Ce n’est pas bien ce que vous avez fait Médiapart

En espérant que la collègue enseignante en Seine Saint Denis pour laquelle vous avez été nombreux à apporter votre soutien ne lira jamais les commentaires sur l'article : En Seine-Saint-Denis, des enseignants protestent contre le CP à 12 élèves

À la Une du journal, il y a un article avec le titre suivant : En Seine-Saint-Denis, des enseignants protestent contre le CP à 12 élèves

« Des enseignants de Seine-Saint-Denis se sont mobilisés vendredi pour protester contre la mise en œuvre de la réforme « 100 % de réussite au CP », mesure phare du programme d’Emmanuel Macron. Une quarantaine d’écoles ont été fermées. Pour eux, cela ne permettra pas de remédier aux difficultés d’apprentissage des enfants dans un département déjà fragilisé. »

Il aurait été préférable de choisir ce titre : En Seine-Saint-Denis, des enseignants protestent contre la fin du dispositif « Plus de maîtres que de classes »

J’ai essayé de poster le plus rapidement possible un commentaire car je me doutais des réactions, de nombreuses personnes ne lisent que le titre et le résumé pour se faire une opinion et je me suis rendu compte qu’elles ne lisaient pas les commentaires non plus .

Il n’y a aucun enseignant qui est contre une baisse des effectifs , 12 élèves c'est mieux que 24 évidemment , mais pour atteindre cet objectif, on ne doit pas toucher au dispositif " plus de maîtres que de classes " qui lui marche , Il y avait une pétition  en ligne , elle est signée par de nombreux acteurs de l'éducation nationale ( universitaires, chercheurs, formateurs, enseignants ) près de 13 000 signatures et beaucoup de témoignages de son efficacité.

Or, en Seine-Saint-Denis où plus de 500 écoles sur 830 sont en éducation prioritaire, la totalité de enseignants "plus de maîtres que de classes" des écoles REP+ ( plus grandes concentrations de difficultés sociales) vont disparaître à la rentrée prochaine.

Un maître « en plus » facilite en effet la variation des formes de travail. Il peut ainsi intervenir au sein de la classe aux côtés de l'enseignant, mais aussi encadrer une demi-classe, en parallèle de l'enseignant, ou agir auprès d'un petit nombre d'élèves repérés.

On risque de casser le seul dispositif qui à ma connaissance faisait l'unanimité dans la communauté éducative : rectorat, syndicat, enseignant. Ce dispositif devait être étendu à la rentrée 2017.

Je ne critique pas le journaliste qui évoque ce dispositif simplement les personnes qui font des critiques sans connaître la situation, qui ne lisent ni le contenu de l'article ni les commentaires précédents. On parle d’éducation nationale donc on lance les banalités habituelles sur les enseignants, toujours en vacances sinon en grève ou malade. Et parmi une centaine de visites sur le site combien vont aller lire l’article, combien ont accès aux commentaires ?

Le mal est fait les commentaires continuent d’affluer, j’ai relevé ce matin  :

24/06/2017 19:17 Par vue de Genève On croit rêver à lire ce genre de protestations. Mais ou est le sens pratique de refuser des classes de 12 ? Trop de travail ?

24/06/2017 19:47 Par Berny Song Un seul consensus à l'Education Nationale:"Faire grève, c'est toujours bon!". Trop d'élèves par classe, c'était pas bien (on n'attend toujours les preuves scientifiques. Je me souviens des classes de secondaire à 36 élèves et des classes prépa à 42!).Et maintenant, pas assez d'élève par classe, c'est pas mieux.Le privé va faire la plein!

24/06/2017 20:59 Par axgiraud en réponse au commentaire de Berny Song le 24/06/2017 19:47 La société, malade, vomit sur son enseignement. Produisant, donc, des enfants malades vomissant sur leur enseignement.

24/06/2017 19:55 Par BOB DEAN Avoir entendu pendant 20 ans qu'il y avait trop d'élèves par classe et après voir une grève pour protester contre une mesure proposant de réduire à 12 le nombre d'élèves par classe... J'avoue être perplexe.

24/06/2017 20:14 Par blg2 Mais non! On n'avait pas compté sur l'immense capacité du corps enseignant à protester contre tout changement quel qu'il soit.

24/06/2017 20:40 Par ALTEROPHILE Quel est le nombre optimum pour ces contestataires ?

4/06/2017 21:20 Par Sycophante en réponse au commentaire de Zamora le 24/06/2017 20:58  Ces profs s'en foutent. Ils sont contre tout changement quel qu'il soit. Ils ne cherchent pas à discuter, ils se mettent aussitôt en grève. C'est la profession qui compte le plus grand nombre de jours de grève, de loin. L'absentéisme des profs est une calamité dans l'enseignement public et l'une des raisons majeures pour lesquelles les parent mettent leurs gosses dans le privé.

24/06/2017 21:03 Par MFo Ah bon donc il faut continuer comme on est aujourd’hui, voire augmenter le nombre d'élèves par classe, cela permettra de gagner sur le budget de l'EN, et faire quoi ?

24/06/2017 21:55 Par IRULAN La bêtise est une exclusivité humaine humaine, Certains professeurs nous le prouvent tous les jours.Des boulets pour la très grande majorité des professeurs qui nous ont élevés et permis de devenir des hommes ou des femmes libres et éduqués.

25/06/2017 00:40 Par davidf74 Alors j'avoue être un peut surpris par cet article depuis le temps qu'on nous parle des classes surchargée voila qu on nous propose une politique plutot ambitieuse et on trouve encore des personnes qui se plaignent c'est assez surprenant !

25/06/2017 00:48 Par petitchat Que des enseignants protestent maintenant contre des classes à 12 élèves, je ne comprends pas ! On dirait qu'ils protestent par principe, contre leur intérêt et celui des enfants !

25/06/2017 07:21 Par jean en réponse au commentaire de vue de Genève le 24/06/2017 19:17 Non vous ne rêvez pas, vous êtes en France. Une corporation farouchement déterminée a bloquer toute réforme pour des raisons idéologiques entame un bras de fer idiot car ils ont évidemment peur pour leur petit confort, pas pour leurs élèves.

25/06/2017 03:28 Par Un peu de bon sens Faire grève pour ça ! Et les enfants ? Ni 24 ni 12, mais plus d'école? La grève n'est pas faites pour ce genre de débat, la ça devient n'importe quoi

25/06/2017 07:32 Par jean A l'évidence, personne ou presque ne comprend pourquoi les profs sont en grève. Si c'est cela l'insoumission, on va bien rigoler!

Nul doute les ami(e)s que les commentaires vont continuer c’est la vie, vivement les vacances. Et je suis d’accord avec IRULAN La bêtise est une exclusivité humaine mais il n’y a pas que les enseignants qui nous le prouve tous les jours. Désolé il doit y avoir des fautes d'orthographe mais je suis un peu énervé ce matin comme hier avec notre amie OBONO.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.