Le Voyage de MAM : Une polémique dangereuse

Dans ce billet, Bruno Courcelle tance les commentateurs, qu'ils soient politiques ou médiatiques, au motif que la polémique française autour du voyage de MAM ne fait pas trop avancer le problème des Tunisiens. Pour moi, cette polémique n'est pas dérisoire, les Tunisiens semblant avoir pris à bras le corps leur problème, mais elle est simplement dangereuse dans la façon où elle est abordée.

En effet, la polémique et l'argumentation se développent autour du seul aspect "soutien et connivence avec un régime dictatoraial et ses amis".

Or il est absolument inacceptable que des liens de connivence et d'amitié, fussent ils de longue date, conduisent à des cadeaux aussi somptueux qu'un voyage ( à minima ) en avion privé. Il s'agit de toute évidence de cadeaux et d'avantages de nature à nuire à l'indépendace de son récipiendaire dans l'exercice de ses fonctions.

Et toute cette dimension là est occultée, et étant occultée, le fait est banalisé.

Il est maintenant rentré dans les moeurs qu'un Président de la République Française puisse se faire prêter un yacht, ou qu'un ministre puisse se faire payer un voyage en avion par un homme d'affaire, qui plus est étranger s'agissant du ministère des affaires étrangères, et la manière dont se développe la polémique actuelle tend à banaliser ces faits.

Or ces simples faits sont de mon point de vue inacceptables en soi. La nature dictatoriale du régime n'a absolument rien à voir au problème. Le problème existerait aussi avec un régime démocratique. Le rôle d'un représentant du peuple Français, est de défendre les intérêts et de développer une politique au profit et dans l'intéret du peuple qu'il représente.

Il est temps que les Français soient un peu plus exigeants avec leurs représentants et exigent d'eux une intégrité irréprochable.

Le fait que le voyage ait été effectué dans un avion privé d'un proche d'un régime didactotial n'est que le simple révélateur de l'aveuglement et des dérives auxquels conduisent inévitablement l'acceptation de ces cadeaux par des représentants du peuple Français.

Il n'y a pas des "gentils qui font des cadeaux" et des "méchants qui font des cadeaux". Il ne DOIT simplement pas y avoir de cadeaux.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.