Le roi d'Espagne, persona non grata aux cérémonies contre l'attentat de Barcelone

Aujourd'hui ce triste personnage vient commémorer à Barcelone l'anniversaire de l'attentat terroriste des Ramblas. Comment oublier que, comme son triste père, il négocie des ventes d'armes, en prélevant sa commission, avec la maison royale d'Arabie Saoudite, ces mécènes du terrorisme djihadiste qui bombardent les civils du Yemen, comme ils viennent encore de faire contre des bus d'enfants ?

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-08-17%2Ba%25CC%2580%2B15.30.26.png

Une banderole contre le roi d'Espagne a été déployée sur la Place de Catalogne (au tout début des Ramblas où se tient la cérémonie d'hommage aux victimes de l'attentat terroriste de l'an dernier, en présence du Roi qu'aucune autorité locale, ni la mairie de Barcelone, ni le Gouvernement catalan, n'avait invité ! Cliquer ici pour accéder à l'article en espagnol

Sur les réseaux sociaux...

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-08-17%2Ba%25CC%2580%2B20.25.46.png

Traduction du catalan : voici la photo que beaucoup de medias ne publieront pas. A nous de la diffuser. En bas à gauche le roi et Pedro Sánchez, le président du Gouvernement. En haut à droite "la" banderole, impossible à faire retirer par la police car installée sur la façade d'un appartement privé !

Plus explicite!

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-08-17%2Ba%25CC%2580%2B20.39.47.png

C'est aujourd'hui que ce triste personnage vient commémorer à Barcelone l'anniversaire de l'attentat terroriste des Ramblas. Alors que, rien que pour relever cela, il négocie directement les ventes d'armes de l'Espagne, sur lesquelles il prélève, comme faisait son pitoyable père, une commission, avec la maison royale d'Arabie Saoudite. Vous savez ces mécènes du terrorisme djihadiste qui bombardent les civils du Yemen, comme ils viennent encore de faire contre des bus d'enfants ! Voilà ce qu'est ce pivot du nationalisme espagnol qui a soutenu et appelé à renforcer la répression contre les Catalan-es qui voulaient s'autodéterminer en octobre 2017.

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-08-17%2Ba%25CC%2580%2B16.43.04.png

Sur la pancarte : Vends armes. Livrées immédiatement. Excellente qualité. Mortalité assurée. Testées sur population civile.

Je signale à ceux et celles qui l'auraient oublié que désormais cela fait 300 jours que sont détenus, en préventive, certains de ces indépendantistes tandis que d'autres sont exilés. Alors que des tribunaux européens ont infligé à l'Espagne des rebuffades sans appel sur des mandats d'arrêts européens jugés loufoques ! C'est tout cela qui est condensé dans ce parasite, sans que cela résume tout de lui et du régime qu'il chapeaute (n'oublions pas la remontée des fascistes au nom de l'espagnolisme terroriste et leur arrogance franquiste impunie qui dit quelque chose d'où ce fantoche tient sa légitimité). Voilà pourquoi cette banderole est en anglais : elle ne parle plus à ce régime pourri. On peut critiquer des choses chez les indépendantistes mais pas d'avoir voulu rompre, par une République, ayons bien cela en tête, avec ceux et celles qui soutiennent une royauté légitimée d'abord par Franco, assassin de la République espagnole, et jamais, pour elle-même, en démocratie. Et corrompue comme personne comme on vient d'en avoir l'éclatante confirmation avec l'ex roi, le père de celui-ci (lire ici) ! Etat espagnol, hors de Barcelone, hors de Catalogne ! La mémoire des victimes de l'attentat de Barcelone est souillée, insultée, par la présence d'un personnage aussi aberrant et imprésentable !

Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-08-17%2Ba%25CC%2580%2B15.42.12.png

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.