Antoine Perraud

Journaliste à Mediapart

Paris - France

Sa biographie

Antoine Perraud travaille depuis 1986 à France Culture, où il produit l’émission “Tire ta langue” depuis 1991 (avec une interruption de 2006 à 2009 consacrée à “Jeux d'archives”). Il est l’auteur de documentaires historiques et littéraires: “Une vie, une œuvre” (Jacques Bainville, Confucius…), “Le Bon Plaisir” (Bronislaw Geremek, Pierre Combescot…), “Mitterrand pris aux mots”, ainsi que de séries d’été: 18 heures sur Elias Canetti, 10 heures sur Charles de Gaulle, 5 heures sur la télévision française de 1944 à 1964… Par ailleurs et de surcroît, participation à l'émission que Laure Adler confia en 2004 à Élisabeth Lévy (avant que David Kessler ne l'en dessaisît en 2006) : “Le Premier Pouvoir”.

De 1987 à 2006, Antoine Perraud a été critique et grand reporter à Télérama, où il s'accomplit en introduisant le terme « bobo » (inventé par David Brooks) dans notre idiome en 2000, comme l’atteste la dernière édition du Grand Robert de la langue française

Diplômé du CFJ (Centre de formation des journalistes) en 1983, Antoine Perraud a régulièrement pris du champ : deux ans au Korea Herald (Séoul), DESS de correspondant de presse en pays anglophones, fondation “Journalistes en Europe”, préparation (aussi vaine qu'éphémère !) à l’agrégation d’histoire.

En 2007, il a publié La Barbarie journalistique (Flammarion), qui analyse, à partir des affaires Alègre, d’Outreau et de la prétendue agression du RER D, comment le droit de savoir peut céder le pas à la frénésie de dénoncer.

Membre du comité de lecture de la revue Médium (directeur: Régis Debray) depuis 2005, Antoine Perraud contribue depuis 2006 au supplément littéraire du quotidien La Croix. Fin 2007, il a rejoint mediapart.fr

Pour en savoir plus :
http://www.auditeurs-de-france-culture.asso.fr/?Dejeuner-Rencontre-du-29-janvier

Lire ses articles dans le journal
Son blog
291 abonnés Tournure
Ses éditions
Voir tous
  • Du ci-devant Rugy

    Par
    Même s'il n'est ni responsable ni coupable de sa particule, François de Rugy s'avère le premier représentant de la noblesse française à présider la chambre des députés depuis 1875 – la France hésitait alors entre monarchie et République. Comme aujourd'hui ?...
  • Ô société civile, que de primes on commet en ton nom !

    Par
    En usurpant la notion de « société civile », ce gouvernement se paie de mots détournés. Il tord le vocabulaire pour semer la confusion dans les esprits ainsi domesticables. Mal nommer, c'est déjà ruiner la vigilance démocratique...
  • Toujours Emmanuel Tugny poétise la politique

    Par
    Les chroniques politiques (2008-2017) du blogueur de Mediapart Emmanuel Tugny ont été réunies dans un livre acerbe et enjoué : Un regard de l'autre (Gwen Catalá Éditeur). En voici la préface, commise après que l'auteur m'eut poussé à un tel vice formel...
  • Marcel Proust sort de sa camera obscura

    Par
    Saisissante nouvelle : Marcel Proust fut saisi par un opérateur de prise de vue. C'était en 1904, lors d'un mariage aristocratique, forcément aristocratique. 113 ans plus tard, le fantôme sautillant d'un dandy moustachu portant chapeau melon surgit sous nos yeux, ravis en admiration.
  • Z'avez pas vu Fillon?

    Par
    Son immense courage est de n'en avoir pas. Même quand il charge, prêt à mourir jusqu'à la dernière Pénélope. Explication de gravure, ou plutôt de film américain en noir et blanc ; quand le gangster était roi. François Fillon en réincarnation de George Raft...
Voir tous