Alice91
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 août 2022

Alice91
Abonné·e de Mediapart

L'enfer du gaz de schiste

Le Sénat vient de valider le projet de loi sur le pouvoir d'achat, mais à l'intérieur il y a un cadeau empoisonné, un port méthanier. Pourquoi n'est-ce pas un bon choix et comment lutter ?

Alice91
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il y a des sujets qui font plaisir et d'autres qui fâchent. J'ai depuis longtemps une sensibilité pour la protection de l'environnement mais je ne me suis jamais engagée. Je laissais passer les sujets en râlant comme tant d'autres sans tenter de changer le dénouement car ça semblait cause perdue. Depuis, quelques mois, j'ai changé d'avis, je pense que le collectif peut faire infléchir des choix car l'opinion est prête à aller dans le sens du changement. Mais comment, nous simple citoyens, pouvons-nous agir contre une loi, contre les industriels ou contre les lobbies? Certains manifestent, d'autres écrivent, moi, j'ai choisi la voie de la pétition citoyenne.

Qu'est-ce qu'une pétition citoyenne ? 

Le droit de pétition existe de manière presque permanente depuis la Révolution française et est actuellement défini par l'ordonnance du 17 novembre 1958 relative au fonctionnement des assemblées parlementaires et par le Règlement. C'est un moyen pour le collectif d'exprimer son avis sur un sujet tout en laissant l'opportunité, si le nombre de signataires atteint les 500 000 signatures de citoyens majeurs français, de passer à l'assemblée nationale.

Sur quel sujet ?

Dans la loi sur le pouvoir d'achat voté en juillet 2022 et validé par le sénat en août, le gouvernement a introduit quelques articles qui n'ont rien à voir, un sur la réouverture temporaire des centrales à charbon et l'autre sur la création d'un nouveau port méthanier flottant au Havre.

Ce nouveau port est censé compenser la baisse d'approvisionnement du gaz Russe mais dans un contexte de changement climatique, de décarbonation de l'économie et d'indépendance énergétique, c'est incompréhensible. En plus, comme il est normalement très long d'obtenir les autorisations pour construire de tel équipement, l'article déroge au code de l'environnement Français en accélérant la procédure afin de ne pas réaliser d'étude d'impact environnemental des installations. Une clause indique que cette installation n'est prévue que pour 5 ans ! Une installation industrielle à plusieurs millions d'euros qui doit donc être rentabilisée en 5 ans, vous y croyez ?

Quelques articles publiés donne des explications supplémentaires :

PJL pouvoir d’achat : les députés votent pour plus de dépendance au gaz | Les Amis de la Terre

«Le gaz naturel liquéfié est la pire forme de gaz possible» – Libération (liberation.fr)

Loi pouvoir d’achat: au Havre, le gaz de schiste profite du flottement – Libération (liberation.fr)

Accord sur la loi Pouvoir d’achat : une « mauvaise nouvelle » pour le climat (reporterre.net)

Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriét... | Le Club (mediapart.fr)

La guerre du gaz - gaz de schiste | Le Club (mediapart.fr)

  Où est le problème ?

Vous n'avez peut-être pas lu l'ensemble des articles ci-dessus alors voici un résumé :

  1. La France ainsi que 193 pays ont signé des accords de lutte contre le changement climatique, lors de la COP de Paris en 2015, il a été validé de limiter l'augmentation des températures mondiales en-dessous de 2°C. Lors de la COP 26 à Glasgow, il a été signé entre autre l'arrêt des investissements dans les infrastructures d'énergie fossile, excepté pour les pays en voie de développement.
  2. Le réchauffement planétaire est dû aux émissions de gaz à effet de serre (GES) produites par l'activité humaine, le gaz le plus connu est le dioxyde de carbone CO2, lié à la combustion des énergies fossiles, mais il y en a d'autres aux pouvoirs bien plus réchauffant, comme le méthane  CH4 (gaz naturel), les gaz industriels comme les hydrofluorocarbures  HFC, les engrais  chimiques protoxyde d'azote (N2O). Pour le sujet qui nous intéresse ici, le gaz de schiste, c'est du méthane et sachez que le méthane à un pouvoir réchauffant 25 fois plus élevé que le CO2. Gaz à effet de serre — Wikipédia (wikipedia.org)
  3. L'extraction du gaz de schiste est obtenu par fracturation et forage horizontal de la roche qui le contient, ces techniques utilisent énormément d'eau et de produits chimiques avec des conséquences immédiates sur l'environnement d'où la décision en 2012, par le gouvernement français d'interdire ce type d'extraction sur son territoire. Cet article explique très bien comment ça marche Qu'est ce que le gaz de schiste ? Exploration, extraction, usage du gaz de schiste (connaissancedesenergies.org) Celle-ci étant plus complexe que le gaz conventionnel, il y a beaucoup plus de fuites lors de l'extraction, il est estimé que 4% du méthane extrait fini directement dans l'atmosphère.
  4. Remplacer les 15% de gaz Russe de notre consommation est l'objectif présenté par le gouvernement, mais ce gaz ne peut-on pas l'obtenir autrement? Dans le site de GRDF La place du gaz dans le mix énergétique d’aujourd’hui et de demain - GRDF.FR il est noté que 20% de la consommation de gaz de France sera d'origine renouvelable en 2030 et à 100% d'ici 2050. Ne peut-on pas accélérer les investissements? De plus, entre 40 et 50% de la consommation de gaz est liée au chauffage des bâtiments, le programme d'isolation et de changement d'équipement de chauffage du parc actuel peut-être amplifié afin de réduire cette part très rapidement.
  5. La France a déjà été condamnée pour non action contre le changement climatique, c'est le seul pays Européen à ne pas avoir atteint ces objectifs d'énergie renouvelable en 2020 et maintenant on investit dans un port méthanier comme un pays en voie de développement ! Cadeau à l'industrie énergétique et poison pour le peuple Français et la planète!

 Et maintenant ?

Si vous avez lu jusqu'ici c'est que le sujet vous intéresse, quelque soit la raison pour laquelle vous souhaitez arrêter ce projet, cliquez sur le lien de la pétition citoyenne Refusons la création d'un nouveau port méthanier - Refusons la création d'un nouveau port méthanier - Plateforme des pétitions de l’Assemblée nationale (assemblee-nationale.fr) et passez à l'action en signant.

Il s'agit d'un site sûr, avec la confidentialité de vos données grâce à l'utilisation de France Connect.

Et n'hésitez pas à diffuser ce message, faisons entendre notre voix.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Annie Ernaux, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman
Journal — International
Lev Ponomarev : « La folie de Poutine progresse à mesure qu’il perd, puisqu’il ne sait pas perdre »
Lev Ponomarev, opposant à Vladimir Poutine, est un défenseur des droits, en exil pour avoir protesté contre l’invasion de l’Ukraine. Il dresse le tableau d’une Russie aussi accablée qu’accablante. Et raconte son expérience de demandeur d’asile en France.
par Antoine Perraud
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim
Journal
Pétrole : le cartel des pays producteurs ajoute sa pierre à la récession mondiale
En décidant de réduire massivement sa production pétrolière, l’Opep+e cartel des pays producteurs prend le risque de précipiter une crise mondiale. Maître du jeu dans l’organisation, l’Arabie saoudite est désormais totalement ralliée à la Russie. L’Occident n’a jamais été aussi isolé.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart