GJ Acte122-PARIS-13/03/2021-FondationAbbéPierre

Les GJ très présents, vaillants, pacifiques, énergiques, sont au RV à compter de 11h Paris au 3, rue de Romainville Fondation Abbé Pierre départ à 13 h pour se diriger vers la Place de la Nation arrivée à 16 h, avec les gendarmes et un parcours déclaré très festif, l'ensemble très cool ! Pour les mainstream [du pouvoir] les GJ n'existent plus, sauf pour le grabuge à leur imputer !

******  COUVRE FEU / MASQUES / AMENDES / MUSELES / PIQUES /
RE-CONFINEMENTS / MEPRIS /

***  Une manifestation de Gilets Jaunes 13 mars à Paris RV à 13h Place Joachim-du-Bellay (Les Halles) pour notamment protester « contre le couvre-feu et l’état d’urgence sanitaire »

***  Une manifestation « Contre les Violences Policières » RV à 14h, Gare du Nord (Paris)
https://lesgiletsjaunesdeforcalquier.fr/index.php/2021/03/08/marche-en-memoire-damadou-koume-le-13-mars/

***  Une manifestation « Sénégal »  RV à 13h Place de la République (Paris).

D’autres rassemblements sont organisés en France :
notamment à Nancy à 12h Place Simone Veil. GILETS JAUNES DESCENDANTS DES COMMUNARDS.ES.
Pourquoi l'Union Citoyenne de Lorraine annonce une manifestation sous le signe de la commune le 13 mars 2021. Il y a 150 ans, le 18 mars 1871, la population parisienne montait les barricades et décrétait la Commune de Paris.
Également ce samedi, plusieurs Marches des Libertés sont organisées en France avec des rassemblements et des manifestations contre la loi Sécurité Globale annoncés notamment à Annonay, Beauvais, Bordeaux, Lanion, Lille, Limoges, Lyon, Millau, Mont de Marsan, Montpellier, Mulhouse, Nancy, Perpignan, Sens, Toulouse En savoir plus...
https://www.youtube.com/watch?v=4jktzz16I7c
À noter également que les Gilets Jaunes de Montreuil appellent à reprendre les ronds-points le 18 mars pour la Justice Sociale, Fiscale et Climatique et pour les 150 ans de la commune de Paris.
Millau - https://www.millavois.com/2021/03/13/millau-la-ville-a-marche-joue-chante-et-danse-pour-les-libertes/

Depuis un an on tape sur les médicaments qui soignent, on les supprime, empêche les médecins de soigner avec, pour imposer le vaccin, une façon déguisée pour le peuple d'être sous la coupe de Macron/Castex/Véran !
Beaucoup de gens ont compris ce qu’il se passait, même si ils ne descendent pas forcément dans la RUE !
Maintenant quand ils voient ou croisent une patrouille de FdeO, ça craint, et ils se posent des questions sur la finalité du moment !

Les Tests PCR 
https://planetes360.fr/test-pcr-une-infirmiere-temoigne/
https://by-jipp.blogspot.com/2021/03/

https://planetes360.fr/danemark-norvege-islande-et-bulgarie-suspendent-la-vaccination-avec-astrazeneca-veran-lui-continue-sa-campagne/
https://www.huffingtonpost.fr/entry/vaccin-anti-covid-astrazenaca-annonce-de-nouveaux-retards-de-livraison-a-lue_fr_604c946fc5b60e0725f76d60
https://fr.sputniknews.com/france/202103151045351199-les-pompiers-des-bouches-du-rhone-suspendent-la-vaccination-de-leur-personnel-avec-astrazeneca/?utm_source=push&utm_medium=browser_notification&utm_campaign=sputnik_fr

Estrosi - https://fr.sputniknews.com/sante/202103131045345764-spoutnik-v-estrosi-dit-pouvoir-sen-procurer-pour-les-habitants-de-lametropole-nice-cote-dazur/?utm_source=push&utm_medium=browser_notification&utm_campaign=sputnik_fr

Wauquiez c'est le Seigneur des Panneaux
https://www.mediapart.fr/journal/france/120321/subventions-en-auvergne-rhone-alpes-l-opposition-saisit-le-pnf-wauquiez-porte-plainte

Le Pen a son rond de serviette sur tous les comptoirs experts scribouillards rampants BFM et Cie...
OUI elle a le profil, tiens donc... désormais pour l'U.E. ça passe [pas question de sortir de l'€uro]... et pour les "étrangers" ça passe également avec tout ce qui n'est pas de "souche"...
Elle a pigé que pour être l'ELUE, il fallait être COOL pour épingler dans ses filets les moins rustres autres que les RN, faire de l'EnMêmeTemps, tromper, comme Macron qui est de droite même extrême, un modèle affirmé, qui va enfiler sa tenue de tendre guimauve pour 2022 ; ensuite Le Pen au NATUREL que l'on déguste et la démolition suivront une fois le siège du Faubourg55 CONQUIS !
Le Pen on pratique ! Elle se corrige car elle veut l'Elysée, et Macron a déblayé ! Macron c'est le "sourire" donc encore + dangereux ! Les "deux" sont interchangeables !

En son temps, $arkÖzy avait la singularité d'être un magouilleur, vulgaire, mafioso, chatouillé par l'argent, un aspect qu'il ne cachait pas, et Macron est un individu beaucoup plus malin, lisse, tenue correcte, distinguée, langage maîtrisé, nuancé, pas le charretier $arkÖzy, fausse énergie pour emporter la foule, promesses [non tenues], le mec COOL et jeune [vieux], en fait, un sinistre qui affiche un sourire de façade en édifiant ses coups tordus, ToutEnUnCamouflé.EnMêmeTemps.EnArrière, théâtralisé, mis sur scène par sa sixties et l'argent, qui s’est entouré d'incultes pour n'être que LUI en scène !

Tous.tes. z'élus confondus, réfractaires ou pas, par des chemins détournés, cautionnent la bande organisée, tous les magouilleurs d'en-haut !
...d'aucuns.es. ne DESTITUENT Macron, même pas en cauchemar, sauf les GJ qui le hurlent depuis le 17 nov. 2018, 1 député LR, F.Lalanne…

MANUEL JARDINAUD, journaliste à Médiapart, est décédé le mardi 9 mars 2021 !
Manuel « Nous disant qu’il fallait faire un peu relâche, se ménager (quelle ironie), et qu’il avait de la chance de bosser là où il était. Ce sont même les derniers messages qu’on s’est échangés. Bordel, c’est nous qui avions de la chance. » 
Une douleur, paix à Manuel et à sa famille, amis !
On ne peut pas oublier cette belle personne passionnante ! Avec vous Médiapart !
« Il n'y a pas de manque dans l'absence ; l'absence est une présence en moi » Epitaphe sur la tombe de Félix Guattari
https://blogs.mediapart.fr/la-redaction-de-mediapart/blog/100321/salut-manu-hommage-polyphonique
https://blogs.mediapart.fr/edwy-plenel/blog/100321/manu-l-incorrigible

Toutes les semaines la bande organisée Macron nous gratifie de ses baffes !

MACRON C'EST INSIGNIFIANT DANS L'HISTOIRE

Une politique «qui ne fait que maltraiter les Français»

LA VIOLENCE EST UNE FAIBLESSE

Remerciements à REMY journaliste-reporter très courageux, lucide, réfléchi, disponible, ainsi qu’aux journalistes-reporters indépendants, professionnels.
Pour info : Rémy - Paris
Tout ne peut être dit et rapporté sur YouTube ?! Eviter d’évoquer en live sur la piquouse ; c’est louche, y a un bouillon derrière ?!
Durant le rassemblement de ce samedi GJ, par 2 fois Rémy, courtoisement, a refusé de tendre le micro au sujet de la tyrannie sanitaire !
Rémy suit les GJ ce samedi en direct sur
https://dlive.tv/p/dlive-56391451+WFlIF88MR   à défaut de YouTube !
Il s'est coltiné une suppression de vidéo, il a eu un avertissement de 3 mois, il revient sur YouTube dès lundi avec des explications.
https://odysee.com/@ReservoirApps:a/avec_youtube_je_fais_le_yoyo:9 
C’est gênant si quelqu’un dit ce qu’il ne faut pas entendre ! Il laisse le micro à des personnes qui disent et racontent des faits, autres, ce qu’elles observent sur ce gouvernement de manipulateurs, néophytes, arpètes, avec le commandant en chef  Macron, une évidence, et autres sujets...
Attention au direct, à ce qu’il diffuse dont sur le sanitaire, un sujet sensible, qui est pourtant abordé par les médias de France et du monde, et pour la room qui cause...
Maître Carlo Brusa, avocat, a eu un avertissement, une vidéo supprimée !
C’est politique ! Des journalistes, avocats, médecins, et autres, se font dézinguer l’un après l’autre !
Si vous n’êtes pas macroniste, ça devient compliqué ; on ne peut plus discuter, une précaution "causer" en bien de Macron, nous sommes en despotie, ça s’affirme !
https://www.youtube.com/watch?v=-EctWNr8lII - «C’est mon anniv et je fais ce que je veux même si ça te plaît pas... » 7 mars 2021
Pour les abonnés de la chaîne Reservoir Apps Rémy B la suspension sur YouTube est jusqu’à lundi Peut-être non inclus ? Toujours sur DLive Facebook et odysée
« En bloquant à nouveau Rémy le bienveillant : YouTube piétine à nouveau la 'liberté d'expression'...... »
« Bonjour Rémy je comprends pas pourquoi vous avez eu une semaine de fermeture je voulais vous dire mon soutien et j’ai écrit à des personnes de YouTube de ma colère vous faites un bon travail personnellement je travaille pour un media étranger dsl je peux pas vous dire mais on va vous soutenir avec mes salutations distinguées. »

Les slogans des GJ en italique.

3 RUE DE ROMAINVILLE FONDATION ABBE PIERRE

12H00 - Les GJ avec ou sans masques, touchants tout le long du parcours, [avec acharnement l'incohérent Macron ne les a pas délogés] continuent de se rassembler, pacifiques, chaleureux, déterminés, près de la Fondation Abbé Pierre, un RV à 11h00 3 rue de Romainville à Paris.
Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas beaucoup de monde que la partie est terminée, les gens ont compris ce qu’il se passait, certains ont quitté Paris.
Rémy, digne, cohérent, se déplace parmi les GJ et leur laisse son micro. Une voiture blanche de police est rangée dans le coin.
Rémy évite de trop laisser parler un GJ qui vient pour la 1ère fois, sur le sujet épineux des mesures sanitaires, et Rémy souligne qu’en ce moment c’est un peu chaud !

Maria : « … Mes GJ je vous aime... »

Valentin : « Bonjour, l’Abbé Pierre aujourd’hui c’est important, on est rue de Romainville.
En France il y a quand même ce problème des sans abris, donc je prends le chiffre de l’Abbé Pierre, 300 000 personnes qui n’ont pas d’abris en France, pas de lieux pour dormir la nuit, et d’un autre côté il y a la ville de Paris qui donne des leçons de morale. Nous avons des gymnases, des bureaux en location, qui peuvent être largement ouverts pour l’ensemble des sans abris, voyez c’est des choses simples… On a pas eu de coups de téléphone de Hidalgo, des maires d’arrondissements…
Je remercie tous ces bénévoles, ces gens qui font des maraudes [si si Macron en a fait une pour l'exemple], toutes ces personnes qui s’occupent des gens de la nuit, comme font les GJ, énormément de GJ font des maraudes...
On a assisté Place de la République à un tirage au sort pour uniquement 2 places pour dormir, c’est-à-dire qu’il y a 50/60 personnes qui s’inscrivent pour simplement 2 places de lits offertes par les Emmaüs, tout ça c’est pas normal !…
C’est notre colère, descendons dans la rue, demain ça sera nous, il y a toute une classe populaire qui est en train de tomber dans la précarité… qui touche toutes les familles, si on ne bouge pas, c’est une classe populaire, moitié moyenne qui va tomber dans la précarité. Le dernier chiffre que j’ai eu c’est 7 millions de personnes qui sont dans la précarité, je dis à tout le monde soyons dans la rue en solidarité.
Je remercie l’Abbé Pierre qui a fait du travail pendant des années, qui a fait bouger un peu le système…
Il y a quand même à Paris de quoi héberger, de quoi aider, et je demande à ce gouvernement aidez-nous à ce que tout le monde ai un toit, n’oubliez pas c’était la promesse de M. Macron « aucun SDF à la rue » c’est uniquement qu’un ramassis de mensonges, merci ! »

Alain un GJ qui a fait 250 km, habitant près de Maubeuge, qui est venu voir des amis, pour les accompagner, il ne traverse pas souvent la France, mais reste dans son coin, souvent ça se passe plutôt dans le Valenciennois, dans la région du nord.
« Chaque manif a sa propre organisation, chacun ses moyens, y a toujours une présence. Ce qui me fait plaisir…
c’est que ça vienne de soi-même, pas se forcer, envie de se manifester, se faire connaître, se révéler, seul ou à plusieurs, pour bien marquer notre présence, notre détermination...
L’Abbé Pierre, c’est important, c’est un homme de Dieu, de foi, tout le monde peut faire de bonnes actions… un coeur pour son prochain, autour de nous ce sont des gens qui ont un coeur qui bat… accomplissons ce qui est bien…
Je suis depuis le 17 nov depuis toujours, en tenue tamtam comme moi, en tenue jaune, il montre sa tenue ; il faut être prudent, il ne faut pas trop s’approcher du feu, il faut garder ses distances par rapport à ceux qui nous méprisent, il faut pas prendre à la légère ceux qui sont couverts, chargés de leurs matraques… il faut détourner notre regard de ces gens-là, presque même les ignorer, parce qu’au fond, c’est pas pour eux qu’on est là… nous sommes là pour manifester pour tout le monde ! C’est Alain surnommé Monsieur Bulles…
On a pas à lutter, je crois que nous avons tous nos épreuves, c’est pas une faiblesse que de se manifester, continuons, non pas avec des armes, en jetant des pierres, le but ce n’est pas de se faire remarquer, c’est effectivement d’être présent, être GJ c’est être humain, à la rencontre des autres, et de répondre à leurs besoins, celui qui ne sort pas, on ne sait pas qu’il est là, c’est une occasion extraordinaire de se voir, de se parler, de faire part de nos besoins à chacun… de se faire remarquer, on est tous des enfants de la patrie, on est des hommes et des femmes de paix, on n’a pas à lutter contre ceux qui sont plus forts que nous [la police] notre force c’est notre union et voilà… c’est un message de paix… si nous avions la possibilité de faire, ça ne joue pas en notre faveur, c’est préjudiciable, reconnaissons ce qui est juste, ce qui est mal, rejetons ce qui est mal, accomplissons ce qui est bien, ne serait-ce que pour notre voisin, cette petite mamie, ce petit papy, c’est trop facile de tout casser, après il faut tout réparer, il y en a qui sont faibles, il ne faut pas les juger, il faut attendre, faut pas précipiter les choses »

Rémy se déplace dans le coin, et c’est très venteux : « Sympa ce monsieur. On est donc rue de Romainville dans le 19ème, et je vais vous montrer pourquoi ça commence ici, parce qu’on est proche de l’Abbé Pierre, et c’est ici la Fondation avec la plaque apposée sur le mur et les mots : « Sur ma tombe, à la place de fleurs et de couronnes, apportez-moi la liste des milliers de familles auxquelles vous aurez donné la clé d’un vrai logement... » signé Abbé Pierre ! Fondation au 3, rue de Romainville, avec justement les GJ qui sont là et qui vont démarrer la manifestation à 12h30 » 

Trotti est déjà là ! Il a sa pancarte dans le dos bien emballée, protégée, il préfère la rendre visible plus tard, vers 12H15 ! Il montre une super médaille en laiton avec comme symboles au recto un parapluie et au verso un gilet jaune, c’est vraiment très beau, personne ne touche, il la range avec précaution, c’est un KDO de Momo un GJ un fidèle depuis le début en nov. 2018 !

Rémy s'est approché de Stéphane, il est cordial, il est cool… avec sa casquette il se bagarre contre le vent, il fait soleil…« aujourd’hui aussi c’est justice sociale et justice fiscale ! » 

Rémy continue ses petites emplettes… les GJ sont un peu dispersés dans le coin, une voiture blanche de police est en planque… il y a des badauds dans la place, qui passent…

Francis le GJ attend Gilbert pour demander ses coordonnées, il lui a trouvé une 405 diesel 0 Franc 240000 km, increvable le moteur, qui vient du jardin d’un pote, qui va tenir encore des années… il va la vérifier et faire une quête pour payer les pièces… il maîtrise, il lui en a parlé la semaine dernière, il est d’accord pour reconduire.. il espère qu’il va venir aujourd’hui... 

C’est METRO Télégraphe 11

Rémy lance un appel : « Gilbert si tu viens ou nous regardes... il y a des personnes qui s’occupent de toi, il y a une annonce qui a été faite par rapport à une voiture... »

Patrice : Rémy « J’ai pensé à toi, à l’Abbé Pierre, c’est souvent ce que tu nous a proposé avec sa photo.. je pensais que tu allais venir… » Patrice : « C’est important, bien sûr il faut penser aux plus fragiles...personne n’est à l’abri de ça, des problèmes financiers et de logement etc. ; il ne faut pas accepter qu’il y ait plus de gens pauvres, dans des pays développés, civilisés… qu’on prenne conscience… c’est une évidence pour beaucoup d’entre nous les GJ dans toutes les villes de France qu’on porte ça, je l’ai porté depuis le départ… c’est hyper important de soutenir et de démontrer tout ça… voilà ! »

Rémy déambule parmi les GJ qui échangent, se restaurent... brouhaha...

Un GJ au mégaphone fait une annonce importante : « Le mouvement des GJ organise une marche nationale… qui va partir...inaudible, brouhaha ?... la semaine prochaine pour les 150 ans de La Commune qui devrait arriver le 8 mai à Paris devant l’Assemblée Nationale en faisant un passage par Versailles ; ils vont s’arrêter dans toutes les villes de France, rencontrer tous les provinciaux… et si vous voulez accueillez-les avec force et honneur… vous pouvez les suivre sur Facebook et on donnera des nouvelles depuis les provinces jusqu’à Paris, voilà je vous remercie »

Jean-Michel chante dans son mégaphone aux véhicules qui circulent : « ON EST LA ON EST LA… / Macron il commence à nous aimer » Rémy : « Bonjour, c’est important d’être là aujourd’hui pour l’Abbé Pierre... » « Bien sûr que oui »
Ils parlent de sa casquette avec une étoile rouge, qu’il a achetée au marché aux puces.. à Moscou… Il précise qu’il aime son chapeau mais il n’a jamais été communiste, les GJ sont apolitiques, c’est une pièce de théâtre, une pièce de collection, voilà le problème est résolu…
La semaine dernière il était absent il avait la colonne vertébrale cassée depuis le samedi précédent... faux mouvement... il essaie de venir à toutes les manifestations…
Tout le monde parle de Marine le Pen qui a fait une émission il y a 3 jours... « J’ai compris que c’est elle qui sera proposée par les médias la prochaine fois… tout le monde a été très aimable avec elle, donc j’en ai conclu que les médias, et le Nouvel Ordre Mondial a conclu un accord avec elle qu’elle se présente comme présidente en 2022, et elle risque d’être élue parce que tout le monde va voter pour elle
aussi bien à droite qu’à gauche… elle a décidé d’habiter à l’Elysée, donc elle est prête à toutes les concessions… Tout ce que je viens de dire ne plaît à personne, je ne suis pas là pour plaire... je dis ce que je pense moi, et je n’engage personne… »
Il y a de la circulation, ça klaxonne… « Ils commencent à fatiguer les Français avec leur histoire de Covid… parce que en 2020/21 il n’y a eu aucun cas de morts de virus saisonnier, aucun, dans les Ephad il y a eu 15000 morts, et je considère, quelqu’un l’a écrit, ils ont été euthanasiés par le Remdesivir… Je serais pour le port du masque dans les transports publics et tout serait ouvert comme dans certains pays, pour l’économie qui s’écroule, je n’aurais jamais fait ça ! I
l a fait 1 million de chômeurs de plus, c’était le but recherché… les gens ont du mal à réfléchir, à se rendre compte de la situation, et les Français sont tellement gentils c’est un peuple de moutons… »

Maria : « Je ne connais qu’un peuple magnifique... »

Le départ se rapproche.. dans 18 mn… Rémy interpelle M. le Loup avec un drapeau belge « On a plusieurs loups chez les GJ » « Y a David à Paris, il y a moi » Il est le Loup de Belgique, il a été sur Lille, il a été interdit aux Hauts-de-France pendant plus d’un an 1/2… Comme il ne pouvait plus aller aux Hauts-de-France il venait à Paris… C’est bon sur Lille une fois qu’il est passé au tribunal, c’est bon, c’est fini… Il a voulu défendre quelqu’un, et c’était la BAC dans le coin, il s’est fait arrêter pour rébellion. « Si on avait découvert que j’étais masqué je partais en prison directement, à l’époque il n’y avait pas encore le corona ! » Sirène… il explique sa situation avec la police, la justice... il n’a jamais eu de problèmes, et c’est bien un acharnement GJ !

Il y a du monde...et c’est gai, chantant… le départ est proche. C’est important l’Abbé Pierre, ils ne l’ont jamais oublié ! « En 54 l’Abbé il était là, il nous a fait comprendre qu’il ne fallait pas les oublier et que il y avait de la nourriture et de la richesse pour tout le monde, si ça avait été bien partagé ! Donc nous les GJ on est là pour apporter des richesses équitables pour tous les citoyens, voilà ! »

Il y a du monde, les véhicules, badauds, circulent, ainsi que Rémy, un courage exemplaire, motivé, debout, ce journaliste ! Il filme, flottant au vent, un drapeau BBR avec un gilet jaune !

Le Loup de Belgique : « On est là, on lâche rien... »

Trotti a découvert son panneau bien protégé emballé d’un plastique avec la photo de l’Abbé Pierre côté recto sous la photo : LA FORCE DE LA NON VIOLENCE côté verso : LES GRANDES VILLES DU MONDE SONT TOUTES AFFLIGEES DE 2 PLAIES : LE LUXE EXCESSIF ET LA MISERE L’ABBE PIERRE 1912 2007 ; Trotti parle de ce que l’on jette dans les poubelles, qui est récupérable qu’on emmène chez les Emmaüs, ils le revendent et ensuite ils peuvent acheter des logements… Il montre l’immeuble de la Fondation, les bureaux sont là, après ils relogent des gens qui sont à la rue et qui refont surface : « ...Heureusement qu’ils sont là depuis l’hiver 54... »

LA LA LA LES GJ… / Un panneau est levé avec la photo faux sourire qui ferait s’écrouler la Tour Eiffel, de Macron une tête à claques avec la bouche hurlant : QU’ILS VIENNENT ME CHERCHER ! Un fourgon de la gendarmerie est placé avec les gendarmes en calots dans le coin.

Rémy discute avec un GJ absent depuis 2/3 semaines, il a un peu levé le pied. Ils ne peuvent pas diffuser.. 3 ans de volontariat, des maraudes… il sait ce que c’est, il est très content de revoir Rémy…

Ca bouge, sirènes, les gendarmes se bougent également…
Les GJ qui se tiennent prêts portent une banderole jaune : JUSTICE FISCALE ET SOCIALE DEMOCRATIE DIRECTE ET PARTICIPATIVE FIN DES PRIVILEGES DES ELUS … Le cortège va se diriger vers Nation.

Sébastien est au mégaphone : « …Nous sommes dans l’injustice sanitaire, nous sommes dans l’injustice sociale, nous sommes dans l’injustice économique... N’oubliez pas le 27 mars, le national à Paris… Je demande à tout le monde de rester uni, parce que unir, servir, bâtir, c’est vraiment le grand message des GJ... On va tous devant la Fondation de l’Abbé Pierre » Il se dirige avec Trotti devant la Fondation, et lit l’inscription sur la plaque que Rémy avait filmé auparavant, voilà !

13H00 - Les GJ en forme, un cortège de pacifiques, se mettent en route... le soleil est parti ailleurs… ON EST LA ON LÂCHERA RIEN LES GJ… / ET LA RUE ELLE A QUI ELLE EST A NOUS… / EMOTdeC… / Un GJ excellent avec un harmonica en accompagnement entonne l’air des GJ… ça fait du bien la musique… Les GJ sont remontés, pacifiques, et il y a du monde tout de même, sirène… ils sont joyeux les lurons qui déambulent dans la rue.. ils chantent, une cacophonie, chacun la sienne… LA LA LA LES GJ… / …c’est la forme… bulles de savon qui volent, slogans… TRAVAILLE CONSOMME ET FERME TA GUEULE… / les badauds mains dans les poches qui stationnent sur le trottoir regardent tous ces z’oziaux qui défilent… pour eux… des commerces sont ouverts ou fermés, des badauds sont aux fenêtres… Jean-Michel s’époumone au mégaphone… un drapeau jaune flotte dans le vent… c’est juste passionnant et enrichissant cette ambiance...

Un GJ très remonté : « …Les luttes séparées elles n’arriveront jamais à rien, il y a une convergence forte du peuple, entre les travailleurs, les citoyens, les citoyennes, toutes les luttes antiracistes, il faut faire une grande victoire, c’est important de se réunir, pour rencontrer l’ennemi d’aujourd’hui, non pour s’affronter, c’est pour apprendre à se rassembler… Nous sommes dans un monde, le gouvernement rêve de nous opposer, et pour l’instant il y arrive très bien, c’est ça le problème, il n’y a pas de blancs, d’arabes, de noirs, de chinois, on est tous des hommes, on respire tous le même air, nous travaillons, nous assumons tous nos responsabilités pour nos familles, pour nos proches, peu importe notre couleur, c’est très important que les gens se rassemblent… Nous ferons plier ce gouvernement et ses lois, car nous les voyons arriver, depuis l’année dernière, les complotistes sont vus comme des visionnaires, quand on voit tout ce qui se passe, il faut apprendre à avancer… ensemble avec force on va y arriver... que les citoyens se battent pour reprendre leur liberté, c’est un droit fondamental… Nous ne serons pas la dernière génération d’un mur, car nous nous battrons pour notre liberté, nous la gagnerons… Nous serons semaine après semaine un exemple de la convergence des luttes, tous ensemble, ce matin pour l’Abbé Pierre, cet après-midi contre les "violences policières", encore et on avancera, force à tous… merci Rémy… La France mérite cela.. il faut que nous avancions droit ensemble, seul nous ne valons rien, ensemble nous valons tout et nous y arriverons ! Merci à toi que ce message passe entre tous les hommes, noirs, blancs, arabes, chinois, on est tous des frères…on subit tous les mesures de cet Etat, l’Etat ne nous opposera pas, il nous rassemblera par ce piège, force... »

LA LA LA LES GJ… / Les GJ chantent, déambulent pacifiques… les badauds les regardent avec les gendarmes sur le côté et devant en colonne avec tout le tamtam qui leur résonne dans les oreilles, ces gendarmes marchent au pas… le soleil est revenu... ON EST LA ON LÂCHERA RIEN LES GJ /

14H30 - Arrêt ! Morgan le tambour est dans la foule sans son tambour… GJ QUEL EST VOTRE METIER HAOU HAOU / ON N’EST PAS FATIGUE / ET LA RUE ELLE EST A QUI ELLE EST A NOUS / sirène…

Alain le GJ bulles montre l’Abbé Pierre : « ...La violence est une faiblesse, il montre l’Abbé cet homme est un parfait exemple d’amour et de partage... entre les humains... » PLUS CHAUD PLUS CHAUD QUE LACRYMO… / Les gendarmes alignés sur le trottoir et devant attendent que ça se passe…

Un GJ : « ...Il y a des endroits où il y a un peu de circulation, il essaie de stopper.. apparemment y a personne qui ne le fait … il y a moins de tension, c’est des petits rassemblements… et samedi y a eu convergence, y a pas eu de projectiles, et je ne comprends pas pourquoi on ne nous a pas laissé finir cette manifestation... et y avait aucun problème ce jour-là, et voilà ! » Merci !

Vincent Le Maquis est là, et ça discute, ils ont de la conversation… Rémy : « Il y a beaucoup de manifestations aujourd’hui... à un moment donné il y en avait 7... » « Dans un sens, c’est tant mieux, ça montre une vivacité… je vois pas de concurrence entre cortèges, y a la petite chanson qui dit : former vos bataillons, marchons, marchons… ensemble, il ne faut pas s’opposer, c’est le principe, il y a différents bataillons… je suis content qu’un nouveau qui apparaît qui arrive à générer une manifestation, et là par exemple en fin de journée il y a un gros rassemblement "contre les violences policières", et à aller soutenir nos camarades de l’Odéon, artistes qui occupent un théâtre, donc dans la zone interdite pour les GJ, c’est à côté du Sénat, on peut tout à fait y faire un saut, on n’a pas besoin de déclarer… on aimerait bien qu’il y ait de la convergence, mais dans une ville comme Paris on ne peut pas réunir toutes les revendications dans une grande manifestation, moi j’aimerais bien, on a déjà du mal avec les GJ, alors t’imagines avec les autres… c’est la crise sociale, c’est la réalité, c’est tragique, c’est l’effondrement économique, tout le monde le voit, y a pas besoin de le décrire … ça va être un grand crack »

Le cortège repart… Vincent poursuit :  « Donc le peuple tu peux lui enlever son gilet jaune ou mettre autre chose, là le peuple va sortir pour des questions de faim, de sécurité… c’est une mécanique… y aura une grande bascule... profondément j’y aspire.. en Tunisie il y a eu l’immolation d’un petit marchand de légumes, ça a été une indignation et ça a fait une bascule, ce n’est pas forcément une manifestation déclarée qui va faire la bascule... il y a une certaine attente, et elle est historique, mais nous les GJ on n’a pas de pouvoir, on n’a pas de puissance, ce n’est pas nous qui pourront provoquer la bascule, mais par contre les GJ seront au premier rang de l’Histoire le jour où ça bascule… l’adversaire c’est l’État, on est au 21ème siècle, on n’est pas au Moyen Âge avec un château fort et un mec à tuyauter, on a un Etat super puissant, une police super puissante, des CRS hyper puissants, de la gendarmerie hyper puissante, une armée hyper puissante, une administration hyper puissante, jamais avec ces caméras on a été autant surveillé, c’est une réalité la puissance du pouvoir, de l’adversaire, qui ne va pas se laisser faire… ce n’est pas forcément l’éveil qui va faire la bascule, ça peut être une immense indignation, la goutte qui fait déborder le vase, l’Histoire est toujours pleine de surprises… n’est pas arrêtée… le mouvement populaire est toujours passé par la misère, l’injustice, par excès.. c’est la loi du monde, et là maintenant les injustices sont généralisées, et là cette histoire du confinement, d’économie française, c’est incompréhensible, c’est un chef d’état c’est tout l’inverse, il arrive au pouvoir, il propose une dynamique, et après il fait ça, c’est une catastrophe.. là il y aura les présidentielles, tu verras les GJ ils seront dans la rue le lendemain du résultat de la campagne présidentielle, ils seront là encore, moi je m’en fous, le peuple mettra la pression sur le système… voilà l’idée c’est ça sur Odéon… ils sont au bout du rouleau.. si les GJ veulent faire un tour, il y a un lieu de contestation occupé, j’ai entendu l’un d’entre eux hier dire que donc [J.Michel hurle dans son méga] l’occupation des théâtres était le prolongement de l’occupation des ronds points.. c’est intéressant d’aller les voir, il est sur le terrain, il va voir sur les lieux... » « Merci Vincent, bonne continuation en tout cas »
Les badauds regardent les bras croisés le défilé des GJ et gendarmes, personne ne se bouge… Rémy remercie les internautes en simultané, c’est important pour lui !

« On est où Alain… ? »

A BELLEVILLE ON ARRIVE A BOULEVARD DE BELLEVILLE PAS LOIN DE NATION

On va arriver à Ménilmontant !

« Sébastien bonjour ! » « Des manifs sont interdites, celle-là n’est pas interdite ! » « C’est quoi ce chapeau » « origine marocain »…
Y a beaucoup de bruit…
LA LA LA LES GJ… / Le cortège pacifique déambule joyeux, il y a du monde dans la rue, un mélange de badauds, GJ, gendarmes… Ca bouge tous ces masqués muselés par la puissance d’en-haut qui n’en vient pas à bout… ON EST LA LES GJ… / Les badauds regardent les mains dans les poches… ça n’a pas l’air de les concerner tout ce déballage de jaunes, arc-en-ciel, sirène, mégaphone, sifflets… les gendarmes qui se tiennent sages…

Rémy discute avec David, un GJ qui travaille dans une association, il aide pour la nourriture, pour aider les gens, ça fait 20 ans qu’il est paysagiste « ...j’ai 1500 €, je compte mes factures, mes charges, j’ai une fille à charge, je suis papa célibataire, c’est compliqué » Il est sorti pour le pouvoir d’achat… « il est têtu Macron, c’est un têtu, nous aussi on est têtu, on va pas s’arrêter, on va continuer, je ne vais pas lâcher, j’ai arrêté un moment, j’ai vu tellement de trucs, le 1er mai j’ai vu des trucs horribles, et ma fille elle a eu peur aussi, papa n’y va pas, j’ai peur pour toi, à un moment j’ai arrêté, et après, y a la crise qui est là, il faut dire il faut y aller, il y a les amis... » il est dans le 93 « juste à côté de la Porte des Lilas… j’aimerais beaucoup aller en province, mon budget fait que je ne peux pas y aller, je ne peux pas prendre un train, j’ai pas les moyens, ça fait un gros trou dans mon budget, que ce soit à Toulouse, Lille, j’ai pas les moyens aller et retour, le drapeau il est toujours là… le 1er que j’ai eu il est tombé, c’était marqué "Gilets Jaunes le peuple en colère" et c’est un policier qui l’a récupéré, il l’a accroché au commissariat Paris 12, ils se le gardent en trophée, alors je me suis dit je vais m’en faire un autre et j’ai fait celui-là, il a un mois : BBR inscrit Gilets Jaunes avec un gilet jaune accroché dessus, tout le monde dit qu’il est joli, je le laisse comme ça… Quand je suis arrivé à la manif, les flics ont voulu savoir ce qui était écrit sur le drapeau, alors là ça va, c’est écrit GILETS JAUNES, ça passe, si je marque un truc machin, là ils l’embarquent… A + » « Merci David »

« Sébastien, on se rapproche de Nation, y a Monsieur Bulles »… il souffle des bulles… « ça bulle ça bulle ça bulle... » « Ca bombarde ça bombarde.. tant qu’a du souffle, bullons bullons... » « T’es toujours positif comme ça » « Il faut être positif, oui je suis comme ça c’est dans ma nature… je conseille, le matin ne pas se réveiller en bondissant, il faut se réveiller tout doucement, il faut s’asseoir… [une collègue de travail exécutait cet exercice dès qu’elle sortait du lit] tant qu’on a de l’activité, qu’on bouge dans la journée, je marche, là où je suis, c’est la campagne, on récupère beaucoup plus vite… la ville, c’est pas naturel, il y a une concentration de personnes dans les villes, c’est pas trop bon, il y a assez d’espace sur notre territoire, il faut élargir… je suis dans un village de 2500 habitants… chacun a droit de manifester avec sa personnalité [atypique, cheveux longs barbe conséquente], alors moi je m’engage dans cette marche » Il est venu une dizaine de fois à Paris.  Rémy aime beaucoup ses chaussures, jaunes, il voit ses pieds la nuit quand il marche. C’est un désir de venir sur Paris aujourd’hui parce que tout était ouvert, ses occupations, c’est la chanson, les ballades, il se promène dans les champs, il est devenu gilet jaune avant le 17 nov, il avait eu pas mal d’épreuves, au niveau des finances, de la famille, expulsé deux fois d’un logement, il s’est réfugié chez sa mère, l’entreprise l'a éprouvé, des amendes, des saisies sur son compte bancaire, des annulations de la part de la conseillère bancaire, « ma femme très fragile, on m’en veut parce que je vis ma vie comme je veux… les gens libres, on leur en veut, on les jalouse, comme les gens qui ne vivent pas ce que je vis, pourtant je ne vis pas comme un oiseau, plutôt que de s’approcher de moi pour avoir envie de moi de ce qu’ils auraient besoin eux, c’est la critique, le murmure, je ne peux pas leur en vouloir, parce que je ne peux pas en vouloir à ceux qui sont dans le manque, j’ai quelque chose à apporter, je porte, autour de moi, ce qu’ils n’ont pas, et si ils rejettent parce qu’ils rejettent, je ne me serais pas caché pour le leur donner, ça c’est une bonne chose » « Merci Alain on est devant le cimetière du Père Lachaise »

DEVANT LE PERE LACHAISE MENILMONTANT

15H00 – Arrêt ! Il y a tout de même une flopée de gendarmes en calots !

Rémy : « Pour David, au Père Lachaise Ménilmontant » Les GJ avec tous les soucis qu’ils se trimbalent sont pacifiques, souriants, touchants, même Rémy toujours disponible… Ils sont filmés par un indépendant tout sourire…

Ils reprennent leur arpentage. Rémy discutent avec le Loup belge, ses fans sur le web sont peut-être endormis. Rémy lui signifie qu’il a toujours la pêche, parce qu’il est belge, les Belges se sont fait remarqués pour beaucoup de choses déjà dans le monde, y a pas que les Français, en Belgique il y a des Gilets Jaunes, beaucoup moins qu’au départ, il y a des Belges qui sont prêts à avoir des gilets jaunes chez eux, pourtant ce sont des gens bien placés, mais ils sont pour les GJ ; il travaille dans le bâtiment et ils sont fiers d’avoir un GJ chez eux, de ce qu’il fait, ils sont contents, il y en a un qui lui a dit « que tu travailles toute la semaine pour te payer d’aller en manif » « il a l’impression que je claque tout mon salaire pour aller à la manif » David fait l’effort de venir en France depuis le début ; « depuis le début, en Belgique, j’ai compris qu’on y est passé, sans l’appui de la France on n’y arrivait pas ! » La 1ère fois sur les Champs c’était le 16 mars il a eu un beau baptême, ça a bien bougé, il a réussi à se barrer sur les toits des Champs Elysées, il est monté sur les toits, il est grimpé sur les toits… « y avait des gars de la BAC ils ne m’ont pas trouvé, j’étais bien caché ! Ils m’ont vu sur les toits, ils m’ont suivi…» le Loup filme… « Merci »

Il y a du bruit… LA RUE ELLE EST A QUI A NOUS A NOUS / LA LA LA LES GJ… / ON EST LA ON EST LA… / Ca circule, les GJ attendent pour traverser. Ils passent devant une grande épitaphe murale : AUX MORTS DE LA GRANDE GUERRE PARIS A SES ENFANTS « QUI DONC SAURA JAMAIS QUE DE FOIS J’AI PLEURE MA GENERATION SUR TON TREPAS SACRE » L'épitaphe est très longue, elle se prolonge avec tous les noms des morts pendant la guerre de 1914 !
Arrêt des GJ devant elle pour une photo, avec l’ignoble Macron qui côtoie l’Abbé Pierre, les drapeaux jaunes, BBR, les GJ chantent le Chant des Partisans… ça cafouille...ils n’ont pas répété… c’est émouvant ! ON EST LA ON LÂCHERA RIEN LES GJ… / ON VA CONTINUER
Ils reprennent la marche, et Trotti au mégaphone attire l’attention sur l’immense épitaphe où sont inscrits tous les noms des morts, ils sont devant le cimetière du Père Lachaise, c’est Métro Père Lachaise Ménilmontant.

Rémy discute avec Gilles qui a des coupures sur ses lives… « Si c’est pour tout le monde pareil… et YouTube, tu as récupéré ? » Rémy « Je vais faire autre chose, j’ai 3 mois d’avertissement, faire du direct, faut faire attention, je vais voir, on est en direct…»

Les GJ repartent, Rémy et Gilles parlent de Saint-Fiacre, du Tako, avec les artistes, les peintres, c’est toujours intéressant.. Gilles a cette sensibilité, il adore… « Cette manif est assez courte, il y a 7 manifestations, ça se délite un petit peu, comme toujours, on sait très bien où on en est tous là… » « toujours au beau fixe, ça dépend ce que tu consultes » « la télévision pour moi c’est fini, au boulot quand j’entends parler de ce qu’ils ont vu sur BFM, j’ai du mal, j’écoute la radio dans ma voiture, on est obligé de les écouter, les chaînes d’infos y en a marre, de ne plus mettre la télé, tu n’es plus pollué par les bandes d’annonces, les pubs, les machins, ça fait la tranquillité, ça n’empêche pas de regarder des films, des téléfilms… par le passé t’es toujours en train de zapper, t’es jamais satisfait de ce que tu regardes, mais t’es obligé d’être informé sur ces médias-là, t’es obligé de te tenir au courant... de par le boulot il y a des gens qui parlent de tout… ça me désole, le vaccin, les personnes âgées » Il a emmené un monsieur qui a eu du mal à avoir son RV… Rémy l’interrompt, il ne faut pas parler de tout ça... Il est taxi, c’est différent du véhicule personnel… il y a beaucoup de bruit... il a beaucoup d’autonomie, et il faut être très rigoureux au niveau des horaires, si tu les fais pas, t’es cuit, tu ne peux pas gagner ta vie.. il faut être un bon père de famille, un bon gestionnaire, pourquoi pas faire en province… taxi c’est Paris, New York, Londres, quand tu circules dans Paris la nuit, il y a quelque chose de mystérieux, il ne fait pas la nuit, un peu le soir, jamais…  « Je ne suis pas comme Alain qui a travaillé la nuit, il connaît beaucoup plus de choses, car c'est une clientèle qui t’amène dans d’autres lieux, dans des endroits plus sulfureux » « Tu as découvert Alain » « Oui, et c’est un coeur, il a le coeur sur la main.. les GJ ça a permis une certaine fraternité quelque part... » « Merci Gilles à tout à l’heure »

Trotti et les GJ avancent à un rythme lent derrière les gendarmes, ils montrent ses chaussures neuves qu’il a trouvées chez Emmaüs. Rémy évoque le travail taxi la nuit avec Trotti ;  « Oui il n’y a plus rien, on est couché à 18 h…» « La nuit, les gens sont moins stressés, ils sortent, ils vont au restaurant, boire un verre »… c’est bruyant… Alain raconte une anecdote, il a pris un client bourré, arrivé à la Concorde il a commencé à dég…… Trotti n’avait pas de sac, le client avait un chapeau, Trotti a pris le chapeau, il l’a mis en-dessous, il a tout rendu dans le chapeau ! « Il faut que tu t’occupes d’eux comme un médecin, il faut que tu réagisses très vite à cause des fauteuils, tu te fais braquer 3 fois avec des flingues, la tête la tête, la nuit c’est dangereux, parce que nous on n’a pas d’application avec la préfecture… un jour je vais raconter, j’ai pris 2 gars qui me disent on va à Strasbourg St Denis, moi je dis Strasbourg St Denis y a pas de problème et tout d’un coup on va plus à Strasbourg St Denis on va à St Denis Basilique, moi je leur dis c’est fini, il était 3 h du matin, il y a des taxis là-bas, je les sentais pas, quand c’est un mauvais coup je le ressens, je leur dis il y a des taxis là c’est gratuit, vous avez déjà gagné un peu, ils sont sortis de la voiture, ils m’insultent, ils claquent la porte, moi j’ai dit ne les prenez pas, ils sont bizarres, je me retourne, je vois sur le siège passager un couteau de boucher énorme comme ça, ils ont laissé le couteau sur le siège, et nous on enrichit les milliardaires, les gros, les Chinois, les Américains, et l’argent ils en ont ils ne savent plus où le mettre… moi je fais du Tako c’est plus instructif et c’est moins dangereux »… les GJ chantent… « on est un enfant zèbre, la nuit ils dorment pas, et le matin, ils se lèvent à midi… j’ai commencé le jour, et les bouchons ça me rendait dingue, alors que la nuit ça roule, les clients ils sont cools, c’est différent » Il a connu un taxi qui a été braqué et enfermé dans le coffre de son taxi ! « ils ont volé le taxi,… c’est des dingues… à Nation où on va il y a un taxi qui est mort, les clients Rey-Maupin, ils ont braqué le taxi, il est sorti, rentré dans la bagnole des flics, ça mitraillait dans tous les sens, il est mort, un autre, une dame elle a promené son chien, elle voit un taxi, elle croyait qu’il dormait dedans, 7/8h après elle repasse, toujours le même taxi et le moteur qui continuait à tourner, elle a appelé les flics, il était mort à l’intérieur, il s’est fait descendre.. tu peux tomber sur quelqu’un qui a la haine… ils braquent les taxis… » Il a pris Arlette Chabot, Calvi, Léon Zitrone dans son taxi « au feu rouge, il était pressé, faut aller plus vite, il était spécial Léon Zitrone… quand j’ai pris Yves Calvi j’avais l’impression de parler à un mur… t’as l’impression que tu le fais c…. quand tu lui parles, à un moment tu ne leur parles plus, Arlette Chabot aussi, et j’ai pris Cohn Bendit il avait des billets de 500, je lui ai dit je n’ai pas de monnaie monsieur, je vous fais cadeau, j’ai pris Strauss Kahn, Anne Sinclair…» il montre une voiture avec le n° 45 un bon chiffre « la Libération, ne vous inquiétez pas elle va venir la Libération » harmonica et brouhaha, les GJ se défoulent, toujours en forme sous le vent contraire… « J’ai discuté avec un GJ, tu connais la musique, t’inquiètes pas il va bientôt y avoir des révélations… » Rémy « Tu devrais écrire un bouquin, tes histoires, elles sont intéressantes » « La course la plus longue, j’étais parti à Marseille, il a pris des Russes, des taxis ne voulaient pas les prendre, il ne vont pas être payés, ils ont peur, j’ai pas peur, il faut me payer à l’avance, ils ont payé à l’avance, j’ai pris des jeunes filles qui veulent se suicider au milieu de la route en pleine nuit, il y a de tout c’est comme dans la police il y a des bons, des mauvais… pour Marseille c’était 1800 €.. faut payer les péages faut revenir… Laura elle rigole avec eux avec les Takos » Trotti parle d’un théâtre qui s’appelait les Deux Boules rue des Ecoles, c’était il y a 10 ans, il fallait amener un parapluie... Paris c’était tout ça maintenant il n’y a plus rien, les gros qui tiennent ils ont le droit de s’amuser, d’aller au restaurant, de s’éclater, ils pensent qu’à eux, je mange moi, les autres c’est pas mon problème.. faut garder espoir l’espoir fait vivre, à tout à l’heure » « Merci Alain »
https://www.observatoire-sante.fr/mon-enfant-est-il-un-zebre/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A8s_de_l%27affaire_Rey-Maupin

Les GJ sont remontés, pacifiques, et avec de la joie… c’est bruyant…
LA LA LA LES GJ … / les GJ défilent, chantent… 
Le Loup les a rejoint… Il s’est coupé les cheveux « Il faut que tu reviennes sur YouTube t’es trop chiant, il s’est passé tellement de choses en ce moment, et je tiens à dire à tous les crachots, ben continuez votre merde, il paraît qu’avec la m…. qu’on fait les plus belles fleurs et ben je vous dis merci et plus, que vous allez attaquer… et ça s’appelle la résilience, transformer le mal ambiant, en fait en faisant du mal aux autres, en critiquant, comme c’est la loi du boomerang et de la récolte, parce que donner et recevoir c’est la même chose... ben tu vas récolter exactement ce que t’as fait.. voilà bonne chance, c’est bien fait pour vous, vous ne pourrez pas dire que je ne vous avais pas prévenus. Alors, ceux qui ne comprennent pas… non tu n’es pas intelligent, si t’as la culture, t’es juste un perroquet, si tu ne comprends pas... t’es un atrophié du cerveau, c’est que tu manques de créativité, d’imagination, de l’amour, c’est foutu, grand service... le petit vaccin... le tueur des étoiles… hahaha AstraZeneca... » « A tout à l’heure »

Les GJ un cortège heureux, pacifique, Alain lance ses bulles… LA LA LA LES GJ… /

ARRIVEE PLACE DE LA NATION

16H00 - LA LA LA LES GJ… / sirène, parapluie arc-en-ciel, les GJ arrive à NATION, la police en véhicules est dans le coin… sirène, les GJ débarquent sur la place…

Le Loup : «…A un moment donné il faut se remettre en cause, c’est tout, il y beaucoup de choses à dénoncer mais il faut laisser, il faut se reconcentrer sur les nouvelles technologies, mais pas vers cet Etat communistro-chinoiseries-fascistos-capilisto-médiatico, là vous comprenez je fais un jeu de mots…et on verra à la récolte et c’est tout»

Les GJ sont arrivés sur la Place, une GJ présente une pancarte jaune avec beaucoup d’écriture...

Sébastien : « C’est ici, c’est la fin de la manifestation, chacun est libre dans sa manifestation, il y a plusieurs manifestations dans Paris, ceux qui veulent rejoindre tel ou tel endroit, je les laisse, nous on a fait notre parcours du samedi Gilets Jaunes, c’est très bien, en hommage aux gens qui dorment dans la rue, voilà, je dis à tout le monde merci aux GJ, rappelez-vous qu’il y a un appel national le 27, tous les GJ vont se rejoindre à Paris, et je pense que ça sera départ au Ministère des Finances, à Bercy, et un grand merci à tout le monde » « Merci »

Rémy s’enquiert de la banderole manipulée par Stéphane... "Vous décidez dans la semaine pour la changer ?"
Sébastien calot marocain est la mascotte des GJ il est pacifique.

Un GJ a une annonce à faire :  « Il y a le collectif des GJ qui va partir de Montpellier la semaine prochaine, il vont remonter toute la France à pied, ils vont faire des haltes dans plusieurs villes, de Montpellier à Paris, et dans toutes les villes, il faudra les accueillir comme il se doit, avec force et honneur, une petite mousse, un barbecue, et un peu de musique, éventuellement de l’hébergement, échanger avec eux, et faire beaucoup de lives, faire remonter toutes les informations pour qu’on soit au courant de toutes les revendications, de la fraternité qu’il peut y avoir entre nous, voilà ce que j’avais à dire, au revoir ! Merci »

Rémy : « Hé c’est quand même vous avec la banderole, vous imposez un rythme, à 14H28, vous vous êtes dit on va arriver... » « Les GJ ont fait un record » « Il y a pas que vous, les GJ marchent vite, vous avez marché trop vite, à bientôt messieurs, vous partez dans quelle direction, vous voulez dire ou pas » « On sait pas encore » « Bon je me sauve, à bientôt » Sébastien « Dans tes lives tu déprimes pas, un peu… t’as l’air malheureux… tu débriefes » « Des fois c’est plus difficile que d’autres » « Souris un peu » « Merci Sébastien, à bientôt » « On se récupère pour un nouveau direct, il est parti où Alain ? » « Le Loup t’as des choses à dire » « Il y a tellement de choses à dire en fait… la zone rouge est partout, l’Arabie Saoudite, le drapeau français ils se sont trompés, ils ont fait rouge, blanc, bleu, que l’opération Mousquetaire a démarré à Dunkerque... allez creuser vous-mêmes, chacun a son propre libérateur, je suis tel que je suis, c’est de vous créer un déclic, dans quel piège on est, voilà, on verra peut-être tout à l’heure j’ai tellement de choses à dire… » 

16H00 - « Tu te remets sur YouTube ? » « Je vais couper celui-là » « Je vous laisse, merci la room, on se retrouve bientôt sur un nouveau direct, vous avez le reflet ici-même sur ce qui se passe, je vous retrouve pour de nouvelles aventures pour le prochain direct, je ne sais pas quand, la manifestation est terminée, merci pour les soutiens, c’était samedi 13 mars, merci à vous tous, à bientôt ! » Gros plan sur le reflet de vitres d’un kiosque où on voit tous les GJ au repos !

COUPE

Je n’ai pas jeté ma télé, je l’ai mise à l’envers !

Macron fourre son groin partout, ça va lui péter à la figure !
Virez-les tous.tes. !

« Saint Louis rendait la justice sous un chêne.
Aujourd’hui elle est rendue par des glands. »

66 millions de procureurs « confinés »
DEBOUT, ON LÂCHE RIEN !

NI OUBLI NI PARDON /  TOUS ENSEMBLE  
ON SE LEVE POUR QU'ILS SE BARRENT !

Les GJ NE LÂCHENT RIEN et RIEN ! ILS SONT TOUJOURS ALLUMES !

" Surtout la Santé..." pour la république "camembert"…

https://dlive.tv/p/dlive-56391451+WFlIF88MR - En direct: Les Gilets Jaunes avec l'abbé Pierre #14mars #Paris  - 13 mars 2021 Acte 122

https://www.youtube.com/watch?v=4jktzz16I7c - #GiletsJaunes #SécuritéGlobale #Manifestation
Libérez-vous - Infos Manifestations du 13 Mars 2021-12 mars 2021 - SEBEAT PRODUCTION

https://www.youtube.com/watch?v=E0NerKNZMRU - Le Maquis à Paris

https://twitter.com/collCartonJaune

Biographie de l'abbé Pierre | Centre abbé Pierre Emmaüs - Esteville

Manuel Jardinaud en reportage © AFP Manuel Jardinaud en reportage

Pour les gilets jaunes, ce parapluie multicolore est désormais un symbole |  Le HuffPost Patrice GJ 

https://www.sciencesetavenir.fr/assets/img/2021/01/07/images_list-r4x3w1000-5ff72c614e59a-castex-lucidite.jpg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.