La compétence de Luc Montagnier et l’incompétence de l’académie nationale de médecine

Suite à la conférence de presse des Professeurs Luc Montagnier et Henri Joyeux le 7 novembre dernier, nous sommes dans l’obligation de distinguer le vrai du faux face aux invectives de « journalistes » de révérence d’une part et de « médecins » spécialement de l’académie nationale de médecine, frustrés de ne pas être lauréat Nobel de médecine...

« Dans le monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux », Guy Debord, la Société du Spectacle

https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/141117/il-y-50-ans-la-societe-du-spectacle-de-guy-debord?onglet=full

 

Suite à la conférence de presse des Professeurs Luc Montagnier et Henri Joyeux le 7 novembre dernier, nous sommes dans l’obligation de distinguer le vrai du faux face aux invectives de « journalistes » de révérence d’une part et de « médecins » spécialement de l’académie nationale de médecine, frustrés de ne pas être lauréat Nobel de médecine et sans arguments face à la réalité des faits.

https://www.youtube.com/watch?v=SOw2a7wXuLs&t=435s

Aussi, la réalité des faits donc du vrai l’emporte toujours face au faux colporté par des personnes incompétentes qui ont montré par le passé leur incapacité à réagir correctement face à des situations concernant la santé publique.

L’académie nationale de médecine que j’écris volontairement avec des minuscules, a toujours été absente pour dénoncer des scandales à répétition :

  • L’académie nationale de médecine n’a imposé aucun contrôle de qualité des vaccins comme pour les médicaments de même pour l’absence de vaccinovigilance alors qu’il y a une pharmacovigilance (à voir son traitement…) : https://signalement.social-sante.gouv.fr/psig_ihm_utilisateurs/index.html#/accueil
  • Les arguments de Luc Montagnier et Henri Joyeux doivent être pris en considération car un rejet systématique indique un grand désarroi de leurs détracteurs face à leur logique et à la réalité, notamment la mort subite du nourrisson, d’étiologie inconnue et la présence d’aluminium à l’origine de myofasciites à macrophages.
  • Luc Montagnier et Henri Joyeux n’ont aucun conflit d’intérêts contrairement à l’ensemble de leurs détracteurs dont certains sont ou étaient membres de conseils d’administration d’entreprises pharmaceutiques, de plus les pharmaciens ont vendu des médicaments dangereux (Vioxx, autres Coxibs, Mediator)… sans sourciller et sans être inquiétés…et peuvent maintenant tranquillement vacciner avec des vaccins contre la grippe qui n’ont montré qu’une protection misérable…et donc non scientifique : http://www.linfo.re/france/societe/730107-le-vaccin-anti-grippe-moins-efficace-en-2016
  • La grande science vaccinale vient encore de montrer son incompétence avec le flop du vaccin anti-dengue: http://www.linfo.re/france/societe/730619-sanofi-echec-commercial-du-vaccin-anti-dengue
  • L’académie nationale de médecine n’a pas été à l’origine de l’interdiction de fumer dans les lieux publics préférant laisser la population se faire intoxiquer par la fumée de tabac passive pendant tout le vingtième siècle : https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/120317/le-scandale-et-limposture-de-la-dermite-soi-disant-seborrheique-depuis-1887
  • L’académie nationale de médecine pourra évidemment se satisfaire de multiples téléthons aux résultats nuls en invoquant la grande science française alors que le décryptage du génome humain n’a montré aucun progrès notoire !
  • Le changement de paradigme actuel explique certainement l’emportement de ces « médecins » impuissants face à des changements inéluctables alors qu’ils n’ont aucune découverte majeure à leur actif comme Luc Montagnier : https://www.youtube.com/watch?v=YmheUE5-6zI&t=91s

 Face à de telles réactions d’emportement, on peut se demander si nous ne sommes pas revenus vers des temps où ceux qui pensaient différemment étaient « brûlés » au nom de la science ! 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.