Alan Emrey
Abonné·e de Mediapart

82 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 déc. 2020

Alan Emrey
Abonné·e de Mediapart

Covid19 : vaccin Pfizer et réactions allergiques

Les vaccinations ont commencé il y a une quinzaine de jours après des autorisations de mises sur le marché en urgence et les cas de réactions allergiques se multiplient. Un article dans Science apporte des précisions et c'est de première importance

Alan Emrey
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je suis pro-vaccin mais depuis le début je mets en garde contre les communiqués de presse (bidon ?), la précipitation et les essais cliniques tronquées.

Toutes ces bêtises sont des armes pour les complotistes anti-vaccins et déservent la science !

Démarche scientifique


Des réactions suite à une vaccination sont des choses courantes : un peu de fièvre, des rougeurs, de la fatigue... mais ça passe tout seul et finalement ce n'est pas du tout grave.

Cependant, il s'en passe des bonnes avec le vaccin de Pfizer. Dans ce billet, je rapporte le contenu de cet article publié sur le site du magazine Science. Je vous invite à le lire attentivement pour plus de détails.

A la date du 21 décembre 2020, au moins 8 personnes ont une réaction sévère de type allergique suite à la vaccination par le vaccin de Pfizer. Au 19 décembre 2020, au moins 6 personnes ont eu une réaction sévère pour 272001 personnes vaccinées soit 22/million.

Est-ce beaucoup ?? L'incidence de ce type de réaction en réponse à un vaccin est statistiquement de 1,3 par million ! Soit presque 20 fois la "normale".

A quoi est-ce dû ? Certains scientifiques suspectent le polyethylen glycol (PEG) qui est contenu dans le vaccin. Ce élément est utilisé pour la stabilisation et donc la conservation du vaccin (également pour celui de Moderna). C'est un élément répandu dans bon nombre de cosmétique, shampoing... Cependant depuis 2016, il est rapporté que 72% des personnes ont des anticorps contre le PEG et 7% ont des niveaux d'anticorps probablement suffisant pour prédisposer à une réaction de type allergique.

D'ailleurs une étude de phase 3 pour un vaccin a été interrompu en 2014 en raison d'une réponse immunitaire non spécifique (inadéquate) contre le PEG.

Très bien, les choses semblaient connues et donc qu'ont prévu Pfizer et Moderna ou les autorités de contrôle?

De suivre les personnes vaccinées dans les 30 minutes après vaccination (si réaction il y a, c'est très rapide et cela aura lieu dans ce délai) et de ne pas vacciner les personnes qui ont un historique d'allergie à un des composés du vaccin car il est logistiquement (économiquement ?) impossible de tester toutes les personnes à vacciner pour savoir si elles ont des anticorps contre PEG.

Y a-t-il un point particulièrement malsain ?

6 personnes ont eu une réaction sévère pour 272001vaccinées au 19 décembre 2020. Évidemment qu'avec un essai clinique comportant 20.000 personnes dans le groupe vaccin, statistiquement, il n'était pas possible de voir cette réponse inadéquate.

Par contre, les personnes avec un historique d'allergie à l'un des composants des vaccins ont été exclues des essais cliniques de Moderna et Pfizer. Pfizer a même exclu de ses essais toute personne qui a eu une réponse allergique à n'importe quel vaccin. Les personnes qui ont eu des réactions allergiques à des médicaments ou de la nourriture n'ont pas été exclues d'office de ces études, mais on peut légitimement se demander si elles ne sont pas été sous-représentés.

Quand on ne cherche pas, on ne trouve pas ! Ca vous rappelle quelque chose ? Quand on ne teste pas, on ne trouve pas de personnes infectées.

Pfizer se défend en disant qu'il faut faire un suivi des personnes vaccinées

Pfizer, too, says it is “actively seeking follow-up.” A statement emailed to Science noted it already recommends that “appropriate medical treatment and supervision should always be readily available” in case a vaccinee develops anaphylaxis.

Circulez... on fait du business. Ca me rappelle cette scène d'un film très "sérieux".

La vraie question est : La pandémie doit-elle être une raison pour faire tout est n'importe quoi ?

Mon billet de vulgarisation scientifique sur les données de phase 3, publiées par Pfizer et Astrazeneca (pour rappel, Moderna ne l'a pas fait mais son vaccsin est autorisé aux Etats-Unis).

 Bonus

Le patron de BioNtech, (vaccin Pfizer) raconte aux média qu'en 6 semaines, ils peuvent refaire un vaccin avec la séquence mutée de Spike, que cela est facile.. blabla. Bizarre, hier les mêmes étaient certains que le vaccin actuel était tout aussi efficace sur le nouveau variant que sur l'ancien. Obtenir l'ARN, c'est facile. Par contre produire et fournir des centaines de millions de doses prendront 6 mois et qu'il faudra se faire vacciner avec son 1er vaccin et son 2e... c'est beau et ça fait monter la bourse.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal — Gauche(s)
Au-delà de l’affaire Bayou, la vague écoféministe secoue les Verts
Les écologistes réunis en conseil fédéral ont pris date pour leur prochain congrès sur fond de sidération face à l’affaire Bayou. Plus profondément, la place du courant écoféministe incarné par Sandrine Rousseau bouleverse les habitudes du parti.
par Mathieu Dejean
Journal
Damien Abad à l’Assemblée : un retour en toute impunité
Alors qu’ils ont poussé des hauts cris à propos de l’affaire Quatennens, les députés de Renaissance affirment n’avoir aucun mal à accueillir l’ancien ministre des solidarités au Palais-Bourbon, malgré les accusations de viol ou de tentative de viol qui le visent. Une question, disent-ils, de « présomption d’innocence ».
par Pauline Graulle et Christophe Gueugneau
Journal — International
Lula en tête, Bolsonaro résiste
Si Lula rassemble 48,4 % des voix au premier tour, Bolsonaro crée la surprise en dépassant les 43 %. La vigueur de l’extrême droite se retrouve aux élections législatives et des gouverneurs locaux qui se déroulaient aussi dimanche. Le mois de campagne qui reste s’annonce tendu.
par Jean-Mathieu Albertini

La sélection du Club

Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost