ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

725 Billets

1 Éditions

Billet de blog 31 mars 2016

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Un Portugais qui vaut de l'or, 14.500 euros par jour!

L’événement est rare, ça vaut la peine de le signaler. Un Portugais, arrivé en France à l'âge de 17 ans a réussi la performance de toute une «vie» en doublant sa rémunération en 2015, à l'âge de 58 ans. Mieux qu'une Rolex à 50 ans! Ça lui fait 14.500€ par jour. Il s'agit de Carlos Tavares, patron de PSA Peugeot Citroën.

ARTHUR PORTO
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Qu'il soit né à Lisbonne, fils d'une mère professeur de français et d'un père travaillant pour un assureur français, cela ne joue pas un grande rôle dans l'affaire. Il y a d'autres précédents, un fils de parents hongrois, installés en France, qui est devenu Président de la République et tous les matins songe à y retourner. Comme quoi il y a des «métèques» qui s'en sortent, si on peut dire!

C'est cocasse, pour cette population immigrée, qui a investi la France dans les années 60 et 70, pour fuir la dictature de Salazar, qui a fait son trou dans l’hexagone, passant aujourd'hui pour une communauté de «bons immigrés». Le palmarès de Carlos Tavares, grand amateur de course automobile, parti en pole position, et il y arrive sans complexes. Le fait d'être un proche de l'ancien premier ministre socialiste portugais, José Socrates, ne fait pas de lui un socialiste de la fraternité ni de la solidarité, c'est plutôt le versant «la lutte de classes existe et c'est moi qui gagne»!

Il reste le symbole d'une caste, celle des grands patrons, dans une société de plus en plus inégalitaire dont les mœurs et les pratiques sont révélateurs de comment une démocratie politique devient soumise à la puissance économique et financière. Qu'il soit Portugais ou Martien, c'est ce qu'il représente qui est ici en question, cette façon de s'approprier personnellement, sous couvert d'efficacité (d'autres grands patrons ayant échoué sont néanmoins bien partis les poches pleines), des bénéfices du résultat du travail de toute une entreprise. Plus sérieusement que ce billet, voir l'article d'Hubert Huertas Salaire des grands patrons: soyons tous des Tavares!

merci Lacombe pour ce dessin

Dans l'hebdo portugais Expresso, Daniel Ribeiro, correspondant à Paris, donne la parole à un autre Portugais, José Manuel Queiroz, syndicaliste CFDT, ouvrier chez Peugeot depuis 16 ans et demi. «C'est une honte, parce que nos salaires sont bloqués depuis trois ans et il a doublé le sien». Avec un salaire net de 1.800 euros par mois, ce "compatriote" participe sûrementà la bonne recette de M Tavares.

Cette histoire m'a fait penser à la cage dorée, une comédie qui met en scène un couple Portugais, du 16ème arrondissement. Il est maçon, elle est concierge et à coup sûr ils valent de l'or, mais pas le même... Si vous avez l'occasion ne le ratez pas : Une cage... pas si dorée!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Éducation et enseignement supérieur
Prof harcelée par l’extrême droite : « Maintenant, il faut une protection policière pour réfléchir sur la fraternité ? »
Sophie Djigo, enseignante de philosophie en classe préparatoire à Valenciennes, a été la cible d’une campagne en ligne parce qu’elle organisait une sortie pédagogique dans une association d’aide aux migrants à Calais. Elle demande à l’Éducation nationale de « protéger les collègues ».
par Célia Mebroukine
Journal
Drones, « exosquelettes » et nouvelles brigades : comment Darmanin va dépenser ses milliards
Les députés ont adopté mardi la version sans doute définitive de la Lopmi, ce texte qui fixe les objectifs et moyens des forces de l’ordre pour les cinq prochaines années. Elle prévoit une augmentation de leur budget de 15 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée à la numérisation de l’ensemble de leurs activités.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Justice
Affaire « Paul Bismuth » : Sarkozy prend ses distances avec les autres prévenus
L’ancien président conteste avoir commis la moindre infraction, malgré des enregistrements diffusés par la cour d’appel de Paris indiquant le contraire. À l’entendre, il n’était « pas passionné de procédure pénale », à l’inverse de Thierry Herzog, son ami avocat, et de l’ex-magistrat Gilbert Azibert.
par Michel Deléan
Journal — International
Opération « Sauver Sarko » : un diplomate libyen rattrapé par la justice
Un diplomate libyen en lien avec les services secrets français a été mis en examen pour « corruption de personnels judiciaires étrangers ». Il a reconnu avoir servi d’intermédiaire pour essayer d’obtenir la libération d’un des fils de l’ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi dans le but de servir les intérêts de Nicolas Sarkozy.
par Fabrice Arfi, Karl Laske et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités
Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André