Tu vois mon gars, c'est pas bien de battre sa femme !!!

Cet article est en réaction à l'article de Claire Baydzar "Pourquoi vous ne voulez pas voir ?". Cette dernière me demande à moi, son lecteur, d'apporter des "réflexions constructives et des outils" pour que les femmes ne fasse pas l'objet de violences de la part des hommes. Et bien voilà ...

Certes le présent article est "réactif" à l'article de Claire.

https://blogs.mediapart.fr/clairebaydzar/blog/080520/pourquoi-vous-ne-voulez-pas-voir

Mais il se situe dans un champ de réflexion alimenté par quelques hommes et femmes.

Voir par exemple : Quel récit alternatif au patriarcat ? 

***

Chaque titre ci-après est la citation d'une "formule" de Claire Baydzar dans son article.

Un article "cri-du-coeur"

Non Claire, ton article n'est pas un article "cri-du-coeur" c'est une construction rhétorique sophistiquée !!! (1)

Les films et les livres font les hommes

Non !
J'ai été "fait" par ma mère, mes grands-mères, mes institutrices, mes cousines, la documentaliste du lycée, l'infirmière de la colonie de vacances, mes petites amies, ma psychanalyste, ma kiné, ma orthophoniste, etc. !!!

Les féministes apprécient d'avoir des alliés masculins

Non !
Cela fait 1/2 siècle que je tente d'être l'allié masculin des féministes et elle ne veulent surtout pas de moi !!!

Il n'y a aucun homme disponible pour écouter les féministes

Si tu veux que je t'écoute - en particulier pour que je soutienne TA cause - il faut d'abord que tu m'écoutes, et là c'est pas gagné !!!

Les femmes en savent plus que les hommes sur l'oppression qu'elles subissent  

C'est totalement faux !!!
Le savoir ne peut être qu'une co-construction.
Le savoir sur l'oppression existera quand moi, homme, je serai co-constructueur avec deux rôles 1. celui d'être dans le clan des agresseurs potentiels 2. celui d'être "objectif".
Parmi les exemples, celui de Voltaire sur l'esclavage.
Combien d'inventeurs des Droits de l'homme sont des descendants d'esclavagistes, d'exploiteurs d'ouvriers, de femmes et d'enfants ?
En Mai 68 - moi c'était en 67 - qui était face aux flics ?
Celui que tu nommes "cisgenre, hétérosexuel, blanc" futur yuppie.
Qui a risqué sa vie pour les droits des noirs, contre la peine de mort, pour la contraception, l'avortement, pour la défense des LGBT, contre les accidents du travail, pour qu'on ne massacre plus les petits vietnamiens et les autres, etc ... ?
Beaucoup d'hommes et quelques femmes !!! 

Droit des femmes versus droits fondamentaux

Mon père fut militant pour les droits fondamentaux comme le fut son père.

Peut-il exister une société où l'on maltraite les enfants, les travailleurs, les demandeurs d'asile, les handicapés et où l'on bientraite les femmes ?

Non !
Et bien des féministes font une très grosse erreur à méconnaitre cela.

Pour être une féministe efficace il faut défendre les travailleurs, les handicapés, tous ! - je précise plus bas.

Pour défendre les LGBT il faut défendre TOUS les opprimés.

etc.

Les hommes "bien" doivent rééduquer leurs congénères violents

C'est quoi ce délire ???
L'entreprise, le club de bridge, la queue pour faire les courses ne sont pas des lieux de rééducation !!!
Quand je suis invité à une cousinade ma priorité devrait être de rééduquer les gros beaufs de ma famille ???
C'est délirant !!!

"Tout se joue avant 6 ans !" a dit l'autre.
Il n'y aura jamais de rééducation des beaufs !
Il y aura seulement une éducation des petits garçons pour qu'ils ne deviennent pas des beaufs et une éducation des petites filles à ne pas filer des raclées aux petits garçons, etc. pour qu'ils ne deviennent pas des beaufs !!! 

Voilà, ma chère Claire, quelques "petits problèmes" que j'ai avec ton texte. 

***

Je rajouterai une ou deux bricoles.

Dans les années 80 je suis "spécialiste" de la violence et de l'agressivité.
Ce jour là, je suis dans une ville de province pour former des professionnels de l'hôpital.
Je roule doucement quand je vois, sur le trottoir, un homme battre une femme.
Je m'arrête à leur hauteur, j'ouvre ma vitre et ne fait rien d'autre.
Au bout de quelques secondes, l'homme remarque que je le regarde, s'approche de la voiture et hurle dans ma direction.
Au bout des quelques autres secondes c'est la femme qui me crie après.

Plusieurs bouquins ont été écrits qui évoquent ce genre de situation.

Ce que je retiendrai c'est que pour qu'un homme arrête de faire violence à une femme il suffit de s'arrêter et de le regarder.
Ton article ignore totalement ce fait là.
Qu'impliques-tu derrière le mot "rééduquer mes congénères" ?
Tu veux que je fasse quoi qui soit plus efficace que de regarder, si regarder est suffisant à arrêter la violence ?
Tu veux que je lui fasse une leçon de morale ? "Tu vois mon gars, c'est pas bien de battre sa femme !!!"   

Retour sur les droits fondamentaux : trop de loi tue la loi !!!

Une loi contre la violence faite aux femmes : clientélisme.
Une loi contre la violence faite aux animaux : clientélisme
Une loi contre la violence faite aux vieux : clientélisme
Pourquoi pas une loi contre la violence faite aux blonds ???
Chaque fois que sort une loi contre UNE violence l'efficacité contre LA violence en prend un coup !!!

Retour sur le petit garçon et la petite fille

Pour identifier la source de la violence : oeuvre de René Girard.
Pour déconstruire la dynamique de la violence : oeuvre de René Girard. 
Pour inventer des solutions contre de la violence : oeuvre de René Girard.
Combien d'enseignants connaissent bien l'oeuvre de René Girard ?

Il y a trois solutions contre la violence :
- une SEULE loi qui condamne la violence quelle que soit la victime + des magistrats bien "outillés" dans tous les sens du terme
- former les enseignantes, les mamans, les infirmières, les monitrices de colo, etc. à l'oeuvre de René Girard !!!
- arrêter le délire sur les thérapies comportementales - ton "rééduquer" - et dire le VRAI sur comment réellement changer soi ; changer soi avant de vouloir changer l'autre - voir mon article  

Est-ce que tout le reste c'est du vent ?

Je n'en sais absolument rien ... mais ton article invite à poser les questions ...   

Notes   

(1) à propos de rhétorique j'ai joué sur les paires :
- voir < > écouter
- vouloir < >pouvoir
- vous < > tu 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.