Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1675 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 juin 2021

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

²tmmv-Le Président @emmanuelmacron est le Vassal féal de la triade @vonderleyen etc..

Le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, ne serait il qu'un pantin magnifique entre les mains de la triade européenne Angela Markel, Chancelière de la République fédérale allemande, Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission européenne, et de Christine Lagarde, Présidente de la Banque centrale européenne? Voilà la question à lui poser. Merci.

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

      *PRÉSIDENTIELLE 2022*

LE PROGRAMME EURÊKA-BINGO, C'EST LE PROGRAMME ÉCONOMIQUE QU'IL  FAUT À LA FRANCE!

 MAIS LE PROBLÈME EST QUE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, Monsieur Emmanuel Macron, S'EST SOUMIS À LA TRIADE Ursula von der Leyen, Angela Merkel et Christine Lagarde.

Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant et dont les princes mangent dès le matin. (écclésiaste 10-16) 

                               ----------

Il y a deux manières de conquérir et asservir une nation: L'une par l'épée, l'autre par la dette.

La PENSEE DU JOUR et de ceux à venir: "Il y a deux manières de conquérir & asservir une nation. L'une est par l'épée. L'autre est par la dette". (John Adams, 1735-1826, deuxième président des Etats Unis).

La dette de la France était de 2 250 910 000 000 € au 10.11.2017, chiffres en cours de progression constante de 2 665 € par seconde. La BCE, planche à billets des banques, enrichit les Riches!

Prenez garde à  "La Vérité économique des affaires fiscales et sociales sortant du puits": Cliquez sur le lien suivant:

** "La Vérité sortant du puits armée de son martinet pour châtier l’humanité" de     

.

Tous les hommes et toutes les femmes politiques ont une sainte trouille de cette Vérité qui les dérange.

                                    ----------

Le sujet est brûlant. PLUS, MÊME,     

        IL EST EXPLOSIF!

Je vais vous le démontrer de manière magistrale incontestable en m'adressant directement à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République.

Bonjour Monsieur le Président.

Sans changement de politique économique, Monsieur le Président, vous resterez sur le chemin du Dégagisme 2022.

Cette lettre ouverte a pour but de vous ramener à nos échanges épistolaire 2017-2018-2019, et en particulier sur la copie intégrale d'un passage de nos échanges, comme par exemple ce que vous m'avez écrit ci-après.

Copie intégrale du message.

.../... Vous m'avez écrit, le 06 août 2017 .../...
Copie intégrale du message:

Emmanuel Macron 

Bonjour Alain. As tu écrit à François Hollande sur le sujet? La première fois que j'ai vu tes écrits, c'est quand tu m'as montré. Pour moi, personne n'est au dessus de la loi et tout le monde devrait être puni pour l'avoir violé, même les grandes entreprises qui violent les gens en "jouant le jeu" tel que nous le connaissons. C'est toujours du vol. Je ne le défendrai pas et quand je les trouverai et je le ferai. Ils ont fini avec. Je commence à la maison avec des politiciens corrompus, en les nettoyant, car sans une politique appropriée, ils continueront à s'en tirer avec leurs crimes parceque les corrompus les couvriront. Cela a-t-il du sens? C'est complexe, il faut  être intelligent à ce sujet. Vous devez vous débarrasser de la protection avant de pouvoir la voir, puis vous l'éliminez et vous vous en débarrassez aussi. Tenez-les à leurs crimes.

                         -----  

Vous venez de lire la copie intégrale du message de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, qui fait partie de ses échanges épistolaires 2017-2018-2019 avec moi.

Vous pouvez remarquer, électrices et électeurs, que Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, reconnait de manière l'on ne peut plus explicite, que les entreprises ne payent aucune cotisation sociale pour financer financer les Retraites, la Sécurité sociale, le Chômage, la Vieillesse, la Dépendance, etc, etc...

Bien entendu, sa reconnaissance explicite ne s'est pas passée du jour au lendemain, car nos échanges épistolaires ont été longs. Le Président avait bien insisté sur le fait que "je devais le convaincre".  

Au travers de cet article, à destination du Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, c'est également et surtout pour vous que j'écris; pour vos enfants et tous les enfants de France nés et à naître.

Vous trouverez, ci après, quelques uns de mes articles sur les Arnaques aux cotisations sociales des entreprises. Elles ont été reconnues par le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, en personne, lors d'échanges épistolaires 2017-2018-2019 avec moi. Vous en trouverez l'essentiel en cours de lecture. Il lui reste à présent à se remettre sur le bon chemin.

1- L'idéal intellectuel est de faire d'emblée le comparatif entre ce qui est écrit ci-dessus et ce que m'a écrit le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, et la manière dont ont négocié tous les parlementaires, députés, sénateurs, députés européens, et  les partenaires sociaux jusqu'à présent.  Cliquez sur le lien N° 1 ci-après:

et de faire le comparatif avec la réalité des choses: La France  s'est appauvrie et la création du mécontentement général de la France et des Français est apparue de manière plus que violente pendant la crise des "Gilets jaunes" et les manifestations dans les rues de France.

                            ----------

2- La suite logique est la suivante: Qui, en France, peut encore valider la stratégie politique et économique de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française? 

Pour bien et mieux comprendre le problème et répondre intellectuellement et dans les faits EN ALLANT VOTER EN MASSE À L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2022, Cliquez sur le lien N° 2 si-après:

Après lecture, les Français qui, parmi les 67 millions de consommateurs de France en âge de comprendre les choses de la vie de tous les jours et les 47 millions d'électeurs n'aurant plus qu'à se rendre EN MASSE pour voter à l'élection présidentielle de 2022 et déposer, dans les urnes de France, leur bulletin de vote pour élire le meilleur des canditats-candidates à la tête de l'État France, SANS OUBLIER QUE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ÉLU AU SUFFRAGE UNIVERSEL SERA LE CHEF DES ARMÉES.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 2 Avenue Casteroun, 40 230 St Vincent de Tyrosse.                           

                             ---------- 

La suite auprochain numéro.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Sobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?
L’exécutif annonce de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici à 2024. Mais presque tout est basé sur le volontariat et les moyens de mise en œuvre restent flous. 
par Jade Lindgaard
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim
Journal
Procès France Télécom : une condamnation pour l’exemple ?
Le 30 septembre, les anciens dirigeants de France Télécom ont vu leur condamnation pour « harcèlement moral institutionnel » confirmée en appel. Leur politique de départs forcés, menée à partir de 2007, avait débouché sur une vague de suicides. Mais les responsables échappent à la prison ferme. Quelle portée pour ce jugement ?
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt