christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

1765 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 oct. 2019

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Signes religieux : Interdire plus mais pas partout

Signes religieux ostensibles : Interdire plus mais pas partout. Il faut localiser, justifier et pas généraliser l'interdiction.

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Signes religieux ostensibles : Interdire plus mais pas partout. 

Interdire plus les signes religieux ostensibles c’est assurément possible et souhaitable. Une majorité de français le veut (1) si l'on suit l'étude de l'IFOP mais sans doute pas partout ainsi que le RN le dit (2) ! Il faut localiser, justifier et pas généraliser l'interdiction.

Elargir le spectre de la loi de mars 2004 (contre les signes de religion ostensibles à l'école publique) est possible mais pas en extension totale !

XX

Dans l’opinion française, l’idée d’être plus offensif dans certains lieux contre les signes ostensibles de religion avance mais sur une base universaliste et pas à partir d’une base raciste ou pouvant être analysée comme telle (cf lecture utile de Gwénaële Calves in Envoyer les racistes en prison - Le procès des insultes de Christiane Taubira - LGDJ coll Exégèses dec 2015). Pour ce faire, il importe que l’exigence soit justifiée circonstanciée et non pas globale et générale . Evoquer l’islamisme comme peste réactionnaire ne suffit pas. Sinon il faudrait aussi interdire partout d’autres pestes identitaires bien françaises ! Autrement dit il s’agit de pointer certains lieux (école publique, espace du débat démocratique institutionnel) mais pas partout .

Le « pas partout » apparaît important contre les doctrines à prétention totalitaire et plus particulièrement ici contre le RN qui affirme nettement , avec M Jordan Bardella il y a peu (vidéo), qu’il veut généraliser l'interdit à l’ensemble de l’espace public du territoire national. Les cérémonies traditionalistes catholiques aussi ?

Si l’on peut supporter voir dans la rue, les centres commerciaux etc des flammes tricolores du RN, similaires, pour certains, a des croix nazies - tout comme le voile étendard de l'islamisme pour d'autres (rappel) - ou, sans aller si loin, à une funeste idéologie nationale-identitaire éradicatrice (3 ) on peut alors bien voir des musulmanes voilées, des juifs en kippas, des catholiques traditionalistes avec grande croix.

Autrement dit le rejet ferme de certains symboles vus comme de l'intégrisme religieux traditionaliste et réactionnaire voire quasi-fasciste dans une société donnée peut et doit avoir des limites si cette société se déclare démocratique, pluraliste et laïque, sans tout autoriser (poser des limites apparait aussi nécessaire que l'inclusivité). C’est ce qu’on peut et doit dire à la fois au leader du RN (ici M Bardela) comme aux féministes pro-émancipation et anti-voile, du moins celles qui voudraient l’interdire partout.  Le « pas partout » - interdit partout dans tout l'espace public et semi-public - semble bien constituer tout à la fois l’obstacle au RN et le refus plus général des doctrines totalitaires, y compris celles avançant sous couvert d'émancipation.

XX

Même l'idée d'interdire le voilement des gamines en France doit se faire sous le signe d'un argumentaire universaliste. Pourtant de nos jours ce voilement est le fait d'une fraction intégriste (sexyphobe voire sexoséparatiste - cf Erdogan) du monde musulman. Mais d'autres religions ont pu ou peuvent se (mal) comporter ainsi. Il faut y penser lorsqu'on veut légiférer dans un cadre universaliste.

Et par ailleurs souvenons-nous que la "voilophobie" n'est pas nécessairement une islamophobie raciste contre les musulmanes car c'est le signe qui est visé (pas la personne), un signe qui se met et s'enlève dans dans certains lieux (assemblée politique de la République) ou dans certaines situations jugées à protéger d'une emprise (les enfants en sortie scolaire) mais pas partout . On a pu noter qu'un essentialisme (raciste) peut y être à l'oeuvre : cf  4 Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.  

Enfin, l'ultime idée, que j'emprunte au droit de l'antiracisme c'est de conserver, y compris dans l'interpellation et y compris dans l'erreur toujours possible, le souci du respect de l'honneur, de la considération et de la dignité des personnes qui se font les vecteurs - conscients ou inconscients (sous couvert de spiritualité parfois) - d'une idéologie jugée réactionnaire, sexyphobe, sexoséparatiste même (un cran au-dessus), en tout cas hyperpatriarcale, ie contre le régime à "patriarcat maintenu mais réduit" à la suite des conquêtes féministes des années post-dictatures du sud de l'Europe (Portugal de Salazar, Espagne de Franco, Grèce des Colonels, etc).

D'autant qu'un contre-mouvement identitaire et intégriste, transnational et mondialisé des islamistes et autres intégristes pratique des "campagnes d'hidjabisation" des femmes (sexyphobie), les incitent même, pour certains, à rester au foyer (sexoséparatisme). Il faut nécessairement y répondre - il le faut de façon progressiste mais il le faut - sans pour autant faire de l'amalgame en mettant tous les musulmans dans le même sac communautaire, ni en fermant les frontières devant les migrants en détresse. Mieux vaut une insertion économique des migrants (avec droits au logement, au travail, au revenu de base, à la santé) doublée d'une intégration politico-citoyenne bien instruite de l'existence d'une culture nationale largement sécularisée voire séculariste, tant à droite qu'à gauche.

PROPOSITION

Pour une nouvelle "commission Stasi" : Pour poser de nouveaux jalons de laïcité (comme l'écrit Dominique TROUVE juriste de droit public - Dalloz).  Il va falloir une nouvelle loi pour poser des interdits de signes religieux ostensibles partout ou il faut préserver un espace de neutralité . Cela doit être pensé, justifié et posé de façon universaliste. Et hors de question que ce soit partout ! Mais l'idée est d'avancer car eux avancent !

Christian Delarue

1) IFOP et signes religieux ostensibles - Monique PLAZA | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/261019/ifop-et-signes-religieux-ostensibles-monique-plaza

2) Voile: pour Jordan Bardella, Emmanuel Macron "ne doit pas se défausser de ses responsabilités" - Vidéo dailymotion

https://www.dailymotion.com/video/x7n10il

3) Un collectif anti-islamisme s'est accommodé de la présence de la banderole de Génération identitaire devant le bataclan en 2018 (j'ai une photo). On ne peut lutter contre l'islamisme avec n'importe qui. 

4) Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication. | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/201019/voilophobie-tentative-de-comprehension-et-d-explication

Signes religieux ostensibles : Interdire plus mais pas partout. - Christian DELARUE - BELLACIAO

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article162533

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
EDF face aux coupures d’électricité : le risque de débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre
Journal — Parlement
La loi sur les énergies renouvelables est-elle vertueuse ?
Alors que le projet de loi sur le développement de l’éolien et du solaire est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les macronistes savent qu’ils ont besoin de la gauche pour le faire adopter. Mediapart a réuni la députée insoumise Clémence Guetté et le député Renaissance Jean-Marc Zulesi pour éclaircir les points de blocage et les possibilités d’évolution.
par Pauline Graulle et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
Une famille intégrée ou comment s'en débarrasser - Appel OQTF
6 décembre : appel de la décision de l'obligation de quitter le territoire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand, décision que nous avons déjà chroniquée. Cette famille particulièrement intégrée doit rester ici. Voici quelques vérités fortes apportées par son avocate et un des responsable de RESF63, le jour même d'un « débat » sur la loi immigration à l'Assemblée Nationale !
par Georges-André
Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités