Cyclotourisme, la vélo-route des vacances

Le tourisme nomade est en pleine expansion. L'esprit d'aventure s'y nourrit de choses simples reposant sur l'autonomie. Cela explique le succès de la grande randonnée pédestre et du cyclotourisme, ce dernier offrant un bon compromis entre effort physique et défilement des paysages.

Sur le canal latéral à la Garonne Sur le canal latéral à la Garonne

C'est pourquoi on croise de plus en plus de ces cyclistes lestés de sacoches ventrues dans lesquelles voisinent vêtements, aliments et ustensiles de cuisine, outillage et matériel de camping. En solitaire, en couple, en groupe ou en famille, un parent devant, l'autre en serre-file et entre les deux, le bébé dans sa remorque, le petit sur un vélo arrimé à celui d'un adulte et l'adolescent qui freine dans les montées pour ne pas dépasser ses parents.

Sur la route

Le cyclotourisme n'exige pas de capacité physique particulière.

Le cycliste qui chaque jour s'enfume dans la circulation urbaine, débutera sans difficulté avec des étapes de quarante kilomètres. À peine trois heures à l'allure tranquille de quinze kilomètres à l'heure, sans feu rouge ni embouteillage pour casser l'élan.

Entre celui qui prend la route chaque matin à sept heures et referme sa tente après cent cinquante kilomètres, celui qui décolle à midi, pédale quelques heures et reste trois jours à l'étape en épuisant les richesses touristiques, a fortiori celui qui roule avec de jeunes enfants, tout est possible.

La Fédération française de cyclotourisme (FFCT) dispense conseils et renseignements et il existe certainement près de chez vous un club qui organise des sorties du week-end et vous mettra le pied à l'étrier. Autour de Paris, on trouve toujours un trajet agréable entre deux gares SNCF. Les vélos sont admis gratuitement dans les trains de banlieue en dehors des heures de pointe et les gares s'équipent de sas adaptés à l'accès des bicyclettes. Des idées de circuits ici ou et il existe des informations similaires dans la plupart des régions.

Au sein de la FFCT, une Amicale des cyclo-cardiaques aborde cette activité avec les contraintes attachées à certaines pathologies.

Des chemins balisés Des chemins balisés

Pour votre périple estival, des circuits balisés de plus en plus nombreux empruntent pistes cyclables, routes secondaires ou chemins de halage. Par exemple, la Vélodyssée qui traverse la Bretagne entre Roscoff et Nantes puis longe l'Atlantique jusqu'à Hendaye et se prolonge vers l'Espagne d'un côté et le Royaume-Uni de l'autre ou bien la Loire à vélo, premier tronçon d'une vélo-route européenne reliant l'Atlantique à la Mer Noire, l'une des quinze qui sillonnent l'Europe d'est en ouest et du nord au sud. 

L'Europe à bicyclette L'Europe à bicyclette

Mais s'il rassure ceux qui craignent la proximité avec l'automobile, le circuit balisé vous entraîne souvent dans des détours plus compatibles avec la promenade locale qu'avec le parcours au long cours et fréquemment compliqués par une signalisation défectueuse.

Rien n'empêche donc de tracer soi-même son parcours sur une carte routière en privilégiant trajectoire et objectif touristique. Et il existe des GPS adaptés à la bicyclette !

La route vous invite et les vacanciers motorisés y sont détendus, sinon bienveillants à l'égard de ces extra-terrestres qui ont choisi la lenteur.

Enfin cette agence spécialisée, cette autre et celle-là encore, proposent des circuits "clé en main" avec guide, hébergement à l'étape et au besoin, location de matériel (y compris vélos à assistance électrique) et transport des bagages.

Mais si vous préférez monstre mécanique et cabine climatisée, il vous reste le nomadisme motorisé !

À l'étape

Certains cyclotouristes séjournent chez l'habitant. J'avoue mon ignorance. En vacances, j'apprécie l'improvisation. Le camping offre de nombreuses opportunités, surtout en France où la densité des terrains permet de n'y penser qu'au dernier moment. Ce n'est pas toujours le cas. Dans les Flandres belges par exemple, les terrains de camping sont rares en dehors de la bande côtière. Mais il y a aussi le camping à la ferme.

L'Aiguillon-sur-mer, premier arrivé L'Aiguillon-sur-mer, premier arrivé

Le camping sous tente est désormais anecdotique, noyé au milieu des caravanes, camping-cars et mobil-homes. La plupart des terrains (les professionnels insistent : hôtellerie de plein-air !) développent le séjour de longue durée et celui qui monte sa tente le soir et la démonte le matin est devenu une exception. Mais il est rare de ne pas trouver de la place pour son petit vélo et sa petite tente et il existe aussi des terrains agréables, sans ces équipements et services onéreux qui vous concernent peu puisque vous ne faites que passer.

Les offices de tourisme et les sites de vélo-routes proposent des listes de terrains de camping. Il est utile de visiter leurs sites internet et d'y consulter les tarifs, pour éviter les mauvaises surprises.

Vers le camp de base

Pour rejoindre le lieu de départ du parcours et revenir chez soi celui-ci bouclé, la SNCF propose de transporter les bicyclettes par le train. Deux possibilités :

Dans un espace dédié au transport des vélos Dans un espace dédié au transport des vélos

- tous les trains acceptent gratuitement et sans réservation le vélo démonté (les roues, les porte-bagages et bagages) rangé dans une housse réglementaire de 120 x 90 cm (qu'il faut ensuite transporter pliée sur son vélo). Votre vélo est au milieu des autres bagages et en cas d'affluence, il faut veiller à ce qu'il ne soit pas détérioré. Mais pour les transports internationaux, cette solution s'impose.

- un grand nombre de trains (vérifier sur le site internet de la SNCF la présence du symbole figurant une bicyclette) emportent le vélo non démonté dans un wagon comportant un local ou un emplacement réservé (10€ en TGV quel que soit le parcours, gratuit en TER et Intercité). Depuis 2015, on peut réserver sur le site internet de la SNCF en même temps qu'on achète son billet. Ces possibilités sont limitées aux vélos standards à l'exclusion des vélos couchés et des remorques pour lesquels vous devez vous renseigner sur les solutions de transport par train.

J'ai croisé à La Réole un bordelais qui avait embarqué son vélo couché dans l'avion vers Genève, démonté et emballé dans une caisse. Il avait ensuite descendu la vallée du Rhône, longé la Méditerranée et remontait vers Bordeaux par le canal des deux-mers.

J'ai rencontré aussi chez un marchand de vélo parisien, une jeune femme se renseignant sur les possibilités de transport de son vélo vers l'Australie où elle projetait un périple. Le commerçant lui expliquait qu'il valait mieux pour elle, acheter une bicyclette en Australie et la revendre avant son retour.

 S'équiper

De nombreux cyclotouristes adoptent la randonneuse équipée de roues de 650 ou bien un VTC avec roues de 26 pouces, plutôt que le classique 700C. Cela rabaisse le centre de gravité et améliore la maniabilité sur terrain accidenté. Mais tous les modèles font l'affaire. Le vélo de ville qui privilégie le confort au détriment de la vélocité peut toutefois être écarté au profit d'un vélo équipé d'un triple plateau permettant d'affronter tous les profils de routes. On peut aussi randonner en vélo couché pour lequel il existe des porte-bagages et des sacoches adaptés. Certains parcours comme le Canal du Midi sont en terre battue. Un robuste vélo tous-chemins (VTC) vous donnera de l'aisance.

On trouve des conseils utiles sur le site de la Fédération française de cyclotourisme, mais un marchand de vélo vous vendra la bicyclette adapté à votre morphologie et votre style. Si le vélo n'est pas équipé d'attaches, il pourra également y fixer des pattes pour monter un porte-bagages avant.

Transportant lui-même ses bagages, le cyclotouriste est incité à alléger son mode de vie. En y mettant le prix, on trouve des tentes de qualité pesant moins de trois kilos, que vous transporterez sans difficultés et dans lesquelles vous serez à l'aise seul ou à deux. Un ou deux changes sans oublier un vêtement chaud, boîtes et flacons en plastique alimentaire, gobelet et couverts, matériel de cuisson, à moins de se limiter aux crudités en améliorant l'ordinaire chez les vendeurs de pizzas. Avec la trousse de toilette, l'outillage, les pièces de rechange (y compris rayons, pneu à tringles souples et chambres à air) et la pompe à vélo, de la lecture et une lampe, les provisions de bouche et l'eau (une chaude journée d'été, deux ou trois litres par personne ne sont pas un luxe) : au total une vingtaine de kilos pour une personne seule en comptant les sacoches. Un inventaire du possible sinon du nécessaire, trouvé sur un site canadien.

Deux paires de sacoches étanches, volumineuses à l'arrière, plus petites à l'avant. Ces dernières stabilisent la direction et équilibrent l'arrimage qu'une solide béquille maintiendra debout. On trouve le matériel adéquat chez la plupart des marchands de vélos. Un site intéressant pour l'achat en ligne : rando-boutique.com

Un matériel souvent onéreux mais de qualité, qu'on trouve sans doute d'occasion. Et puis l'investissement réalisé, le cyclotourisme est un mode de tourisme économique.

o

Quelques idées de circuits (autour de 500 km sauf Nantes - Bayonne : 720 km)

La Manche et les plages du débarquement
Granville. Près de Coutance, début de près de quatre-vingts kilomètres d'une piste cyclable plein nord empruntant le tracé d'une ancienne voie ferrée et donc toute droite, très plate et sur laquelle on roule à vive allure. On s'ennuie toutefois un peu dans cet environnement invariable de taillis et on peut préférer longer la côte. Plus au nord, Saint-Sauveur le Vicomte, son château et son musée admirablement conçu, consacré à Barbey d'Aurevilly l'auteur des Diaboliques, natif du lieu.

La Hague, en regardant passer les cyclistes La Hague, en regardant passer les cyclistes

La Hague, son plateau central et ses routes qui plongent vers ses jolies plages de sable fin sur lesquelles on ne s'écrase pas, ses dunes, la maison de Jacques Prévert et à la sortie ouest de Beaumont-Hague, une jolie usine couleur pastel défendue par un solide grillage.

Cherbourg, son musée des Beaux-arts, sa Cité de la mer et son musée de la Libération puis plein est, le joli port de Barfleur et longeant la côte vers le sud puis vers l'est, Utah-Beach et Omaha-Beach évoquées dans un précédent billet ....

À noter que depuis Granville, on peut faire un détour jusqu'au Mont-Saint-Michel. Préférer le trajet côtier et ses troupes d'agneaux de prés salés à la route intérieure, toute en montées et en descentes.

 

Un parcours en Belgique

La vallée de la Meuse : Verdun, Charleville-Mézières. Dès l'arrivée en Belgique, le paysage devient moins austère. Le Château de Freÿr, ses intérieurs et ses splendides jardins, Dinant (jolie ville encaissée avec sa forteresse qui vous réserve des surprises, ses restaurants en bord de Meuse ... Bouboule, le roi des moules et l'abbaye de Leffe !), Namur puis plein nord le long d'un canal vers Leuven (Louvain-la-vieille), son université et son béguinage (monastère dans lequel les épouses d'hommes partis aux croisades prononçaient des vœux temporaires), Mechelen (Malines), autre jolie ville avec un agréable terrain réservé aux campeurs à la sortie nord et Anvers, ses musées, son Grote Markt et son terrain de camping de l'autre côté de l'Escaut que l'on traverse par un long couloir souterrain accessible par un ascenseur ou une volée d'escalators.

Leuven, le béguinage Leuven, le béguinage

Cap à l'ouest le long de la côte : Terneuzen (en Zeeland, une enclave des Pays-Bas sur la rive gauche de l'Escaut), Knokke. Sur les quatre-vingt kilomètres qui vous séparent de la frontière française, vous avez alors le choix entre une sorte d'autoroute ouverte aux cyclistes et le chemin de bord de mer sur lequel vous traverserez des bancs de plagistes (attention à la conduite erratique des voitures à pédales louées aux touristes !), Oostende, De Panne et Dunkerque. Mais vous pouvez aussi bifurquer vers Bruges ou Gand puis Lille.

Wallonie : http://www.campingbelgique.be/campingbelgique_fr
ou http://fr.camping.info/belgique/campings

Le canal des deux-mers
Presqu'entièrement en site propre

Bordeaux - La Réole par la route (60km), puis le macadam du chemin de halage du Canal latéral à la Garonne sur lequel on double les bateaux de plaisance.

D'autres nomades le long du canal D'autres nomades le long du canal

À signaler la possibilité de louer ces bateaux que l'on peut manœuvrer sans permis ; une autre piste pour les vacances. Agen, Moissac (superbe abbaye dans un paysage encaissé, dont on a détruit le réfectoire des moines en 1840 pour faire passer le chemin de fer), Toulouse.

Construit entre 1667 et 1681 et classé par l'UNESCO au Patrimoine mondial de l'humanité, le Canal du Midi qui joint Toulouse à Agde est parsemé de magnifiques ouvrages d'art, ponts, écluses.

Canal du midi juste avant Agde Canal du midi juste avant Agde

Les groupes circulant sur le chemin de halage doivent préalablement s'inscrire auprès de Voies navigables de France. Pour le cycliste, à partir du seuil de Naurouze qui marque l'entrée du Languedoc-Roussillon, un étroit sentier en terre battue avec racines d'arbres et trous de boue sur lequel vous regretterez de ne pas avoir emporté un vélo-tout-chemin : Villefranche-de-Lauragais, Castelnaudary, Carcassonne, Béziers, Agde. 

Noter la difficulté de trouver un train pour revenir du Languedoc vers Paris avec un vélo non démonté.

La Côte atlantique

Nantes. En sortant de la gare, vous vous trouvez face à deux directions cyclistes : la Loire à vélo et la Vélodyssée. Sur cette dernière, vous longez l'estuaire, arrivez à Saint-Michel-Chef-Chef sur la côte atlantique. Puis les Sables d'Olonne, La Rochelle, Rochefort (las ! la maison de Pierre Loti que j'avais très envie de revoir, menace ruine et a été fermée pour plusieurs années)

Près de La Rochelle, le pont vers l'Ile de Ré et sa piste cyclable Près de La Rochelle, le pont vers l'Ile de Ré et sa piste cyclable

Marennes (la cabane à huitres sur la plage : 8€ la douzaine d'huitres ventrues servies avec le verre de vin ! Tarif été 2015). Quelques tours de pédalier et on arrive à Royan où vous attend le ferry-boat vers la Pointe de Grave.

Au pied de la Dune du Pilat Au pied de la Dune du Pilat

Sur la côte girondine commence un confortable boulevard à vélo rectiligne abrité au milieu des pins sur lequel la vitesse augmente (si le terrain est plat, le prix de la nuitée de camping atteint des sommets !), Arcachon et la dune du Pilat, Mimizan, Bayonne.

de nombreuses autres idées sur le site de France-vélo tourisme.

 

 

Quelques sites utiles

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.