Antoine Perraud

Journaliste à Mediapart

Paris - France

Sa biographie

Antoine Perraud travaille depuis 1986 à France Culture, où il produit l’émission “Tire ta langue” depuis 1991 (avec une interruption de 2006 à 2009 consacrée à “Jeux d'archives”). Il est l’auteur de documentaires historiques et littéraires: “Une vie, une œuvre” (Jacques Bainville, Confucius…), “Le Bon Plaisir” (Bronislaw Geremek, Pierre Combescot…), “Mitterrand pris aux mots”, ainsi que de séries d’été: 18 heures sur Elias Canetti, 10 heures sur Charles de Gaulle, 5 heures sur la télévision française de 1944 à 1964… Par ailleurs et de surcroît, participation à l'émission que Laure Adler confia en 2004 à Élisabeth Lévy (avant que David Kessler ne l'en dessaisît en 2006) : “Le Premier Pouvoir”.

De 1987 à 2006, Antoine Perraud a été critique et grand reporter à Télérama, où il s'accomplit en introduisant le terme « bobo » (inventé par David Brooks) dans notre idiome en 2000, comme l’atteste la dernière édition du Grand Robert de la langue française

Diplômé du CFJ (Centre de formation des journalistes) en 1983, Antoine Perraud a régulièrement pris du champ : deux ans au Korea Herald (Séoul), DESS de correspondant de presse en pays anglophones, fondation “Journalistes en Europe”, préparation (aussi vaine qu'éphémère !) à l’agrégation d’histoire.

En 2007, il a publié La Barbarie journalistique (Flammarion), qui analyse, à partir des affaires Alègre, d’Outreau et de la prétendue agression du RER D, comment le droit de savoir peut céder le pas à la frénésie de dénoncer.

Membre du comité de lecture de la revue Médium (directeur: Régis Debray) depuis 2005, Antoine Perraud contribue depuis 2006 au supplément littéraire du quotidien La Croix. Fin 2007, il a rejoint mediapart.fr

Pour en savoir plus :
http://www.auditeurs-de-france-culture.asso.fr/?Dejeuner-Rencontre-du-29-janvier

Ma déclaration d'intérêts.

Lire ses articles dans le journal
Son blog
329 abonnés Tournure
Ses éditions
Voir tous
  • Mes 40 ans d’aveuglement volontaire sur Gabriel Matzneff

    Par
    Avant de le blâmer dans Mediapart en 2017, je me suis abusé sur l’abuseur Gabriel Matzneff. Occultant le pire, j’ai défendu sa liberté en croyant défendre la liberté : j’ai couvert un prédateur se faisant passer pour proie. Flash-back.
  • Pétain on y revient

    Par
    La sortie en DVD du film de Jean A. Chérasse (alias Vingtras pour le Club), La Prise de pouvoir par Philippe Pétain (1979), tombe à pic tant les temps se prêtent à une démonstration pédagogique et militante : à qui profite l'effondrement démocratique ?
  • Banksy dégradé à l'Espace Lafayette-Drouot

    Par
    Une pseudo exposition de prétendues œuvres de Banksy corrode l'esprit public, en prostituant l'art sous couvert de l'exalter. Jusqu'où nous rendrons-nous complices d'un tel triomphe de l'imposture, sonnant et trébuchant ?
  • Trump-Ubu président-roi

    Par
    La nuit passée, Donald Trump, aux côtés de son homologue finlandais, Sauli Niinistö, qui n'en pouvait mais, s'est livré à une conférence de presse maboulissime à la Maison-Blanche. Mediapart offre en partage un tel spectacle... ubuesque.
  • Le journalisme face aux écueils numériques

    Par
    Dans «La Fin du journalisme ?» (Ed. de l'Atelier), Antoine de Tarlé revient sur la crise que traverse l'information, à partir de sources et d'analyses puisées outre-Manche et outre-Atlantique. Son vade-mecum documenté tombe à pic.
Voir tous