Aldo B
Abonné·e de Mediapart

40 Billets

1 Éditions

Billet de blog 5 déc. 2021

Journal d'un complotiste (3)

Aldo B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 29 Avril 2020 - Kim Jung II
 


Le Coronavirus aura donc marqué la fin de la grandeur de l'Occident. Bon débarras ! A part Raoult, pris en charge par les robots déontologiques habituels (à tendance Gilhead ou pas), aucune voix n'aura donc réussi à émerger pour répondre à notre glorieux chef de guerre. La guerre, le top en matière d'échelle de Richter de l'imaginaire blanc : c'est grave, donc c'est la guerre ! En France on ne pense pas mais on a des idées.


Mélenchon avait certes tapé un temps du poing en expliquant qu'un citoyen éclairé avait droit d'agir sur son destin, plutôt que de crever dans un trou en bouffant de l'aspirine. Mais l'aspirine, c'est scientifique. Raoult plutôt que rien, mendiait un type entre deux râles. Mais le monde s'était tu. Le fascisme était passé devant nos fenêtres et c'est à peine si on s'en était aperçu. A quoi bon débattre d'une décision terrifiante à prendre, ce bon Kim Jung II savait se débrouiller.


Les masques, les tests, Raoult et les essais bidons, la France dans un paquebot (à défaut de Paris en bouteille), les chiffres tirés de nulle part, le virus en bouc émissaire de la crise économique décennale, les morts dans des cercueil en carton. Excusez, je me répète. Autorisez-moi néanmoins un dernier radotage à propos de l'Ordre des médecins. Après les loups de Reggiani, les rats. Persuadés d'avoir passé une bonne nuit alors qu'ils sortaient d'un long hivernage, voilà que ces nobles animaux se crurent encore au début des années 40 ! Et de lâcher cette odeur caractéristique qu'on croyait disparue : "délation, délation" criaient-ils, "au nom de la science et de la déontologie" ! Ou peut-être plus simplement pour éviter de regarder ces 9000 morts décomptés par un syndicat de généralistes pour qui de tels détails pèseraient encore ? L'idiot cette fois ne voulait pas accabler les médecins, ça n'avait pas du être facile. Il aurait quand même aimé qu'on lui dise quand on prendra les mesures de santé publique qui s'imposent avec l'Ordre : un poteau une balle, tel que l'avait envisagé Mitterrand.


Des fois, il se demandait ce qu'il se passait dans la tête de Raoult... enfin si son traitement marche bien sûr ! Après l'étron délicatement déposée sur son paillasson, l'homme était resté imperturbable ; une simple note de type bas de page : je ne suis pas concerné. Genre "dégage cloporte" mais en mieux dit (l'homme a des nerfs). Et donc, pensait l'idiot, et si ça marchait ? Depuis ses fenêtres, Raoult verrait ce défilé de charrettes à cheval transportant les morts, entre psalmodies et odeurs d'encens. Un purgatoire. Mais peut-être que ça marche pas, on sait pas et on sait pas si on saura un jour.


Personne donc pour dire, pas une vague, rien... un espace lisse, à peine perceptible. Libé en est presque au point de révéler qu'on aurait manqué de masques en début de crise. Incroyable. Le Monde répète quotidiennement les mots d'ordre pour ceux qui ont du mal à tout saisir. L'Obs édifie une titanesque œuvre sociologique autour des occupations citoyennes en temps de confinement. Et sinon vous prendrez bien une petite cellule psy ? C'est Manu qui régale. Non, pas même besoin ? Rien faire que jouer avec ses mômes sans devenir fou c'est beau c'est grand ; osons le terme, c'est patriotique. Quand on pense que certains pètent les plombs : "pitié patron, supplient-ils entre deux sanglots, on veut bosser, on s'ennuie, on tient plus"! Ah les pauvres gens. Travail, famille, patrie... civisme et solidarité : quelle leçon !


L'Occident est mort de sa propre bêtise. Le virus ? Il nous faut maintenant nous armer de patience : un jour on gérera et on rejoindra le Maroc ou Madagascar, il suffit de suivre leur exemple, avec l'humilité qui désormais nous caractérise. Madagascar a des masques, peut-être pourrait-il nous en vendre (s'il nous fait un bon prix, qui sait) ? Au Maroc on en trouve au supermarché par paquet de cent. Ah ces pays riches ! Le Vietnam, zéro morts, quel toupet ont ces maîtres du monde ! Pourtant la prophétesse l'avait dit : la mascarade est terminée. Guignol est même venu faire rire une dernière fois les enfants en leur disant que les tests ne servaient à rien. Mais patience : après avoir masqué les masques, voilà que déjà on teste les tests en France : la Science tranchera. Une sale journée quand même, avec encore cette mauvaise nouvelle : l'État a laissé filtrer les images du métro tant recherchées depuis des semaines. Kim Jung II est très fâché : une faute de communication, encore une !

                                                  ***

30 Avril - Suspicion de coronavirus...


Véran montre deux cartes par département, l'une disant le nombre de lits de réa occupés avec les départements qu'on connaît (Haut-Rhin, Paris etc), et une seconde. La seconde dit le nombre de gens qui ont été envoyés à l'hôpital suite à une "suspicion de coronavirus" : censée donc montrer les endroits où le virus circule. Sauf qu'il y a encore un problème : à 12 jours du déconfinement, où soi-disant on devrait disposer de 700.000 tests par semaine, on n'est pas même capables de prendre en compte le nombre de gens testés positifs et il faut se rabattre sur des "suspects" qui vont à l'hôpital ! Pour finir, une troisième carte apparaît, censée elle représenter les régions à risque. Pas de surprise : le Grand Est, l'Ile de France etc, sauf que là on trouve le Lot ! Or le Lot est aujourd'hui à 2 personnes en réa et. 16 morts depuis le début de l'épidémie ! Alors quoi le Lot ? J'élabore une hypothèse comme quoi ce pourrait être que les médecins du Lot se sont concertés et ont décidé d'envoyer les gens aux urgences parce qu'ils n'ont toujours pas de test et n'en peuvent plus de se trouver obligé à dire aux gens d'aller crever chez eux sans soin... et puis j'envisage autre choose : que les représentants de l'Ordre des médecins soient actifs dans le Lot et aient foutu la trouille aux médecins qui se seraient avisés de tenter de soigner les gens ! Beurk (désolé, l'Ordre j'aime pas).

                                                ***

2 Mai - Clusters et doses de virus - Asymptomatiques et contagion

"""L’épidémie laisse des pans entiers du pays tranquille. Dix départements concentrent la moitié des décès, seize comptent moins de dix morts cumulés. Cette diffusion en tache d’huile semble constante. L'étonnant, c’est non seulement cette concentration de l’épidémie mais aussi le fait que ça ne bouge pas dans le temps. Les rassemblements jouent un rôle clé, la contamination y est maximale et l'épidémie s’auto-amplifie. Ce phénomène aurait une explication : plus on est exposé à une forte dose infectieuse, plus on développerait des symptômes graves et plus on serait contaminant. Ça expliquerait aussi pourquoi le taux de létalité peut passer du simple au double selon qu'on se situe en dehors ou à l’intérieur d’un cluster.
Une question demeure : pourquoi la grippe n'a elle aucune préférence géographique ? Pourquoi déferle-t-elle de manière synchrone et homogène sur l’ensemble du territoire alors qu'elle est censée être moins contagieuse ? L’une des clés pourrait résider dans le rôle des asymptomatiques. La moitié des personnes grippées ne déclarent aucun symptôme mais sont contagieuses, ça permet une diffusion silencieuse du virus avant le démarrage visible de l’épidémie, ce qui explique que tous les pays d’Europe de l’Ouest passent au rouge au même moment. Dans le cas du Covid-19, chaque pays fait son entrée de manière successive. C'est un argument en faveur de l’hypothèse d’une absence d’ensemencement préalable par les asymptomatiques (la part des personnes asymptomatiques varie entre 20 et 50 % selon les études).
Nous n’utilisons pas les bons modèles pour prédire l’évolution de cette épidémie. La majorité des modèles sont recyclés de la grippe, avec comme hypothèse la transmission de manière aléatoire et homogène du virus. Ces modèles fonctionnent à l’intérieur des clusters mais risquent d’être inopérants ailleurs
."""
https://nantessecteurouest.wordpress.com/2020/05/01/regions-epargnees-pourquoi-le-virus-y-circule-peu-mediapart/

Je ne m'étais donc pas trompé en disant pourquoi il fallait porter des masques. Ça participerait aussi à expliquer pourquoi l'Allemagne comme d'autres pays moins victimes de clusters sont moins touchés, au même titre par exemple que le fait que ses hôpitaux n'étant pas saturés, les positifs peu symptomatiques ont pu y aller au lieu de se retrouver confinés chez eux comme en France (eh oui, ça sert les tests).

                                                  ***

Interlude 

Once upon a virus... © New China TV

                                                  ***

4 Mai - Des nouvelles de Panoramix

- "Avec nos tests, on savait dès le début que les enfants ne sont pas porteurs, ne sont pas malades".
- "On a fait 100.000 tests... quand l'Institut Pasteur en fait 15 par jour ils sont débordés !"
- Le directeur de l'ANSM et celui de la Haute Autorité de Santé laissent courir le bruit que la chloroquine serait dangereuse... sauf que les deux anciens directeurs respectifs disent l'inverse.

 
Sinon un médecin aurait téléphoné à Raoult pour le menacer de mort. Raoult a porté plainte et le type se serait excusé. En attendant, il dit qu'un site nommé Eurodoc donne des chiffres, et que celui qui l'a menacé aurait touché plus de 500.000 $ de labos en 6 ans ; de même Karine Lacombe en serait à plus de 200.000 $.

                                                   ***

5 Mai - Le camouflet du Sénat au gouvernement

 
Le pire avec ce gouvernement c'est de sans cesse ordonner mais sans prendre la moindre responsabilité quant aux conséquences de ces ordres. On a refusé le traitement Raoult en envoyant les gens crever en confinement chez eux avec de l'aspirine. Ça aurait fait 9000 morts selon nombre de médecins mais jamais un mot là-dessus (ni de l'État ni de la presse). On a imposé à nombre de gens de continuer à travailler, et il a fallu un mois et demi à la presse pour s'apercvoir de la situation dans les métros parisiens (alors qu'elle est essentiellement à Paris !). On ordonne aujourd'hui d'envoyer les mômes à l'école encore sans assumer la moindre responsabilité, au point que ce sont les maires qui commencent à avoir peur de voir la justice se retourner contre eux en cas de problème. Le gouvernement ordonne sans jamais assumer la responsabilité de ses ordres : du jamais vu ! Et quand c'est pas les maires ou les enseignants, c'est aux parents d'élèves de se démerder : vous avez le choix de ne pas envoyer vos enfants à l'école qu'on leur dit (et donc si vous le faites, c'est vous qui en assumez les risques), sauf que vous êtes en même temps obligés de travailler ! Comment ils font pour choisir, en l'absence totale d'information crédible, pour savoir si les élèves seront ou non en sécurité dans les classes ? Vincent Lindon, dans un joli texte, résumera la chose d'une formule : dois-je exposer mon enfant au risque de tomber malade, ou accepter l’éventualité de perdre mon emploi ?

"""Le début de l’examen au Sénat du projet de loi prorogeant l’état d’urgence sanitaire a été marqué par le débat sur la responsabilité pénale des décideurs locaux, notamment des maires. La commission des lois avait adopté dans la matinée un amendement au texte du gouvernement excluant toute responsabilité des élus en cas de contamination par le Covid-19 pendant la durée de l’état d’urgence sanitaire (à moins que les faits aient été commis intentionnellement, par imprudence etc). "Nous ne pouvons déconfiner sans protéger l’exercice des responsabilités de ceux qui en seront chargés", a expliqué M. Bas, qui préside la commission des lois. "Vous ne créerez pas la confiance si vous ne rassurez pas les maires : nous ne céderons pas sur ce point". La surprise est venue du groupe LRM qui n'a pas suivi le gouvernement. L’amendement du gouvernement a recueilli zéro voix. Pire qu’un camouflet."""
https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/05/05/responsabilite-penale-des-maires-le-camouflet-du-senat-au-gouvernement_6038714_823448.html

Le Sénat aurait donc plaidé pour un amendement destiné à dédouaner les maires de leur responsabilité, et en particulier de celle d'ouvrir les écoles. Et non content de reporter leur incapacité à assumer leurs actes sur les maires, la ministre de la Justice aurait tenté de supprimer cet amendement ! Au final, même les LREM ont voté contre le gouvernement, qui aurait recueilli zéro voix !
(à moins que tout ça ne soit que du cinéma, dans la mesure où l'amendement des sénateurs couvre peut-être aussi le gouvernement des plaintes en cours, on n'arrive plus à savoir dans ce panier de crabes)

                                                  ***

6 Mai - Clusters, Pravda et dictature de l'enfant-roi

 
Mon point de vue, c'est que les stats doivent raisonner par clusters (que si peu de monde soit concerné à Bordeaux ou dans l'ouest semble le démontrer). En fait, ça fait un moment que je pense qu'une des clefs du truc peut être liée à la dose individuelle de virus (la charge virale donc), que de gros porteurs pourraient infecter bien plus, voire plus sévèrement que d'autres (et l'on voit maintenant dans des études des familles étonnamment peu infectées quand un membre l'est). Un rassemblement peut être dangereux, mais peut-être d'autant qu'il est alimenté par des gros porteurs. Ensuite et même à doses modestes, certains sont fragiles quand les enfants semblent à peine concerné. J'imagine que les doses de virus sont détectables dans les tests virologiques et donc qu'on saura tout ça un jour. Non, c'est pas comme une grippe !


Il y a aussi le problème des décès "à la maison", dont bien sûr ni le gouvernement ni La Pravda ne parle jamais (c'est qu'on aurait alors les chiffres les plus mauvais d'Europe). Ils peuvent raconter ce qu'ils veulent sur les masques, les tests ils n'avaient qu'à réquisitionner les entreprises capables d'en faire (comme si l'enfant-roi n'arrivait jamais à la dimension dramatique des choses). Et aujourd'hui, Veran est obligé d'aller raconter que c'est pas grave, que ça sert à rien de tester (de tester "tout le monde" ajoute-t-il, histoire de se dédouaner par avance de ce qui pourrait lui être un jour reproché). Tout ça est lamentable.

                                                    *

Note : """Les cas de réinfections en Corée du Sud étaient de fausses alertes, et les guéris sont bien protégés (...) mais en fait des tests qui rendaient des "faux positifs" à cause de cellules mortes contenant des fractions de virus"""
https://www.lefigaro.fr/sciences/coronavirus-des-elements-rassurants-sur-l-immunite-individuelle-20200505

                                                   *** 

7 Mai - L’essai clinique Discovery englué faute de coopération européenne

"""Lundi 4 mai, Emmanuel Macron a indiqué que les résultats de l’essai clinique Discovery seraient dévoilés dix jours plus tard. Le 6 mai, Florence Ader, qui pilote l'étude, suggère que le calendrier du président de la République est optimiste. La coopération européenne au centre de cet essai est en effet enlisée. Yazdan Yazdanpanah, qui chapeaute Discovery, a estimé que la coopération européenne autour de Discovery était "un échec". A ce jour, seul un patient luxembourgeois a été ajouté aux 740 malades français enrôlés."""
https://www.lemonde.fr/planete/live/2020/05/06/coronavirus-en-direct-le-projet-de-loi-prolongeant-l-etat-d-urgence-sanitaire-examine-a-l-assemblee-nationale_6038791_3244.html


                                                     *

(II) - Brèves de comptoir...


A 4 jours du déconfinement et de l'avalanche de tests annoncée, on en est toujours à faire des cartes avec des "suspicions de cas" et non des testés positifs ! Et plus un mot sur les tests sérologiques depuis qu'il y a eu des doutes sur l'immunité des porteurs de virus, alors qu'il semble s'agir d'une erreur de diagnostic des coréens !

                                                      *


Douste-Blazy explique sur BFMTV avoir vu un des grands responsables d'hôpitaux recevoir un message de l'Ordre des médecins faisant l'injonction de ne pas utiliser de chloroquine en dehors des cas limites, soit justement dans les cas où Raoult lui-même ne préconise plus la chloroquine !

                                                     *


Pendant que la chloroquine est donc interdite en France, et après avoir dit le contraire trois semaines avant, l'OMS considère désormais que l'artémisia (plante d'où est extraite la quinine) est un "traitement possible" contre le covid (l'artémisia est une plante traditionnelle utilisée contre le paludisme, et préconisée par le président de Madagascar pour se protéger du coronavirus) :

"""L’OMS reconnaît que la médecine traditionnelle, complémentaire et alternative recèle de nombreux bienfaits. L’Afrique a d’ailleurs une longue histoire de médecine traditionnelle et de tradi-praticiens de santé qui jouent un rôle important dans les soins aux populations. Des plantes médicinales telles que l’artemisia annua sont considérées comme des traitements possibles de la COVID-19, mais des essais devraient être réalisés pour évaluer leur efficacité et déterminer leurs effets indésirables. Les Africains méritent d’utiliser des médicaments testés selon les normes qui s’appliquent aux médicaments fabriqués pour les populations du reste du monde. Même lorsque des traitements sont issus de la pratique traditionnelle et de la nature, il est primordial d’établir leur efficacité et leur innocuité grâce à des essais cliniques rigoureux."""
https://www.afro.who.int/fr/news/loms-soutient-une-medecine-traditionnelle-reposant-sur-des-elements-scientifiques-probants

                                                   ***

8 Mai - HCQ et quatrième pouvoir

 
L'essai Discovery, qui avait fait si grand bruit au moment où Raoult et sa chloroquine retenaient toutes les attentions, est en passe de faire pschitt. Cet essai censé venir à bout des choses (sans perdre de temps !) et donc démontrer si la chloroquine fonctionnait, désormais tout le monde s'en fout ! Et particulièrement les journaux qui n'ont jamais manqué de dénigrer Raoult, et qui publient la moindre étude supposée convaincre de l'inefficacité de son protocole. On a droit pour annoncer la nouvelle à un entrefilet dans Le Monde et pas un mot dans Libé ou l'Obs !


Vous avez dit information, contre-pouvoir, démocratie ?


Il semble que Polony pense la même chose que moi : un résumé de son édito :

"""Devant ce virus insaisissable, le premier réflexe fut de s'en remettre à "ceux qui savent", sans que l'on sache très bien s'il fallait inclure sous cette appellation les praticiens (hospitaliers bien sûr, car les médecins de ville ont été méprisés tout au long de cette crise), les épidémiologistes (dont la science est celle des projections plus ou moins aléatoires) ou l'administration de la santé (qui a apporté de multiples preuves de sa capacité à prescrire tout et son contraire).
Le pouvoir politique n'a fait lui qu'interdire, menacer, et rejeter la responsabilité sur ceux que l'on menace. "Il ne vous appartient pas de juger si vous pouvez marcher sur une plage, mais c'est à vous de décider si vous renvoyez vos enfants à l'école". Mieux, vous êtes priés de retourner travailler, donc de renvoyer vos enfants à l'école, mais vous ne saurez pas si vous avez eu le virus, car vous n'êtes pas aptes à comprendre ce qu'implique cette information.
On ne testera que ceux qui ont des symptômes. Et il sera impossible à ceux qui pensent l'avoir eu de faire vérifier l'information puisque les tests sérologiques seront effectués selon des critères extrêmement restreints, alors même qu'on nous explique qu'il est important de comprendre comment progresse l'épidémie. Impossible de savoir si les précautions qu'on a prises ont été efficaces ou non, impossible de déterminer si l'on a été infecté.
On n'osera demander si, une fois encore, cette doctrine absurde a pour unique but de masquer la pénurie. Prière d'avancer, mais dans le noir. Le résultat est déjà visible : ceux qui ont le choix évitent à tout prix de reprendre une activité, nourrissent une angoisse compréhensible.
Un enseignement se dégage. Face à l'incertitude, la démocratie est le régime le plus efficace. Parce qu'il postule la responsabilité des individus et les rend maîtres de leurs décisions. Rien à voir avec ce néolibéralisme autoritaire qui postule la minorité des citoyens, retient les informations et multiplie les interdits pour mener à la baguette des gens rétifs sur qui pourtant on se défausse pour éviter qu'ils n'intentent des procès. Contrôler des crétins angoissés ou informer et gouverner des hommes libres de leurs décisions souveraines, tel est le dilemme de tout dirigeant.
"""
https://www.marianne.net/debattons/editos/controler-des-cretins-ou-informer-des-hommes-libres

 
                                                   ***

11 Mai - Coronavirus dans le monde : le Covid-19 réapparaît à Séoul et Wuhan

 
Tel est le titre d'un article du Monde qu'on peut lire ici, et où l'on apprend qu'aurait été détecté UN cas à Wuhan et que UN homme en aurait contaminé une cinquantaine en Corée du Sud.
Ancien journal de référence, Le Monde se distingue désormais par le racolage douteux avec ses titres (à défaut de se distinguer de La Pravda par son indépendance). Est-il encore autorisé en ces temps de dictature sanitaire de rappeler que la Chine et la Corée ont proportionnellement 100 à 150 fois moins de morts ? (au ratio de la Corée, la France aurait 300 morts). Et que ces pays ne soignent pas au paracétamol ?
 
                                                  ***

13 Mai - Rions un peu avec les nouveaux chiffres à Pasteur...

  
-Un million de moins de contaminés : de 3,7 à 2,8 (Delfraissy était lui à 7 millions).
Et hop là ! Presque : à un million près, ils y étaient pile-poil !

  
-R0 avant confinement qui passe de 3,3 à 2,9% (soit 65% pour l'immunité collective et non 70 %).
Ça alors, c'est bête... quand on pense que leur raisonnement reposait pour moitié sur cette constante !

 
-Létalité qui est passée de 0,5 à 0,7
L'autre constante sortie du chapeau. Allons, ayons le triomphe modeste : 40% d'erreur, c'est un détail !

 
Autre possibilité, ils ont fait un nouveau calcul à partir d'une barque de pêcheurs aux Tuamutu ? Mais restons sobre : veni, vidi, vici !

 
 
PS : Le Monde évoque l'info discrètement sans citer Pasteur dans son titre : on l'apprend au fur et à mesure. Aucune nouvelle dans l'Obs ni dans Libé !

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/coronavirus-moins-de-10-de-la-population-infectee-dans-les-deux-regions-francaises-les-plus-touchees-20200513
 

                                                ***

15 Mai - Institut Pasteur Madagascar (encore Pasteur, décidément)
 
 
Les réseaux sociaux africains sont très vite paranos dès qu'il s'agit du politique, voire complotistes dès qu'il est question de la France ou de l'ONU. On y entend souvent que le sida par exemple, serait une invention de l'ONU pour décimer l'Afrique etc. Mais en même temps, il sont souvent déférents vis-à-vis de la science des blancs. Aussi quand le président malgache a accusé l'Institut Pasteur (encore lui) de déconner complètement avec des résultats de tests (67 positifs selon Pasteur), ça a bardé sévère pour lui sur la toile. Manque de bol, c'est Pasteur qui a encore déconné : il a refait les tests associés à un hôpital où les chiffres divergeaient particulièrement et est passé de 55 positifs à 5 ! Décidément ! On a droit dans Le Monde à l'interview du directeur de Pasteur Mada, qui explique qu'un cas "très chargé" viralement aurait pu contaminer les manipulations autour du stock d'échantillons de l'hôpital. Il se défend ensuite mollement en expliquant qu'analyser les tests dépend aussi "d'un niveau d'électricité stable" (les coupures sont longues et fréquentes à Madagascar). Pour finir, il gémit comme quoi le gouvernement aurait pu être discret etc : on compatit.

Bref, ils savent pas compter, ils savent pas écrire, et ils savent pas analyser les tests non plus, à Pasteur !

                                                  ***

16 Mai - Dictature sanitaire

Le texte a fait l'objet de mon premier billet à Médiapart, il est ici : https://blogs.mediapart.fr/aldo-b/blog/200520/dictature-sanitaire

                                                  ***

 (suite ici)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Didier Raoult : deux ans d’enquête sur une imposture
Depuis l’arrivée du Covid-19 en France, Didier Raoult est devenu une figure nationale. D’abord en faisant la promotion d’un traitement inefficace contre la maladie, l’hydroxychloroquine, puis en niant la possibilité d’une seconde vague ou en remettant en cause l’efficacité de la vaccination. Mediapart revient en vidéo sur deux ans d’enquête sur le directeur de l’IHU.
par Youmni Kezzouf, Mathieu Magnaudeix et Pascale Pascariello
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel
Journal
Le boycott, ou l’abstention par le versant politique
Boycotter l’élection présidentielle pour imposer l’idée d’un processus constituant : l’idée resurgit à l’occasion du scrutin d’avril 2022. Des militantes et militants politiques à gauche veulent faire des abstentionnistes une force politique.
par Mathilde Goanec
Journal — Moyen-Orient
La nouvelle donne au Moyen-Orient pourrait relancer l’accord sur le nucléaire iranien
À peine élu, Joe Biden a décidé de ressusciter l’accord international avec Téhéran rompu par Donald Trump. Pour la République islamique, qui cherche à obtenir la levée des sanctions internationales, c’est aussi un objectif prioritaire. 
par René Backmann

La sélection du Club

Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire
Billet de blog
Aujourd'hui les enfants handicapés, et qui demain ?
Comment résister au dégoût qu'inspire la dernière sortie en date de Zemmour concernant les enfants handicapés ? Réaliser exactement où nous en sommes d'un point de basculement collectif.
par Loïc Céry
Billet de blog
De la nécessité d'une parole antivalidiste
Exclusion politique, culte de la performance, refus de l'autonomie, enfermement, confiscation de la parole... Yohann Lossouarn nous explique pourquoi les luttes antivalidistes sont aujourd'hui plus que nécessaires.
par dièses
Billet de blog
Un tri dans la nuit : nos corps dissidents, entre validisme et Covid-19
Un entretien initialement publié par Corps Dissidents, dans le blog d'Élise Thiébaut, et toujours actuel. Le validisme est une question cruciale pendant le Covid19. Il l’a été dans les réactions – solidaires ou pas – des gens face aux discours selon lesquels seuls les vieux et les handicapés mouraient du Covid-19. Il l’est pour la question du triage : est-ce qu’uniquement les corps productifs méritent d’être sauvés ? 
par Elena Chamorro