Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1944 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 avr. 2021

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

²cdc-En deux clics, devenez érudit et acteur au service économique de l'Etat France

Mon coup de coeur pour tous les enfants de France nés et à naitre? Aider le Président de la République et tous les chefs de partis à créer une union nationale sur une saine gestion des recettes des cotisations sociales: Retraites, Sécurité sociale, Chômage, Vieillesse, et de la Dépendance, par la mise en application de "La Gestion par la Méthode du Révisionnisme économique".

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

        *PRÉSIDENTIELLE 2022-2027*

   Bonjour la France, Françaises, Français.

Cette lettre ouverte est destinée à vous faciliter la tâche pour choisir le meilleur des candidats qui sera présent AU SEIN DE LA FRANCE QUI SERAIT DEVENUE INGOUVERNABLE EN 2022. 

²fap²-Lettre ouverte adressée à Monsieur Régis Gelez, Maire de St Vincent de Tyrosse Les Landes 40. ÉDITER

                                                -     

NON, Monsieur Le Président, VOUS N'ENTREZ PAS DANS UNE ARENE, VOUS ENTREZ DANS LES ARNAQUES AUX COTISATIONS SOCIALES ET FISCALES DES ENTREPRISES.

Cela me donne l'impression que la moitié des hommes et des femmes politiques sont malhonnêtes.

L'Etat fait des bénéfices sur tout ce qu'on achète ET ACCORDE, DE PLUS, DES SUBVENTIONS AUX ENTREPRISES.

LES SUBVENTIONS N'ONT PAS LIEU DÊTRE!

C'est une espèce de VOL LEGAL ORGANISE!

 Qu'en pensez vous, Monsieur Emmanuel Macron?

                                                  -

Il faut créer des "Zones d'éducation prioritaires", Monsieur Pap Ndiaye, Ministre de l'éducation nationale, Madame Sylvie Retailleau, Ministre de la Recherche, et la Porte parole du Gouvernement FR et de celui de l'Elysée.

Ces Zones seraient, en particulier, chargées  d'effectuer des Mathématiques et de la recherche et de l'Economie.

                              -

LE SEUIL DE REVENTE À PERTE : QU'EST-CE QUE C'EST?

Copie de la Fiche économique N° E O5.

Fiche économique E 05

Date de publication : 07/01/2019 - Commerce/services

La loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, dite "loi alimentation" prévoit un relèvement de 10 % du seuil de revente à perte au plus tard le 1er juin 2019 et renvoit à l’ordonnance du 12 décembre 2018 pour la mise en oeuvre.

"Le relèvement du SRP – seuil de revente à perte – va mécaniquement remonter de 10 % le prix de centaines de produits du quotidien" selon Les Echos du lundi 3 décembre 2018.

Est-ce que cela est bien vrai ?

Pour répondre à cette question, notre économiste vous présente une définition du seuil de revente à perte, et son mode de calcul.

1 - Définition et mode de calcul

2 - Quel est l’impact d’une hausse du SRP sur les prix ?

1 - Définition et mode de calcul

Le seuil de revente à perte – ou prix d’achat effectif – représente la limite de prix en dessous de laquelle un distributeur ne peut revendre un produit sous peine d’être sanctionné. Il est défini par l’article L. 442-3 du code de commerce comme suit : "Le prix d’achat effectif est le prix unitaire net figurant sur la facture d’achat, minoré du montant de l’ensemble des autres avantages financiers consentis par le vendeur exprimé en pourcentage du prix unitaire net du produit et majoré des taxes sur le chiffre d’affaires, des taxes spécifiques afférentes à cette revente et du prix du transport".

 Il y a une différence entre la revente à perte et la vente à perte. Le SRP concerne l’activité de revente, et non la vente directe par un fabricant.

Il existe des exceptions où le distributeur peut revendre en dessous du prix d’achat effectif :

  • quand la date de péremption d’un produit expire sous peu,
  • lorsqu’un produit technique est obsolète ou démodé,
  • pendant les soldes (elles sont définies par l’article L. 310-3 du code de commerce, pour en savoir plus voir notre fiche sur les promotions et les soldes),
  • si, dans une même zone d’activité, un prix plus bas est légalement pratiqué pour le même produit,
  • dans le cadre d’une cessation ou d’un changement d’activité,
  • lorsqu’on achète un produit à un certain prix, puis qu’on achète le même produit moins cher, on peut alors revendre les produits anciennement stockés en se basant sur le prix d’achat des produits moins chers nouvellement stockés.

Comment le seuil de revente à perte est-il calculé ?

Le prix d’achat effectif est calculé de la façon suivante :

2 - Quel est l’impact d’une hausse du SRP sur les prix ?

Pour réaliser des profits, les distributeurs appliquent différentes marges sur le prix des produits vendus. Ces marges représentent la rémunération du distributeur, sans quoi celui-ci perdrait de l’argent. Or, le SRP ne prend pas en compte la totalité des revenus des distributeurs liés à la vente d’un produit. Autrement dit, le seuil de revente à perte ne correspond pas au prix de vente du produit au consommateur.

Pour mieux comprendre, voici un détail des différents revenus que perçoivent les distributeurs.

Les revenus des distributeurs

Les revenus des distributeurs sont réalisés grâce aux marges. Il en existe deux types : les marges "avant" et les marges "arrière".

La marge avant, la plus connue, représente la différence entre le prix net sur la facture et le prix de vente au consommateur.

On distingue deux types de marges arrière :

  • Les ristournes, remises, rabais… accordées par le fournisseur,
  • Les services de coopération commerciale liés à la vente des produits (référencement d’un produit dans le catalogue du distributeur, emplacement des produits dans un linéaire …).

Le SRP prend donc en compte seulement une partie des marges des distributeurs. La marge avant n’est pas prise en compte dans son calcul.

Ainsi, un relèvement du SRP peut se traduire soit par une augmentation directe des prix, soit par une baisse des marges des distributeurs. L’augmentation des prix n’est donc pas "mécanique". De plus, si effectivement la hausse du SRP est reporté directement sur le prix du produit vendu, cela se fera dans des proportions moindres.

Voici un exemple pour illustrer ces propos.

Imaginons qu’un fabricant vende un produit à un distributeur, dont le prix unitaire net est de 100 €. On suppose que les avantages financiers représentent 30 % du prix de ce produit, soit 30 €. Le montant total des différentes taxes est de 5 €, et le prix du transport est de 5 €.

Le seuil de revente à perte est alors de :

SRP = 100 – 30 + 5 + 5 = 80 €

Si le SRP est relevé de 10 %, alors celui-ci passera à 88 € (soit une augmentation de 8 €).

Imaginons ensuite que la marge "avant" du distributeur soit de 20 %, le produit est alors vendu à 120 € au consommateur.

Si la hausse du SRP se traduit directement par une hausse des prix, alors le prix du produit augmentera dans ce cas ci de 8 €. Ainsi, au lieu de vendre le produit au consommateur 120 €, il sera vendu 128 €, soit une augmentation de 6,7 %. Et non pas 10 %.

Il faut donc bien faire attention à trois points :

  • le prix de vente au consommateur ne correspond pas au seuil de revente à perte,
  • une hausse du SRP ne se traduit pas mécaniquement par une hausse du prix du produit,
  • si la hausse du SRP est directement reportée sur le prix du produit, la hausse n’est pas aussi importante sur le prix d’achat.

                                                  -

²c-Vous n'avez qu'un seul choix, LE MAUVAIS, M @EMacron2: @LUnionEuropenne. ÉDITER

                                                  - 

 François Hommeril @fhommeril

J’ai mieux ! 1/ supprimer les ARS 2/ Donner les moyens aux hôpitaux pour fonctionner. 3/ laisser les gens travailler sans leur imposer des process de contrôle kafkaïens. @CFECGC

Citer le Tweet 

 BFMTV @BFMTV · 15h

"Nous allons regarder hôpital par hôpital, quelles sont les difficultés constatées" annonce Emmanuel Macron

94,2 k vues 1:15 / 1:20 Copier l'adresse de la vidéo 11:20 PM · 31 mai 2022·Twitter for iPhone 27

                                                -

                                  -

   ATTENTION, ATTENTION, A NE PAS VOUS FOURVOYER!

Vous n'avez pas d'autre solution "que celle de vous battre et de vaincre contre toutes les "Arnaques aux cotisations sociales et fiscales des entreprises" Monsieur Pap Ndiaye, Madame Sylvie Retailleau.

La population vous en tiendrait rigueur, car, ne l'oubliez pas, vous êtes "le Ministre de l'Education nationale, et vous devez savoir calculer ce qu'est un coût de "Production et de Vente et ne pas OUBLIER DE SAVOIR A QUOI ILS SERVENT.  

Il en est de même pour vous, Madame Sylvie Retailleau Ministre de la Recherche.

Le viol de la pensée monocratique et démocratiques par le pouvoir d'achat et par le "seuil de la revente à perte" ne sont que fariboles.

                                        -

*Vous souvenez vous avoir augmenté le "seuil de revente à perte" en 2020, Monsieur le Président Emmanuel Macron?

Réponse: Oui!

                                        -

NON, Monsieur le Président: JE N'AI PAS CONFIANCE EN VOUS!

²non²-Je n'ai pas confiance en vous @EmmannuelMacron @BrunoLeMaire, @Europe2022FR, @GabrielAttal. ÉDITER

LA CAGNOTTE FISCALE MACRON: L'augmentation des impôts JM Ayrault 2013 a permis de dégager 50 milliards € sur 3 ans pour le pacte de responsabilité 2014-2016! Les impôts continuant à courir en 2017-2018-2019, cette même somme est disponible pour Macron, au titre du "la croissance est là" & distribuer "en veux tu, en voilà" cadeaux fiscaux entreprises, suppression ISF, le trou de la dette se comble.

                                         -

Voici, présentée à vous, la nouvelle "méthode Macron", qui vous sera présentée selon la "Méthode du parfait Menticide".  

Avec l'Arnaque organisée sur les cotisations sociales des entreprises, aux plus hauts niveaux de l'Etat, de Bercy et de Matignon avec la complicité tacite des Administrations, de l'ENA, des économistes, des journalistes et des chroniqueurs médiatiques, la délinquance en cols blancs est elle devenue religion d'Etat, sans que cela ne pose de problème de laïcité? La question vous est posée.     

²dé-La délinquance en col blanc est elle devenue la religion de l'Etat France? ÉDITER

                                       -

PJ: 1 Annexe

EN DEUX CLICS, VOUS Y DECOUVRIREZ CE QUI SE TROUVE DANS MON ARTICLE.

En Cliquant sur le lien 1 suivant, vous découvrirez ce qu'est  "La Vérité sortant du puits armée de son martinet pour châtier l’humanité".     

                

 

Tous les hommes et toutes les femmes politiques ont une sainte trouille, de cette Vérité!

Les faits sont les faits! Le pouvoir régalien, le pouvoir politique et économique, et tous les candidats à l'élection présidentielle ont toujours menti jusqu'à présent avec la France et les Français!

C'est pourquoi, pour tout savoir,

Je vais vous expliquer comment faire pour devenir un acteur de la vie sociale en économie de la gestion de la crise politico-financière en gestion des affaires. Cliquez sur le lien 2  suivant:

Après lecture, vous deviendrez des élites en conseils de gestion pour tous les candidats à l'élection présidentielle 2022, et, par le dialogue, susciter une union patriotique collective nationale par une saine gestion des recettes fiscales et sociales de l'État France.

En attente des déclarations officielles des candidats et des candidates, préparez vous intellectuellement à aller voter en nombre à l'élection présidentielle 2022.

Le parti des votants devra dépasser largement les scores précédents.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 2 Avenue Catroun, 40 230 St Vincent de Tyrosse.

                              --------------------

                                 ANNEXE 1

                  L'ÉCOLOGIE, C'EST QUOI?

Écologie : définition – Qu’est-ce que l’écologie ? Dernière modification le 24 Octobre 2019

Qu’est-ce que l’écologie ? À quoi sert l’écologie ? Quels liens entre écologie, protection de la biodiversité, lutte contre le réchauffement climatique et protection de l’environnement ? Comment comprendre le double sens du terme, scientifique et politique ? 

Définition de l’écologie : un seul mot pour une double réalité

L’écologie, au sens premier du terme, est une science dont l’objet est l’étude des interactions des êtres vivants (la biodiversité) avec leur environnement et entre eux au sein de cet environnement (l’ensemble étant désigné par le terme « écosystème »).
Par extension, l’écologie désigne également un mouvement de pensée (l’écologisme ou écologie politique) qui s’incarne dans divers courants dont l’objectif commun est d’intégrer les enjeux environnementaux à l’organisation sociale, économique et politique. Il s’agit à terme de mettre en place un nouveau modèle de développement basé sur une transformation radicale du rapport activité humaine/environnement.

Étymologie du mot écologie

Du grec oikos (la maison) et logos (la science, l’étude, le discours), l’écologie est littéralement l’étude de l’habitat. Le terme apparaît en 1866 sous la plume d’Ernst Haeckel, biologiste adepte et promoteur de la théorie de l’évolution darwiniste. Il sert alors à décrire l’étude des habitats naturels, des écosystèmes et de leurs habitants (les êtres vivants).

Histoire de l’écologies scientifique et politique

En tant que discipline scientifique, l’écologie s’appuie sur les progrès continus de la connaissance au cours de la fin du XIXe siècle puis du XXe, et se documente au carrefour de toutes les disciplines liées de près ou de loin à la biologie, telles que la génétique, l’éthologie ou encore la géologie et la climatologie. Son objectif est principalement de comprendre la complexité des écosystèmes naturels. La discipline va continuer à se développer jusqu’à aujourd’hui.
Mais l’écologie devient aussi une idée politique : les prémices de l’écologie politique apparaissent également en Occident, dès la deuxième moitié du XIXe siècle, en réaction à l’avènement de l’ère industrielle. Face aux pollutions et aux dégradations de la nature engendrées par les activités économiques et industrielles, de plus en plus d’individus vont commencer à revendiquer une forme de protection nécessaire de la nature. Cette idée va se développer tout au long du 20ème siècle mais c’est surtout à partir des années 1960 que ce courant de pensée, va devenir un vrai mouvement politique.
En France, c’est à peu près à cette époque que des voix commencent à s’élever pour faire de l’écologie un projet politique. En 1961 est fondée l’ONG WWF, puis en 1970 ce sont les Amis de la Terre. Dans le même temps, dès 1974, l’élection présidentielle française est marquée par la première participation d’un candidat ouvertement écologiste : René Dumont. Dans le monde, c’est aussi à cette période que l’idée de l’écologie politique se développe. Aux Etats-Unis, la publication du livre Silent Sprint par Rachel Carson en 1962 alerte sur les dangers de la crise écologique. S’en suit en 10 ans plus tard la publication du Rapport Meadows (Halte à la Croissance) par des chercheurs du MIT mettant en évidence les dangers écologiques de la croissance économique mondiale. Depuis, la prise de conscience écologique n’a cessé de se développer.

À quoi sert l’écologie ?

En tant que discipline scientifique, l’écologie permet de mieux comprendre comment les êtres vivants vivent et interagissent au sein d’un milieu. En tant qu’idée politique et sociale, l’écologie a pour objectif de protéger les écosystèmes, la biodiversité, et l’environnement en général, notamment afin de permettre aux sociétés d’y vivre avec résilience et de façon pérenne.

La crise écologique et ses dangers

Aujourd’hui, les scientifiques alertent régulièrement sur le développement d’une crise écologique à l’échelle de la planète. Plus de 15 000 scientifiques ont d’ailleurs signé une tribune médiatique afin de faire prendre conscience des dangers de la crise écologique globale. L’objectif de l’écologie est de ralentir cette crise écologique, voire de mettre en place des mécanismes forts pour protéger l’écosystème et tenter de l’éviter.
Cette crise écologique est la conséquence des pollutions et déséquilibres générés par les activités humaines. Le réchauffement climatique est l’un des exemples les plus connus : le CO2 émis par les énergies fossiles et la production électrique mondiale, ainsi que par l’agriculture et les industries humaines contribue à perturber l’équilibre de l’atmosphère et donc du climat. Conséquence : les températures moyennes de la planète augmentent ce qui transforme l’écosystème global. Aujourd’hui, le réchauffement climatique des conséquences très variées : il contribue à la fonte des glaces et à l’élévation du niveau de la mer, mais aussi à l’acidification des océans. Il entraîne la multiplication des évènements météorologiques extrêmes et des catastrophes climatiques. Il transforme aussi l’agriculture en modifiant le métabolisme des plantes. Résultat : le réchauffement climatique met en danger les sociétés humaines.
Bien d’autres phénomènes constituent la crise écologique : l’extinction de la biodiversité (liée notamment à la destruction des habitats naturels), la pollution de l’air, la dégradation de la qualité des sols, la pollution des eaux, la surexploitation des ressources naturelles, la sur-pêche… Globalement, tous ces phénomènes se conjuguent et mettent en danger la stabilité des écosystèmes mondiaux, et donc notre capacité à vivre dans ces écosystèmes.

L’écologie et la protection de l’environnement et des sociétés

L’écologie est donc fondamentale car en protégeant l’environnement et la nature, elle permet de limiter les dégâts de la crise écologique et donc par extension de mieux protéger nos sociétés.
En effet, sans protection de l’environnement, la capacité des sociétés humaines à se développer et même à survivre pourrait être rapidement remise en cause. C’est ce qui pousse de plus en plus d’experts à considérer l’écologie comme une priorité politique de premier plan.

Écologie, RSE et développement durable

Longtemps marginalisés, les travaux de l’écologie scientifique, ainsi que leurs corollaires en termes d’écologie politique se développent de plus en plus et alimentent désormais de manière transversale la réflexion sur les transformations indispensables des modèles de développement à court, moyen et long terme.
C’est notamment le cas en matière de RSE. Le volet Développement durable des stratégies de Responsabilité sociétale des entreprises se voit en effet impacté à tous les niveaux par la nécessité des choix à faire et des actions à mener, entre autres, pour une meilleure gestion des ressources énergétiques et une préservation plus rigoureuse et pérenne de l’environnement et de la biodiversité. En ce sens, la prise en compte par l’économie des critères de l’écologie passe peu à peu du domaine de la simple velléité à celui de la réalité tangible.

Dans ce monde complexe qui se dessine devant nous...

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition. Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4x4, nous pensons que l’information doit être libre. Mais cela ne peut se faire sans vous.   Nous avons besoin de vous pour construire avec nous une information de qualité et gratuite pour tous, pour la diffuser, pour la partager autour de vous, mais aussi pour nous aider à préserver notre indépendance financière. Chaque fois que vous contribuez par exemple à hauteur de 50 euros (17 euros après déduction fiscale), ce sont 2 000 citoyens qui sont mieux informés sur des sujets d’avenir.   Merci d’avance, en espérant continuer longtemps à construire avec vous une information digne de notre avenir, L'équipe éditoriale de Youmatter.

LE FIL DU BLOG Alain Saiche.

3- Faire del'écologie sans le dire, c'est RESPECTER LA NATURE dans tous les domaines de manière naturelle. Cliquez sur le lien N° 3 ci-après:

4- Les candidatures à l'élection présidentielle 2022 commencent à se préciser. Le moment est donc venu de porter à la connaissande de la population française dans son entièreté les échanges épistolaires entretenus entre 2017-2018 et 2019, entre le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, et moi, sur les sujet économiques.

 Vous les trouverez ci-après, en commençant, au préalable, à passer par la case départ: Cliquez sur le lien N°4 suivant: 

      "La Vérité sortant du puits armée de son martinet pour châtier l’humanité" de     

Tous les hommes et toutes les femmes politiques ont une sainte trouille, de cette Vérité!

Les faits sont les faits! Le pouvoir régalien, le pouvoir politique et économique, et tous les candidats à l'élection présidentielle ont toujours menti jusqu'à présent avec la France et les Français!

                    Je vais vous expliquer pourquoi.

                                  -------------------

5- Commençons par nous mettre dans l'ambiance et Cliquez sur le lien N° 5 suivant:

Après lecture, vous aurez compris que le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, après de longs échanges constructifs, a parfaitement compris que les entreprises ne payaient jamais ce cotisations sociales tout en faisant croire le contraire à toute la population.

6-  Mais qu'est ce que la gestion par la Méthode du Révisionnisme économique qu'il avait retenu de mettre en application? Cliquez sur le lien N° 6 suivant:

Vous remarquerez qu'il n'y a rien de plus simple à mettre en oeuvre: "Il suffit de le vouloir".

7- Voyons à présent ce que sont les Arnaques fiscales et sociales auc cotisations sociales des entreprises. Cliquez sur le lien N° 7 suivant:

Posez vous la Question: "Mais qu'est ce qui pousse tous les économistes à mentir "de bonne foi, à l'insu de leur plein gré"?  

8- Les économistes eux mêmes sont pris au piège des Arnaques aux cotisations sociales des entreprises! Cliquez sur le lien N°8 suivant:

Monsieur Jean Tirole, Prix Nobel d'économie 2014, ne répond à aucune de mes questions sur le sujet, tout comme les autres économistes, par ailleurs.

9- Faudrait il à présent que le Président s'amuse à "jouer les "Madoff" avec l'héritage qui sera abandonné à tous les enfants et petits enfants de France? Cliquez sur le lien N° 9suivant:

Jouer Necker serait plus adapté à la situation économique catastrophique!

10-Il y a pourtant une solution connue du Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, pour devenir un bon Président et un véritable Homme d'Etat. Cliquez sur le lien N° 10 suivant:

 .²pr²°²²-Devenir Président de la République, avec un bon programme économique2 AVR. 2021 PAR ALAIN SAICHE

Comme vous pouvez vous en rendre compte, TOUT RESTE ENCORE À FAIRE! ALORS... EN AVANT!

Il vous reste à présent à passer le reste du confinement à téfléchir sainement de manière mathématique et rationnelle à vous imprégner l'esprit de toutes les Arnaques organisées sur la gestion des cotisations sociales des entreprises pour payer les Retraites, les Rer/traites complémentaires, la Sécurité sociale, les Complémentaires santé, le Chômage à revoir, la Vieillesse et la Dépendance et à vous préparer à ALLER VOTER EN MASSE POUR les Législatives 2022.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 2 Avenue Casteroun, 40 230 St Vincent de Tyrosse.

                                            --------------------

A suivre...

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte