culturenature71
Yves ROBERT, apiculteur, formateur et auteur.
Abonné·e de Mediapart

42 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 juil. 2019

Complicité de malfaiteurs contre l'humanité...

« Plus tard, je veux être vivant » A quoi sert de demander aux jeunes d'aller à l'école, de s’appliquer à une insertion sociale la plus aboutie, si, par ma passivité, je contribue à laisser s'amplifier le chaos?

culturenature71
Yves ROBERT, apiculteur, formateur et auteur.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Je ferai mes devoirs quand vous ferez les vôtres » est une autre revendication tout aussi légitime annoncée par les marcheuses et marcheurs pour le Climat le 24 mai 2019.(Voir l'article du Monde) Ceci avant qu'une vague de canicule, sans précédent, ne vienne confirmer l'instance avec laquelle se présente la menace climatique. Cette actualité brulante n'a absolument pas été commentée, sur le fond, y compris dans les media, à la hauteur de son importance. (Voir cet article Mediapart)

Nous sommes sans voix face aux conséquences de nos inconséquences. (Voir cet article sur les catastrophes climatiques s'amplifiant en Haïti) On peut, bien sûr, fuir les sujets qui remettent en cause. Peut-être pensons-nous ne pas être encore logés "à l'enseigne de la catastrophe", comme nos amis haïtiens, par exemple. Mais pour combien de temps encore? Savons-nous que les agriculteurs le sont déjà? (Voir dans ce billet) (Voir également cette dépêche francetv.info)

Axel Lattuada précise judicieusement, dans cette vidéo, sur sa chaine intitulée : « Et tout le monde s’en fout ! », que l'argent est une convention sociale, et qu'on pourrait très bien décider collectivement, que plus personne ne soit pauvre. Alors pourquoi ne le fait-on pas? Pourquoi n'agissons nous pas pour des causes universellement justifiées? Plus précisément, qu'est-ce qui nous en empêche?

Il y a bien des sujets plus importants que d'autres. mais, ce ne sont, malheureusement, pas les plus commentés. Pour beaucoup, ils sont ignorés ou tabous.

Si on n'a rien à en dire, on passe inévitablement à d'autres sujets. Mais peut-on raisonnablement penser que le sujet des grands désordres climatiques et environnementaux s'effacera de l'actualité aussi rapidement que de notre esprit? Le prochain rendez-vous avec la canicule est ,certes, très probablement, pour l'été prochain... En attendant, quelque part en Navarre, "c'est plus de trois mois de pluies qui sont tombés en très peu de temps", tout récemment. Ce n'est pas si loin de chez nous... (Voir pour plus de précisions)

Les catastrophes climatiques constituent un spectacle de choix, lui hautement prisé par les media. Mais resterons nous des spectateurs passifs?

Peut-être pourrions-nous aussi nous soumettre collectivement cette question des plus évidentes: que pouvons-nous faire? (Voir quelques pistes très concrètes dans mon précédent billet)

On a bien, chacune, chacun une petite idée d'action pour faire face un peu dignement aux menaces climatiques et sociales actuelles…  Si ce n'est pas encore le cas; il est grand temps d'y songer sérieusement...

Document 1: Réchauffement : les 10 points marquants du rapport du GIEC  Source Le Monde

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
« La Cour suprême des États-Unis a un agenda : celui de l’extrême droite »
La Cour suprême des États Unis vient de rendre plusieurs arrêts inquiétants. Le premier, actant la fin de l’autorisation fédérale d’avorter, a mis le monde en émoi. Jeudi 30 juin, elle a nié l’autorité de l’agence pour l’environnement américaine a réduire les gaz à effets de serre. Pour l’américaniste Sylvie Laurent, elle est devenue une institution « fondamentaliste ».
par Berenice Gabriel, Martin Bessin et Mathieu Magnaudeix
Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Urgences : vers la fin de l’accueil inconditionnel ?
La première ministre a reçu, jeudi, 41 recommandations pour l’été « à haut risque » qui s’annonce à l’hôpital. Parmi les mesures mises sur la table : la fin de l’accès sans filtre aux urgences et la revalorisation des heures de travail la nuit et le week-end.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra
Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Oui, on peut réduire le soutien populaire aux identitaires !
Les résultats de la Nupes, effet de l’alliance électorale, ne doivent pas masquer l'affaiblissement des valeurs de solidarité et la montée des conceptions identitaires dans la société. Si la gauche radicale ne renoue pas avec les couches populaires, la domination des droites radicales sera durable. C'est une bataille idéologique, politique et parlementaire, syndicale et associative. Gagnable.
par René Monzat
Billet de blog
Quand le RN est fréquentable…
La dernière fois que j'ai pris ma plume c'était pour vous dire de ne plus compter sur moi pour voter par dépit. Me revoilà avec beaucoup de dépit, et pourtant j'ai voté !
par Coline THIEBAUX