Antoine Perraud

Journaliste à Mediapart

Paris - France

Sa biographie

Antoine Perraud travaille depuis 1986 à France Culture, où il produit l’émission “Tire ta langue” depuis 1991 (avec une interruption de 2006 à 2009 consacrée à “Jeux d'archives”). Il est l’auteur de documentaires historiques et littéraires: “Une vie, une œuvre” (Jacques Bainville, Confucius…), “Le Bon Plaisir” (Bronislaw Geremek, Pierre Combescot…), “Mitterrand pris aux mots”, ainsi que de séries d’été: 18 heures sur Elias Canetti, 10 heures sur Charles de Gaulle, 5 heures sur la télévision française de 1944 à 1964… Par ailleurs et de surcroît, participation à l'émission que Laure Adler confia en 2004 à Élisabeth Lévy (avant que David Kessler ne l'en dessaisît en 2006) : “Le Premier Pouvoir”.

De 1987 à 2006, Antoine Perraud a été critique et grand reporter à Télérama, où il s'accomplit en introduisant le terme « bobo » (inventé par David Brooks) dans notre idiome en 2000, comme l’atteste la dernière édition du Grand Robert de la langue française

Diplômé du CFJ (Centre de formation des journalistes) en 1983, Antoine Perraud a régulièrement pris du champ : deux ans au Korea Herald (Séoul), DESS de correspondant de presse en pays anglophones, fondation “Journalistes en Europe”, préparation (aussi vaine qu'éphémère !) à l’agrégation d’histoire.

En 2007, il a publié La Barbarie journalistique (Flammarion), qui analyse, à partir des affaires Alègre, d’Outreau et de la prétendue agression du RER D, comment le droit de savoir peut céder le pas à la frénésie de dénoncer.

Membre du comité de lecture de la revue Médium (directeur: Régis Debray) depuis 2005, Antoine Perraud contribue depuis 2006 au supplément littéraire du quotidien La Croix. Fin 2007, il a rejoint mediapart.fr

Pour en savoir plus :
http://www.auditeurs-de-france-culture.asso.fr/?Dejeuner-Rencontre-du-29-janvier

Ma déclaration d'intérêts.

Lire ses articles dans le journal
Son blog
316 abonnés Tournure
Ses éditions
Voir tous
  • Le journalisme face aux écueils numériques

    Par
    Dans «La Fin du journalisme ?» (Ed. de l'Atelier), Antoine de Tarlé revient sur la crise que traverse l'information, à partir de sources et d'analyses puisées outre-Manche et outre-Atlantique. Son vade-mecum documenté tombe à pic.
  • La mort d'Omar Habib, être d'exception

    Par
    Omar Habib, naguère kiosquier légendaire de la place Clichy à Paris, jadis animateur des luttes engagées par les travailleurs immigrés, enfant de la casbah d'Alger, est mort cette nuit, alors que l'Algérie sort du coma. Portrait d'un être cher.
  • Quand Trump et Macron canardent, siamoisement, leur contre-pouvoir

    Par
    Où il appert que le président états-unien comme le français, tous deux ivres d'un pouvoir sans partage conquis lors d'un Blitzkrieg électoral, ne supportent rien ni personne en travers de leur route. Démonstration, dite Mueller-Bas...
  • Bush, ou le savoir-mourir patricien

    Par
    Sous couvert d'émotion, les interventions ayant suivi le trépas de Bush l'Ancien font ressurgir un ordre de fer, patriarcal et patricien. Celui qui forgea l'Amérique, tout en attisant la dissidence de ceux qu'il n'eut de cesse d'effacer...
  • Méprise du participatif

    Par
    La revue Médium publie mon retour d'expérience dans le champ participatif : comment la délibération fructueuse s'avère souvent dépréciée, sous couvert d'une libre expression démocratique hélas dévoyée. (Re)lançons ici le débat...
Voir tous