Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1476 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 mai 2021

²afr-Quand le Président de la République règne en monocrate, la population manifeste.

Il vous appartient, Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, de bien écouter, entendre et COMPRENDRE le sens et le poids des mots de Monsieur Jean-louis Debré, ancien Président du Conseil constitutionnel, fils de feu Michel Debré, lequel a écrit la Constitution proposée par le Général de Gaulle auIx Français, pour La France. Tirez en la conclusion qui s'impose

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

           PRÉSIDENTIELLE 2022

                  LE FIL DU BLOG

          ET LE CHOC DES VÉRITÉS

        PAR LA CULTURE DE L'ESPRIT.

                    Bonjour La France, Françaises, Français.

                              Mise à jour au 22.05.2021

             *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

Prenez garde à  "La Vérité économique des affaires fiscales et sociales sortant du puits": Cliquez sur le lien suivant:

** "La Vérité sortant du puits armée de son martinet pour châtier l’humanité" de     

                

.

Il vous appartient, Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, de bien écouter, entendre et COMPRENDRE le sens et le poids des mots de Monsieur Jean-louis Debré, ancien Président du Conseil constitutionnel, fils de feu Michel Debré, lequel a écrit la Constitution proposée par le Général de Gaulle auIx Français, pour La France. Tirez en la conclusion qui s'impose.    

Actualite24.fr

« Aujourd’hui, on ne respecte plus rien »: Jean-Louis Debré justifie sa présence au rassemblement policier

22 mai 2021

Jean-Louis Debré, invité de BFMTV samedi 22 mai 2021 – BFMTV

À l’instar de nombreuses personnalités politiques, de l’opposition mais également du gouvernement avec le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, Jean-Louis Debré était présent mercredi à la manifestation appelée par des organisations syndicales policières pour demander notamment une plus grande sévérité dans la réponse pénale aux agresseurs des forces de l’ordre.

« J’étais là pour dire à mes amis policiers qu’on ne pouvait pas continuer comme ça. Qu’on ne pouvait pas continuer à laisser se dégrader notre pays », a justifié celui qui fut tour à tour député, titulaire du Perchoir, ministre de l’Intérieur de Jacques Chirac puis président du Conseil constitutionnel de 2007 à 2016, au cours de l’émission Apolline de Malherbe, le rendez-vous, diffusée ce samedi sur BFMTV. »Il y a une espèce de décadence »

« Aujourd’hui, on ne respecte plus rien, on ne respecte pas les policiers, on ne respecte pas les pompiers, on ne respecte même plus les professeurs, les maîtres, il y a une espèce de décadence, et parallèlement à ça, ce qui m’inquiète, c’est que le pouvoir politique écoute, mais n’entend pas », a estimé l’ancien confident de Jacques Chirac.

« La politique, c’est devenu un métier de spectacle, on fait un spectacle, on donne, on fait croire, on sème l’illusion, et parallèlement à ça on a une destruction systématique de l’État », a-t-il également fustigé, citant notamment la décision d’Emmanuel Macron de supprimer l’ENA.« On est dans un système où il n’y a plus de valeurs et plus de l’autorité de l’État, et je viens dire aux policiers heureusement qu’ils sont là. Heureusement que ces femmes et ces hommes qui servent dans la police, qui sont les gardiens de la paix, nous permettent encore de croire à notre pays », a ajouté Jean-Louis Debré.

Présence de Darmanin: une « opération de récupération politique » »Le problème de la police, c’est la justice », a déclaré mercredi à la tribune le secrétaire général du syndicat Alliance, Fabien Vanhemelryck. Une phrase qui a suscité l’ire de nombreux magistrats.

Lire la suite

Pour Jean-Louis Debré, lui-même ancien magistrat, « ce n’est pas comme ça qu’il faut prendre le problème. (…) Si on vit dans un pays où la justice ne fait pas confiance à la police, et la police ne fait pas confiance à la justice, alors c’est dramatique », a-t-il ajouté, estimant que l' »on en est là ».

« C’est pour ça que j’ai voulu être là, pour ce cri d’angoisse », a fait valoir Jean-Louis Debré, s’interrogeant sur « les moyens dans ce pays d’assurer la sécurité et la liberté ».

Qu’a-t-il pensé de la présence de Gérald Darmanin à la manifestation? Pour Jean-Louis Debré, « c’est une opération de récupération politique », destinée à « éviter que vous puissiez dire que la manifestation des policiers est contre le gouvernement, puisque le gouvernement est avec eux ».

Article original publié sur BFMTV.com

                                    ----------

           PRÉSIDENTIELLE 2022

                  LE FIL DU BLOG

          ET LE CHOC DES VÉRITÉS

        PAR LA CULTURE DE L'ESPRIT.

                    Bonjour La France, Françaises, Français.

                              Mise à jour au 22.05.2021

             *AFIN QUE NUL N'IGNORE ET N'OUBLIE*

Prenez garde à  "La Vérité économique des affaires fiscales et sociales sortant du puits": Cliquez sur le lienN° 1 suivant:

** "La Vérité sortant du puits armée de son martinet pour châtier l’humanité" de     

                

.

Tous les hommes et toutes les femmes politiques ont une sainte trouille, de cette Vérité!

Les faits sont les faits! Le pouvoir régalien, le pouvoir politique et économique, et tous les candidats à l'élection présidentielle ont toujours menti jusqu'à présent avec la France et les Français!

                    Je vais vous expliquer comment.

                                -------------------

Puis, pour aller dans le même sens que Monsieur  Jean-Lois Debré, ancien Président du Conseil constitutionnel, Cliquez sur le lien N° 2 suivant:

Il appartiendra ensuite à chaque Français et à chaque électeur d'aller voter en masse pour le candidat ou la candidate à l'élection présidentielle de 2022, en passant par les élections régionales de 2021.

Et, pour les électeurs qui n'auraient pas encore bien compris et se poseraient des questions, un bref passage, en reour, à la case départ est vivement recommandée. Cliquez alors sur le lien N° 3 suivant:

C'est le lien que je recommande particulièrement à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, lequel me connait bien de par ses échanges épistolaires 2017-2018-2019 avec moi. 

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 2 Avenue Casteroun, 40 230 St Vincent de Tyrosse. 

                                                 ---------

                             La suite au prochain numéro.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Police
Le bras droit du préfet Lallement visé par une enquête pour violences
Alexis Marsan, haut gradé de la préfecture de police déjà mis en cause pour sa gestion violente du maintien de l’ordre notamment lors de la finale de la Ligue des champions au Stade de France, est accusé d’avoir agressé un cycliste alors qu’il circulait sur une moto banalisée mi-mars à Paris. La vidéosurveillance n’a jamais été exploitée, et la plainte orientée vers le mauvais service. Une enquête a été confiée à l’IGPN lundi 4 juillet.  
par Sarah Brethes
Journal
Alertée sur les dérives du lycée Stanislas, Valérie Pécresse refuse de suspendre ses subventions
Le conseil régional d’Île-de-France a rejeté un amendement exigeant la suspension des subventions vers le lycée Stanislas après les révélations de Mediapart sur ses dérives. La gauche régionale saisit le ministère de l’éducation nationale pour qu’une enquête sur l’établissement catholique soit ouverte.
par David Perrotin et Lorraine Poupon
Journal — Europe
Lâché pour un mensonge de trop, Boris Johnson finit par démissionner
À la suite d’un nouveau scandale, le premier ministre britannique a annoncé jeudi sa démission après une cinquantaine de départs dans son gouvernement. Il a tenté de résister jusqu’au bout, mais la pression de son parti a été plus forte.
par François Bougon
Journal
Ces retraités « à bout de nerfs » face aux retards de versement de leur pension
Même quand leur dossier est complet, certains assurés commencent à toucher leur retraite avec des mois de retard, les obligeant à demander le RSA. L’assurance-vieillesse conteste toute situation anormale, mais le Covid et deux transformations récentes pourraient avoir ralenti le système.
par Dan Israel et Faïza Zerouala

La sélection du Club

Billet de blog
Zadistes de la République !
En entrant à l’Assemblée, Marine Le Pen a déclaré « c’est pas une ZAD ici ! ». Face à l’effondrement en cours du système Terre, et à l’absence de réponse à la hauteur de la part du monde politique, un collectif de militante·s, responsables et élue·s écologistes appellent à la désobéissance civile. Ils et elles enjoignent à créer « toutes les ZAD nécessaires, pourvu qu’elles nous incitent à nous réveiller collectivement » : « Devenons des Zadistes de la République ! »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
L’usine occupée des Murs-à-Pêches à Montreuil : Zone à dépolluer et Zone à défendre
Depuis le 2 avril dernier : les 45 habitants et les 27 collectifs qui occupent l’ancienne usine depuis septembre 2020 sont expulsables manu militari sans médiation, sans délai, ni solution de secours. Cette occupation multiforme et créative permet pourtant de maintenir ouvert un débat public indispensable sur la dépollution de ce site et son avenir.
par collectif "Garde la Pêche, Montreuil"
Billet de blog
Quartier libre des Lentillères : construire et défendre la Zone d’Ecologies Communale
« Si nous nous positionnons aux côtés des Lentillères et de la ZEC, c’est pour ce qu’elles augurent de vraies bifurcations, loin des récits biaisés d’une transformation urbaine encore incapable de s’émanciper des logiques délétères de croissance, d’extractivisme et de marchandisation. » Des architectes, urbanistes, batisseurs, batisseuses publient une tribune de soutien aux habitants et habitantes du Quartier libre des Lentillères à Dijon.
par Défendre.Habiter
Billet de blog
ZAD contre la bétonisation d'un espace agricole de 2,23 ha à Orcet en Puy-de-Dôme
Détruire un espace maraîcher, de verger et de champs cultivés pour bétonner est le projet du maire d'Orcet qui inquiète sa population enfin au parfum grâce à l'action du collectif StopUrba63 appuyé par ANV-COP21, organisateurs de la manifestation réussie du 4 juillet dans le bourg. Il est plus que temps pour ses habitants de refuser cette bétonisation qui va en détruire un joyau précieux.
par Georges-André