Au jour d'apres
Atelier d'écritures pour gouverner le futur
Abonné·e de Mediapart

32 Billets

1 Éditions

Billet de blog 29 avr. 2020

Nouveau jour, par Ginato.

« Ne perds pas l'empreinte de la brise chaude / N'ignore pas l'alchimie du battement de cœur (No pierdas la huella de la cálida brisa / No ignores la alquimia del latido ». Le souffle d’une jeune poète colombienne.

Au jour d'apres
Atelier d'écritures pour gouverner le futur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le jour d'après, les désirs nus se peuplent de gens qui jadis furent, qui ne sont plus mais un jour seront. Mais que seront-ils ? Si on le voit de façon philanthropique ce seront des êtres compréhensibles, plus humains, débordants de joie, et prêts à lutter pour le changement. Comme disait le professeur Leonardo Laverde : « Un sentier douloureux nous montre la relation, ce qui a été vécu ne fut pas vain, on a appris la leçon », c'est ce que j'espère trouver après ce « chaos » pour certains, « bonheur » pour d'autres. 

Et les nuances de l'innocence reviennent

Exhalaisons harmoniques

Regards pollinisateurs

Le soupir de l'espoir revient

Ruisseaux de chants

Et rires automatiques

Cependant la mélancolie pèse sur mon âme, et bien que je ne veuille pas l'éprouver, un certain pessimisme m'accompagne aussi en pensant que demain les mêmes personnes poursuivront un quotidien dérisoire, comme si rien ne s'était passé, comme s'ils revenaient de longues vacances où ils s'étaient mortellement ennuyés et qu’ils retrouvaient le besoin de «  produire » à nouveau.

Alors écoute et n'oublie pas

Quand viendra l'heure du délire

Des rafales d'extase se mêleront au souffle

La passion sidérale soupire

Ne perds pas l'empreinte de la brise chaude

N'ignore pas l'alchimie du battement de cœur

 Souviens-toi

Que le temps ne ressuscite pas les âmes inexistantes

 Ginato, Bogota, 26 avril 2020.

Al día siguiente, las ansias se pueblan desnudas de la gente que una vez fue, que ya no es y que algún día será. Pero ¿que serán?  Si lo vemos de una manera filántropa, serán unos seres comprensivos, más humanos, rebosantes de alegría y dispuestos a luchar por un cambio. Como dice el maestro Leonardo Laverde, “un sendero adolorido nos mostró la relación, no fue en vano lo vivido, aprendimos la lección” y eso es lo que espero encontrar después de este “caos” para algunos, pero “dicha” para otros.

Y vuelven los matices de inocencia

Exhalaciones armónicas,

Miradas polinizadoras.

Vuelve el suspiro de esperanza

Riachuelos de cantos

Y risas automáticas.

Sin embargo, y pesa un poco en mi alma la misantropía y aunque no lo quisiera sentir, también un cierto pesimismo me acompaña, al pensar que, al día siguiente, serán las mismas personas que siguen una cotidianidad irrisoria, como si no hubiera ocurrido nada, como si salieran de unas largas vacaciones donde ya estaban totalmente aburridos y necesitan volver a “producir”.

Así que escucha y no lo olvides.

Cuando llegue la hora del delirio

Ráfagas de éxtasis se mezclarán en el aliento

Suspira la pasión sideral.

No pierdas la huella de la cálida brisa

No ignores la alquimia del latido,

Recuerda que,

El tiempo no revive las almas inexistentes.

 Ginato, Bogota, 26 avril 2020.

Au jour d’après ? Quel « jour d’après » ? A partir d’un premier texte anonyme et collectif, MEDIAPART accueille depuis le 6 avril 2020 le blog Au jour d’après, atelier d’écritures en voix brassées du Tout-monde pour gouverner le futur.

Ce blog sera quotidiennement mis à jour, jusqu’à plus soif.

Toutes contributions peuvent être adressées à : aujourdapres@tutanota.com

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La redevance sabordée, l’information en danger
Emmanuel Macron l’a décidé presque seul : l’audiovisuel public sera privé dès cette année des 3,2 milliards d’euros que lui rapporte cette ressource prélevée depuis 1948. Au nom du « pouvoir d’achat », le gouvernement s’apprête à faire peser de lourdes menaces sur les médias publics.
par Dan Israel
Journal
Outre-Manche, la BBC dans le collimateur du gouvernement
L’exécutif britannique veut changer le mode de financement du groupe audiovisuel public pour des raisons économiques et électoralistes. En janvier dernier, la ministre de la culture, Nadine Dorries, a expliqué vouloir mettre fin à la redevance, un système de financement qu’elle juge « obsolète ».
par Marie Billon
Journal — Diplomatie
Le conflit russo-ukrainien divise la gauche anti-guerre
La cohérence du camp anti-impérialiste, a priori uni par son rejet des blocs militaires, a été mise à l’épreuve par l’invasion de l’Ukraine. Certains refusent les livraisons d’armes, craignant l’engrenage d’un conflit interimpérialiste, tandis que d’autres estiment incontournable cette solidarité. 
par Fabien Escalona
Journal
Yaël Braun-Pivet, première femme au perchoir
La députée des Yvelines succède à Richard Ferrand au terme de deux tours de scrutin. Un poste qu’elle convoitait depuis de nombreux mois. 
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Quel est le lien entre l’extrême droite, l’avortement et les luttes féministes ?
La fuite du projet de décision de la Cour suprême qui supprimerait le droit à l'avortement aux Etats Unis en est l'exemple. L’extrême droite d’hier comme d’aujourd’hui désire gouverner en persécutant un groupe minoritaire sur des critères raciaux pour diviser les individus entre eux. Quant aux femmes, elles sont réduites à l’état de ventres ambulants.
par Léane Alestra
Billet de blog
États-Unis : le patient militantisme anti-avortement
[Rediffusion] Le droit à l'avortement n'est plus protégé constitutionnellement aux États-Unis. Comment s'explique ce retour en arrière, et que peuvent faire les militantes des droits des femmes et les démocrates ?
par marie-cecile naves
Billet de blog
Le combat pour l'avortement : Marie-Claire Chevalier et le procès de Bobigny (1)
[Rediffusion] Marie-Claire Chevalier est morte le 23 janvier, à 66 ans. En 1972, inculpée pour avoir avorté, elle avait accepté que Gisèle Halimi transforme son procès en plaidoyer féministe pour la liberté de disposer de son corps. Pas facile d’être une avortée médiatisée à 17 ans, à une époque où la mainmise patriarcale sur le corps des femmes n’est encore qu’à peine desserrée.
par Sylvia Duverger
Billet de blog
Autorisation de l'interdiction de l'IVG aux USA, sommes nous mieux lotis en France ?
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».
par bennoursahra