ATD Quart Monde
Abonné·e de Mediapart

44 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 oct. 2017

Ce sont les oubliés de la République qui la reconstruisent

Ces oubliés de la République, ce sont ces 5 millions de personnes situées sous le seuil de pauvreté qui, malgré leurs efforts quotidiens, ne s'en sortent guère, auxquels on pourrait ajouter quelques millions d'autres. Ce sont eux qui bousculent l'ordre établi et contribuent à des changements de société.

ATD Quart Monde
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ces oubliés de la République, ce sont ces 5 millions de personnes situées sous le seuil de pauvreté(1) qui, malgré leurs efforts quotidiens, ne s'en sortent guère, auxquels on pourrait ajouter quelques millions d'autres.
Pourquoi "oubliés" ? Parce qu'ils sont invisibles aux yeux de l'opinion et largement absents des discours publics et politiques, et parce que, dans une grande indifférence générale, leur quotidien se dégrade d'année en année avec l'augmentation du chômage et du coût de la vie.

Pourtant, ce sont eux qui prendront la parole, comme chaque année, le 17 octobre prochain, partout en France et dans le monde.
Comme Marie et Georges, militants d'ATD Quart Monde de la première heure, le diront ce jour-là au Trocadéro : en s'engageant dans un mouvement comme ATD Quart Monde, ils sont passés d'un statut de "coupables" à un sentiment de "victimes" puis à un rôle de "résistants". D'invisibles et oubliés, ils sont devenus acteurs d'un projet de société.

"Résistance", cela rappelle une période de notre histoire où les denrées les plus précieuses étaient l'espoir et la confiance en l'avenir, une période où une "armée de l'ombre" refusait que la liberté d'agir, de dire, de vivre, soit enchaînée par un pouvoir qui niait la dignité de chacun.
Aujourd'hui, ce pouvoir oppressant n'est plus le nazisme, mais celui de l'argent-roi, qui enferme dans le silence de la précarité et de la pauvreté ses millions de victimes.

"Résistance", ça évoque aussi la figure de Geneviève de Gaulle et de Paul Bouchet, grands Résistants au nazisme, tous deux présidents d'ATD Quart Monde en France (la première de 1964 à 1998 et le second de 1998 à 2002) et dénonciateurs de ce "totalitarisme de l'argent".

Prendre conscience de la violence de la société

Ces résistants d'aujourd'hui, cette "armée des ombres", ce sont tous ces "exclus" et "non exclus" qui s'engagent dans le combat contre la misère avec comme seules armes des relations humaines qu'ils tissent précieusement. Ce sont ces Marie-France qui décident un jour d'arrêter de vivre les volets fermés, participent à la création de la Couverture Maladie Universelle et vont partout porter la parole des plus défavorisés.
Ils gagnent des têtes de pont une par une, rallient à leurs côtés d'autres hommes et femmes de tous bords, luttent non pas pour des intérêts partisans mais pour libérer tous de l'oppression.
Ils nous aident à prendre conscience de la violence de notre société qui fait reposer la valeur d'une personne sur le montant inscrit en bas de sa fiche de paie(2) et ne fait pas grand chose par ailleurs pour garantir un emploi à tous ceux qui souhaitent travailler.

jean-christophe.sarrot@atd-quartmonde.org

(1) : Le seuil à 50% du revenu médian. Voir www.inegalites.fr/600-000-pauvres-de-plus-en-dix-ans
(2) : Un exemple parmi d'autres de cette violence : une amie me raconte ce matin que son compagnon, actuellement sans emploi, n'a pas été gardé récemment dans une mission d'intérim. Elle explique : "le travail à la chaîne, ça se passait bien, mais l'usine est très grande et, les premiers jours, il mettait trop de temps le matin pour trouver son poste de travail... Ils ne l'ont pas gardé. En même temps, on nous a diminué notre aide au logement. Quand on demande une explication, on n'a pas de réponse. On ressent une grande violence de la part de l'administration."

Et n'oubliez pas...

Tous à la République à Paris les 14 et 15 octobre 2017 !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
Le double « je » de Macron au Parlement européen
Mercredi, à Strasbourg, Emmanuel Macron et ses adversaires politiques ont mené campagne pour la présidentielle française dans l’hémicycle du Parlement européen, sous l’œil médusé des eurodéputés étrangers. Le double discours du chef de l’État a éclipsé son discours sur l’Europe.
par Ellen Salvi
Journal — Médias
Bolloré : la commission d’enquête se mue en café du commerce
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches patriotiques ou nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Migrations
Dans le sud de l’Espagne, ces Algériens qui risquent leur vie pour l’Europe
En 2021, les Algériens ont été nombreux à tenter la traversée pour rejoindre la péninsule Ibérique, parfois au péril de leur vie. Le CIPIMD, une ONG espagnole, aide à localiser les embarcations en mer en lien avec les sauveteurs et participe à l’identification des victimes de naufrages, pour « soulager les familles ».
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato
Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille
Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche