Alan Emrey
Abonné·e de Mediapart

82 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 déc. 2020

Alan Emrey
Abonné·e de Mediapart

Covid19, 3 mois d’immunité pour le vaccin de Moderna selon les journalistes... ou pas

Encore un beau titre de journaliste scientifique ou de communiquant ? Je vulgarise ici les données de l'article scientifique du vaccin Moderna publié hier dans NEJM.

Alan Emrey
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Hier, communiqué de presse de Moderna concernant la publication de données intermédiaires sur l'étude de phase 1 dans le NEJM ce jeudi 3 décembre 2020.

Suite à cela, tous les journalistes titrent Mediapart, Nouvelobs, Figaro, RTS (en suisse)... "Le vaccin de Moderna confère au moins trois mois d’immunité". Comme d'habitude du grand travail de copier/coller d'une pseudo dépêche AFP sans lecture de l'article scientifique pourtant gratuit et court.

Voici ce que l'on lit dans le communiqué de presse de Moderna : "COVID-19 vaccine candidate, retained high levels of neutralizing antibodies through 119 days following first vaccination (90 days following second vaccination)" 119 jours après l'injection de la première dose du vaccin (90 après la seconde), des grandes quantités d'anticorps bloquants sont observés.

Vous avez vu quelque part le mot immunité ? Sûrement que pour les journalistes au bac littéraire, anticorps = immunité ? Faut peut-être s'informer un peu avant d'écrire. Ah ben.. non, ça demande du travail ou de la compétence. Un copier//coller, ça laisse du temps pour tweeter.

Passons au contenu de l'article scientifique, il s'agit d'une mise-à-jour du suivi des participants de l'essai clinique de phase 1 (119 jours après l'injection de la première dose du vaccin (90 après la seconde)).

34 participants, répartis en 3 classe d'âge. 18-55 ans (15 participants), 56-70 ans (9) et ≥71 ans (10).

1e partie : Déterminer la quantité d'anticorps dans le sang capable de reconnaître Spike (le vaccin a été élaboré pour cibler la protéine virale Spike). Après 3 mois tous les participants ont bien des niveaux d'anticorps reconnaissant Spike (panel A de la figure). Regardons plus attentivement, l'échelle des ordonnées en en Log10 et on observe qu'entre J36 (maximum de la réponse) et J119, tous les patients perdent 1 Log10 dans leur titre d'anticorps. C'est-à-dire qu'ils ont 10 fois moins à J36.

Par comparaison, une étude a montré que 60 jours après infection par le SARS-Cov2, les titres d'anticorps dirigés contre SARS-Cov2 diminuent fortement. Alors ces données sont-elles si belles ?

2e partie : Après 3 mois tous les participants ont des anticorps capables d'inhiber le virus (panel B, C et D de la figure). Cependant, on constate une capacité en baisse de 2 à 4 fois (c'est-à-dire de 50 à 80%) entre J43 et J119 dans les essais d'inhibition de virus. Et si on regarde plus attentivement, on observe que certains patients ont des réponses vraiment très affaiblies (panel B, 2 personnes dans le groupe 18-55 ans et 1 personne dans le groupe 56-70 ans). Vu les faibles échantillons, ça représente 10/20% des groupes. Pour un vaccin se vantant à la va-vite à J15 de 95% d'efficacité... quelle est l'efficacité à 3 mois (J119) ? Peut-être faudrait-il attendre ces données avant de se lancer dans des autorisations et des campagnes de vaccination en panique ?

Dommage, que les auteurs ne se soient toujours pas intéressés à la réponse cellulaire. Pourtant, c'est pas compliqué pour les chercheurs d'astrazeneca/oxford l'évalue.

Points positifs :

  • aucun effet indésirable grave chez ces 34 participants. D'un autre côté... grave, c'est flou et 34, c'est pas terrible pour la confiance statistique.
  • les 3 groupes d'âge répondent grossièrement de la même manière mais encore une fois les échantillons sont faibles (15 personnes versus 9 versus 10)

Heureusement, il y a un essai de phase 3 en cours avec 30.000 personnes. Dommage, qu'avec seulement 200 infections (soit 0,66% des participants) avec un recul de 2 semaines et aucune recherche des asymptomatiques, on se mette à évaluer des demandes d'autorisation de mise sur le marché.

Ce n'est pas comme cela qu'on instaure de la confiance et que l'on informe les gens.

NOTE : Je suis pro-vaccin.

ll faut accorder du temps à la recherche pour obtenir des données fiables sur la sûreté et l'efficacité de ces vaccins,

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Lula se présente en apaiseur des années Bolsonaro
Dimanche 2 octobre, les Brésiliens choisissent entre Jair Bolsonaro et Lula da Silva. Après un mandat marqué par les violences et une politique favorable aux plus riches, l'ancien chef d’état affirme vouloir réconcilier le pays. Avec l’espoir de l’emporter dès le premier tour.
par François Bougon
Journal — Santé
En ville, à la mer et à la montagne : là où se trouvent les oasis médicaux
Cause sans cesse perdue, la lutte contre les déserts médicaux masque une autre réalité : les médecins libéraux s’installent toujours plus nombreux comme spécialistes dans quelques zones privilégiées. Ils sont aussi toujours plus nombreux à pratiquer des dépassements d’honoraires.
par Caroline Coq-Chodorge et Donatien Huet
Journal — France
Télémédecine : derrière « Sauv Life », le business contestable d’un médecin de l’AP-HP
Pour désengorger les urgences, le ministre de la santé pousse les « unités mobiles de télémédecine », officiellement opérées par une association, Sauv Life, qui envoie, via le 15, des infirmiers dotés de mallettes de télémédecine au chevet des patients. En coulisses, cette expérimentation soulève des questions sur le niveau du service rendu, le coût et les procédures de commande publique. Contre-enquête sur un chouchou des médias.
par Stéphanie Fontaine
Journal — Terrorisme
Une section informatique aveugle à ses propres alertes
Dans les deux années précédant la tuerie à la préfecture de police, les alertes se sont multipliées au sein de la « S21 », la section où travaillait Mickaël Harpon. Sans jamais que cela ne porte à conséquence pour le futur terroriste.
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon
Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho