Les vaccins, les « bénéfices du doute » et la réalité

On découvre dans un récent article de Mediapart sur les futurs onze vaccins qui agitent à juste titre les sociétés françaises et italiennes que les effets secondaires des vaccins ne seraient pour Alain Fischer que du « pipeau » !

On découvre dans un récent article de Mediapart sur les futurs onze vaccins qui agitent à juste titre les sociétés françaises et italiennes https://www.mediapart.fr/journal/france/171217/vaccins-les-benefices-du-doute que les effets secondaires des vaccins ne seraient pour Alain Fischer que du « pipeau » !

Évidemment, Mr. Fischer ne lit pas les mises à jour de la vaccino-vigilance et j’en veux pour preuve le risque potentiel accru de convulsions pour le Prévenar 13 associé à l’infanrix hexa, que dire du cocktail des 11 vaccins… :

https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/123-prevenar-13

« L'analyse des taux de déclaration depuis la commercialisation suggère un risque potentiel accru de convulsions, accompagnées ou non de fièvre et d'épisodes d'hypotonie-hyporéactivité (EHH) en cas d'administration concomittante de Prevenar 13 et d'Infanrix hexa par rapport à l'administration de Prevenar 13 seul « 

On peut en conclure que "depuis la commercialisation", Merck attend tranquillement les effets secondaires sans avoir pu un seul instant les prévoir ce qui en dit long sur les bases scientifiques de la vaccination, nous montrant une fois de plus que les futurs vaccinés seront des cobayes.

Quant à la grande science vaccinale, on peut constater dans le même texte l’approximatif de protection supposée avec une formule échappant aux « journalistes » de révérence… :

« La pertinence clinique de cette observation concernant l’efficacité protectrice n’est pas connue »

Chacun appréciera également le style arrogant et méprisant de ces mêmes journalistes de révérence, dont un certain Jean-Yves Nau n’ayant laissé aucune trace en médecine:

« À part quelques cercles minoritaires qui versent dans le complotisme, alimentés en arguments caricaturaux par des professeurs de médecine vieillissants, personne ne remet en cause la balance bénéfice/risque extrêmement favorable des vaccins administrés aux enfants. Certains médecins peuvent cependant contester le bénéfice des vaccins contre le pneumocoque, le méningocoque ou l’hépatite B, qui seront obligatoires début 2018. »

Mr. Nau devrait savoir que les véritables chercheurs sont souvent atypiques, le contraire de sa personne…et il sera toujours frustré de rester un vulgaire inconnu de la médecine, applaudissant à plus de 30 années de Téléthons sans résultats et réduit à publier dans des « grandes » revues de médecine comme la « Revue médicale suisse » à défaut de The Lancet... On comprend ainsi Mr. Nau et son souci de plaire à son employeur « Slate ».

On peut aussi lui rappeler que Luc Montagnier avait justement averti en 1980 des risques majeurs de l’utilisation d’hormones de croissance issues d’hypophyses de cadavres…avec la triste constatation des premiers cas de Creutzfeldt-Jakob en 1985 démontrant une fois de plus que Mr. Nau avait encore une fois de plus raté le coche de montrer une début d’intelligence tout comme d’ailleurs les bureaucrates vieillissants de l’académie de médecine qui n’ont jamais bougé contre les scandales de l’amiante pendant tout le vingtième siècle, du sang contaminé et des médicaments toxiques (Vioxx, Mediator, etc.) et la liste est longue !

Il s’agit de voir la réalité des faits et les multiples fiascos récents viennent nous le confirmer :

Le fiasco du vaccin anti-H1N1 sans pandémie et 94 millions de doses inutiles :

http://www.bernardsudan.net/2009/09/26/vaccins-contre-la-grippe-a-comment-lindustrie-pharmaceutique-avait-prepare-son-sauvetage/

Le fiasco du vaccin anti-dengue et les 733000 enfants philippins vaccinés :

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/051217/les-vaccins-le-figaro-et-les-mauvaises-lecons-de-sanofi-pasteur

Le fiasco du vaccin anti-clostridium en 2017 et ma publication de 2013… :

http://www.carevox.fr/medicaments-soins/article/infections-nosocomiales

Le fiasco du vaccin anti-nicotine : 

http://www.carevox.fr/medicaments-soins/article/les-derniers-faux-espoirs-d-un

Ces mêmes chercheurs qui essayaient de récupérer mes travaux sur l’haptène nicotine…publiés dès 1978 pour vendre des vaccins après les chewing-gums, les patchs et les sprays à la nicotine… et qui sont passés à côté de l’étiologie de la dermite soi-disant séborrhéique depuis 1887 !

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/260712/les-coups-tordus-de-la-recherche-en-medecine-1-la-dermite-seborrheiqu

http://www.dermiteseborrheique.net/

http://www.lulu.com/spotlight/BJLS

Ite, missa est !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.