquette représente la caserne de Feddayins (commandos de la mort) que vous devrez *enlever*.../.... Vous serez largués à 150 mètres d'altitude...Votre objectif se trouvera à gauche de l'axe de larguage.../...La mer est située en fin de zône de saut ...Faites vite pour sortir de l'avion....

         Vous ne vous occuperez pas des morts et des blessés.../..."

          Quel lecteur se souviendra de cette expédition à laquelle il aurait participé? Armand était au 3ème stick, avec l'Adjudant Alain Paillard comme Chef de stick. Le patron du Commando était le Lieutenant Gildas Lebeurrier.

         Armand, pragmatique, qui ne veut pas refaire l'Histoire avec un grand H, a demandé à l'Amicale de l'Association " Qui Ose Gagne ", le Bulletin de liaison des Parachutistes SAS de la France Iibre, des Parachutistes Coloniaux & d'Infanterie de Marine, si elle ne voyait pas d' objection à ce qu'il cite les articles écrits le premier par Pierre Hovette et le deuxième par Armand lui même. Ces deux articles ont été écrits en 2006, à l'occasion du cinquantenaire de l'Opération dite de " l'Expédition de Suez ".

         Pour ceux qui voudraient retrouver des camarades, voici l'adresse du siège de l'assosiation:

                         Association Qui Ose Gagne

                      Château vieux- BP 12

           64 109 Bayonne Cedex- Tel/fax 05 59 25 58 13.

                    Site:www.quiosegagne.asso.fr

       Avec une pensée particulière pour le 3ème R.P.I.Ma. qui a fourni les éléments du bilan afférant à l'intervention à Bizerte en 1961 ainsi que la photo du Colonel Guy Le Borgne qui commandait le Régiment à l'époque.

       Voici l'adresse pour les Anciens qui voudraient retrouver des copains:

             Amicale des Anciens du 3ème R.P.IMa. et des T.D.M.

                    Caserne Laperrine BP 826

          11 012 Carcassonne. Tel/fax 04 68 71 41 84 

                  Site: http:/www.amicale3rpima.com

             De ce qui précède et pour connaitre la suite,... Lisez... 

                      *L'Invisible Geôle*, écrit par:

                Armand de Franceville, Nom de Plume.

 NB: Les commandes sont à faire exclusivement par internet en se connectant sur le site en ligne: www.lulu.com

*Les motivations de mes interventions sont explicitées dans le récit ainsi que dans les lettres ouvertes que vous pourrez lire sur mes articles de blog Médiapart.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.