Antoine Perraud
Journaliste à Mediapart
Journaliste à Mediapart

168 Billets

1 Éditions

Billet de blog 8 juil. 2010

Antoine Perraud
Journaliste à Mediapart
Journaliste à Mediapart

Mediapart: 1 - Élysée: 0

Antoine Perraud
Journaliste à Mediapart
Journaliste à Mediapart

Le président de la République et ses suppôts tentent de jouer sur les deux tableaux dans l'affaire Bettencourt-Woerth-Sarkozy. Ils se posent d'abord en martyrs de la presse, pour susciter la compassion du public, qui se souvient des chasses à l'homme d'Outreau et de Toulouse, au cours desquelles tant d'innocents furent injustement persécutés. Nous avons montré, ici, ce qu'a de répugnant une telle course à la victimisation de la part d'un pouvoir non pas offert en sacrifice aux racontars, mais bien surpris, pour des faits avérés, au cœur d'un scandale politico-financier qu'une enquête menée par des journalistes indépendants dévoile comme l'un des plus fâcheux de la Ve République.

Non contents de prétendre à la palme des opprimés sous un acharnement médiatique immérité, Nicolas Sarkozy et ses agents utilisent sans vergogne les méthodes qui permirent de clouer au pilori des boucs émissaires lors, par exemple, de l'affaire Alègre: le tri retors des procès verbaux d'auditions. À Toulouse, au printemps 2003, seuls des extraits soigneusement expurgés étaient communiqués aux journalistes par le biais des gendarmes, des avocats, des magistrats. L'ancien maire de la ville et l'ancien substitut du procureur apparurent alors comme des monstres, tandis qu'une lecture in extenso des accusations délirantes de leurs dénonciatrices indiquait, dans l'instant et à coup sûr, l'inanité de leurs folles médisances.

Inversement, dans le cas de l'affaire Bettencourt-Woerth-Sarkozy, la sélection opérée sur un plateau pour des journalistes dûment «tuyautés» par le parquet voire le ministère de l'Intérieur à la manœuvre, consiste à ne retenir, dans la déposition de Claire Thibout, l'ancienne comptable de la famille Bettencourt, que des bribes de déclarations à décharge, qui donnent l'impression, au cours d'un interrogatoire mené en ce sens, d'exonérer les hommes politiques de l'UMP.

Le montage à peine transmis aux journaux qui le publient comme une rétractation de la comptable, l'Élysée se fend d'un communiqué s'auto-disculpant: Claire Thibout aurait été instrumentalisée par Mediapart, circulez, il n'y a plus rien à lire!

Retournement de situation? Une lecture exhaustive de l'interrogatoire subi par ce témoin permet de mesurer, au contraire, à quel point il y a confirmation davantage qu'infirmation de ses dires sur le financement occulte de la droite française par le clan Bettencourt. C'est précisément ce document, dans sa longueur, ses méandres et ses répétitions, que publie Mediapart. Chacun peut ainsi apprécier le tour de passe-passe tenté par le pouvoir, qui utilise à outrance les services de l'État pour protéger sa faction.

L'étranglement des moyens d'information n'a pu être (encore?) échafaudé comme en 2003, à Toulouse, lors de l'affaire Alègre. Un quotidien local qui donnait le la, un ténor du barreau et ses affidés, des gendarmes monomaniaques et une partie du palais de justice avide de vengeance, avaient alors asphyxié l'ensemble des journalistes, obligés de reprendre à leur compte une mystification fondée sur des PV tronqués.

Voilà pourquoi, malgré une complétude rébarbative, il faut lire ce que nous avons la chance d'avoir à disposition intégralement. Nous voici au cœur d'un paradoxe: le journalisme consiste à choisir honnêtement; la manipulation se fonde sur des fragments déloyaux. Internet, qui se joue des formats, n'empêche pas l'écrémage propre à l'information, tout en permettant l'offre de preuves complète terrassant la désinformation. Voilà tout l'enjeu de cette folle journée, non pas des dupes comme l'espérait Nicolas Sarkozy, mais des avisés...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique économique
Comment la Macronie a tourné le dos à la rationalité économique
Alors qu’en 2017, Emmanuel Macron se présentait comme le champion de « l’évaluation des réformes », il fait fi des évaluations scientifiques négatives sur sa politique économique. Désormais, sa seule boussole est sa politique en faveur du capital.
par Romaric Godin et Mathias Thépot
Journal
Projet de loi immigration : « Nous sommes sur des propositions racistes »
Le projet de loi immigration, porté par Gérald Darmanin, est discuté mardi 6 décembre à l’Assemblée nationale. L’occasion notamment de revenir sur les chiffres de « la délinquance des étrangers » avancés par le chef de l’État et le ministre de l’intérieur. 
par À l’air libre
Journal — Habitat
Faute de logement, des mères restent à l’hôpital avec leurs enfants
À l’hôpital Delafontaine, à Saint-Denis, sept femmes sont accueillies sans raison médicale. En cause : la  saturation de l’hébergement d’urgence. Maïrame, mère d’un bébé de cinq mois, témoigne. 
par Faïza Zerouala
Journal — Travail
Grève chez Sanofi : « Ponctionner les actionnaires pour augmenter les salaires »
Démarré le 14 novembre, le conflit social chez le géant français du médicament touche désormais une quinzaine de sites. Reportage à Montpellier, où les « petits salaires » de l’entreprise sont mobilisés pour une hausse des rémunérations.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Rap et théorie postcoloniale : sur « Identité remarquable » de Younès Boucif
« Un Arabe qui fait du rap y’a pas grand-chose d’original », rappait Younès dans « J’me rappelle ». Mais quid d’un Arabe qui rappe, joue (au cinéma, au théâtre), écrit des romans, manage et se fait parfois, à ses heures perdues, documentariste ? À l'occasion de la sortie de son album, retour sur la trajectoire d'un artiste aux talents multiples.
par Matti Leprêtre
Billet de blog
Playlist - Post-punk et variants
Blue Monday infini et températures froides bien en dessous de celles d'Ibiza en hiver. C'est le moment idéal pour glorifier le dieu post-punk et ses progénitures art rock ou dark wave, fournisseurs d'acouphènes depuis 1979. Avec Suicide, Bauhaus, Protomartyr, Bantam lyons, This heat, Devo, Sonic Youth...
par Le potar
Billet de blog
L'amour trouvera un chemin
Dans la sainte trinité du jazz, et sa confrérie du souffle, on comptait le Père (John Coltrane), le Fils (Pharoah Sanders) et le Saint-Esprit (Albert Ayler). Il est peu dire que le décès de Pharoah Sanders, le 24 septembre dernier, est une grande perte. L'impact de son jeu, du son qu'il a développé, de ses compositions et de sa quête vers la vérité, est immense.
par Arnaud Simetiere
Billet de blog
Anne Sylvestre : manège ré-enchanté
Tournicoti-tournicota ! On savait l'artiste Anne Sylvestre facétieuse, y compris à l'égard de ses jeunes auditeurs, fabulettement grandis au rythme de ses chansons, alors qu'elle ne cessa pas de s'adresser aussi aux adultes irrésolus que nous demeurons. Presque au point de la croire ressuscitée, grâce à l'initiative de la publication d'un ultime mini album.
par Denys Laboutière