Cash Investigation : "Paradise Papers au coeur d'un scandale mondial"

Les "Paradise Papers", c’est la dernière enquête du magazine "Cash Investigation" en partenariat avec le Consortium international des journalistes d’investigation, à l’origine des "Panama Papers". Huit mois d’enquête, 13,5 millions de documents ont relevé l'ampleur de l'optimisation fiscale opérée par les multinationales afin de payer le moins d'impôts possible.

capture-du-2017-11-08-07-41-51

Une nouvelle fois un grand merci à l'équipe de "Cash investigation " et à Élise Lucet de nous avoir présenté un reportage mettant en avant l'ampleur de l'optimisation fiscale. Un reportage qui informe, éduque c'est à dire qui rempli sa mission de service public. 

Elise Lucet est allée à la rencontre du PDG de Dassault Aviation. Certains de ses clients VIP achèteraient des jets privés via des sociétés écrans, domiciliées sur l'Île de Man.

Dans les "Paradise Papers", le groupe francophone Louis-Dreyfus, spécialisé dans le négoce de matières premières a monté une société offshore aux Îles Caïmans.

Un des plus gros clients d’Appleby s’appelle Glencore, l’empire très secret des matières premières. Grâce à des documents inédits, "Cash" explique comment ce groupe a mis la main sur les plus belles mines de cuivre et de cobalt au monde, en s’associant avec un partenaire sulfureux en République démocratique du Congo.

Grâce à cette nouvelle fuite des documents on  comprend comment certaines multinationales contournent la loi des États, le plus souvent au détriment des citoyens et avec des conséquences écologiques irréversibles. La bande annonce :

Paradise Papers, au coeur d'un scandale mondial - Cash investigation (Bande Annonce) © Cash Investigation

Après la diffusion , Elise Lucet poursuit le débat sur le plateau avec des spécialistes et des responsables politiques. Parmi les invités de la journaliste, Chantal Cutajar, maître de conférence à l'université de Strasbourg, directrice Groupe de recherches actions sur la criminalité organisée, présidente de l’Observatoire Citoyen pour la transparence financière internationale, directrice générale du Collège européen des investigations financières et de l’analyse financière criminelle (CEIFAC) et Pascal Saint-Amans, le directeur du centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE ( le chasseur de paradis fiscaux ).

Que trouve-t-on dans les "Paradise Papers" ?

Avec ces nouveaux documents on y apprend l'ampleur de l'optimisation fiscale, parmi les entreprises concernées Apple (  le ver de l'évasion fiscale est dans la pomme ; ATTAC FRANCE) figure en première place. L'entreprise aurait dissimulé 128 milliards de dollars dans des paradis fiscaux, dont l'île de Jersey. Nike aurait utilisé une série de montages aux Pays-Bas et aux Bermudes pour échapper au paiement de plusieurs milliards d'euros d'impôts. Plusieurs personnalités sont également épinglées par l'enquête des "Paradise papers" , Elizabeth II et son fils le prince Charles, Le chanteur Bono, Lewis Hamilton ( champion du Monde de Formule 1), Madonna, Shakira etc.

Que trouve-t-on dans les "Paradise Papers" ? © Le Monde

 

"Panama Papers", "Paradise Papers"  qui seront les suivants. Une vision très lucide de Christophe Guilluy : "la presse contrôlée par les groupes financiers est aussi en pointe dans la dénonciation de la banque. L'affaire des Panama Papers, présentée comme une résistance à l'ordre mondialisé a été financé par des organisations américaines et des journaux dont les capitaux sont contrôlés par des grands groupes. Elle a ainsi fait l'objet d'une promotion mondiale par le système en laissant croire à l'indépendance de la presse face aux puissances financières" - Crépuscule de la France d'en haut -

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.