Allopathie contre homéopathie : vers un changement de paradigme !

Les récentes attaques de la médecine conventionnelle allopathique contre l’homéopathie traduisent en fait un changement de paradigme aboutissant maintenant sous nos yeux alors que ces deux médecines n’ont pas réussi à solutionner efficacement le traitement des maladies, notamment sans effets secondaires pour l’allopathie.

Les récentes attaques de la médecine conventionnelle allopathique contre l’homéopathie:

https://www.alternativesante.fr/homeopathie/homeopathie-la-contre-attaque

traduisent en fait un changement de paradigme aboutissant maintenant sous nos yeux alors que ces deux médecines n’ont pas réussi à solutionner efficacement le traitement des maladies, notamment sans effets secondaires pour l’allopathie :

http://www.carevox.fr/sante-maladies/article/vers-un-nouveau-paradigme-en

Paradoxe au moment d’une ultime controverse lancée par l’allopathie officielle, un séminaire international avec plusieurs lauréats Nobel de Médecine et Physique avait lieu récemment en juillet 2018 au siège de la fameuse Société Royale de Médecine à Londres…montrant l'émergence d'un nouveau paradigme en médecine:

https://www.thesciencetheevidence.co.uk/

donc ni à Paris ni à Lille… :

https://www.lemonde.fr/campus/article/2018/09/03/la-faculte-de-medecine-de-lille-suspend-son-diplome-d-homeopathie_5349704_4401467.html

En effet, la médecine allopathique classique fait en sorte d’oublier ses propres catastrophes sanitaires avec par exemple tous les effets secondaires mortels suite aux traitements antirhumatismaux par les coxibs (Vioxx avec 30000 décès aux USA) ou le Mediator en France alors que cette liste est impressionnante, les dizaines de milliers d’hospitalisation annuelle à cause précisément de ces effets secondaires, le scandale de la production de millions de doses de vaccins anti-H1N1 début 2010 « sans pandémie » et sans oublier son incapacité à gérer la canicule de 2003 (15000 décès) avec son ministre de la « santé » en « vacances ».

Elle évoque même contre l’homéopathie l’effet « placebo » sans pouvoir expliquer cet effet… :

http://www.carevox.fr/sante-maladies/article/la-fin-de-l-effet-soi-disant

Ma publication dans la célèbre revue de médecine britannique The Lancet en 1989 avait précisément ridiculisé cette tendance qui avait utilisé un patch « placebo » avec un milligramme de nicotine… :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2563493

Les multiples plans contre le cancer n’ont apporté aucun progrès significatif contre ce fléau alors que la nourriture est contaminée par les pesticides sans oublier le décryptage du génome humain qui devait tout résoudre avec les résultats que nous connaissons, le spectacle de plus de trente années de Téléthon…sans résultats en attendant des jours meilleurs qui n’arrivent jamais !

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/010717/les-onze-vaccins-obligatoires-et-les-surprenantes-signatures-de-grands-medecins

La médecine allopathique officielle est en train de revoir le numerus clausus…datant du début des années soixante-dix, une époque que j’ai bien connue pour avoir pris la bonne décision d’échapper aux questions à choix multiples (QCM) car j’avais compris rapidement que la finesse diagnostique n’était pas dépendante, en médecine particulièrement, de l’accumulation de savoir encyclopédique ! Mes travaux privés le prouvent :

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/170818/de-1887-2018-l-effondrement-du-dogme-de-la-dermite-seborrheique

https://www.dermiteseborrheique.net/

http://www.lulu.com/spotlight/BJLS

La pauvre médecine conventionnelle s'est contentée de décrire depuis 1887 une dermite "séborrhéique" sans séborrhée... et de traiter symptomatiquement sans étiologie précise une allergie à l'haptène nicotine dans la fumée de tabac passive alimentant ainsi les consultations des dermatologues, l'industrie du tabac et l'industrie pharmaceutique avec ses multiples crèmes aux effets secondaires...

Les médecins pharmacologues, de Henri Pradal à Philippe Even

http://www.carevox.fr/medicaments-soins/article/medicaments-utiles-inutiles-o

qui ont courageusement montré et dénoncé les effets secondaires de certains médicaments occultés pour un grand nombre ont été mis à l’écart voire sanctionnés montrant ainsi l’influence du lobby pharmaceutique sur la médecine conventionnelle allopathique et les intérêts financiers en jeu.

Quant à l’homéopathie dont Samuel Hahnemann a été l’initiateur dès 1796, elle n’a pas été capable de saisir l’occasion unique des travaux du génial chercheur Jacques Benveniste dès 1988 :

http://www.jacques-benveniste.org/

à la suite de ses travaux expérimentaux publiés dans la revue Nature et démontrant un phénomène ondulatoire avec une activité biologique sans molécule mais avec une mémoire électromagnétique de la molécule d’origine :

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/280618/apres-30-annees-la-revanche-de-la-memoire-de-l-eau-de-jacques-benveniste

L’industrie homéopathique avait aussi intérêt à maintenir la même situation perdurée probablement à cause des intérêts financiers en cours…

https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/09/05/le-directeur-general-du-geant-de-l-homeopathie-boiron-annonce-son-depart_5350823_3234.html

Les deux médecines allopathique et homéopathique ont donc montré leurs propres limites et une troisième voie est sous nos yeux en train d’émerger, la biologie numérique, terme dont l’initiateur a été Jacques Benveniste :

https://www.slideshare.net/BernardSudan/historical-recallofthenaturesagasaturdayjune3020182-2

http://www.carevox.fr/sante-maladies/article/les-copies-informationnelles-de

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.