Pouvoir judiciaire espagnol : signé Franco !

Après la décision du Tribunal Suprême de révoquer la semi-liberté accordée aux prisonniers catalans, l'idée que décidément la démocratie espagnole révèle au grand jour son vice de fondation progresse dans les esprits...

Lire : L'Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques

Le dernier dessin d'Eneko sur Público visiblement inspiré par la décision du Tribunal Suprême espagnol de renvoyer les prisonniers catalans sous les verrous fermés à triple tour : c'est titré "Pouvoir Judiciaire. Radiographie du Pouvoir Judiciaire".

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2020-08-01%2Ba%25CC%2580%2B00.22.54.png

Le bras du juge, reconnaissable aux broderies de la manche de sa toge noire, brandit la matraque policière dont, en coupe-loupe, on voit la terminaison en forme de tête d'aigle de Saint-Jean des Rois Catholiques (expulseurs des Juifs), repris par les fascistes de la "Falange", qui est devenu, avec le joug et les flèches des mêmes, un détail central de la symbolique officielle de l'écusson franquiste (voir image 2) !

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2020-08-01%2Ba%25CC%2580%2B16.51.56.png

On notera que cet emblème franquiste porte fièrement en son sommet, auréolant la tête hiératique de l'aigle, le célèbre slogan de la dictature : (L'Espagne) Une, Grande, Libre (comprendre libre de tout "communisme" !) qui est une clé de compréhension du présent. La démocratie à la Tribunal Suprême "maoïste"-Monarchie corrompue-Droite se refranquisant (sans jamais avoir rompu totalement avec la dictature), Gauche de régime s'alignant sur celles-ci face au "séparatisme" catalan, est en conformité absolue avec le premier terme de la trilogie franquiste ! L'Espagne est une et le restera coûte que coûte ! Quoi qu'il en coûte à l'idée de démocratie !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.