culturenature71
Yves ROBERT, apiculteur, formateur et auteur.
Abonné·e de Mediapart

42 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 juil. 2019

Une déforestation cause principale de nos maux actuels

Difficile quand on est citadin d'agir directement contre la déforestation ou la disparition des pollinisateurs dans nos campagnes. Alors, pouvons-nous continuer à persister dans l’inaction, ou, pire, à dépendre du fait que les autres agissent à notre place?... Tous nous en subirons les conséquences, comme cela a été le cas de nombreuses civilisations dans le passé....

culturenature71
Yves ROBERT, apiculteur, formateur et auteur.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A elle seule, la déforestation pourrait être la cause d'une augmentation, depuis le début de l'ère industrielle, de 1,5 degré en moyenne de la température à la surface de notre planète. Ce qui entraine une augmentation plus importante des températures sur les continents, du double, avec toutes les difficultés incommensurables que cela implique pour la vie des populations, dés maintenant et durant les décennies à venir.

Cette déforestation criminelle illustre les scandaleuses impasses de notre civilisation industrielle et commerciale, qui refuse, face aux évidences, de considérer qu'elle fait fausse route; et nous entraine inexorablement dans sa chute... Pour obtenir ce qui est pourtant vital, c'est-à-dire l'arrêt de la déforestation et la restauration de ces écosystèmes, nous ne pouvons, individuellement, presque rien faire, sinon, nous lamenter...

Pour sauver la vie des sols, les pollinisateurs et la vitalité de tous nos écosystèmes, il est primordial de préserver et de restaurer la présence des arbres.

Alors, si tout est à ce point lié, il y a peut-être une stratégie possible, pour chacune et chacun d'entre nous, à notre niveau. Il s'agirait, alors, de considérer les aspects sur lesquels nous pouvons agir directement, quotidiennement et de manière significative. Il y en a au moins trois, qui sont totalement à notre portée: notre usage des transports, nos habitudes alimentaires et plus généralement notre comportement de consommateur très docile et parfois carrément stupide.

A la première loge se trouve le transport aérien, qui est de loin le plus polluant, pour un trajet donné par individu (ou marchandise) transporté. Vous n’êtes pas obligé de choisir une destination à l'autre bout du monde pour vos vacances ou même de choisir l'avion pour y parvenir. On peut se demander comment une solution aussi consommatrice et polluante peut se trouver être la plus économique. On marche tout simplement sur la tête. Le transport aérien est subventionné; prime est donnée à la consommation et à la pollution! Même si malheureusement c'est la triste mentalité opérante dans notre civilisation, personne n'est vraiment obligé de la partager...

Si vous êtes contraints dans votre emploi salarié ou tout simplement dans votre emploi du temps, à opter pour ce mode de transport écocide; il est peut être opportun de vous demander quel parcours personnel, quel conditionnement, vous ont conduit à un tel état de dépendance. L'avion est le plus absurde des moyens de transport actuel... Soyons conséquent: la déforestation nous révulse, mais pas l'usage de l'avion comme moyen habituel  de transport?

L'usage de la voiture est un autre aspect du piège des modes de vie irresponsables actuels. Avant de prendre une voiture, avons nous envisager toutes les alternatives qui se présentent à nous: limiter la distance et la fréquence de nos déplacements, partager nos déplacements ou prendre des transports en commun ou encore opter, selon les circonstances et opportunités, pour des modes de transport beaucoup plus légers. Déplacer une personne de moins de cent kilos, en général, dans un véhicule de près d'une tonne relève, en fait, d'une totale absurdité à laquelle il est demandé de na pas penser... Les économies à réaliser sont considérables; et, les changements de mentalité seront radicaux!

A chacun et chacune de voir ce qu'il peut faire; car il y a vraiment à faire; contrairement à la lutte contre la déforestation, où nous n'avons pas toujours la main. Mais, in fine, nous contribuons, par l'impact collectif de décisions individuelles significatives,  à réduire de manière pertinente nos émissions de GES (Gaz à Effet de Serre).

Notre alimentation trop carnée, contribue à nuire à notre santé, pendant qu'elle cause directement les dégradations des écosystèmes et la part importante d’émission de GES par l'agriculture. Une part significative de la déforestation est destinée à l’approvisionnement des élevages, notamment bovins. Manger moins de viande est une source de mieux être incontesté et de baisse de la dévastation de la nature et de maltraitance animale. Le conditionnement alimentaire est grand. Il ne tient qu'à nous d'en sortir!

Enfin, de manière plus générale, nos comportements de consommation irresponsables peuvent être très rapidement et simplement corrigés. Plus notre conscience personnelle est grande, plus notre capacité d'action devrait être grande. Il ne s'agit pas d'attendre quoi que ce soit des autres, mais tout simplement de s'y mettre joyeusement et résolument. Le changement de point de vue vis-à-vis de notre civilisation et de ses dérives insoutenables sera grand! Nous allons avoir envie de nous préoccuper du bien être des autres, de renoncer aux violences économiques et sociales actuelles, pour construire patiemment, humainement une véritable alternative aux impasses présentes. (Voir billet suivant)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad conteste « avec la plus grande fermeté » les accusations et annonce une plainte en dénonciation calomnieuse.
par Marine Turchi
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal
En Pologne, Roumanie et Hongrie, le parcours du combattant des Ukrainiennes pour accéder à une IVG
Comme aux États-Unis, l’accès à l’avortement est compliqué, voire interdit en Pologne, mais aussi en Roumanie et en Hongrie. Ces pays frontaliers de l’Ukraine hébergent plusieurs centaines de milliers de réfugiées de guerre ukrainiennes sur leur sol, qui n’ont parfois pas d’autre choix que d’avorter dans un autre pays. 
par Helene Bienvenu et Marine Leduc

La sélection du Club

Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut
Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame
Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay
Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA