Amandine Crespy

Enseignante et chercheuse en science politique à l'Université libre de Bruxelles

Bruxelles - Belgique

Sa biographie
Enseignante et chercheuse à l'Université libre de Bruxelles (ULB), je suis avant tout citoyenne européenne. Souvent indignée, et parfois découragée, face aux problèmes et aux injustices qui minent nos sociétés, j'ai ouvert ce blog pour contribuer à l'échange de connaissances et d'idées sur l'intégration européenne, car seul le débat peut aider à conjurer la résignation et, espérons-le, la double suprématie de la pensée unique et des idées réactionnaires de tout poil.  Je fais partie d'une génération de chercheurs dont l’engagement ne relève pas d’un soutien eurobéat à la construction européenne, mais bien plus d’une envie de nourrir une analyse et un débat critiques sur l’Union européenne, ses institutions et ses politiques. Ceci n’est pas en contradiction avec l’intime conviction que l’intégration sociale et politique du continent est le meilleur destin que les européens puissent se choisir, et que la nation ne constitue pas l’horizon indépassable de la démocratie. J'ai soutenu une thèse de doctorat en science politique à l'ULB, thèse qui portait sur les résistances de gauche à l'intégration européenne par le marché à travers l'analyse du conflit sur la fameuse "directive Bolkestein" de libéralisation des services en 2004-2006. J'ai ensuite poursuivi mes recherches sur la nature conflictuelle de l’intégration européenne, en particulier dans le domaine économique et social, notamment lors de séjours de recherche à la Freie Universität Berlin, Science Po à Paris, Harvard University, la London School of Economics et Queen Mary University of London. Outre des travaux généraux sur l’euroscepticisme, sur le rôle du conflit, des idées et des discours en démocratie européenne, j’ai mené des recherches plus approfondies sur le rôle de l'Union européenne dans le processus de libéralisation et privatisation des services publics en Europe. Je me pense à présent sur les politiques d'austérité en réponse à la crise de 2008-2010 (soins de santé) et aux processus de gouvernance qui y président (Semestre européen). Outre la publication d’articles dans des revues scientifiques françaises et internationales, j’ai coédité "L’Europe sous tensions. Appropriation et contestation de l’intégration européenne" (L’Harmattan : 2010) et "Social Policy and the Eurocrisis. Quo Vadis Social Europe" (Palgrave, 2015). Je suis en outre l’auteure de "Qui a peur de Bolkestein ? Conflit, résistances et démocratie dans l’Union européenne" (Economica, 2012) et de "Welfare Markets in Europe. The Democratic Challenge of European Integration" (Palgrave, 2016). Je suis par ailleurs membre d'Amnesty International et je joue du saxophone dans un groupe bruxellois qui s'appelle Yanu (https://soundcloud.com/search?q=Yanu%20bruxelles).
Son blog
20 abonnés Amandine Crespy